L’Algérie répond au roi du Maroc : «Le nouvel ordre maghrébin doit être conçu sur la base d’engagements concrets et irréversibles»

Comme l’on pouvait s’y attendre, les accusations proférées une nouvelle fois par le roi du Maroc contre l’Algérie, et dans lesquelles il martelait une soi-disant responsabilité de notre pays dans le blocage des négociations dans le dossier du Sahara Occidental, ne sont pas restées sans suite du côté d’Alger. Dans une déclaration à Algeriepatriotique, une source diplomatique qualifie, en effet, ces accusations «d’affirmations totalement infondées», expliquant que la résolution 2009 (2013) sur le Sahara Occidental adoptée le 25 avril 2013 par le Conseil de sécurité, à laquelle se réfère ce passage du discours en question (du roi, ndlr), interpelle 21 fois les «parties» au conflit, à savoir le royaume du Maroc et le Front Polisario. «On est donc très loin de la soi-disant dimension régionale du différend et de la prétendue responsabilité de l’Algérie invoquées par le discours auquel vous faites référence», estime notre source qui préfère répondre au discours de Mohammed VI en développant une argumentation loin de la logique de la polémique stérile et des mensonges dans lesquels la partie marocaine semble exceller. Notre source invite pour ce faire les lecteurs d’Algeriepatriotique à lire la résolution en question sur le site du Conseil de sécurité des Nations unies pour vérifier le nombre d’occurrences relatives aux «parties» au conflit. «Cette résolution indique clairement que l’envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, mène une action de facilitation des "négociations" entre le Maroc et le Front Polisario et qu’il mène des "consultations" avec les Etats voisins», relève notre source, précisant que ces derniers «interagissent notamment avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés sous le seul angle visant le renforcement des mesures de confiance entre les deux parties au différend». Et lorsque le souverain marocain parle d’«obstination des autres parties» dans une tentative d’expliquer le blocage des négociations pour le règlement du conflit du Sahara Occidental, à Alger on estime que «l’obstination est à chercher plutôt du côté de la partie marocaine dont la responsabilité est expressément épinglée au paragraphe 7 de ladite résolution». La même source relève, d’ailleurs, que ce pays, le Maroc en l’occurrence, refuse de se conformer à ses obligations découlant du droit international et de négocier, de «bonne foi et sans condition préalable» afin que les deux parties parviennent à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable. Une solution qui, poursuit notre source, «pourvoit à l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental et qui soit conforme aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations unies». «Ceci constitue exactement la substance de toutes les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité sur la question du Sahara Occidental», note notre source. Et lorsque Mohammed VI évoque un nouvel ordre maghrébin, à Alger on n’éprouve pas de sympathie particulière aux donneurs de leçons. «Le nouvel ordre maghrébin ne se décrète pas à la seule faveur des évolutions circonstancielles intervenues au niveau régional, mais il doit être conçu et mis en œuvre sur la base d’engagements concrets, sincères et irréversibles en matière de bon voisinage, de coopération de bonne foi et d’intégration économique graduelle et pragmatique», réplique-t-on à la sortie du souverain marocain, qui tente de noyer le poisson dans l’eau.
Amine Sadek
 

Comment (19)

    el jijli
    1 août 2013 - 11 h 48 min

    ah oui, et comment se
    ah oui, et comment se comporte les us avec leur voisin mexicain,on leurs offrons des bonbon? il faut ériger une barrière à l’américaine et une surveillance accrue. on verra le résultat d ici une année, saha ftorkoum.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    1 août 2013 - 9 h 41 min

    comme l’avait donné son
    comme l’avait donné son cousin (am6) le PRINCE ROUGE, qui travaille et sue pour manger :et c’est le véritable descendante de cette monarchie qui est dépassé par le temps .
    nous avons sauvé le trone h2 PLUSIEURS fois par feu notre Président BOUMEDIENNE. qu’il lache nos basquet ce m6.




    0



    0
    Mehacir
    31 juillet 2013 - 23 h 29 min

    Le langage de détente prônée
    Le langage de détente prônée par la diplomatie algérienne est à saluer à plus d’un titre car il engage l’avenir de la région.
    La paix sociale de nos voisins assure la stabilité politique et ainsi, nos pays peuvent vivre en synergie totale dans tous les domaines.
    Le discours haineux n’apporterait que des désillusions à son auteur et apporterait des conséquences désastreuses à la géopolitique régionale.
    La dislocation politique de nos pays ralentirait l’intégration polico-économique intermaghrébin et aboutirait inéluctablement à la faiblesse de nos positions envers nos partenaires étrangers.




    0



    0
    Ryad Stam
    31 juillet 2013 - 16 h 21 min

    En réalité, l’Algérie n’a
    En réalité, l’Algérie n’a besoin ni du Maroc ni de l’UMA. L’Algérie, c’est un pays-continent qui peut parfaitement se suffire à lui-même. Il faut juste que les algériens en prennent conscience, travaillent en ce sens et ne perdent plus leur temps dans les diatribes inutiles et improductives.
    L’Algérie a ses spécificités historiques, culturelles, géographiques et humaines. C’est de cela qu’il faut être conscient pour autonomiser notre démarche par rapport à des projets (UMA et assimilés) qui ne tiennent pas la route justement parce qu’ils font l’impasse sur les différences de fond qui marquent les pays de l’UMA.
    Ryad Stam




    0



    0
    Merah Amara
    31 juillet 2013 - 16 h 03 min

    La Monarchie Marocaine
    La Monarchie Marocaine pratique le proverbe suivant « C’est une chèvre même si elle vole … » ! Premièrement depuis l’indépendance du Maroc , le feu Roi Mohamed V a toujours évoqué l’intégration de Ceuta et El-Melilia qui sont bel et bien des territoires appartenant au Maroc et sont les premières colonisations en Afrique 17 ème siècle . Par contre ce Roi n’a jamais évoqué ou prononcé le nom du Sahara Occidental verbalement ou par écrit !….Deuxièmement , le feu Roi Hassan II a proposé le partage du Sahara avec l’Algérie et la Mauritanie . Seulement l’Algérie a refusé !…Par conséquent, ce territoire n’appartient pas au Maroc !….




    0



    0
    Mokhtar
    31 juillet 2013 - 15 h 42 min

    Le discours inamicale de M6
    Le discours inamicale de M6 envers l’Algérie est révélateur de la panique qui habite aujourd’hui le palai royal en raison d’une part, de l’évolution du dossier du Sahara Occidental au sein du Conseil de Sécurite de l’ONU devant déboucher des début 2014 vers l’organisation du Référundum sanctionnant l’indépendance de ce territoire ooccupé et d’autre part, la situation socio-économique du Maroc dont l’ensemble des indicateurs semblent etre au rouge selon les institutions internationales spécialisées en la matiere et par conséquent, susceptible de provoquer tres prochainement une implosion sociale plus dramatique que celle de 1981.
    La combinaison de ces deux facteurs sont a meme d’entrainer la disparition du Royaume féodale au Maroc comme l’ont toujours souhaité les Ben Barka. Khettabi, Oufkir, Dlimi, Moumen Douiri and Co.
    Moralité, cette fuite en avant reste l’unique solution du Roi pour essayer de maintenir un semblant d’unité nationale focalisée sur l’ennemi dit  »Algérie ». Fumons notre thé en attendant la suite




    0



    0
    azizgt
    31 juillet 2013 - 15 h 42 min

    Les Marocains se trompent
    Les Marocains se trompent lourdement en croyant que ce seront les marines américains ou la légion étrangère française, financés par les pétro-monarchies du Golfe qui feront la guerre à leur place. Toute l’Histoire millénaire de l’Afrique du Nord montre que jamais le Royaume alaouite n’a été une nation de guerriers.
    Ceuta et Melilla, toujours sous l’emprise hispanique, ne sont-ils pas la preuve irréfutable que cette monarchie souffre d’une tare génétique: le manque de courage? De se battre. De se sacrifier. Et de mourir. Ces mots n’existent pas dans le lexique du Royaume.
    Le Maroc, aujourd’hui, tout le monde le sait, c’est une insatiable ambition et un ego surdimensionné. Dans le temps, le roi Hassan II n’était-il pas allé même jusqu’à revendiquer toute la Mauritanie? Sans compter alors le fait que certaines cartes officielles marocaines intégraient tout le nord du Mali…




    0



    0
    Anonyme
    31 juillet 2013 - 15 h 13 min

    qu’il aille au diable momo6
    qu’il aille au diable momo6




    0



    0
    Inspektor Tahar
    31 juillet 2013 - 15 h 07 min

    Commentaire Par Abou Stroff
    Commentaire Par Abou Stroff (non vérifié) | 31. juillet 2013 – 14:33
    Bravo pour votre commentaire, bon ramadhan ou Saha Ftourkoum




    0



    0
    Adel
    31 juillet 2013 - 15 h 05 min

    Félicitation à notre ANP,
    Félicitation à notre ANP, elle est en train de réaliser ce que j’ai suggéré. Un fossé de 5m de profondeur, de 3 ou 4 mètres de larges. Tous les matins les ouvriers des alentours viendront nettoyer le fossé des ânes, des voitures, de la drogue, des blessés, le trèsor algérien fera des économies.




    0



    0
    Abou Stroff
    31 juillet 2013 - 13 h 33 min

    il n’y aura jamais d’ordre
    il n’y aura jamais d’ordre maghrébin de quelque nature que ce soit avant longtemps. car, l’ordre, si ordre il y a, ne peut être engendré que par la dynamique du système capitaliste (en particulier par la logique du capital financier mondial qui requiert la suppression des frontières pour optimiser les retours sur investissement). or, les sociétés maghrébines sont encore des sociétés archaïques (dominées par des « féodalités » ou des pseudo-féodalités) où le système capitaliste a « pris racine » mais n’est nullement dominant. par conséquent, parler d’intégration maghrébine ou de complémentarité maghrébine est une absurdité qui ne repose sur aucune réalité objective (les arguments traditionnels du genre: nous avons le même langue, la même religion, la même culture,.. relèvent d’une incompréhension totale de la dynamique des formations sociales). au maghreb, chaque potentat veut contrôler son propre « jardin » contrairement aux pays développés où le capital financier mondial contrôle et les pays et les dirigeants de ces pays (voir la commission de bruxelles, par exemple). moralité de l’histoire: au maghreb, chacun état trouve en l' »autre » un bouc émissaire idéal pour éviter aux peuples respectifs de poser les vraies questions, la diversion étant ainsi l’objectif premier de tout ce brouhaha.




    0



    0
    Nenuphar
    31 juillet 2013 - 13 h 12 min

    Votre source anonyme « invite
    Votre source anonyme « invite pour ce faire les lecteurs d’Algeriepatriotique à lire la résolution en question sur le site du Conseil de sécurité des Nations unies pour vérifier le nombre d’occurrences relatives aux «parties» au conflit. » Cette source nous prend réellement pour des enfants ou encore des demeurés. On sait très bien lire les résolutions onusiennes et les rechercher sans qu’on nous guide.
    Cette source anonyme n’a concentré son propos qu’à l’endroit du problème du Sahara Occidental. Elle n’a pas évoqué les autres problèmes liés aux divers trafics aux frontières tels la drogue, les carburants et autres denrées alimentaires subventionnées et qui s’échangent sous le regard des gens qui sont payés pour assurer la sécurité du pays et de ses citoyens.
    Charité bien ordonnée commence par soi-même, personnellement, j’aurai aimé qu’on parle de ces problèmes qui empoisonnent les citoyens au lieu de ne se cantonner qu’à discuter que du Sahara Occidental.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    31 juillet 2013 - 12 h 52 min

    L’Algérie répond au roi du
    L’Algérie répond au roi du Maroc : «Le nouvel ordre maghrébin doit être conçu sur la base d’engagements concrets et irréversibles….les prix du phosphate ont chute de 25% en quelques jours surtout ces dernieres 48 heures, donc probablement moins de rentrée de fonds au royaume. Peut être cela aggrave la situation financière, économique, et sociale du Maroc, et pour ne pas se faire juger par son peuple, sa majeste a décidé de trouver un bouc emissaire…Algeria….why not..




    0



    0
    ayoub
    31 juillet 2013 - 12 h 21 min

    le maroc est à la limite de
    le maroc est à la limite de la cessation de paiement.
    Pertes substantielles dans le tourisme car concurrence des pays de l’est(croatie,bulgarie ect)et je n’évoque pas la peur des
    blancs d’aller dans les pays arabe ou musulman.Perte dans le domaine des exportations agricoles.Les fruits sont vendus pour des sommes ridicules et qui ne font que la richesse des intermediaires.
    Et pour finir,le polissario.
    Je comprends qu’ils nous attaquent les glaouis puisque on leur prêtera pas d’argent comme on l’a fait pour la Tunisie.BAY BAY




    0



    0
    Crimo
    31 juillet 2013 - 12 h 10 min

    Ce fils du Glaoui6 ex (…)
    Ce fils du Glaoui6 ex (…) de Marrakech issu de plusieurs lignées de criminels, de parrain de la drogue notoire, d’esclavagistes, de proxénètes et j’en passe, devrait fermer plutôt son clapet puant, lui qui se prostitue aux sionistes qui ont fait du Maroc une de leur base arrière pour causer des problèmes à l’Algérie et à toute la région. On ne discute pas avec un moins que rien comme lui, il faut lui donner des bonnes leçons par exemple renforcer la frontière, pour étouffer le Maroc économiquement, ce qui mènera inecluctablement à la chute de la monarchie bâtarde sans noblesse, une monarchie Galouie composée de prostitués homosexuels, proxénètes, de parrains de la drogue (…)




    0



    0
    BISKRA
    31 juillet 2013 - 12 h 06 min

    Il faudrait que l’État
    Il faudrait que l’État Algérien ne répond pas au provocation. Un silence ne veut pas dire que nous sommes faible. Une guerre ne résoudra pas les problèmes créer par une monarchie voyou mais tuera des civils frères et musulmans dans une période de paix. Ce n’est pas le peuple Marocain qui va profiter de la colonisation du Sahara occidental mais c’est la monarchie; cette monarchie n’est rien sans le soutien de son peuple.




    0



    0
    Jeune Algerien
    31 juillet 2013 - 12 h 01 min

    Le nouvel ordre Maghreb s’est
    Le nouvel ordre Maghreb s’est un un Maroc isolé et en déliquescence croissante et inéluctable, si bien que son insularité fera imploser la monarchie féodale.
    Une Algérie de plus en plus influente.
    Des pays tels que la Tunisie, la Maurétanie, la Libye, le Mali, le Niger qui vont graduellement s’arrimer a l’Algérie.
    C’est ce qui explique la panique du coté de Rabat.




    0



    0
    selecto
    31 juillet 2013 - 11 h 58 min

    Que le vaillant peuple
    Que le vaillant peuple Sahraoui n’oublie pas que la liberté est au bout du fusil.




    0



    0
    Lyes48
    31 juillet 2013 - 11 h 55 min

    Que l’on erige un mur
    Que l’on erige un mur infranchissable entre l’Algerie et le Maroc………..a ce moment la on pourra dire: bye bye le Maroc ! Gardez votre drogue on gardera notre carburant !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.