Un milliard d’euros dépensés pour les vêtements de l’Aïd

Les vêtements de l’Aïd et de la rentrée scolaire vont coûter 100 milliards de dinars (1 milliard d’euros), selon les estimations faites par l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA). Selon El-Hadj Tahar Boulenouar, porte-parole de cette organisation syndicale, jamais la facture des vêtements pour ces deux dates phares de l’année n’a été aussi lourde à supporter à la fois par le Trésor public qui finance en devises chères l’importation de la quasi-totalité des vêtements mis sur le marché, et par l’acheteur qui se trouve encore une fois pris à la gorge par les prix exorbitants. Si la facture est aussi lourde, c’est aussi parce que les prix des vêtements ont été considérablement gonflés. L’UGCAA a évalué la hausse des prix des vêtements sur le marché national durant ces trois derniers jours du Ramadhan à 10% en moyenne. Dans certains endroits, la hausse serait encore plus importante. Cette augmentation des prix n’est nullement justifiée. Pour El-Hadj Tahar Boulenouar, il s’agit des conséquences directes de certains «grossistes» spéculateurs qui fixent les prix à leur guise, profitant de l’absence de l’Etat en tant que régulateur du marché. Pour l’UGCAA, l’interdiction de l’importation de la friperie y est aussi pour beaucoup. Les produits chinois, parfois de très mauvaise qualité, qui se vendaient il y a quelques années entre 400 et 1 000 DA, coûtent aujourd’hui aussi cher que les autres produits de qualité supérieure. Cette flambée des prix a grevé les budgets des ménages les plus modestes.
Sonia B.

Comment (8)

    ayoub
    11 août 2013 - 18 h 19 min

    Nous les Algériens,et
    Nous les Algériens,et contrairement aux clochards coté OUEST,ne plaisantons JAMAIS avec le style,la class.
    c’est comme ça.ET pourvu que ça dure.babay




    0



    0
    domingo
    10 août 2013 - 9 h 12 min

    le pétrole et (chaeboo el
    le pétrole et (chaeboo el moedjizatte) nourrit de ce qu’il ne produit pas Et qui s’habille de ce qu’il ne tisse pas , même a l’époque coloniale les algérienne tisse leur vêtement avec c’est digérant ils on tous saboté ils ont effacé made in Algérie ou profit de la Turquie comme si on est une province turque.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    8 août 2013 - 15 h 45 min

    Je profite de cet article car
    Je profite de cet article car c’est l’Aid pour demander à Algérie Patriotique s’ils connaissent des journalistes ou des responsables de Canal Algérie (France)?
    On commence a en n’avoir marre de leur programme a neux-neux et nous sommes plusieurs dans ce cas ,alors si vous avez des amis dans cette chaine faite le passez le message ,qu’on n’est pas des veaux et qu’il serait bien de temps en temps de se connecter avec la communauté algérienne de France qui emploie plus souvent le Francais et le commprenne mieux ,car les films du genre « Inspecteur Tahar » ce n’est pas notre tasse de thé ..
    Merci




    0



    0
    Fouroulou
    8 août 2013 - 7 h 28 min

    Malheureusement a un pays qui
    Malheureusement a un pays qui se nourrit de ce qu’il ne produit pas Et qui s’habille de ce qu’il ne tisse pas.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    7 août 2013 - 18 h 25 min

    [email protected]
    « surtout qu en

    [email protected]

    « surtout qu en plus les gens travaillent comme des mahbouls ou mahboulas pour pouvoir tout payer. »

    N’exagérons rien, l’Algérien tire souvent au flanc au boulot, c’est un sacré numéro quand ils bossent ( il faut le prendre en photo, c’est rare ) je plaisante, mais l’Algérien a les moyens croyez moi, il est rusé et pour claquer 50 bâtons il les sortira cash de sa poche, il a l’âme d’un flambeur c’est en lui…




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    7 août 2013 - 18 h 16 min

    Un milliard d’euros dépensés
    Un milliard d’euros dépensés pour les vêtements de l’Aï[email protected]

    J’ai eu la chance de faire l’Aid dans ce pays il y a déjà plusieurs années et les Algériens sont très pointilleux sur la présentation et l’élégance surtout ce jour.
    Je me souviens a Alger d’un algérien sapé comme un milord très élégant le bonhomme ,soigné et visiblement fils de bonne famille ,je me disait si tout le monde s’habiller comme lui on nous collerait le titre de » Monsieur de fursac  »

    Je souligne également que la djellaba c’est bon pour la maison et la mosquée , mais en aucun cas dans la rue …




    0



    0
    RoseMassi
    7 août 2013 - 16 h 52 min

    Salam alaykum, l’an passé j
    Salam alaykum, l’an passé j étais durant le ramadhan en Algérie et j ai remarqué que pas un soir durant tout le temps du ramadhan les gens étaient toujours dans les magasins, et surtout plus proche de l Aid El Fitr et je peux dire que j ai jamais vu autant les gens dépenser de l argent. Je m en rappelle tres bien car moi meme j ai recu un cadeau pour l Aid mais sauf qu une de mes belles soeurs n a pas autant dépensé que tous les autres que j ai vu. Je trouve cela déplorable que les commerçants peuvent se permettre de voler la clientèle surtout qu en plus les gens travaillent comme des mahbouls ou mahboulas pour pouvoir tout payer.

    La hawla wallah qoata illah billah




    0



    0
    faralisme
    7 août 2013 - 16 h 22 min

    et combien sur les livres?
    et combien sur les livres? nous sommes un peuple ou le paraître passe avant l’être, en fait l’algérien a cesser d’être le jour ou l’indépendance a été confisqué.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.