L’Algérie condamne avec la «plus grande vigueur» la tentative d’assassinat du ministre égyptien de l’Intérieur

L'Algérie condamne avec la «plus grande vigueur» la tentative d'assassinat qui a visé le ministre égyptien de l'Intérieur et réaffirme sa «condamnation absolue du terrorisme sous toutes ses formes», a indiqué, aujourd’hui vendredi, à Alger, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. «L'Algérie condamne avec la plus grande vigueur la lâche tentative d'assassinat qui a visé le ministre égyptien de l'Intérieur, Mohamed Ibrahim, et réaffirme sa condamnation absolue du terrorisme sous toutes ses formes et quelles qu'en soient les motivations», a souligné M. Belani. «Nous réitérons notre profonde solidarité avec le peuple égyptien frère et nous exprimons notre ardent souhait pour que ce pays frère puisse recouvrer dans les meilleurs délais la plénitude de sa sécurité et de sa stabilité pour répondre aux attentes du peuple égyptien dans le plein respect de souveraineté», a ajouté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
R. N.
 

Comment (3)

    tchatchet
    6 septembre 2013 - 20 h 41 min

    avec cette tentative
    avec cette tentative d’assassinat, c’est le début d’un long cauchemar qui se dessine pour l’Egypte




    0



    0
    Amcum
    6 septembre 2013 - 18 h 28 min

    C’est vrai qu’à première vue,
    C’est vrai qu’à première vue, le fait que les Al-Saoud financent les islamistes en Syrie, et au même temps, les combattent en Égypte, cela semble contradictoire. A mon avis la clé de l’analyse est à chercher dans le rôle et surtout l’historique des deux pays.

    Pour les USA, quelque soit la nature du changement qui va y avoir en Syrie, ils vont être favorables. Pour quoi ? Par ce que la Syrie de demain ne peut pas être plus anti-américain que ce qui est en ce moment sous le régime d’Elaasad. On peut imaginer un scenario à l’Irakienne ou à l’Afgan ! Oui, mais même ce scénario est favorable aux USA puisqu’il engendre un état disloqué faible et une population non-instruite et surtout malade.

    En Égypte par contre, l’histoire relativement passée (Moubarek) et récente (Moursi-freres-tous-sauf-musulmans), montre que les USA ont toujours eu ce qu’ils voulaient ! Avec Morsi c’est plus une aubaine, puisqu’il a décidé de fermer l’ambassade de Syrie en Égypte !

    Dans ce pays (Égypte), les USA jouent au yoyo ! Qatar et Al-Saoud sont deux faces de la même pièce. Les enjeux de ce jeu de tandem ou surtout ses motivations sont à mon avis à chercher dans les coulisses de l’armée Égyptienne. Plus exactement le réel pourquoi de la destitution de Morsi.

    NB : Les USA n’ont jamais demandé à Moubarek de quitter le pouvoir. Bien au contraire, ils oont toujours demandé un changement dans l’ordre. (An ordered change). À quel point les militaire de Sissi sont proches ou loin de Moubarek et de Morsi ? Ceci est la vrai question !




    0



    0
    le Naïf
    6 septembre 2013 - 16 h 47 min

    Tant que les quatre armées
    Tant que les quatre armées arabes visées par les plans sionistes ne se liguent pas dans une alliance stratégique offensives circonstancielles sans perdre de temps, elles subiront les mêmes sort que l’armée iraquienne totalement décimée, l’armée syrienne en voie de l’être, l’armée égyptienne entame déjà son autodestruction et il reste (…)
    Ces régimes arabes sionisés du golfe, leur raison d’être les contraint à subventionner ces destructions au profit de l’entité sioniste ; ce chien de garde américain au Moyen-Orient et en Afrique du nord. Il faut absolument déjouer ces complots ourdis sinon les principales armées du monde arabe le regretteront un jour.
    Déjà l’Arabie saoudite sur ordre de leur maitre israélien arme et finance les frères musulmans syriens, et les combatte par l’intermédiaire du nouveau régime en Egypte. Quelle logique scientifique peut-on donner à cette contradiction sinon de la pure juiverie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.