Le syndicat du PNC menace de paralyser Air Algérie

Air Algérie risque encore de connaître des perturbations. Une nouvelle grève illimitée se profile à l’horizon. Le syndicat du personnel navigant commercial (PNC) reprend sa menace d’une grève illimitée qu’il a brandie en juillet dernier. Les assurances du ministre des Transports, Amar Tou, n’ont pas suffi à calmer la colère des travailleurs qui disent n’avoir rien vu venir après plus d’un mois d’attente. Les négociations envisagées entre le syndicat du PNC et la direction générale d’Air Algérie sont au point mort. Les engagements pris en janvier dernier par cette direction, suite à un débrayage spontané des travailleurs, n’ont pas été suivis d’effet. Que du vent, peste un travailleur pour lequel l’option d’une grève illimitée semble l’unique voie de recours pour que le PNC accède à ses revendications qui remontent à plusieurs années. Le PNC dit n’avoir ménagé aucun effort pour arriver à une solution négociée. Il a maintes fois saisi la direction générale de la compagnie sur les principales revendications relatives notamment à l’application du nouveau régime de travail signé au début de l’année en cours et du protocole d’accord salarial de 2011. Le PNC exige, en outre, la révision du calcul de la prime de production. Cette prime n’est actuellement accordée dans son intégralité qu’au personnel qui cumule 75 heures de travail. Des cas très rares, souligne le syndicat du PNC. A cela s’ajoute la question de la hiérarchisation des salaires qui devait être effectuée en janvier dernier. N’ayant reçu aucun signal de la part de la direction «qui se mure dans un silence douteux», le syndicat du PNC envisage, en effet, de mettre à exécution ses menaces d’une grève illimitée. Air Algérie compte plus de 1 000 hôtesses et stewards. S’il met à exécution ses menaces, le PNC risque de rééditer le scénario chaotique de l’été 2008. Cette année-là, la grève avait fortement chamboulé le plan de vols de la compagnie nationale, provoquant des cohortes d’attentes devant les guichets au niveau des aéroports européens. Surtout français. Une grève qui a été suspendue au bout de quatre jours, après un accord trouvé avec la direction générale. Mais le PNC estime que cet accord n’a pas été totalement mis en application.
Sonia B.
 

Comment (5)

    Anonyme
    10 septembre 2013 - 12 h 10 min

    9000 agents pour 35 avions ;
    9000 agents pour 35 avions ; des prix exorbitants imposés par un monopole de fait ; TAL a réduit ses tarifs : on verra les conséquences sur ses prestations ;
    Aigle Azur a voulu adapter ses prix à la demande et a vite été rappelée à l’ordre :on fixe les mêmes prix
    c’est le fruit de l’action « syndicale  » ugta des années 90 et suivantes : s’imposer comme parti politique pour bien se servir et avoir la plus grosse partie de la rente ;
    enlever la subvention de l’etat et vous verrez ce qu’il adviendra de AH;




    0



    0
    Anonyme
    7 septembre 2013 - 7 h 24 min

    les sociétés Algériènne sont
    les sociétés Algériènne sont l’image du système qui nous gouverne depuis 1962 ,il faut pas attendre a de nouveau avec la vieille carcasse qui ne pensent qu’a son ventre, personnels intouchable ,ils sont tous recrutés avec des pots de vins et protégés par les gens d’en haut ,les mesures disciplinaires ne s’appliquent que les manutentionnaires.




    0



    0
    selecto
    6 septembre 2013 - 23 h 18 min

    Les grévistes sont des
    Les grévistes sont des intouchables c’est pour ça qu’on les licencient pas car pour être steward ou hôtesse de l’air il faut être proche d’un responsable.




    0



    0
    Qu'importe
    6 septembre 2013 - 20 h 06 min

    J’espere qu’ils iront jusqu’a
    J’espere qu’ils iront jusqu’a une greve dure et longue , ce qui convaincra le gouvernement de supprimer le monopole et de privatiser AH , l’une de compagnies les plus cheres du monde , elle penalise beaucoup de gens qui aimeraient voyager et qui ne le peuvent vu ses tarif alors qu’elle est tous les ans subventionnee par le gouvernement, ses tarif prohibitifs empchechent le developpement du tourisme.. .




    0



    0
    louisette
    6 septembre 2013 - 19 h 39 min

    1000 hôtesses et stewards.
    1000 hôtesses et stewards. Mais combien d’entre eux sont à la hauteur de leur tâche? combien d’entre eux sont universitaires bilingues? combien d’entre eux n’ont pas la bedaine et la calvitie? combien d’entre eux ne s’empiffrent pas derrière les rideaux? .
    J’ai encore le souvenir atroce d’un steward qui l’an dernier a surclassé un ami en l’installant en classe affaire et qui durant Tout le vol est resté debout, face à lui, pour remplir toujours et toujours, sans se lasser, le verre de champagne à telle enseigne que le pôvre bougre de passager est arrivé à Paris complètement saoul et qu’il a fait le clown à l’aéroport. Cela a duré un moment parce que malheureusement il y avait une alerte à la bombe..Et ces gens là veulent des sous et encore des sous..Hchouma!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.