Yousfi : «Les réserves gazières toujours en hausse»

L'Algérie a réussi à augmenter ses réserves de gaz grâce à de nouvelles grandes découvertes qu'elle vient de réaliser, a annoncé,aujourd’hui lundi, à Alger, le ministre de l'Energie et des Mines, Yousfi Yousfi. «Cette année, avec le programme d'intensification de l'exploration, Sonatrach a réalisé des découvertes, dont certaines sont très importantes et extrêmement prometteuses, qui ont permis déjà d'augmenter les réserves de gaz», a déclaré le ministre au cours d'une conférence de presse organisée par le groupe Sonelgaz. L'une de ces découvertes importantes «a été réalisée la semaine dernière par la Sonatrach dans une région faiblement explorée, ce qui permet d'entrevoir des perspectives prometteuses dans cette région», a ajouté M. Yousfi, qui n'a pas fourni de détails sur ces nouvelles découvertes en indiquant que Sonatrach ferait une annonce à ce sujet prochainement. «Beaucoup de personnes et d'écrits de presse disent qu'avec l'augmentation de la demande interne, l'Algérie ne sera pas en mesure d'exporter parce que ses réserves sont limitées», a-t-il dit. «Nous consommons 31 milliards de m3 par an avec une augmentation constante de 2 milliards de m3 annuellement. Nos réserves et particulièrement celles de gaz naturel ne sont pas en train de baisser, mais sont en train d'augmenter et cet effort (d'intensification) d'exploration va continuer», a-t-il ajouté. Grand producteur de gaz et dérivés, l'Algérie dispose d'environ 4 000 milliards de m3 de réserves de gaz naturel et produit environ 80 milliards de m3 par an.
La première centrale nucléaire pour 2025
Les exportations algériennes de gaz tournent annuellement autour de 50 milliards de m3, essentiellement vers l'Europe. Par ailleurs le quatrième appel d'offres pour l'exploration des hydrocarbures qui devrait intensifier cet effort d'exploration sera lancé. Actuellement, il est en cours de préparation par l'Agence nationale de valorisation des hydrocarbures (Alnaft), selon le ministre. M. Yousfi a par ailleurs affirmé que la date de la création de la première centrale nucléaire en Algérie était toujours maintenue pour 2025. «A long terme le nucléaire est nécessaire pour couvrir nos besoins en énergie. En fait, c'est vers l'horizon 2025 que nous espérons voir la réalisation de la première centrale nucléaire.» L'option du nucléaire nécessite toutefois une bonne préparation que le secteur de l'Energie est en train de mener en formant la ressource humaine. L'Institut algérien de génie nucléaire qui a ouvert cette année est chargé de former les ingénieurs et les techniciens qui devraient faire fonctionner cette centrale. Interrogé sur le retour des groupes britannique BP et norvégien Statoil qui ont quitté l'Algérie après l'attentat de Tiguentourine, le ministre a répondu que «certains de leurs techniciens sont déjà présents en Algérie. Ils ont vu les installations et les mesures draconiennes prises pour renforcer la sécurité au niveau des sites d'exploitation». «C'est à ces deux sociétés de décider le moment venu de revenir dans notre pays. Sonatrach est en contact permanent avec ces sociétés», a-t-il dit. Dimanche, l'ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie, Martin Roper, a indiqué que le personnel de BP allait entamer bientôt son retour en Algérie. BP avait rapatrié son personnel suite à une attaque terroriste en janvier dernier, du complexe gazier de Tiguentourine, environ 40 km d'In Amenas (wilaya d'Illizi) qui a fait 38 morts. La compagnie britannique est partenaire des groupes algérien Sonatrach et norvégien Statoil dans l'exploitation de ce complexe gazier.
R. E.
 

Comment (5)

    decal
    10 septembre 2013 - 7 h 34 min

    c est toujours les même qui
    c est toujours les même qui vont en profiter




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    9 septembre 2013 - 22 h 01 min

    Yousfi : «Les réserves
    Yousfi : «Les réserves gazières toujours en hausse»…Vous avez donne pas mal de concessions a des sociétés étrangères depuis votre installation au Ministère de l Énergie…Dites nous toute la vérité sur la part qui revient a toutes ces compagnies étrangères dans votre secteur….arrêtez votre politique opaque et dites la vérité au peuple svp mon sieur le ministre de l Énergie….Je vous haite bonne chance et beaucoup de succes…..pour notre pays




    0



    0
    Anonyme
    9 septembre 2013 - 20 h 05 min

    il vaut mieux ne pas « donner »
    il vaut mieux ne pas « donner » l’occasion à ces gendarmes du monde pour nous inscrire sur la liste des pays où il faut intervenir militairement : s’ils veulent nous attaquer il n’auront fabriquer des « preuves » sur notre supposé « enrichissement de l’uranium en vue de fabriquer l’arme atomique »




    0



    0
    selecto
    9 septembre 2013 - 19 h 11 min

    C’est bien Mr la ministre
    C’est bien Mr la ministre mais à quoi servira cette réserve si les protecteur de Mohamed Khalifati dit Cheb Mami continueront à avoir accès au Trésor public pour servir ses semblables ? Remboursera t-il la caution de 300.000 € et les honoraires de ses avocats ?




    0



    0
    Anonyme
    9 septembre 2013 - 19 h 10 min

    Il vaut mieux vous taire Mr
    Il vaut mieux vous taire Mr Yousfi, nul ne doit savoir de ce qu’il en est de nos richesses et nos découvertes gazières, les prédateurs sont à nos frontières, ils ont envoyé leurs terroristes à nos frontières en Lybie, au Mali, en Tunisie, et surtout au Maroc. La discrétion est de mise, en ces temps de grande prédation impérialo sioniste sur les richesses d’autrui.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.