Mort de l’opposant syrien Ibrahim Makhous en Algérie

L’opposant syrien Ibrahim Makhous s’est éteint mardi, dans son exil en Algérie, à l’âge de 88 ans. Ancien ministre des Affaires étrangères de son pays dans les années 1960 et membre de la direction du parti socialiste du Baâth, il a été écarté du pouvoir par Hafez Al-Assad, depuis son ascension à la tête du parti et de l’Etat en 1970, suite à un coup d’Etat contre l’ancien président Noureddine Al Atassi. Ibrahim Makhous a alors pris le chemin de l’exil et choisi de s’installer en Algérie où il a travaillé comme chirurgien dans un hôpital de la capitale, après s’être retiré de la vie politique. Dans l’un des rares entretiens qu’il a accordés à la presse, il a révélé que l’ancien président algérien, Houari Boumediene, l’avait sauvé à plusieurs reprises de tentatives d’assassinat. Très peiné par la situation dramatique qui règne dans son pays, la Syrie, depuis plus de deux ans, il s’est plusieurs fois manifesté pour exprimer sa douleur et sa compassion pour son peuple qui endure une guerre terrible. Il considérait ce conflit comme «une guerre civile jamais connue par son pays».
R. Mahmoudi

Comment (10)

    mouradbenkalfate
    14 septembre 2013 - 13 h 02 min

    ALLAH yarhmou paix à son âme
    ALLAH yarhmou paix à son âme et sincères condoléances à sa famille. Les gens qui l’ont connu au maquis et à l’hôpital MUSTAPHA disent de lui beaucoup de bien et qu’il était un grand Monsieur.




    0



    0
    Anonyme
    12 septembre 2013 - 16 h 24 min

    mes sincere condoleances à sa
    mes sincere condoleances à sa famille, et paix à som âme




    0



    0
    GHEDIA Aziz
    11 septembre 2013 - 17 h 55 min

    Allah yarahmou. Ibrahim
    Allah yarahmou. Ibrahim Makhous était dans le même service de chirurgie que votre serviteur : la CCA de l’hôpital Mustapha. Entre lui et le professeur Mentouri (allah yarahmou), on sentait qu’il y avait une sincère amitié forgée dans les maquis algériens pendant la guerre de décolonisation de notre pays.




    0



    0
    Anonyme
    11 septembre 2013 - 15 h 57 min

    Rectificatif à votre article:
    Rectificatif à votre article: le Dr Makhous était ministre du Dr Nourredine El Atassi, le Présidenr renversé par Hafed El Assad. Lui aussi était un grand ami de l’Algérie qui avait aidé sa révolution. Paix à leurs âmes.




    0



    0
    Amar Bouzouar
    11 septembre 2013 - 12 h 26 min

    Cet homme , grand patriote
    Cet homme , grand patriote est venu en Algerie pendant la guerre de libération.
    L’armée des frontières à voulu lui donne un logis a Tunis et se la couler douce.
    Il a refusé et a demande d’être aux cotes des maquisards dans nos montagnes.
    Àpres le coup d’état de Assad père, il a rejoint l’Algerie qu’il avait dans le cœur.
    Ces derniers temps, la maladie d’Alzheimer l’a considérablement affectée.
    Cet homme que j’ai rencontre une fois , en 1991 , dans les rues d.’Alger pendant les manifestations contre la guerre en Irak, m’a laissé une très forte impression.
    Il est parti alors que son pays, La Syrie est déchiré .
    Encore un grand homme ignoré et oublié par son pays.
    Rabbi yerrahmou.




    0



    0
    walho
    11 septembre 2013 - 10 h 37 min

    C’était le bon vieux temps ,
    C’était le bon vieux temps , celui où Alger était la Mecque des Révolutionnaires et accueillait à bras ouverts , et par avions entiers , tous ceux , qui à travers le monde luttaient pour la liberté . Alger était pour eux un HAVRE de PAIX . Oui mais chaque chose a sa fin ! Et les temps ont changé . Ben M’hidi et les autres , Allah yerhamhoum sont au panthéon des MARTYRS et le DRABKI et ses acolytes sont sur le Koursi . Drôle de temps que nous vivons . En tout cas pour la Syrie , il y a eu le PERE (Hafedh) , il y a le FILS (Bachar) et le SAINT d’ESPRIT qui sait faire la part des choses et qui place BILAD CHAM au dessus de tout .




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    11 septembre 2013 - 10 h 36 min

    Mort de l’opposant syrien
    Mort de l’opposant syrien Ibrahim Makhous en Algérie…Allah yarhmou….le monde arabo musulman sombre de plus en plus dans le gouffre…




    0



    0
    AbdelkrimZ
    11 septembre 2013 - 8 h 53 min

    Allah irahmou
    Allah irahmou




    0



    0
    mohamed lounes
    11 septembre 2013 - 8 h 04 min

    Il est d’origine Algérienne
    Il est d’origine Algérienne je crois.




    0



    0
    Antisioniste
    11 septembre 2013 - 7 h 25 min

    Salamou 3alikoum
    Allah

    Salamou 3alikoum

    Allah yarhmou wa youskinahou fasih jinanih

    Merci à AP de ne pas avoir oublier ce grand homme qui a participé dans les rang de notre glorieuse ALN lors de la guerre de libération, et qui a était obliger de s’exiler dans son deuxième pays l’Algérie. Nous ne pouvons que nous incliner devant un tel géant que la dictature de hafez el assad a condamner à l’exil en 1971.

    « Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu’il s’agit de principes fondamentaux. »

    Gandhi




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.