Les deux journalistes français enlevés au Mali retrouvés morts

Actualisé – Les deux journalistes français de la radio RFI enlevés samedi matin à Kidal, dans le nord du Mali, fief historique des rebelles touareg, ont été retrouvés morts. Il s'agit de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, grands reporters. Les deux journalistes connaissaient le secteur et s'étaient déjà rendus à Kidal lors du premier tour de la récente élection présidentielle, en août dernier. «Ils ont été enlevés il y a environ 30 à 40 minutes par quatre hommes à bord d'une Toyota à Kidal-ville», a déclaré le gouverneur Adama Kamissoko, en marge d'une visite à Bamako, selon France Info. «Ils avaient quitté Bamako mardi pour Kidal, (…) c'est ce que je peux vous dire pour le moment», a-t-il ajouté. Le Journal du Mali rapporte qu'un hélicoptère de la force Serval a décollé pour tenter de suivre leur trace, et que selon une source gouvernementale, les deux grands reporters venaient de quitter le domicile d'un membre du Mouvement national de libération de l’Azawad, le MNLA, une organisation politique et militaire touarègue, quand ils ont été enlevés par un commando.
R. I.
 

Comment (9)

    Chemlal
    5 novembre 2013 - 11 h 51 min

    Lorsque les journalistes et
    Lorsque les journalistes et intellectuels algériens se faisaient assassiner,on a constaté un silence absolu aucune condamnation aucune émotion de la part de ceux qui, aujourd’hui
    sont consternés .Ou son Saïd Meqbel, Ismaël Yefsah, Tahar Djaout, Abder Chergou, Abdel Benhamouda etc..c’est quand même dommage de vivre dans un monde d’hypocrite,ou seul l’intérêt compte.Quant aux deux journalistes français,lâchement assassinés,c’est le triste résultat de la politique française en Afrique.Nos condoléances aux familles.




    0



    0
    Oulbrahim M
    3 novembre 2013 - 12 h 48 min

    A qui profite le crime?
    Au

    A qui profite le crime?

    Au Mali? Non!
    A l’Algérie? Non!
    A la France? Oui!
    Au Maroc? Oui!
    Aux Compagnie pétrolières? Oui!




    0



    0
    djeha
    3 novembre 2013 - 7 h 00 min

    CHAAAAAAAAAH
    CHAAAAAAAAAH




    0



    0
    Lyes48
    2 novembre 2013 - 21 h 04 min

    Derniere nouvelle : les 2
    Derniere nouvelle : les 2 otages ont ete executes !8md27




    0



    0
    algerienmeskine
    2 novembre 2013 - 20 h 48 min

    hélas, nul besoin d’argent
    hélas, nul besoin d’argent pour ces deux pauvres journalistes,
    ils ont deja été executés par leurs ravisseurs!!!




    0



    0
    elherraz
    2 novembre 2013 - 19 h 25 min

    Malheureusement…
    Les deux

    Malheureusement…
    Les deux envoyés spéciaux français de Radio France Internationale (RFI) enlevés samedi 2 novembre à Kidal, dans le Nord du Mali, ont été tués, a confirmé le Quai d’Orsay. « Claude Verlon et Ghislaine Dupont, journalistes à RFI ont été retrouvés morts au Mali », a déclaré le ministère dans un communiqué. « Ils avaient été enlevés à Kidal par un groupe armé » et « les services de l’Etat français, en lien avec les autorités maliennes, mettent tout en œuvre pour que la lumière soit faite le plus rapidement possible sur les circonstances de leur décès », a ajouté le Quai d’Orsay dans son communiqué.




    0



    0
    Anonyme
    2 novembre 2013 - 18 h 49 min

    Ils ont été tués, voilà la
    Ils ont été tués, voilà la réponse à la France après qu’elle ait fait un cadeau de 20 millions de $, quand on traite avec les terroristes il faut en payer le prix, les français ont cru avoir gagné la guerre au Mali, cette guerre ne fait que commencer pauvres minables français, leur gourvenement prétends combattre le terrorisme au Mali mais ils l’alimentent par des coups de millions de $, et ces pauvres français avalent tout.

    Les diplomates algériens sont entre les mains du mekhzène marocain quelque part dans le désert, le MUJUAO marocain lui sert de gardien et veille à ce que les otages algériens ne leur échappent pas. Tout le terrorisme que nous avons vécu nous vient du maroc, ce voisin haineux ennemi a toujours alimenté les groupes terroristes du GIA en leur offrant protection territoriale, gite et couvert après leurs crimes en terre algérienne.




    0



    0
    AïnTurk
    2 novembre 2013 - 17 h 37 min

    c’est malheureux, ça n’en
    c’est malheureux, ça n’en finit pas, les terroristes savent que la France paie bien pour libérer ses otages, donc ça leur donne des idées, pour eux un ressortissant français c’est plus qu’une banque.




    0



    0
    Anonyme
    2 novembre 2013 - 16 h 52 min

    Voilà ce que c’est de payer
    Voilà ce que c’est de payer des rançons pour les terroristes, Hollande voulait monter sa cote de popularité qui est au niveau presque de zéro avec cette libération des otages français au Niger en payant 20 millions de $ aux terroriste, un fait que les officiels français cachent jalousement. La france finance le terrorisme au Sahel et elle prétend le combattre, bien fait pour cette prise d’otages, peut-être que la France cessera une bonne fois pourt toute de payer les terroristes du Sahel qu’elle prétend combattre. Ces journalistes sont en premier les victimes du régime français pourvoyeur de millions pour les terroristes.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.