Le Satef : «Nos enfants ne maîtrisent aucune langue»

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef) dresse un diagnostic alarmant de l’école. Dans une déclaration rendue publique à l’occasion de la célébration du 24e anniversaire de sa création, le Satef signale notamment que «les élèves ne maîtrisent aucune langue». Un constat consternant qui ne semble pourtant pas inquiéter le ministère de l’Education outre mesure au vu de son silence sur la question. Les dégâts dans ce secteur sinistré sont énormes, notamment à cause des modifications désastreuses apportées au système de l’enseignement au fil des ans. La suppression de la fameuse dictée, de la rédaction et de la lecture dirigée au primaire et au secondaire, par exemple, a eu pour effet une baisse généralisée du niveau des élèves en langues. Aux parents qui réclament la réintroduction de ces exercices pour mieux suivre la progression des enfants, les enseignants rétorquent que c’est interdit et que ce n’est pas au programme. Il faut dire que dans ce domaine, certains enseignants ont perdu tout sens professionnel puisqu’ils ne prennent plus aucune initiative, même lorsqu’ils sont face à l’échec total de leurs élèves. D’autres initiatives à visée d’endoctrinement islamiste sont pourtant prises au vu et au su de tout le monde. Des générations entières ont ainsi été sacrifiées, et le désastre continue. Malgré les espoirs qu’il a nourris, le changement intervenu à la tête du ministère n’a encore apporté aucune solution aux divers problèmes posés. Dans sa déclaration, le Satef relève, à juste titre, que «des cours entiers sont supprimés dans les programmes, transformant les élèves en automates, sans aucun esprit d’analyse, vidés de tout esprit de raisonnement». Par ailleurs, le syndicat pointe du doigt le retard pris dans «l’enseignement des mathématiques et des sciences, relégués au dernier plan», et avertit que «le pire est à venir». Le Satef rappelle aussi que le dossier des rythmes scolaires et l’évaluation de la réforme de l’éducation «sont renvoyés aux calendes grecques» et alerte la tutelle sur l’état des établissements scolaires. «Nous invitons nos responsables à rendre visite à ces établissements pour voir de visu leur état délabré», écrit ce syndicat qui rappelle que des rapports ont été remis au ministère mais qu’ils sont «restés sans suite jusqu’à ce jour». Le Satef renouvelle, par ailleurs, sa demande d’envoi par le ministère de commissions d’enquête sur le terrain pour établir les responsabilités sur la gestion de l’argent alloué par l’Etat et déterminer à quelles fins il est utilisé.
Meriem Sassi
 

Comment (20)

    Algerien
    21 novembre 2013 - 19 h 53 min

    le révision du système
    le révision du système éducatif algérien est plus que nécessaire.




    0



    0
    Etat de droit
    18 novembre 2013 - 21 h 22 min

    Quoi attendre d’une
    Quoi attendre d’une mafiocratie qui a su inventer la filière sciences islamiques à la place de la théologie? Des zérolingues tout simplement. Alors, pourquoi s’étonner aujourd’hui alors que le mal était évident il y a de cela quarante cinq ans au moins ?




    0



    0
    Adlane
    18 novembre 2013 - 15 h 26 min

    Un syndicat représentant une
    Un syndicat représentant une corporation ne doit revendiquer non seulement le coté social de ses syndiqués mais aussi et surtout lutter pour le ré haussement la valeur de cette corporation en matière de rendement et c’est de cette manière qu’on peut contribuer au développement du pays.




    0



    0
    Anonyme
    18 novembre 2013 - 15 h 21 min

    En attendant que vous soyez
    En attendant que vous soyez d’accord. le monde avance
    heureusement sans nous

    Par Ghost TANKER (non vérifié) | 5. novembre 2013 – 14:24

    Cher peuple
    la guerre aujourd’hui n’est plus balistique ni psychologique
    elle est médiatique.
    Et tant-que que tu parleras Français, tant-que tu réfléchis en français
    tant-que tu t’exprimera en français, tu détérioreras (diminueras) la vision qu’a le monde
    de tes aspirations tes nouvelles ou même ton existence.
    Car le monde parle réfléchit commerce et comprends les causes en anglais
    et il n’a pas de temps pour te traduite a moins de faire appel a des experts
    français (de nationalité) pour te comprendre.
    combien de projets (Allemands, autrichiens,Sud africains… ) n’ont pas aboutis
    a cause de ce langage que tu utilises, sans courage pour t’en affranchir
    les médias, les lettrés, les illettrés, l’ enseignement, les gouvernants, la gouvernance
    et toutes forme d’expression.
    réduire un peuple a ses connaissances linguistiques qui lui appartiennent pas,
    quitte a ce qu’ elles soient comprises par le monde entier.
    Souviens toi de la Malaisie, la Thaïlande, l’Indonésie…ou même la Lituanie
    plus proche le Liban. s’affranchir de ce qui te nuit demande un effort moins
    grand que l’énergie que tu gaspilles a te faire entendre aujourd’hui.




    0



    0
    Anonyme
    18 novembre 2013 - 13 h 28 min

    La langue arabe n’est pas une

    La langue arabe n’est pas une langue qu’à suivie le développement technologique… La faute est aux arabes et l’université du monde arabe ou l’académie de la langue arabe si elle existe.
    Pour les défenseurs de l’arabisation de l’école Algérienne, laisserez-vous votre enfant étudier l’informatique, le nucléaire ou l’automatisation, etc…, en Arabe ?!
    Et pour les francophones, même constat, l’aérospatiale s’étudier en Anglais même en France !!




    0



    0
    Rahim
    18 novembre 2013 - 13 h 14 min

    @ Adel, Amcum & co
    Vous vivez

    @ Adel, Amcum & co

    Vous vivez sur quelle planète ?
    A moins que vous soyez inculte comparez juste votre niveau avec celui de vos enfants ou autre parent et vous verrez la différence entre l’école des années 60-70 voire 80 avec le désastre ambiant. Ceux que vous présentez comme vitrine sont une exception et des « self-made » men/women et des jeunes souvent encadrés par leurs parents et ils se font de plus en plus rare. d’ailleurs les jeunes que vous citez maitrisent tous une langue étrangère (quasi totalité le français)et c’est pas l’école arabisée au rabais qui vous donne cette maîtrise.
    Maintenant mister Amcum qui parle de l’Anglais, sachez que même vos prof d’anglais ne la maitrise pas  » and I know perfectly what I’m speaking about » car une langue ne s’implante pas par magie, vos référents du moyen orient la maitrise parce-que c’est la langue de leur « isti3mar ». sachez aussi que c’est la langue des plus grands ennemis des arabes et des musulmans, mais les arabes (les vrais)ne sont pas complexés comme nous et il s’approprie leur butin de guerre.
    C’est vrai que l’anglais est plus riche que le français, mais on ne choisit pas son colonisateur et elle est quand même une langue de science et de communication avec le monde occidental et l’universalité; elle vous permet de sortir du cancan arabo-arabe qui pour l’instant ne produit que langue de bois et terrorisme islamiste. Sachez aussi que 50% des mots français sont identiques en anglais, ça vous fait déjà un pied dans la langue de Shakespeare et vous avez encore des enseignants et un environnement externe qui peut vous l’inculquer.
    Enfin, sachez que je ne suis nullement hezb frança et que je maitrise parfaitement l’anglais, mais l’amour de mon pays m’exige d’être réaliste. SOS école sinistrée !!!!!!!




    0



    0
    Hankou
    18 novembre 2013 - 12 h 01 min

    Si si …nos enfants
    Si si …nos enfants connaissent le language de la violence Et de la vulgarite. A tel point qu’il est impossible de circuler a pied avec un membre de sa famille.




    0



    0
    Anonyme
    18 novembre 2013 - 11 h 12 min

    à qui la responsabilité de
    à qui la responsabilité de former des élèves analphabètes, aucun enseignant n’a une conscience pour se dire je dois faire mon travail correctement. Non si vous voulez apprendre venez faire des cours chez moi pour 2000 da l’heure, alors messiers tirez vous une balle quelque part. ne venez pas vous marrez de nous.




    0



    0
    Adel
    18 novembre 2013 - 10 h 49 min

    Voila un syndicat bidon qui
    Voila un syndicat bidon qui raconte des anneries, sans doute pour faire plaisir à certains charognards.
    Que ce syndicat nous explique alors pourquoi les étudiants algériens sont présents par milliers partout dans le monde.
    Je crois plutôt que ce syndicat est plein de bourricots, qui ne savent pas ce que les étudiants algériens font.




    0



    0
    zyriab
    18 novembre 2013 - 10 h 42 min

    Les enseignants qui déplore
    Les enseignants qui déplore et constate que le résultat de leur propre travail est nul mais c’est comme tous les algériens c’est toujours la faute des autres qui a interdit à ces enseignants de donner à leurs élèves un enseignement de qualité Pourquoi toutes ces grèves sans raison autre que les intérêts mercantiles de ces enseignants .Jamais ce syndicat n’a proposé de réaliser des séminaires ou autres formations de ses adhérents pour débattre des questions de fonds su système éducatif ou des formations de ces formateurs ou juste des enseignants d’améliorer leur compétences et leur capacité .Les grèves c’est toujours pour moins travailler et encaisser plus jamais pour améliorer la qualité de l’enseignement




    0



    0
    idriss
    18 novembre 2013 - 10 h 05 min

    pourquoi s’en etonne quand on
    pourquoi s’en etonne quand on voit nos ministres,nos wallis et nos fonctionnaire s’exprimer en arabe,francais ou amazigh.c’est l’image que nous renvoi tous les jours l’etat de l’enseignement en algerie.




    0



    0
    inspecteur tahar
    17 novembre 2013 - 22 h 51 min

    faite une analyse plus
    faite une analyse plus approfondi sur se systéme scolaire,ceci est bien huilé depuis des années,pour dire si ils ont arrivé là s’est pour mieux,ralentir le niveaux scolaire pour avoir un niveaux intélèctuelle le plus bas.Pour tuer une civilisation,tuons le savoir.Sans connaissance intellectuel,ils pourront mieux nous controler tel du bétaille.Voilà le systeme gouvernemental D’Oujda qui n’ont pas et aucune légitimité patriotique pour le peuple Algériens et s’est normal ils ne sont pas Algériens.Voilà le systéme impérialo-sioniste.




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    17 novembre 2013 - 22 h 24 min

    Le Satef : «Nos enfants ne
    Le Satef : «Nos enfants ne maîtrisent aucune langue…Les enfants des ministres, leurs familles et amis ont des bourses pour aller etudier en Europe ou aux USA . Ils sen foutent si no enfants apprennent ou n apprennent pas…ensuite toutes les commissions qui se payent sous la tables avec tous les projets de construction et de realisation au ministere de l Education…Bref




    0



    0
    Amcum
    17 novembre 2013 - 22 h 19 min

    @ Par Anonyme (non vérifié) |
    @ Par Anonyme (non vérifié) | 17. novembre 2013 – 21:23
    Je connais un terroriste qui a égorgé sa mère en criant Allah est grand et c’est un francophone ! Y a même des terroristes islamistes d’origine Canadiennes (Tiguentourine), américaine, Anglaise ! Ca devrait vous poussez à réfléchir avant d’écrire des stupidités ! Cette langue arabe que semblez mépriser était à un moment donné la langue de la science. Si elle a reculé c’est que ces gens que vous me semblez adoré la langue (les français par exemple) ont été des criminels des abrutis, des voyous !
    Monsieur, la criminalité n’a pas de nationalité ni de langue officielle




    0



    0
    Amcum
    17 novembre 2013 - 21 h 46 min

    C du blabla. Nos enfants ne
    C du blabla. Nos enfants ne maitrisent pas le Français et c’est tant mieux ! Nos enfants parlent bien l’Arabe, sont plus a l’aise avec l’Anglais, et Inchallah parleront tous dans 50 ou 70 ans la langue Amazigh Standardisé ! Arrêtez ces analyses alarmistes !
    Des Algériens de 25 ans (issues de cette école que vous qualifiez de défaillante) travaillent dans des institutions et des universités prestigieuses dans le monde.
    Y a pas de mal a ne pas maitriser une langue. Le plus important c de faire la JOB. Et ca les Algériens savent très bien le faire, pour cela il faut juste les mettre dans des conditions de travail. Nos étudiants travaillent dans des boites internationales sans aucun complexe. J’en connais des centaines !
    Les chinois les étudiants de certains pays ne maitrisent rien comme langue, cela ne les empeche pas de réussir à l’étranger !
    La langue ce n’est pas une science, c’est un moyen. Il faut être un stupide Français ou avoir pris du lait de la France pour croire qu’avoir des problèmes de langue est grave. Visitez un peu les USA.




    0



    0
    Antisioniste
    17 novembre 2013 - 21 h 28 min

    Salamou 3alikoum
    Le ministère

    Salamou 3alikoum

    Le ministère de l’éducation devrait s’appeler normalement, le ministère de l’instruction,car à mon sens, son rôle est d’instruire nos enfants. Pour exemple, je ne vois aucun sens au mot éducation à coté des mots biologie ou chimie. Quant à l’éducation elle devrait être le rôle de la famille et de la société.

    Pour ce qui est du diagnostic du Satef, moi je leur dit que nos enfants maitrise la langue des iphone, et autres gadgets que leur parents leur offre gracieusement.

    L’erreur est globalement partager, la solution devrait être de même, à mon humble avis.




    0



    0
    Anonyme
    17 novembre 2013 - 21 h 14 min

    l’arrivé de fakhamatouhou
    l’arrivé de fakhamatouhou signifie la rupture du systeme ancien et la dictée d un autre á la mesure imperiale

    c est un investissement à long terme des mondialistes !!
    avec le consentement des valets du systeme




    0



    0
    Anonyme
    17 novembre 2013 - 20 h 23 min

    Et ceux qui maitrisent la
    Et ceux qui maitrisent la langue arabe sont condamnés à devenir, au mieux des imams soumis au plus fort du jour ( anâm anâm, wiwi msieu. .. et au pire un terroriste islamiste capable d’égorger sa mère en criant Allah est grand.




    0



    0
    Lyes48
    17 novembre 2013 - 20 h 10 min

    Un syndicat d’enseignants
    Un syndicat d’enseignants revele que « les eleves ne maitrisent aucune langue ». Qui enseigne a ces eleves ???? Ces memes enseignants !!




    0



    0
    MACIZEL
    17 novembre 2013 - 19 h 59 min

    Une bombe à retardement, pour
    Une bombe à retardement, pour l’Algérie, un scenarii catastrophe est à venir si on change de cap pour l’école, le premier ministre l’a même signalé, l’école n’apporte aucun appui à l’entreprise, ni à l’agriculture, ni à l’industrie, rien comme si on forme des diplômés sans aucun bagage intellectuel pour la vie active, c’est navrant et désolant pour notre pays!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.