Un cadre du RND : «Le parti ne nous appartient pas»

Il n’est un secret pour personne qu’il existe un fossé entre les discours servis par les hommes politiques à l’opinion publique et ce qui se dit dans les coulisses des partis et des institutions officielles. Des indiscrétions révèlent que dans les hautes sphères du Rassemblement national démocratique, les responsables de ce parti de l’Alliance présidentielle, sans secrétaire général depuis la démission surprise d’Ahmed Ouyahia, ne se soucient pas trop du devenir de cette formation. «Ce sont [eux] qui l’ont créé, c’est donc à [eux] qu’il revient de trouver une issue à la crise qui le secoue», a lancé un des principaux animateurs du RND qui occupe un poste important au Parlement. «Nous avons été chargés d’une mission – celle de représenter ce parti – et nous la menons selon les directives qui nous viennent d’en haut», a avoué ce responsable dans un cercle restreint. Cette façon de concevoir l’action politique explique en partie la médiocrité qui règne au sein de la classe politique et les conflits qui la minent. Il n’est pas malaisé de comprendre, en effet, à travers cette réaction singulière, comment les états-majors des partis se font et se défont sans que la base militante ne soit ni consultée ni écoutée. Le cas du RND, qui attend de connaître le nom du successeur d’Ouyahia à quelques mois seulement de la présidentielle, est loin d’être unique. Aussi bien au FLN qu’au sein des formations nouvellement créées pour accompagner l’administration dans la prochaine «mise en scène» de l’échéance électorale d’avril 2014, les figures de proue de ces partis sont conscientes de n’être que des exécutantes d’une politique pensée et décidée ailleurs. Il en va ainsi d’Abdelaziz Belkhadem poussé vers la porte de sortie après avoir été «consommé» durant les trois premiers mandats. Il en va ainsi, également, de Bouguerra Soltani qui a atteint sa date de péremption quelque temps après la réélection du président Bouteflika pour un troisième mandat. Le MSP qu’il dirigeait est devenu obsolète et la création d’un nouveau parti, conduit par le militant le plus en vue – l’inamovible ministre Amar Ghoul – devenait impérative pour barrer la route à d’autres partis islamistes moins dociles. Le rôle du RND touchant à sa fin, le MPA d’Amara Benyounès est censé entrer en jeu pour servir de nouvelle locomotive, à terme, pour les forces d’obédience nationale et démocratique, signant ainsi la fin du RND comme le TAJ devra sonner le glas du MSP – définitivement ou momentanément – éloigné du pouvoir.
Karim Bouali
 

Comment (16)

    SiZineddine
    14 décembre 2013 - 15 h 40 min

    @Chawi Pure Laine (non
    @Chawi Pure Laine (non vérifié) | 14. décembre 2013 – 7:18

    Exact, le seul moyen de sauver l »Algérie et de r&aliser un état nation avec tous ses critéres et ses fondations durables et fortes pour le peuple algérien c’est de dégager le clan d’Oujda. Ce clan n’est rien d’autre que le faut nez d’Israel.
    Une annecdote : J’étais un jour dans le RER B, au terminus Charles De Gaulle. Je m’appretai à descendre pour prendre la navette de mon entreprise le matin. J’avais un cartable pour ordinateur. C’étais en 2001 et c’était rare en ce temps là et que voila deux jeunes filles assises sur les strapontins devant la porte parlaient une langue bizarre ou le kh était reccurent. Leur mére me voyant avec ma sacoche est venue me parler en anglais car en ce temps rare en France ou on rencontrait facilement dans les transport en commun des personnes parlant cette langue contrairement à aujourd’hui. J’ai compris ce qu’elle me disait avec un accent que j’ai deja entendu loin dans mon enfance dans un endroit particulier. Depuis, j’ai commencé à réflechir et à runir les pieces du puzzle. Puis ensuite en 2005 un autre evenement est venus confirmer mes hypotheses. Cet accent, je l’ai deja entendu quelque part, dans les arteres du pouvoir pendant mon enfance. Mon pére y fit une breve apparition avant d’être ecarté pour apparternance au vrai ALN de l’interieur. Il ne fut le seul ecarté des arteres du pouvoir, mais tout les autres. Une vraie purge du vrai ALN et même des assassinats jamais élucidés. Pour punir mon père, on lui a assassiné son neveux sur la route de Blida, un bel homme calé et avec de la prestance. Il a compris. On l’a puni pour de bon. On a essayé d’assassiner mon pére aussi et la listes des intimidations est longue.
    Mais revenons à notre clan d’Oujda. L’accent hébraïque, je l’ai entendu dans les arcanes du pouvoir pendan mon enfance.
    Avec la multiplication des video sur youtub, j’ai pu reecouter les personnes que j’avais entendu parler avec cet accent pendant mon enfance. En 2006, j’ai contacté un journaliste en exil qui m’a donné la réponse. Et bien messieurs dame, nous somme gouverné par Israel. Il est difficile de changer son accent hébraïque. C’est l’un des accent les plus difficile à perdre. Parti de ça, j’ai fait ma petite enquete et je ne me suis pas trompé. Notre clan d’Oujda n’est rien d’autre que le faux ne du Mossad. Vous allez me dire que j’ai monté cette histoire pour me venger. Mon pere est mort vila 20 ans, juste apres l’assassinat de Boudiaf. Il m’a di qu’il ne nous lacherons jamais c’est marocain planqué à oujda et à Fes et dont l’archiecte principale n’était rien d’autre qu’un agent du Mossad. J’ai compris beaucoup de chose et je savais pour leur gestion de maisons sordides d’Oujda et à Casa, Fes, tres tot, bien avant qu’on le sache aujourd’hui, une information que j’ai recueilli pendant les année 80 quand le clan qu’on croyait tombé avait été ecarté brievement du pouvoir bien qu’ayant encore quelques salauds qui tiraient les ficelles et qui avaient tout fait pour le retour du clan au pouvoir. Les algeriens doivent savoir quelles sont les vraies origines du clan d’Oujda et que celui qui les a preparé à prendre le pouvoir en ecartant le GPRA n’est rien d’autre qu’un agent important du Mossad. L’Algerie sera restitué à la France si l’on reste avec un pouvoir ou le clan d’oujda a le pouvoir. Il faut asseinir l’Algerie car rien n’est plus sû que la perte de l’Algerie avec des agent du Mossad au pouvoir et dans ses arcanes.
    Ca sera difficile, mais pas impossible. C’est la seule maniere d’esperer un jour de voir l’Algerie un vrai état nation. Pour l’Algerie souveraine, il faut de vrais algeriens patriotes et aucune trace du clan d’Oujda. Ca sera tres difficiles car ils sont partout dans tous les rouages du systeme.
    Enfin, j’espere que quelques journalistes viendraient donner plus de lumiere sur ce clan machiavelique specialiste de gestion de maison sordides au Maroc et capable de monter les pire cabales. Attention, ce clan desteste tous les vrais moudjahidines et leur descendance. Il les ont assassiné en Allemagne, en Espagne et en Algerie pour les remplacer par de faux moudjahidine inconnus au bataillon.
    L’architecte du pouvoir algerien qui ecarta le GPRA etait un agent important du ossad. Ca j’en suis sur.
    N’accusez pas à tord les lemceneens. Les vrais tlemcennens ont été envahis par ces moroquis de Fes reellement avant de s’installer à oujda ou ils avaient ouvert surtout ces maisons sordides pour ne pas dire autre chose. La decence me l’interdit.
    L’Algerie ne sera jamais souveraine tant que le clan n’est pas degagé du pouvoir.




    0



    0
    Chawi Pure Laine
    14 décembre 2013 - 6 h 18 min

    le RND a été initialement mis
    le RND a été initialement mis sur pied par Zeroual et Betchine et ils étaient sincères en voulant mettre fin au FLN post 1962 sauf qu’une fois ces deux ont quitté il est devenu pire que le FLN finalement on n’a ni partis politiques ni oppositions ni amar bouzwar on a juste des perdants et des gagnants, les perdants sont ceux qui ont des principes et les gagnants sont ceux qui mangent de toutes les soupes donc basta un seul chemin peut sauver le pays c’est de dégager le clan d’oujda et les juger tous pour haute trahison




    0



    0
    louizette
    13 décembre 2013 - 6 h 53 min

    Au RND, on attend la
    Au RND, on attend la nomination par décret présidentiel du futur SG..




    0



    0
    Anonyme
    13 décembre 2013 - 0 h 31 min

    Tant que le clan d’oujda
    Tant que le clan d’oujda n’est pas anéanti l’Algérie ne connaitra ni paix, ni progrés.




    0



    0
    yacine
    12 décembre 2013 - 21 h 40 min

    exclusif comme vous dites
    exclusif comme vous dites vous les journalistes dans votre jargon: Ouyahia a ete vu recement en France et au Qatar et au Maroc et tres bientot on le verra sur Medi 1 la chaine du Makhzan et AlJazeera….
    ce qui confirme le grand complot qui se trame contre notre chere Algerie mal aimee par tous les pays et tous les peuples du Monde!! mais pourqoui on nous aime pas ??
    C est sure qu il ya des raisons objectifs pour qu on soit tres mal vu par toute la planete comme disent les detenteurs du Pouvoir mais pas nous car sont eux on serait le euple le plus aime du MONDE…
    Le Regime depuis 50 ans nous vend du vent en nous faisons croire a travers ces medias que l Algerie est menace par les pays du Golfes et l etranger et nous comme des toutous ont a cru!! reveillons nous!!




    0



    0
    zaki
    12 décembre 2013 - 21 h 31 min

    regardez moi ces trois lapins
    regardez moi ces trois lapins de quatre jours,souriants sympathiques toujours au service du peuple,des démunis,des mal-logés,des chômeurs,des désespérés avec bouteilles d’essence a la main,des chouhadas des moudjahidines,les citoyens de club des pins et toutes algériennes et algeriens morts ou vivants leurs témoignent patriotisme,fidélité aux idéaux de notre glorieuse révolution etc etc etc etc etc………….allah le tout puissant délivre notre chère nation de ces gens inchallah pour l’éternité.




    0



    0
    Anonyme
    12 décembre 2013 - 21 h 05 min

    Quelle photo!!! ya latif!!!
    Quelle photo!!! ya latif!!! Allah Yostor!




    0



    0
    vrirouche
    12 décembre 2013 - 16 h 35 min

    Je te tiens , tu me tiens par
    Je te tiens , tu me tiens par la barbichette !!! La mode selon Koreiche mais en 2013 !!! C’est qui l’intrus ? C’est çà l’image de l’Algérie ? On est maudit et la presse fait le jeu : COMPLICE ! Chassez tous ces énergumènes de vos unes SVP !




    0



    0
    sadek
    12 décembre 2013 - 15 h 27 min

    arrez de vous pleindre c’est
    arrez de vous pleindre c’est tous les partis qui sont geres directement ou indirectement et sans exception et meme les ceux de l’ opposition ,ils mangent tous dans le meme randot.
    A bientot




    0



    0
    Djel
    12 décembre 2013 - 15 h 10 min

    C’te bonne blague
    C’te bonne blague !!!!!!!!!!!! Allez les gars,bon WE à tous !!




    0



    0
    Abou Stroff
    12 décembre 2013 - 14 h 47 min

    le rôle des « partis
    le rôle des « partis politiques » en algérie se réduit essentiellement à s’agglutiner autour de la mangeoire et, en passant, à discourir sur tout et n’importe quoi (analysez les palabres du drebki, de tata louiza, de chalabia mehjoubi, de djaballah, de zeghdoud, etc) et à divertir (une fois, c’est belkhadem ensuite c’est ouyahia puis c’est belkhadem ensuite c’est ouyahia et puis c’est sellal, ensuite c’est…., etc) ceux qui n’ont rien compris au fonctionnement du système. en d’autres termes, il n’y a pas de partis politiques, au sens conventionnel, en algérie. il y a une marabunta (dont le parrain actuel est notre bienaimé fakhamatouhou national et dont le consigliere est le frangin chéri) qui s’est approprié l’Algérie, en tant qu’Etat et Nation, grâce à son contrôle de la rente et il y a une populace réduite à un ensemble de tubes digestifs ambulants qui reçoit des miettes de rente de la part de la marabunta. enfin, entre la marabunta et la populace, il y des « corps intermédiaires » (les soi disant partis politiques et une partie de la bureaucratie de l’état) qui font office de couches-tampons et qui broutent un peu plus que la populace. tous les partis politiques sont donc la propriété de la marabunta et cette dernière fait, pour chaque tâches spécifiques appel à un ou plusieurs partis pendant que les autres jouent aux opposants. dans tous les cas de figure, la marabunta sort toujours gagnante. dans ce tour de passe-passe, le grand perdant est évidemment la société algérienne qui tourne en rond et s’enfonce graduellement dans un coma irréversible pendant que les autres nations s’apprêtent à « ammarsir » sur la planète Mars.




    0



    0
    Anonyme
    12 décembre 2013 - 14 h 45 min

    Jamais au grand jamais le TAJ
    Jamais au grand jamais le TAJ et le MPA ne peuvent supplanter respectivement le MSP et le RND.Ces deux partis ont des cadres de haut niveau et ayant exercés dans les rouages de l’état. Ces acquis vont dans le sens à conforter ces partis alors que les deux premiers cités ne sont que l’ombre d’eux même; ils sont érigés de toutes pièces sans base solide. Ils vont s’auto désintégrés en feu de paille comme ils ont été créés en paille.




    0



    0
    SiZineddine
    12 décembre 2013 - 14 h 32 min

    C’est peut être hors sujet ce
    C’est peut être hors sujet ce que je vous demande d’aller voir et je demane à AP de faire un papier. Je souhaiterai que l’on parle du retour de la bigoterie en Algérie.
    Voici un reportage diffusé par El Nahar pour salir la réputation de nos étudiantes en Algérie.
    Bien que majeure, les étudiantes comme dans un internat de lycées pour eleves mineures, sont assujeties à un couvre feu.
    Je me souviens que pendant les années 90, les cités universitaires étaient ainsi pointés du doigts. Les jeunes filles accusées dantants sont toutes aujourd’hui des cadres superieures et même prof dans de grandes ecoles françaises. Vue leur beau physiques, elles etaient forcemment coupable, coupables d’être jeunes, belles e instruites. Ces deux journalistes accoutré d’un torchon sur la tête refont le même travail que faisait le FIS et ses chemises brunes contre les cités universitaires pour jeunes filles étudiantes. Attention, ce genre de dérive a donné une guerre civile. Oui, une guerre peut être allumée par une histoire de fesse. Quel gâchi. Les télévision qui font ce genre de reportage travaillent pour le retour du FIS ou son clone et donc à une guerre civile. J’ai envie de dire à AlNahar que vous joue avec le feu. J’étais en cité universiaire en France. Il n’y avait pas de couvre feu et aucune étudiante n’avait asse de emps d’aller faire autre chose que suivre ses cours ou travailler à ses exemens.
    Accuser les etudiantes de prostitution est un non sens et une grave accusation, sans compter le retour à la bigoterie qui a allumé les feux d’une guerre civile. Je demande aux autorités de fermer ce journal qui travaille au reour d’une guerre civile pour une histoire de fesses.
    J’indique à ce journal qu’une etudiante n’a pas le temps de faire ça. Le temps imparti aux etudes est deja insiffisant. Ce sont là en plus des jeunes filles et si elle ont un fiancé, ça ne regarde personne. Ces deux journalistes coiffée d’un chiffon sur la têtes épousent une cause contre productive contre elle même. Algeriens et algeriennes, ce sont ces histoire de fesses qui ont installé et légitimé le FIS et ont allumé les feux d’une guerre civile.

    L’Algerie n’a pas changé et la bigoterie est aujourd’hui relayée par des chaine privées. Le spectre d’une autre guerre civile n’est pas loin et le retour de l’OTAN et la France est annoncé pour soi disant cesser les massacre. A ce moment là on dira ah si on savait.
    Je demande à El Nahar de cesser de relayer des mensonges. Une etudiante en petite tenue dans sa chambre est quelque chose de normale et dans les couloir d’une cité ou circulent des jeune filles comme elle est quelques chose de normale. Ce qui est aniormale c’es votre mensonge messieurs les responsable de la télé Enahar. Vous êtes en train d’allumer les feux d’une autre guerre civile. N’oublie pas que les emeutes du Mzab ont été allumé à cause d’une video sur youtub ou l’on voit un vieux mzabi en train de fleurter avec une jeune fille voilée de 24 ans. Apparemment les forces ennemis étrangeres savent comment allumer les feux en Algerie. Toujours de la même maniere. C’est à dire par des histoire de femme soi disant de mauvaise moeurs.
    On en a marre de la bigoterie.
    Samedi dernier, je suis allé au cinema resto et au centre commercial plein de jeunes couple et famille allant au ciné et reto. Voila une societé developpée qui prend du loisir, ce loisir qui manque tant en Algérie et qui rend les algerien hargneux dès qu’ils voient une jeune couple ou une jeune fille se payant un cinéma ou un resto.
    On en a marre. Ce n’est pas comme ça que l’on enre dans la civilisaion. La bigoterie est relayé apparemment par les chaine télé privé et les torchon qu’on appelle journaux. L’etat devrait censurer ce genre de reportage en se souvenant que debut des années 90, le FIS avait installé son ideologie en s’attaquant aux femmes, aux etudiantes en les accusant de prostitués.
    Marre de cette societé qui pense que le corps de la femme est une marchandise et une transaction. La femme est un être humain et les etudiantes sont là pour assurer leur formation qui leur donnerait dans l’avenir un travail honorable pour en vivre et ne dependre de personne.
    Je vous demande de voir ce reportage d’Enahar que Rayyis se delecte à comenter. Rayyis qui aime tant Marine Le Pen et qui oeuvre pour une extreme droie en France comme une extreme droite en Algerie qu’est l’islmisme. Merci AP de faire un papier là dessus pour contrer les tentative d’Elnahar à salir nos etudiantes et à allumer une seconde guerre civile en Algerie par la bigoterie. Merci à tout citoyen d’ecrire au ministere pour censurer ce genre de reprotage. D’ailleurs en Algerie, il y a des lois et si ces jeunes filles font autre chose qu’apprendre leur cours, la loi est là pour les sanctionner. Si ces jeune filles cherchent un mari, c’est leur droit le plus légitime tant qu’elles ne font pas de leur corps une marchandise. Les femmes on le droit de connaitre leur future mari pour ne pas tomber sur n’importe qui et les hommes aussi.
    Faire passer ces jeunes etudiantes pour des prostitué est une grave accusation et ce qui est afligeant est qu’un journal relaye ça, ce mensonge et salit la réputation de nos jeunes etudiantes qui d’ailleurs en France sont les plus honnêtes contrairement à toutes les autres nationalités maghrebines. Nos etudiantes algeriennes sont les plus honnêtes du monde et je demande à AlNahar et ses bigotes coiffé de torchons d’arrter d’allumer le feu.

    Voici le reportage :

    http://www.youtube.com/watch?v=f8k46Mao8Oo

    PS: Merci à AP de faire un apier là dessus pour contrer les tentative de ce torchon qu’est Alnahar qui salit nos comaptriotes oeuvrant peut être à ses maitres islamistes du Qatar et d’arabie saoudite ou la pédophilie et l’homosexualité s’appliquent en cachete.
    Merci de faire passer.




    0



    0
    vrirouche
    12 décembre 2013 - 14 h 17 min

    Dans la photo, cherchez
    Dans la photo, cherchez l’intrus ! Une chanson connue de S.Adamo : avez-vous vu un barbu sans barbe ? Depuis 1962 c’est un éterenel recommencement d’entourloupe, fraude, mic-mac, stratagème pour assoir et consolider leurs rentes !
    A quand un grand coup de balai au c… pour tous ces dérouleurs de carpettes ?




    0



    0
    Benyoucef
    12 décembre 2013 - 14 h 06 min

    Comme le RND n’appartient pas
    Comme le RND n’appartient pas non plus ni à Bensalah ni à son homme-lige enlisé dans le scandales de la fausse publicité du torchon « Adjoua », qui a dit sans aucune honte et faisant montre d’un sens ignoble de la trahison, »Ouyahia est un homme mort et enterré , il appartient au passé du RND ».

    Plus dure sera la chute, dont on voit les signes avant coureurs !
    A bas les mercenaires d’Oujda et Tlemcen !




    0



    0
    Ness maascar
    12 décembre 2013 - 14 h 01 min

    Mon Dieu pour quoi s’est
    Mon Dieu pour quoi s’est sacrifié mon pauvre père !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.