Les hommes du changement

Hamrouche, Benflis, Sellal, Ouyahia, Hanoune, Rebaïne, Sadi, Mokri, Djaballah, Benbitour, Rahabi… Une belle brochette de noms illustres pour la prochaine élection présidentielle si elle n’est pas faussée par les jusqu’au-boutistes du clan présidentiel, Saïd Bouteflika et Amar Saïdani notamment, décidés à mettre notre pays à feu et à sang pour imposer, au détriment de sa dignité de malade et de chef de l’Etat, leur candidat qui est pourtant dans l’incapacité physique, mentale et morale d’assumer convenablement ses fonctions, depuis des mois déjà. Que le meilleur de ces sexagénaires, dont la majorité jouit d’une bonne expérience dans la gestion des affaires publiques et d’une longue carrière politique, gagne et soit digne de la confiance que le peuple algérien aura déposée en lui, en avril 2014. Il aura la lourde mission de réconcilier le peuple algérien avec lui-même, car en trois mandats chaotiques, Bouteflika et son clan ont sérieusement abîmé la cohésion sociale avec leur népotisme et leur régionalisme sauvages et leur corruption généralisée. Ils ont aussi profondément discrédité l’Etat algérien et ses institutions en voulant les mettre au service exclusif de leur volonté prédatrice et de leur folle ambition de demeurer à jamais au pouvoir, usurpé en avril 1999 dans les conditions honteuses que l’on sait et conservé grâce à la force de leurs sponsors et à la fraude massive. Les aventuriers du clan présidentiel et leurs alliés en Algérie et à l’étranger parviendront-ils à imposer au pays leur choix suicidaire ?
Ali Bounif
 

Comment (10)

    Laetizia
    9 janvier 2014 - 23 h 59 min

    Hamrouche Président!

    Hamrouche Président!
    (à condition qu’il ne nous parle pas de maghreb)
    Un homme droit et intègre qui aime son pays, possède des compétences et sait reconnaître celles des autres! Ses actions passées parlent pour lui!
    A lire : L’Algérie contemporaine : bilan et solutions pour sortir de la crise, sous la direction de Gilbert Meynier




    0



    0
    hacene
    7 janvier 2014 - 22 h 12 min

    le plus probable et credible
    le plus probable et credible est sans conteste si mouloud hamrouche.pourvu qu’il ne nous fausse pas la route comme en 99.on attend qu’i annonce sa candidature.




    0



    0
    Anonymehakika toukal
    6 janvier 2014 - 23 h 41 min

    Tous ceux cites dans cette
    Tous ceux cites dans cette article n’ont le merite de presider L’ALGERIE DE NOVEMBRE!




    0



    0
    massinissa
    6 janvier 2014 - 21 h 05 min

    sadi president
    sadi president




    0



    0
    saadi elbachir
    2 janvier 2014 - 8 h 50 min

    ouallah à part ouyahia et un
    ouallah à part ouyahia et un degre moins hamrouche qui ont un profil d’homme d’etat , tous les autres à peine s’ils s’ils peuvent gerer quelques communes rurales desheritées ou mosquées




    0



    0
    Farid achour
    31 décembre 2013 - 22 h 22 min

    Notre cher président , va
    Notre cher président , va faire une allocution,en JANVIER 2014, avec la convocation du corps électoral, s’il le peut, pour dire c’est fini je suis fatigué,je m’en vais;alors Mr saidani ne jouera plus sa derbouka, et Mr Benyounes ne fera plus son clown d’un quatrième mandat de FAKHAMATOUHOU.
    Alors MESSIEURS les candidats préparez vous à une compétition digne des plus grande démocratie. FAKHMATOUHOU s’en sortira plus que grandi, il aura respecté les vœux de FEU MEHRI.




    0



    0
    citoyen
    31 décembre 2013 - 16 h 16 min

    la belle brochette va explosé
    la belle brochette va explosé avec khalifa. il faut que les service de police soient vigilents aux aéroports et ports ils va y avoir beaucoups de demandes de visa pour l’australie.




    0



    0
    Mahmoudi
    30 décembre 2013 - 16 h 57 min

    Une bonne transition doit
    Une bonne transition doit comprendre un bon dosage entre l’ancien et le nouveau, la prudence de l’expérience et la fougue la jeunesse, aussi diplômée ou talentueuse soit-elle.
    Sans aucun doute, dans tout ce qui a été réalisé durant ces deux dernières décennies, il y a de bonnes choses à conserver et de mauvaise à changer et auxquelles de nouvelles seront ajoutées.
    Aafa Allah aan ma salaf. Cela ne dit pas amnistie mais il faut se donner le temps pour établir un bilan objectif afin de ne pas commettre des erreurs parfois irréparables quand il s’agit de l’honneur et la réputation des uns et des autres.

    La situation de panique et de peur sera très préjudiciable à la sécurité, à la paix et à la stabilité du pays.




    0



    0
    Rabah
    30 décembre 2013 - 12 h 41 min

    Je crois que grâce à Dieu et
    Je crois que grâce à Dieu et aux hommes de bien que notre pays compte encore en son sein, la raison va triompher et les fous à lier partiront couverts de honte en raison de leur cupidité et de leur folie suicidaire, qui placent leur égo, avant les intérêts de l’Algérie et du peuple algérien.

    Ceux qui ne connaissent pas leurs limites finissent toujours dans l’indignité et l’opprobre générale.

    Que Dieu nous protège jusqu’à ce que la terre nous couvre, dans l’honneur, la dignité et le respect des nôtres et d’autrui.




    0



    0
    selecto
    30 décembre 2013 - 12 h 39 min

    Les escrocs ne lâcheront pas
    Les escrocs ne lâcheront pas le Trésor public a moins de les buter un par un .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.