Une défaite salutaire ?

Par Kamel Moulfi – Hier, dimanche, les Algériens ont terminé la journée sur une déception inconsolable avec la sortie de l’équipe nationale de la CAN-2015 sur une lourde défaite face à la Côte d’Ivoire. Tout était prêt pour la fête de la qualification à la demi-finale qui ouvrait la voie à la grande consécration, et on imaginait déjà le retour triomphal des Verts brandissant la Coupe d’Afrique, dans un immense bain de foule qui irait de l’aéroport jusqu’aux rues d’Alger, et la suite du scénario est connue. Bercés par cette illusion, nous avions accepté d’oublier l’humiliante prestation de l’équipe nationale de handball au Qatar et si le rêve africain de Malabo s’était réalisé, la complaisance devant l’état lamentable du sport national aurait facilement pris le dessus. Les esprits lucides n’auraient jamais osé gâcher la fête en allant à contre-courant de la démagogie ambiante imposée par une manipulation politicienne des exploits de l’équipe nationale. La défaite des Verts est-elle salutaire ? Oui, si elle met en lumière la catastrophe révélée par la dernière place de l’équipe de handball au Qatar et pousse à rompre avec les mesures du pouvoir concernant le sport dont l’élaboration manque au moins d’inspiration. Un fait saute aux yeux quand on fait le constat de la situation : dans notre pays, le sport a perdu la fonction qu’il avait d’animation et d’éducation de la jeunesse. La violence permanente dans les stades en est le résultat affligeant. Aujourd’hui, dans les clubs sportifs, ce qui compte c’est l’argent. Depuis l’intrusion de ce virus sous couvert de professionnalisme, le sport est allé à la dérive, et en premier lieu le sport-roi, le football. D’une façon générale, on doit s’interroger sur la place occupée par l’éducation physique et sportive dans les établissements scolaires, qui est devenue presque une discipline facultative. Que deviennent les associations sportives dans ces établissements, elles incitaient à la pratique sportive et constituaient un vivier pour la formation de l’élite dans les sports collectifs. Combien y a-t-il d’étudiants qui pratiquent une discipline sportive et quelle proportion cela représente par rapport à l’effectif universitaire ? Où en est la formation de l’encadrement ? En matière de développement des activités sportives, les besoins sont énormes. La défaite des Verts devrait servir à prendre conscience de l’état réel du sport en Algérie, et travailler plus sérieusement à son développement.
K. M.
 

Comment (21)

    Patrouille à l'Est
    3 février 2015 - 9 h 03 min

    Dans un contexte de
    Dans un contexte de raréfaction des ressources, un nouveau partage de l’Afrique se dessine. Un documentaire qui décrypte la forte présence militaire américaine sur le continent et l’envers des récentes opérations malienne et libyenne.a voir sur Arte …! Et là la France a mise beaucoup et à l’œil sur les gisements de l uranium du mali …ce sanguinaire avide de pouvoir capable de mettre le feu in the douar occupe en ce moment à réaliser sa flotte aérienne …sa flotte verra le jour il n’a pas le temps de rapiécer l’autoroute est ouest non il voit grand très grand capable d’acheter les grands de ce monde par son empire qui été créé par l’aide de la famille boutef …il se passe des choses derriere le dos du peuple algerien ces mécréants qui gouvernent l’Algérie sont des sales types et ont dû donner leur avis pour l’exploration des gisements multiples à cheval entre le mali -nord ef notre pays jusqu’au Mauritanie …la mafia multiraciale de l’or noir a mis main basse sur nos richesses et c est pas ces mauviettes qui vont sauver la mise  » tu veux le pouvoir alors lâche du Lest « 




    0



    0
    fodil
    3 février 2015 - 8 h 40 min

    le foot et la religion: 2
    le foot et la religion: 2 drogues pour contenir la plèbe, à l´echelle planetaire.
    daich, charlie hebdo, foot, daich, charlie hebdo, foot.
    productivité d´un peuple de plus de 30 millions d´hbts: yalou!
    un pays mediterranéen qui importe à coups de devises fruits et légumes. c´est fascinant! importer du blé « haram », parceque venu des pays « kuffr » pour en fsire un pain « halal »: la yadjouz!!!
    maudit soit cette rente des hydrocarbures!
    please, laissons le maroc et son roitelet tranquilles et occupons nous de nous mêmes. commencons à balayer tout d´abord devant nos portes, et ceci dans les 2 sens (propre et figuré). un non-etat comme la somalie a d´avantage de structures que notre cher pays.




    0



    0
    Rascasse
    2 février 2015 - 20 h 56 min

    Ce systeme n’a rien à cirer ,
    Ce systeme n’a rien à cirer , il mutera et trouvera d’autres artifices pour perdurer, si l’opium est épuisé il n’aura aucune retenue à utiliser le baton , si victoire yavait tant mieux se dira t-il , ou si non, on reprend les memes et on continue, ce peuple n’a que ce qu’il mérite il est indigne de nous voila comment raisonne ce systeme mutant, et s’appuie sur l’une des meilleures qualités des Algeriens ; l’oubli dogme de tout les politiciens Algeriens pour atténuer et accepter les échecs ,Faut pas se leurrer ni s’endormir, le chemin de la liberté est long long long .




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 20 h 42 min

    Il parait que Raouraoua était

    Il parait que Raouraoua était un vendeur de tickets au cinéma.
    il ne faut pas trop rêver. LA défaite secoue et ramène À la réalité.




    0



    0
    anonyme
    2 février 2015 - 20 h 21 min

    BRAVO et encore bravo Mr
    BRAVO et encore bravo Mr MOULFI.
    Cette équipe est à l’image de son président et à l’image du président de son président.




    0



    0
    Patrouille à l'Est
    2 février 2015 - 20 h 14 min

    ma foi celui qui pense
    ma foi celui qui pense vrziment que l’Algérie possede une Equipe nationale est un-voyant est nul et que la pègre qui s’occupe de ce sport toi comme tous les secteurs d’ailleurs allant du goudron au secrète ire zamar saidani ouiiiiii secrétaire du parti historique héroïque voleur tous les ministres qui gravitent autour du paraplégique sont des Monstres oui des Ghoul …




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 19 h 50 min

    OUFFFFFFFFFFFFFFFFFFF, on ne

    OUFFFFFFFFFFFFFFFFFFF, on ne va pas danser 1 mois pour un ballon rond, alors que le pays est en pleine noyade.

    Nous n’avons pas d’équipe nationale, réveillez-vous. On importe tout en Algérie. Tout est importé du marché au puce.




    0



    0
    anis
    2 février 2015 - 18 h 40 min

    Bonne analyse, je partage
    Bonne analyse, je partage votre avis Moulfi, j’ai prié pour une défaite de l’équipe algéro-française. L’opium de la plèbe doit cesser , au lieu d’encourager et de mettre les moyens financiers et matériels au profit de la recherche et du développement du pays , on engraisse des pattes qui n’apportent rien au peuple( condamné à consommer toutes les cochonneries que la mafia de l’import leur met sous le nez) il faut un sursaut, les mosquées et les stades risquent de nous entrainer dans les abysses de l’indigence aussi bien morale que spirituelle, sans compter le sous-développement permanent: doit-on continuer à compter sur l’industrie alimentaire de l’Espagne, de Tunisie, de Turquie, de Jordanie, du Maroc, de France, de Dubai, de Jordanie, d’Inde , de Chine et plus, bientôt du Vanauatu ou du Bouthan
    N’est-il pas honteux de se retrouver dans pareille situation?




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 18 h 27 min

    A mon avis, même si je ne
    A mon avis, même si je ne comprends rien à ce ballon, il faudrait penser à signifier à tous que quand chacun aura compris le métier pour lequel il est destiné, les choses s´arrangeraient, alors, il est temps a ´raouraou´ de reprendre son metier d´antan, c´est à dire ´guataa3r etikiyetes´ et de laisser le boulot aux professionnels -sortis de l´école des sports-




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 18 h 21 min

    le foot est un moyen efficace
    le foot est un moyen efficace pour anesthésier les foules ;
    il fait oublier les frasques du clan qui ne lésine pas sur les moyens pour avoir quelques résultats pouvant satisfaire l’égo démesuré de la plèbe;
    pour la qualification en coupe du monde (avec l’Égypte) une véritable opération de guerre a été organisée et les joueurs ont été baptisés de « combattants du désert » ;
    en terme de logements ou de création d’emplois combien représentent ces dépenses excessives ? faites par des charlatans du football qui n’hésitent pas à se servir royalement (montre-cadeau faite par la fifa);
    quand ,le résultats sont bons ,c’est l’œuvre du pouvoir ,quand ils ne sont ppas bons ,ce sont les joueurs « étrangers » qui ne sont pas assez nationalistes ;
    pauvre Algérie !
    pauvre peuple !




    0



    0
    Larnaque
    2 février 2015 - 15 h 16 min

    C’est toujours facile de
    C’est toujours facile de critiquer après une défaite de cette nature après toutes les illusions dont on a gavé le peuple. Meuilleure équipe d’Afrique, meilleure ceci, meilleure cela, des milliers d’Euros après chaque victoire, allant jusqu’à suggéré que le Maroc s’était rétracté de son engagement vis à vis de la CAF car persuadé que l’Algérie allait remporter le trophée haut la main. Quand on descend à ce stade d’infantilisation des supporters des verts, le retour de manivelle ne peut être que brutal. Dans toute cette cacophonie entourant cette CAN, j’ai été frappé par une déclaration du selectionneur national qui ne semble pas avoir été relevée par les journalistes. Si je me rappelle bien, c’est après la défaite face au Ghana qu’il a naivement déclaré « Je suis en Afrique (à la CAN) pour apprendre ». Ainsi, si je comprends bien, la FAF paie M. Gourcuff à coups de milliers d’Euros pour qu’il apprenne comment se pratique le football en Afrique, une sorte de bourse d’études en quelque sorte. C’est quand même sidérant comme situation, non? Maintenant que les jeux sont faits, ça doit être le moment des bilans. Mais comme d’habitude, de bilans il n’y en aura point car 2017 pointe déjà à l’horizon. Au fait l’Algérie est en pôle position pour l’organisation de la CAN 2017 semble-t-il. Cependant d’après Hafid Derradji, ce n’est qu’un autre mirage. Qui vivra verra!




    0



    0
    RAMO
    2 février 2015 - 15 h 04 min

    JE SUIS SOULAGé PAR CETTE
    JE SUIS SOULAGé PAR CETTE DEFAITE CAR CELA A SAUVES DES VIES HUMAINES (NOTRE JEUNESSE)




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 14 h 01 min

    @
    Par Anonyme (non vérifié) |

    @

    Par Anonyme (non vérifié) | 2. février 2015 – 14:1

    Pas tellement! c’était prévisible Monsieur. Il n’y a que les diplômés es NNif qui y croyaient.




    0



    0
    Abou Stroff
    2 février 2015 - 13 h 40 min

    je persiste et signe: le foot
    je persiste et signe: le foot et la religion sont utilisés par la marabunta qui nous gouverne pour endormir la plèbe. en effet, pendant que le sport est quasiment interdit à l’école, au lycée et à l’université, la marabunta qui nous gouverne nous divertit avec une équipe de foot importée de france et qui n’a aucun lien organique avec les structures sportives indigènes. quant à la religion, il est inutile de s’étaler sur la régression qu’engendre son interprétation rétrograde et archaïque par aussi bien les idéologues du pouvoir que ceux de son « opposition ». moralité de l’histoire: la marabunta qui nous gouverne n’a aucun projet de société, elle s’accroche au pouvoir pour jouir des bienfaits de la rente et lorsque cette dernière aura été totalement grignotée, la plupart des membres de la marabunta partiront vers des cieux plus cléments




    0



    0
    Kahina
    2 février 2015 - 13 h 24 min

    Il faut prendre ces défaites
    Il faut prendre ces défaites positivement.

    Ces défaites (Handball et Foot) mettent à nu la politique sportive en Algérie. Aucun fondement. C’est du bricolage.
    C’est un domaine qui a besoin d’une formation intense, des écoles, et des institutions sportives solides, et bien sûr la sélection par mérite et par compétence des joueurs.

    L’autre côté positif, Les milliers d’euros destinés aux joueurs peuvent être réinvesti dans des projets sportifs au niveau national.
    La seule vérité qui reste mais qui n’arrange pas Raouraoua: est de promouvoir et d’encourager les joueurs locaux.
    Arrêtons de mépriser nos joueurs locaux, donnez leurs une chance et les moyens pour leur développement. Assainissant aussi le championnat national de ses barrons d’argent.




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 13 h 11 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 2. février 2015 – 13:28
    Il glousse de joie le moqoq!




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 12 h 32 min

    La descente aux enfers du
    La descente aux enfers du pays tout entier ne saurait être caché par le foot!
    les hommes au pouvoir sont des INCAPABLES cela se voit dans les « analyses » qu’ils dé&bitent lors de débats télévisés, que cela concerne le sport ou autre chose!
    notre pays, la nation, ne sauraient être sauvés que par des hommes compétents critiques dynamiques et COURAGEUX !




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 12 h 28 min

    Certains étaient excités : on
    Certains étaient excités : on l’aura cette coupe, jusqu’à accuser le Maroc de demander le report de la CAn par peur de notre équipe.




    0



    0
    Saladin
    2 février 2015 - 12 h 01 min

    Le Foot en Algérie est
    Le Foot en Algérie est somnifère pour endormir les Algériens et leur faire oublier la gabegie et la mauvaise gestions des deniers publics . L’état a mit bau coups d’argent pour faire réussir l’équipe nationale , en vain voila le principal chargé de mission , le bonimenteur HADJ Farina , qui est mis a nu , j’espère qu’il rendra compte sur l’Argent des contribuables déverses a flots . Les joueurs pro ne viennent jouer que pour du fric et du gros , les joueurs locaux ont été jetés , relégués en deuxième plans .




    0



    0
    karimdjazair
    2 février 2015 - 11 h 30 min

    Décu par la défaite de notre
    Décu par la défaite de notre équipe nationale, qui n aura pas déméritée, et c est la faute à pas de chance, deux occasions de buts loupés durant le premier quart d heure, deux autres en deuxième mi temps également ratés, c est la faute à pas de chance. Il faut reconnaitre aussi, et cela a été dit, que l équipe de cote d ivoire est très forte, sinon la plus forte. Le seul point faible de notre équipe nationale, c est la défense, si celle ci a évolué sur le plan offensif, Gourkuff doit retravailler la défense.

    Sur l article de KM, ce qu il décrit n est pas propre à l Algérie, la violence dans les stades, l argent prédomine, voyons ce qui se passe en europe, c est tout à fait cela.

    Que le politique exploite des evenements sportifs, c est pas non plus une exception algérienne, mais mondiale.

    La victoire de l équipe nationale, au delà de ses spéculations, est notre victoire, celle du peuple et la défaite nous est amère.

    Ceci dit, je continuerai à supporter notre équipe nationale à l instar de l ecrasante majorité des algériens. Elle a beaucoup évoluée, et elle nous assurera à l avenir d autres surprises agreables qui feront la fierté des algériens, in ShAllah.

    One Two Tree Viva l Algérie

    Et Bravo Bougherra, qui faisait son dernier match, un vrai joueur patriote, sincère et modeste, comme on les aime.




    0



    0
    Anonyme
    2 février 2015 - 10 h 51 min

    Très bonne analyse Mr
    Très bonne analyse Mr Moulfi,on ne peut pas cacher longtemps le soleil avec un tamis.
    Gagné une coupe avec des joueurs formés à l’étranger, et je ne conteste pas leur attachement à l Algerie ,n aurait eu aucun impact sur l effort de formation à faire dans notre pays .Il est urgent de reconnaitre notre défaite dans l emergence d elite sportive depuis quelques années




    0



    0

Les commentaires sont fermés.