Du bruyant Saïdani au loufoque «Spécifique» ou la tendance à la «clownisation» de la scène politique

Sa oul.jpg

La sanction prise contre le tonitruant et atypique député Tahar Missoum dit «Spécifique», par le président de l’APN, qui lui interdit désormais toute prise de parole à l’Assemblée après ses dernières tirades contre le ministre de l’Industrie, fait remonter à la surface la triste réalité de la pratique politique en Algérie, clochardisée et livrée aux saltimbanques du verbe et aux charlatans. C’est même devenu un trait caractéristique d’un segment important de la classe politique algérienne. D’un côté, nous avons des bouffons de la cour qui sont promus aux premières loges et qui, pour plaire à leur maître, se surpassent en pitrerie : Amar Saïdani, le patron du FLN, détient sans doute la palme en la matière. Sous couvert de «franc-parler», il se permet d’injurier, de diffamer ses adversaires politiques dans l’impunité totale, tout en se plaçant en tête des flagorneurs les plus zélés du président de la République, dont il a réussi à s’imposer comme le véritable porte-parole. Outre l’illuminé Tahar Missoum, alias «Spécifique», qui incarne aujourd’hui une bonne partie de ces nouveaux élus recrutés dans les milieux d’affaires, à l’image de l’imposant Baha-Eddine Tliba ou du roublard Mohamed Djemaï, propulsés à des postes de responsabilité au sein de l’Assemblée, il y a le cas Rachid Nekkaz. Depuis la dernière élection présidentielle, ce dernier, lui aussi homme d’affaires, est présent dans toutes les luttes sociales, allant jusqu’à faire de l’ombre aux partis et au mouvement social. Ses interventions et prises de parole attirent des foules avides de spectacle. Contre Chakib Khelil, puis contre Abdesselam Bouchouareb, il réussit à chaque fois à dédramatiser, avec ses galéjades à la Dreyfus, des situations explosives. Un peu comme l’a fait avant lui l’ex-leader du RCD, Saïd Sadi, dans sa célèbre mise en scène sur le capot d’un véhicule de police, en 2011, en plein «Printemps arabe».
R. Mahmoudi

Comment (29)

    Anonymous
    21 juin 2016 - 21 h 07 min

    elite (non vérifié)

    elite (non vérifié)
    20 Jun 2016 – 11:25

    +1+4-1
    votre nouvelle conception du site est moche, l’ancienne plateforme d’algeriepatriotique etait sobre et conviviale et a vouloir ressembler aux autres sites de news vous perdez votre identité
    _____________________________________________________________________
    très bien dit et juste on ne change pas pour changer quelquefois changer est une mauvaise façon de perdre son ame elle était bien avant AP plus simple plus conviviale tres rapidement accessible maintenant des efforts in fine pour rien rendez nous notre AP d’avant Merci avant que cela ne tourne a la perte …un journal prestigieux des petites gens de la matrice populaire de tout le monde le seul ou on dit ce qu’on veut sans trop de modération avec une éthique et une déontologie a toute epreuve




    0



    0
    anonyme
    21 juin 2016 - 10 h 52 min

    le premier ministre n’en a t
    le premier ministre n’en a t il pas donné te ton ?
    deux soutiens zélés du pouvoir n’ont ils pas insulté en direct à la tv le peuple algerien ? benyounes et sidhoum said




    0



    0
    anonyme
    21 juin 2016 - 10 h 48 min

    le peuple aime bien écouter
    le peuple aime bien écouter le  » spécifique  » car il lui dit ce qu’il veut entendre ; pour le peuple tous les dirigeants sont pourris ;c’est l’exploitation excessive de la rumeur ou son encouragement qui a fait du peuple ce qu’il est ;
    la propagande du regime bien affaibli actuellement a donné ce resultat pitoyable ;
    sinon pourquoi la justice (aux ordres) ne se saisit pas pour des excès évidents ? pourquoi les responsables concernés ne portent pas plainte ?
    parce que tout le monde a des reproches à se faire et le député « spécifique » ,comme saidani le savent et profitent de la situation;
    quant à comparer le Dr Said Saadi ou le candidat Nekkaz à ces politiques « des derniers temps » ,il faut croire que Ramadan a fait son effet ou que le journaliste divague comme les premiers cités en profitant du désordre général.




    0



    0
    Benhabra brahim
    20 juin 2016 - 22 h 40 min

    Anonymous 20 juin 2016 15h30
    Anonymous 20 juin 2016 [email protected] »La majorite des deputes grassement payes font acte de presence »!!….Je te pripose de voir sur you tube les intervention du sieur Missoum,et tu verras que pratiquement tous les sieges sont vides…………Des fantomes qui font acte de presence.Mais courir retirer leur salaire ils ne donnent de procuration a personne.Que vient faire Nekkaz dans le sujet??!!..Il derange ,c est sa strategie.




    0



    0
    New kid
    20 juin 2016 - 15 h 16 min

    Le cirque Algérie, est devenu
    Le cirque Algérie, est devenu « the talk of the town”.
    Tous les acteurs avec leurs noms qui nous donnent un sourire narquois.
    Les adjectifs et les attributs de gauche à la droite fusent pour redonner le rire au chaab. Dans un sens unique, ou un système dictatorial, même un handicapé peut devenir chef d’orchestre.
    Il est tout à fait spontané que le peuple regarde l’APN comme un théâtre ou la bouffonnerie est la nature de béni oui oui dansant au son de la musique d’un drabki.
    Le fils d’un caïd chapeauté par fafa est devenu un demi rab el maqla eldjazair. Le spécifique, gênant tous ces adulateurs de la shkara, sera bâillonné comme le pauvre citoyen.
    Comme nos ministres et notre chef de l’historique FLN sont des fervents de la comédie française, Vive le mariage de Figaro ! /




    0



    0
    Anonymous
    20 juin 2016 - 14 h 30 min

    Dans une Assemblée élue, au
    Dans une Assemblée élue, au sens propre du terme, ou il y a un vrai débat, concernant la vie de la Nation, entre l’exécutif et les députés, il n’ y pas de place a ceux que vous appelez pitres et que beaucoup applaudissent.La majorité des députés grassement payé, font acte de présence, pour servir de pointage et ne sont pas du tout intéressé, puisque certains d’entre eux, ont acheté leurs places. L’A P N est une chambre d’enregistrement, composé d’applaudisseurs professionnels, a l’exception d’ une minorité, laquelle, hélas, ne peut pas changer le cours des événements.




    0



    0
    Farid Aguellid
    20 juin 2016 - 14 h 20 min

    Mettre Said Sadi dans le même
    Mettre Said Sadi dans le même sac que Tahar Missoum relève d’un réflexe journalistique au niveau souffrant gravement du manque de finesse et d’un minimum d’effort intellectuel!




    0



    0
    Dounia
    20 juin 2016 - 13 h 38 min

    Je n’ai jusqu’à aujourd’hui
    Je n’ai jusqu’à aujourd’hui jamais écouté ni entendu sa voix. Postulat………….Il m’indiffére.




    0



    0
    Wallace
    20 juin 2016 - 13 h 36 min

    Reconnaissons que pour nous
    Reconnaissons que pour nous foutre de la gueule « clowniser » l, autre;nous ne sommes pas mal dans notre « genre »…
    Je parie que si on place au sommet de l,algerie quelqu,un d,extrêmement sérieux et bien on arriverait encore à lui trouvé quelques choses.
    Ceci étant ce n,es pas propre seulement à l,Algerie sauf que chez nous;nous avons atteint le « summum ».
    Le cerveau du raiss qui fonctionne mieux que tous les algeriens(e).
    Qui dis mieux?
    Ps:@ain el berda vous ai mis un pouce vers le haut.
    Vous m,avez fait rire malgré que ap es pour moi un journal « unique » et « irremplaçable » .
    Ps2:sans brossé.




    0



    0
    Patriotique
    20 juin 2016 - 13 h 21 min

    A Séhab et à tous nos
    A Séhab et à tous nos lecteurs : nous nous excusons pour tous les désagréments rencontrés sur le site, mais des améliorations sont en cours pour offrir un meilleur confort de lecture. Nous vous demandons de l’indulgence et de la patience.
    AP




    0



    0
    Ain el berda
    20 juin 2016 - 13 h 18 min

    YA AP JE VOUS DIT QUE VOTRE
    YA AP JE VOUS DIT QUE VOTRE INTERFACE A BESOIN DE ZOOM IN AND ZOOM OUT POUR AIDER LES GENS A MIEUX LIRE…EST CE QUE VOUS AVEZ FAIT CE QUE JE VOUS AI DEMANDER. BIEN SUR QUE VOUS N AVEZ RIEN FAIT. CAR RIEN NE CHANGE!
    Hein hein alors vous dormez bande de faineants, debout et faites ce que je dis sinon je vous enverrais mr le drebki du fln vous faire la danse du ventre accent tunisien.
    Alors bouger!




    0



    0
    Anonymous
    20 juin 2016 - 12 h 52 min

    LES HOMMES POLITIQUES
    LES HOMMES POLITIQUES ALGÉRIENS MÉRITENT AMPLEMENT LEURS PLACES DANS UN CIRQUE ou DANS UN COMEDY CLUB




    0



    0
    ToutEstNormal
    20 juin 2016 - 12 h 42 min

    Tout ce beau monde relève de
    Tout ce beau monde relève de la médecine…
    Schizophrénie à très grande échelle !
    Il font tous semblant d’être ceci ou cela pour nous occuper…
    Véritable Carnaval à l’échelle National.
    Le destin d’un pays déterminé par des malades…

    Pendant ce temps le pays s’enfonce
    et ne se relèvera peut être jamais !!!




    0



    0
    brobro
    20 juin 2016 - 12 h 39 min

    gradeur et décadence. qui
    gradeur et décadence. qui aurait cr un jour que le FLN deMEHRI finira entre les mains de saidani? ou encore qu’un missoum isurperait la place d’un NORDINE AIT HAMOUUDA




    0



    0
    Rigolo
    20 juin 2016 - 12 h 32 min

    Pour une fois qu’on arrive à
    Pour une fois qu’on arrive à rigoler vous nous couper les micros.C’est vraiment triste.Vive l’ Algérie.




    0



    0
    séhab
    20 juin 2016 - 12 h 25 min

    réparer votre journal!!!!!!!!
    réparer votre journal!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! il nous déroute!!!!!!!!!!!!!!!!!! impossible de lire un article sans qu’il monte et qu’il descend!!! MERCI




    0



    0
    Neutre
    20 juin 2016 - 12 h 18 min

    une république bananière elle
    une république bananière elle est composée des dirigeants issue de la rue ;des truands,des pickpockets;des ignares;des pompistes;des drebkis;des danseurs de ventre; et de cracheurs de feux;derrière eux des donneurs d’ordres;des personnes issue des milieux d’affaires licite et illicite;en gros des parrains aux mains sale;(les hommes de l’ombre) font le beau et le mauvais temps;messieurs saidani et ghoul et les autres sont que des marouinettes en train de jouaient une scène de comédie faite sur mesure pour détourner la vigilance du peuple algérien; les autres nations progrèsse et la notre regrèsse;par exemple citez nous un ministre digne de sa fonction compétent et loyale a part monsieur LAMAMRA aucun;tous des comédiens affairistes adieu mon pays tu es condamné a jamais par ce clan mafieux et la complicité de certains de tes citoyens




    0



    0
    Mounir
    20 juin 2016 - 12 h 12 min

    *

    *
    Heureusement que pour les chancelleries étrangères à Alger, il y a un peu de qui se marrer, le pays est si tristounet. Rigoler, ricaner se tordre de rire voilà qui va aider -un peu – les personnels diplomatiques à oublier la punition qu’ils doivent purger après avoir été « mutés à Alger » par sanction disciplinaire, vraisemblablement.
    *
    Un spectacle permanent :une momie hagarde en guise de président et la Cour des Miracles de « Notre-Dame de Paris » pleine de saltimbanques dont les seules préoccupations obsessionnelles semblent être la corruption et le maintien dans le clan, vaille que vaille.




    0



    0
    Anonymous
    20 juin 2016 - 11 h 31 min

    CE MONSIEUR SPECIFIQUE EST A
    CE MONSIEUR SPECIFIQUE EST A L IMAGE DE LA GRANDEUR DE NOS POLITIQUES. POURQUOI LE BLAMER NOM D UNE PIPE? POURQUOI? APPAREMENT IL ETAIT VENDEUR DE POULET A BLIDA OU JE NE SAIS OU! ET MAINTENANT IL EST DIPITI…COMMENT VOULEZ VOUS QU UN GARS DE CE CALIBRE PEUT DEBATTRE ET ARGUMENTER DES CAS POLITIQUES OU AUTRES?
    REGARDER LE PREMIER MINISTRE ET SES GAFFES ET SES DEBACLES ET SON ATTITUDE ET SON COMPORTEMENT..EST CE QUE VOUS AVEZ VU CE MONSIEUR ET SON  »BODY LANGUAGE » MAIS BON SANG ALLEZ VOIR LE YOUTUBE ET CONCENTRER VOUS SUR LA PERSONNE ET VOUS ALLER DECOUVRIR TOUT … ET VOUS VOUS ACHARNEZ SUR UN VENDEUR DE POULETR QUI A ETE VOTER PAR DESSUS LE MARCHE PAR LE PEUPLE. LE PEUPLE A VOTER POUR LUI IL A CE QUIL A SEMER.
    LE PROBLEME EST AILLEURS..REVENER A LA CASE DE DEPART …. »LA GOUVERNANCE »




    0



    0
      molabou
      21 juin 2016 - 22 h 41 min

      pour moi tous vous insinuez n
      pour moi tous vous insinuez n’est que de pure jalousie pour moi Monsieur spécifique comme vous dites est tres courageux c’est un vrai députe , qui dénonce tous qui nui a notre pays




      0



      0
    anonyme
    20 juin 2016 - 11 h 29 min

    Notre pays manque vraiment d
    Notre pays manque vraiment d’Hommes capable de dire NON à ses voyous corrompus qui défient le pauvre peuple Algérien.




    0



    0
    Abou Stroff
    20 juin 2016 - 11 h 26 min

    je pense, avec toute la
    je pense, avec toute la modestie qui m’étouffe, que la tendance à la «clownisation» de la scène politique algérienne ne déroge à ce qu’il se passe ailleurs. en effet, sarkozi, hollande, trump, le polonais Kaczyński, lesitaliens grillo, berlusconi, le leader nord-coréen, feuc el gueddafi , momo6, notre bienaimé fakhamatouhou national, etc, ne sont ils pas de véritables clowns?
    moralité de l’histoire: peut être que les clowns sont appelés à jouer un rôle de plus en plus important en politique. ce qui permettra de fermer beaucoup de théâtres et d’économiser l’argent du contribuable.




    0



    0
    elite
    20 juin 2016 - 10 h 25 min

    votre nouvelle conception du
    votre nouvelle conception du site est moche,

    l’ancienne plateforme d’algeriepatriotique etait sobre et conviviale et a vouloir ressembler aux autres sites de

    news vous perdez votre identité




    0



    0
      tripode
      20 juin 2016 - 11 h 56 min

      Tout à fait . La précédente
      Tout à fait . La précédente variante d’AP était plus digeste et plus sérieuse.




      0



      0
      Thidhet
      20 juin 2016 - 23 h 37 min

      Sans compter le fait que le
      Sans compter le fait que le site est presque inaccessible sur les appareils mobiles. AP aurait pu se « moderniser », puisque tel était son objectif, tout en restant dans le même esprit. Espérons, en tout cas, que ce changement de « costume » n’augure pas d’un changement de ligne éditoriale.




      0



      0
    Muhand
    20 juin 2016 - 10 h 18 min

    Monsieur Mahmoudi vous trop
    Monsieur Mahmoudi vous trop gentil en parlant de la clochardisation de la vie politique, le mot qui sied le mieux serait plutôt la bordelisation ou la prostitution de la vie politique avec comme meneuse de revue, Amar Saadani, il ne faut pas avoir peur de le dire. …triste sort que celui imposé par ces gérontocrates en fin de vie à un peuple qui était une référence dans le monde pour son combat pour l’autodétermination des peuples.




    0



    0
    Anonymous
    20 juin 2016 - 9 h 59 min

    FLN canal historique OK mais,
    FLN canal historique OK mais, un vrai débat sérieux et sans exclusion sur cette guerre d’Algérie que vous avez transformé en fond de commerce ! Si non poursuivez vos … et la caravane passe.




    0



    0
    lhadi
    20 juin 2016 - 9 h 30 min

    Dénués de toute morale, qui
    Dénués de toute morale, qui pour une éthique de conviction comme pour une éthique de la responsabilité, est une question de devoir : devoir de respecter des normes idéales ou devoir d’assumer les conséquences de ses actes, les « Rastignac algériens » sans vision, sans projet, sans programme, se complaisent dans le jeu de miroir de la société spectacle alors que le pays est confronté au problème de la stagflation (mélange de croissance faible ou nulle, accompagnée d’un taux de chômage élevé et d’une forte inflation), à cette misère moderne horrible à voir, aux sarcomes qui obèrent toute chance de développement d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie moderne unie dans toute sa diversité.

    Dans le pandémonium algérien où une simple rumeur devient vacarme grâce à l’escroquerie médiatique, il importe de stigmatiser la politique gouvernementale qui met la nation sans armes face aux nombreux défis et aux enjeux qui nous assaillent. Il importe de mettre au ban des accusés cette gouvernance qui ferme les yeux sur les horreurs d’un passé récent, sur les faiblesses et les duretés du présent, sur les inquiétudes pour l’avenir. Et in fine débite du n’importe quoi, sans se soumettre au contrôle de la réalité.

    Aujourd’hui comme hier, le système, fonctionnant hors des clous de la légalité constitutionnelle, se montre parfaitement incapable de résoudre la crise de la société algérienne dans l’intérêt des travailleurs manuels et intellectuels des villes et des campagnes, dans l’intérêt du peuple et de la nation elle-même.

    Les abolitionnistes du système insane incarné par le président de la république poursuivront le combat sur une idée maîtresse qui inspire toute leur conduite et que Engels formulait ainsi : « le temps des coups de main, des révolutions exécutées par de petites minorités conscientes à la tête des masses inconscientes, est passé. Là où il s’agit d’une transformation complète de l’organisation de la société, il faut que les masses elles-mêmes y coopèrent, qu’elles aient déjà compris elles-mêmes de quoi il s’agit, pour quoi elles interviennent avec leur corps et avec leur vie ». Ils fondent, en toutes circonstances, leur action sur l’intervention de la plus large des masses populaires. Le succès de toute revendication, de tout mot d’ordre est à ce prix. Et il sera poursuivi avec plus de confiance car ce système est au bord de l’usure. Il traîne le boulet de la défaite.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    FLN Canal Historique
    20 juin 2016 - 9 h 15 min

    J’aurais préféré que les
    J’aurais préféré que les télévisions algériennes diffusaient les rencontres des députés leurs interventions leurs soirées etc au lieu de diffuser des pseudos comédiens et des émissions bidons . Rien que qu’avec les activités clownistes des politiques algériens il y a des milliers de partis et de feuilleton tV sans avoir le recours aux mascarades des mauvais comédiens.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.