Les trois cycles d’une nation

Par Rabah Toubal – La vie des nations se résume souvent à trois cycles. Un cycle des libérateurs qui se sacrifient pour la libération de leur pays occupé par une ou des forces étrangères. C’est l’épopée de la résistance héroïque du peuple algérien, aux différentes occupations qu’il a subies depuis la nuit des temps et, notamment, au colonialisme français, entre 1830 et 1954 et la guerre de Libération nationale avec nos glorieux martyrs et ses valeureux moudjahidine, combattants, illustres ou anonymes entre 1954 et 1962. Un deuxième cycle des bâtisseurs, qui aspirent à reconstruire le pays détruit par l’occupant, à panser les blessures et à réparer les traumatismes qu’il a causés chez les populations autochtones. Cette phase s’étend de Ben Bella à Zeroual, c’est-à-dire de 1962 à 1998.

Le troisième cycle représente l’ère des jouisseurs et des prédateurs, qui pillent indécemment les ressources du pays, dilapident, bradent les réalisations et acquis obtenus grâce aux sacrifices et aux énormes efforts déployés par les bâtisseurs et affaiblissent considérablement le pays en détruisant ses capacités productives. Ils créent les conditions objectives pour une nouvelle occupation étrangère directe ou indirecte. C’est le cas d’un long règne qui a instauré la dépendance totale de notre pays de l’étranger et rendu possible son occupation, à cause de l’état de vulnérabilité extrême dans lequel il se trouve aujourd’hui.

Des hommes et des femmes, qui seront de plus en plus difficiles à trouver, vont alors, tant bien que mal, essayer de se rassembler afin de le libérer de la nouvelle occupation et ainsi de suite…

Rabah Toubal

Comment (24)

    anaALGERIEN
    23 août 2016 - 17 h 17 min

    NIVEAU
    Je suis très fier du niveau des commentaires des lecteurs d’A.P où j’ai décelé un niveau bien supérieur des plumes à celles que je lisais avant , bonne continuation à tout le monde.




    0



    0
    Haoui Torkia
    20 août 2016 - 19 h 24 min

    Trop rapide et superficielle
    Trop rapide et superficielle votre analyse ya khoua.Alors que le titre st plutôt philosophique ou relève de la sociologie politique.




    0



    0
      anti-mekhnez
      21 août 2016 - 0 h 48 min

      ton commentaire démontre bien
      ton commentaire démontre bien ta débilité héréditaire, tandis que ton pseudo confirme le niveau d’instruction et de culture d’un mokoko fils de touristes sexuels




      0



      0
      anaALGERIEN
      23 août 2016 - 16 h 42 min

      Haoui Torkia (non vérifié)
      Je pense plutot que l’auteur de l’excellent article a été très clair en étant certes succinct et très simple , mais le résultat est net , sans bavure à la portée de tous..




      0



      0
    Mediane
    20 août 2016 - 12 h 26 min

    Thérie fumeuse
    On est d’emblée saisie par la première phrase.
    Comme si toutes les nations avaient commencé leur existence par (une guerre de) libération?
    Les nations japonaise, anglaise, russe, française (il y beaucoup de pays pour pouvoir les énuméré tous),… sont nées après quelle libération?
    La théorie des cycles a été utilisé par analogie à la biologique (naissance, accroissement, dépérissement-mort) par les sciences humaines.
    Le mérite de l »auteur est de « tenter d’analyser » la situation de l’Algérie.
    On est ensuite ébahi d’apprendre que l’Algérie a atteint son troisième (dernier) cycle.
    Selon l’auteur, la faute incombe aux prédateurs dont nous dit-il sont les dirigeants venus après 1998.

    Deux remarques.
    Si l’Algérie était envahi, on a du mal à croire que la NATION algérienne disparaitra pour être intégrer définitivement dans un autre pays. Sa géographie, sa population, son organisation, … peuvent changer mais pas l’ALGERIE ETERNELLE.
    La deuxième remarque concerne en effet le découpage du troisème cycle à 1998.
    Cette date cache mal la volonté de dénigrer les dirigeants actuelles dans un esprit de partie pris et non pas d’explication.

    C’est pour ces raisons que sous une « tentative d’explication » de l’auteur en convoquant une théorie appliqué de façon incongru, nous avons beaucoup de peine à le suivre.




    0



    0
      Rabah
      20 août 2016 - 13 h 18 min

      Merci cher Mediane pour votre
      Merci cher Mediane pour votre excellente contribution. Je voudrais juste vous inviter à relire avec plus d’attention l’histoire des pays que vous avez cités ou non. Vous trouverez alors qu’ils ont tous, à un moment donné de leur histoire connu une libération d’occupants étrangers ou d’oppresseurs internes. Car on se libère et on s’affranchit aussi d’une dictature ou d’une théocratie.




      0



      0
      mouatène
      20 août 2016 - 17 h 04 min

      tuerie fumeuse
      Monsieur Médiane bonjour. votre intervention est sage et complète. il n’y a rien à ajouter. quant à Monsieur TOUBAL je lui dirais de faire très attention à sa santé car de nos jours les AVC envahissent la santé publique.




      0



      0
      hafsa
      5 septembre 2016 - 21 h 54 min

      l’empire du japon
      Pour votre gouverne à la 2eme guerre mondiale et après un bombardement atomique (2), le Japon qui a capitulé a bord d’un navire de guerre Américian a été placé sous administration militaire Américaine en désignant le général Douglas Mac arthur comme pro consul. Ce général qui a même humilité l’Empereur du Japon en lui évitant toutefois le tribunal Militaire lui a imposé une constitution dont les contours demeurent à ce jour.




      0



      0
    buck john
    20 août 2016 - 10 h 03 min

    Bouteflika
    Depuis l’arrivée du président Bouteflika a la tête de l’état ,réélu triomphalement par le peuple unanime ,le développement du pays a vraiment commencé après 37 ans de stagnation ,d’erreurs ,de gestion a ‘courte’ vue .Il n’y a jamais eu autant de grues dressées ,de bétonneuses en marche ,de chantiers ouverts dans tout le pays ,routes ,autoroute (une réalisation fantastique ) hôpitaux de haut niveau ,écoles ,universités ,magnifiques immeubles de standing pour le peuple quasiment gratuitement et qui forcent l’admiration des étrangers qui viennent prendre des leçons sur cette réussite unique au monde .De plus l’érection de la mosquée d’Alger ,100 % algérienne qui va éclairer le monde ,le président en toute modestie a demandé de ne pas la faire plus grande que celle de La Mecque .Si le président continue son chemin en ce monde le peuple unanime demandera un cinquième mandat .




    0



    0
      Anonymous
      20 août 2016 - 11 h 55 min

      Bouteflika, c’est fort de
      Bouteflika, c’est fort de café ! Vas-y doucement cher ami, ce genre d’émotions, qui écorchent gravement les oreilles des internautes, ne sont pas bonnes pour ton coeur. Vive le gaz et le pétrole d’Allah !




      0



      0
      anaALGERIEN
      23 août 2016 - 16 h 52 min

      buck john (non vérifié)
      vous dites dans votre commentaire entre autres  » hôpitaux de haut niveau » mais de quels hôpitaux de haut niveau vous parlez ? Parcequ’il y en a ? s’il y en avait qu’un seul notre nomenclatura ne se rendrait pas en Europe pour se soigner , elle l’aurait fait ici et ne traverserait pas la mer pour des bobos . Allons donc khallouna men el haf !!!




      0



      0
    Anonymous
    20 août 2016 - 9 h 51 min

    Oui mais bon! je suis
    Oui mais bon! je suis musulman algerien je m’arrête la, a quoi sert de libérer un pays etle corrompre plus tard? l’algerie est le dernier pays au monde en matière d’éducation tourisme confor vie etc…dune part les chouhadas allah yarmah’m ont fait leur devoir sans rien demander quand aux vampire de maintenant n’ont rien fait et continuer a mettre le pays en faillite ne sont pas conscient de ce qui sont entrain d efaire et la gravité de leurs actes vraiment marre que j’appartiens a ce pays.




    0



    0
    samirarnaoui
    19 août 2016 - 20 h 10 min

    avis sur l’article
    je parlerai plutôt de prédispositions des êtres à adhérer à un projet commun, à se fédérer, à se « consensualiser », ce qui hélas semble un peu utopique en l’état actuel…: ceci pour la nation; quant à la théorie des cycles, elle n’est selon moi valable que pour expliquer les crises, leur survenance, et leur dépassement: cela me rappelle la théorie marxiste du matérialisme historique ; mais l’humain, c’est autre chose, c’est plus concret, plus vivant, plus dynamique, plus intelligent. Un peu d’objectivité permet de dire que chaque époque (y compris celle de la lutte de libération) à eu ses héros, et ses bandits. il ne faut pas non plus que l’on soit presque tous d’accord pour dire que ça à mal commencé en 62, pour revenir à un théorie des cycles, complètement abstraite ; l’époque actuelle à ceci de particulier qu’il y a du mauvais comme du bon, des réalisations , mais qui peut le plus , peut le moins…, on est trop loin hélas des possibilités réelles de notre pays, avec tous ces manques à gagner et un certain gaspillage humain et matériel, et enfin personne ou quasiment personne qui ne rende de comptes pour ses faits et gestes, et cela depuis l’indépendance….je plaiderai pour ma part pour 3 péchés capitaux: le tribalisme, la primauté du militaire sur le politique, et enfin, l’aliénation de tout un peuple, pour le plaisir des GRANDS MANITOUS qui savent tout, et qui font tout, tout seuls.




    0



    0
    Patriote
    19 août 2016 - 18 h 46 min

    Les Patriotes, où qu’ils
    Les Patriotes, où qu’ils soient, doivent non seulement dénoncer vivement dans les médias indépendants mais aussi empêcher par tous les moyens pacifiques la nouvelle forfaiture que le clan présidentiel prépare contre notre pays pour le maintenir sous sa botte.




    0



    0
    KHALDI
    19 août 2016 - 17 h 52 min

    Tout se recoupe maintenant et
    Tout se recoupe maintenant et l’énigmatique voyage de Chakib Khelil aux Etats Unis, annoncé par Algérie Patriotique signifie, que sachant Abdelaziz Bouteflika est en phase terminale, le clan a chargé son envoyé spécial, qui a la nationalité américaine, pour négocier le lourd prix du soutien de Washington au candidat désigné pour succéder au vieux parrain moribond. Pour se renforcer, le clan remplacera certainement Saâdani qui ne contrôle pas le FLN par un des siens, au sens régionaliste du terme,comme Belkhadem, Hadjar ou Louh.




    0



    0
    Anonymous
    19 août 2016 - 16 h 02 min

    Parlons bien maintenant :
    Parlons bien maintenant : quels sont les Algériens qui méritent notre voix pour les élections présidentielles ? Sur qui les patriotes peuvent compter ?




    0



    0
    Merzak
    19 août 2016 - 12 h 11 min

    A mon avis, lorsque
    A mon avis, lorsque Bouteflika et son clan n’auront plus rien à donner aux uns et aux autres, sur les plans interne et externe, le troisième cycle s’achèvera. Mais pour l’instant on en est encore loin car les réserves en devises ne sont pas encore épuisées et d’autres ressources et entreprises nationales très rentables à vendre au dinar symbolique vont calmer les ardeurs des uns et des autres. Après lui, ce sera l’affaire de son successeur. Bhar aalih !




    0



    0
      Hassan
      19 août 2016 - 15 h 54 min

      Le journal américain
      Le journal américain « Politico » annonce que l’UE se prépare pour l’après-Bouteflika. Sur la base du dossier médical de Bouteflika qui n’est un secret que pour les Algériens, même Gaid Salah ne le connait pas, les Américains et lerus alliés sont persuadés que la fin de règne de Bouteflika aura lieu à la fin 2016 ou au plus tard au début de 2017. Ils font tout pour que ce soit un de leurs hommes qui lui succédera pour leur accorder encore plus de concessions qu’ils en ont déjà. Pauvre Algérie !!!!!!!




      0



      0
        anaALGERIEN
        23 août 2016 - 17 h 06 min

        à Hassan
        Bien dit c’est exactement ce qu’il est en train de se passer !!




        0



        0
    L'Heure !
    19 août 2016 - 11 h 37 min

    Adhan spécifique
    Je suis Jazaïri, émancipé par cette identité de L’Algérien, un être ambigüe, je suis Jazairi, ayant appris, que nous sommes vifs, dotés de toutes les facultés et capacités, que si nous vivons un casse-tête, il n’est pas hors de portée de nos intellects, que nous vivions chez nous ou chez autrui, le cycle actuel a plutôt été une récréation, la manne pétrolière a tout permis, tout, et là face à un tournant qui exclue le jeu, le sommeil, c’est plutôt maintenant le moment de « L’Algérie ou rien »… Rien veut dire esclave chez les autres ! Parce que les composantes de l’humanité se réveillent, il faut un chez soi, et notre actuel état nation est le seul possible de sécurité pour chacune de ses composantes, ou l’unité ou la dispersion, la malédiction, qui fera de nous le deuxième peuple juif, condamné aux suites qu’on sait. On dit qu’un homme averti en vaut deux…




    0



    0
    Anonymous
    19 août 2016 - 11 h 23 min

    Le quatrième cycle, c’est
    Le quatrième cycle, c’est celui de la clarification, Monsieur. Nous sommes présents pour l’Algérie. Nous existons. Rassemblez-nous. Nous sommes présents pour notre pays. Sachez-le ! Nous sommes ici, présents et vivants. Prêts pour soutenir l’Algérie des patriotes. Ne reprenez pas le discours des défaitistes. Mettez votre site en langue arabe et en langue berbère et rassemblez-nous. Nous sommes prêts pour défendre notre pays. Dans la diaspora, nous découvrons les choses, ouvrez-vous. Pas seulement les francophones, Ouvrez les portes : tous les algériens doivent savoir que leur pays a besoin que nous soyons ensemble.




    0



    0
    Belahcène
    19 août 2016 - 10 h 42 min

    Selon vous l’occupation de l
    Selon vous l’occupation de l’Algérie est donc inéluctable. Sous quelle forme se fera-t-elle ? Militaire, politique, diplomatique, économique ? Cette théorie fait vraiment peur. Rebbi yestor.




    0



    0
    Mansouri
    19 août 2016 - 10 h 23 min

    Ben Khaldoun et Malek Bennabi
    Ben Khaldoun et Malek Bennabi ont aussi parlé de ces cycles dans les sociétés arabes et musulmanes minées par de nombreux fléaux et tares, ce qui rend élevé leur taux de « colonisabilité ». Merci Algérie Patriotique pour ce bel édito.




    0



    0
      Othmane
      19 août 2016 - 11 h 55 min

      Mansouri, s’il vous plait pas
      Mansouri, s’il vous plait pas de racisme à rebours. Oswald Spengler a aussi parlé du déclin de l’Occident, il ne faut pas avoir honte de le citer, d’autant plus que c’est notre compatriote Mohand Tazrout qui a traduit son oeuvre magistrale de l’Allemand au Français.Ou bien vous faites partie de ceux qui pensent que les musulmans ont tout créé ? Bennabi, qui admire la culture allemande dit beaucoup de bien de Spengler.




      0



      0

Les commentaires sont fermés.