A-t-il enfin compris ?

M6 suggestion
Mohammed VI, roi marocain. D. R.

Par Sadek Sahraoui – La suggestion du roi du Maroc qui «tend la main aux frères en Algérie pour qu’ils travaillent ensemble à surmonter les divergences bilatérales» car «l’intérêt des deux peuples réside dans leur unité, leur complémentarité, leur intégration» sans qu’«une tierce partie joue, entre nous, les intercesseurs ou les médiateurs», reprend l’essentiel d’une série de propositions faites par l’Algérie il y a plus de dix ans. Le Maroc les avait alors repoussées sans même avoir pris le soin de les étudier.

Mohammed VI revient-il à la raison ? A-t-il enfin compris que le Maroc n’a aucun intérêt à avoir pour ennemi un pays comme l’Algérie ? Cela reste à voir. Mais il faut toutefois dire que le timing choisi pour lancer son invitation au dialogue laisse perplexe. Le choix de la date anniversaire de la colonisation du Sahara Occidental peut, en effet, amener la partie algérienne à considérer son offre avec méfiance et même à y voir une énième manœuvre de sa part pour tenter de «bilatéraliser» le conflit du Sahara Occidental. Or, il n’en est pas question pour les autorités algériennes pour lesquelles le problème concerne uniquement le Front Polisario et le Maroc.

Mais, par-delà, l’Algérie a toujours préconisé la mise à plat de tous les «contentieux» et une redéfinition en profondeur des relations algéro-marocaines. Rabat s’y est toujours opposée.

Dans son discours, Mohammed VI a fait, en outre, un constat que tout le monde fait. Il a déploré «l’état de division et de discorde qui sévit actuellement au sein de l’espace maghrébin», faisant observer que cette situation s’inscrit en «opposition flagrante et insensée» avec ce qui unit les peuples de la région. Il a noté que cet état «contraste avec l’ambition de concrétiser l’idéal unitaire maghrébin, qui animait la génération de la Libération et de l’Indépendance, ambition qui s’est incarnée en 1958 par la Conférence de Tanger dont nous célébrons le soixantième anniversaire». Mais, encore, à qui la faute ?

S. S.

Comment (18)

    Rayés Al Bahriya
    11 novembre 2018 - 17 h 53 min

    Ce concept maghrébin c’est une supercherie qu’il faudrait effacer du langage Svp.
    Nous sommes des Nord africains, ni plus, ni moins…
    Maghrébin, arrange la rhétorique marre oc haine….
    Cesser de nous mettre dans le même acabit que ces fourbes.
    De grâce…

    zad
    8 novembre 2018 - 11 h 36 min

    ce.n’etait pas.lui qui envoyait n y’a.pas.longtemps les espagnoles en intercesseurs…que du blabla ce roitelet

    Anti_Slavery
    8 novembre 2018 - 2 h 14 min

    Il ne faut pas trop lire dans ces fabulations,le roi des pieuvres se donne une grandeur frauduleuse,il cherche de tout les moyens de faire une diversion,pour esquiver les revers qu’il subit tant à l’interieur qu’à l’exterieur du pays.

    Anonyme
    8 novembre 2018 - 2 h 11 min

    Ce type me débecte, c’est répugnant autant de bassesse et après tout le mal qu’ils nous a fait pour ruiner la santé de notre jeunesse par la guerre narcotique et notre réputation dans le monde par la guerre médiatique et les réseaux sociaux, sans parler du vol systématique de notre culture et de notre histoire. Aucun pays au monde n’a fait l’objet d’un tel acharnement haineux de la part de son voisin. Il a mobilisé toutes ses forces contre nous, dépensé beaucoup d’argent à acheter des sites Internet et des consciences d’hommes politiques et de journalistes, s’est beaucoup agité dans le bocal africain, allant jusqu’à organiser des mascarades de bacs à sable dans les réunions internationales pour nous déshonorer.
    Et après ça il pense que les Algériens vont accorder aux marocains l’amnistie générale avec pension de retraite et leur ouvrir l’Algérie pour y déverser leurs chômeurs, leur dealers et leurs prostituées.
    Ils ont insulté l’avenir sans jamais se soucier des conséquences de leurs actes et de leurs paroles et aujourd’hui ils viennent ramper comme si de rien n’était et quémander l’ouverture des frontières qui ne profitera qu’à eux. Nous n’avons pas de cadeau à leur faire, eux ça fait soixante ans et Hassan II qu’ils ne nous en font pas.

    12
    3
    Nanita
    7 novembre 2018 - 23 h 06 min

    Cet homme a de qui tenir : son père était un pervers doublé d’un féroce autocrate . Que nos dirigeants soient précautionneux face à ce sioniste à peine déguisé ! Il est clair qu’il est en mission pour amener notre pays à se joindre aux traitres arabes yahoudites qui veulent faire passer le problème palestinien par pertes et profits!

    12
    3
    gaffatt
    7 novembre 2018 - 20 h 01 min

    Ah l’Europe n’accepte plus les migrants.
    On veut deverser sournoisement le flot des jeunes désoeurvrés et canabisés vers le voisin.
    On n’en veut plus !
    Proposer l’autodétermination, la tri-partition du Sahara O. ou en faire une zône Maghrébine profitant aux frontaliers, cela ne dépend que du choix du peuple Sahraoui .

    14
    5
    Yahhkou !
    7 novembre 2018 - 19 h 51 min

    L’incohérence flagrante entre ses propos et ses propositions, appuyées par les mêmes lobbies, qui nous tirent dessus, fait qu’il n’y a même pas lieu de prêter attention à ses dires et ce, malgré le matracage habituel des Médias occidentaux.
    Simple provocation destinée à bluffer les Africains et à justifier l’appui de ses complices Européens.
    -CEDEAO, RASD, Mauritanie, Gaz, Endettement, Terrorisme, Bruits de légalisation du canabis en Europe… et enfin le jeu (arnaque des pays aidants) a assez duré.
    Nos politiques par leur non-réaction ont montré qu’ils n’étaient pas nés de la dernière pluie ! Chapeau Messieurs.

    17
    4
    ripper
    7 novembre 2018 - 19 h 03 min

    Si on analyse la conjoncture actuelle, on conclue que M6 est au pied du mur. Sur les ordres de ses mentors franco-israéliens l’Afrique, qu’il croyait mettre dans sa poche avec quelques dirhams et guichets de banques, s’est montrée récalcitrante. L’Algérie y est pour beaucoup.
    Finalement, l’Afrique n’est pas un ramassis de bamboulas comme il croyait.
    Économiquement c’est la catastrophe, les produits subventionnés algériens n’arrivent plus au Maroc, le gazoduc nigérian passera par notre pays, le chemin de guerguerat est plus difficile et répond aux aléas politiques avec le Polisario (pas très sûr), les produits agricoles algériens sont en Mauritanie et bientôt en Afrique de l’Ouest.
    C’est l’asphyxie !
    L’une de ces hypothèses, M6 veut se montrer doux et gentil, et pour cause la ronde de discussion avec le polisario, il rend les armes et revient à la raison pour sauver son trône et/ou il est entrain d’acquiescer à une nouvelle mission ordonné par Azoulay et Netanyahu, celle d’entrainer l’Algérie vers une officialisation des relations avec Israël, à la mode ces derniers temps.

    14
    4
    Ch'ha
    7 novembre 2018 - 16 h 34 min

    La majesté est une caricature vivante sur pattes.
    À la prochaine biennale d’art comptant pour rien de Lyon ou aux Limbes de Saint-Étienne son portrait à toute sa place 😉

    12
    7
    Felfel Har
    7 novembre 2018 - 16 h 25 min

    Que le roi sache que, bien avant qu’il ne vienne au monde, le philosophe grec Démocrite faisait remarquer que « trompeurs et hypocrites sont ceux qui font TOUT en paroles, et, en fait, RIEN »! Qu’il passe alors son chemin, nous ne sommes pas preneurs de sa camelote, de ses bobards, de ses boniments ni de ses balivernes! Pour être crédible et digne de confiance, il DOIT d’abord présenter ses excuses pour toutes les agressions verbales et physiques dont l’Algérie a été la cible dans un passé récent. C’est la condition sine qua non! Après, on avisera s’il faut ou non donner suite à ses appels du pieds.

    27
    9
    Gatt M'digouti
    7 novembre 2018 - 11 h 40 min

    On a beau couper les oreilles d’un âne, on n’en fera jamais un cheval de course !!!

    Ps : @ Fatigué et les droits d’auteurs tu en fais quoi ? mdrrrrr

    22
    9
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 9 h 07 min

    La Monarchie feodale est au bord du desastre et son trone vascille.Le Rif se reveille pour exiger la clarte sur les revenus des membres de cette Monarchie archi milliardaires a l etranger et qui dilapident les deniers du peuple Marocain vivant en grande majorite dans le besoin,plus de 30 % d analphabetes qui n ont droit ni a l eau ni a l electricite soit pres du tier de la population marocaine, a part quelques projets de prestige superflux extremement couteux et sans aucune valeur ajoutee signifiante.
    Le discours aujourd hui du roi dictateur d une monarchie feodale verse dans un discour de circonstance pour tenter d influencer les decisions imminentes du parlement Europeen,du secretaires general des nations unies et de son representant Mr.Horst Köhler…L Algerie restera fidele a ses principes ceux du droit international dont celui de l autodetermination des peuples vivant sous occupation etrangere..il n y a pas dautres solutions.

    28
    12
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 9 h 06 min

    La Monarchie feodale est au bord du desastre et son trone vascille.Le Rif se reveille pour exiger la clarte sur les revenus des membres de cette Monarchie archi milliardaires a l etranger et qui dilapident les deniers du peuple Marocain vivant en grande majorite dans le besoin,plus de 30 % d analphabetes qui n ont droit ni a l eau ni a l electricite soit pres du tier de la population marocaine, a part quelques projets de prestige superflux extremement couteux et sans aucune valeur ajoutee signifiante.
    Le discours aujourd hui du roi dictateur d une monarchie feodale verse dans un discour de circonstance pour tenter d influencer les decisions imminentes du parlement Europeen,du secretaires general des nations unies et de son representant Mr.Horst Köhler…L Algerie restera fidele a ses principes ceux du droit international dont celui de l autodetermination des peuples vivant sous occupation etrangere.Point barre.

    23
    10
    fatigué
    7 novembre 2018 - 8 h 49 min

    je ne vous dirai que trois mots…..A…..TTEN…….TION……..ce mec est fourbe, pas unen once de confiance à avoir.

    34
    12
    Anonymeplus
    7 novembre 2018 - 8 h 22 min

    Un mort, quand il est mort il ne le sait pas, pour les c… c’est pareil.
    Seuls les simples d’esprits pourront croire et voir un changement de position de maztoul6 concernant notre pays.
    Voilà un pays qui n’a eu de cesse d’attaquer l’Algérie depuis notre indépendance à nos jours et bien avant cela, l’Emir Abdelkader à témoigné de son vivant de la légendaire traîtrise des marocains.
    Je ne crois pas une seule seconde au discours du fantasque maztoul6, les 56 années précédentes de traîtrises, de coup bas, d’attaques et d’insultes ont définitivement fini par nous convaincre que le maroc est notre pire ennemi.
    Allah ynoub, les frontières resteront fermer à jamais et une fois le Sahara Occidental indépendant, j’espère que lui aussi fermera ses frontières avec le royaume de la drogue, il sera alors piégé comme un rat, un petit rongeur qui sied à merveille au pays à l’ouest de l’Algérie.

    34
    12
    anonyme
    7 novembre 2018 - 7 h 42 min

    La conférence de Tanger : une réunion d’arabo-islamistes nationalistes, monarchistes et donc capitalistes dont l’objet était le Maghreb arabe. Cela résume tous les malheurs de l’Ifriqia.

    19
    12
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 7 h 38 min

    Perdre son temps à commenter les paroles d’un roi qui passe son temps dans la manipulation politique c’est …
    inutile.
    Ce roi est né dans le mensonge et il vit dans le mensonge, pas la peine d’y prêter attention.

    43
    10
    Nasser
    7 novembre 2018 - 7 h 31 min

    Le roi a d’excellents conseillers. Il lie son appel a l’Algérie avec ce qu’il appelle l’intégrité territoriale. Celle du grand Maroc. Sur le dos des sahraouis. Sachant pertinemment que l’Algérie ne peut renier ce qu’elle a défendu depuis son indépendance. Au final et aux yeux du monde: qui refuse la main tendue ?

    36
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.