Une contribution du Dr Arab Kennouche – Burkini : la grande manipulation psychologique des masses

Manifestation à Londres contre l'interdiction du port du burkini en France. D. R.

Dans le feuilleton macabre de l’été 2016 qui débuta à Nice par un affreux carnage, on ne retiendra malheureusement que la réaction et l’exploitation politique d’un accoutrement vestimentaire clivant, que les futurs représentants de la Fondation de l’islam de France n’ont pas tardé à dénoncer en appelant les musulmans de l’Hexagone à plus de «discrétion». Dans les cafés de France, on ne parle plus que de lui, le burkini, comme du furet que l’on aurait vu passer ou non par là : objet rare que très peu de Français ont rencontré dans leur vie, il est pourtant à la Une de tous les journaux et chacun de raconter sa petite histoire sur un burkini qu’on aurait aperçu, ou une burqa de passage dans un aéroport, sur une plage… Pourtant, les dossiers brûlants ne manquent pas à Matignon : chômage massif, Europe politique et économique en crise, Brexit, migrants en hausse, mais c’est le burkini qui s’invite dans cette précampagne électorale comme un Totem galvanisant tous les esprits fins de la République.

Il est vrai que le contexte des attentats de Daech donne encore plus de résonnance à une problématique négative de la «visibilité» de l’islam en France que les politiques français exploitent à merveille face à l’incurie de leur politique économique, la France connaissant un chômage massif depuis plus de trente ans. Alors qu’il existe en islam, comme dans les autres religions, un thème essentiel, celui de l’esprit et de la lettre qui pourrait aisément ôter tout crédit à ce nouveau tapage politicien. Les partis politiques savent pertinemment que seule la question de l’islam [de] France traitée d’une façon polémique, idéologique, et nourrie des antagonismes les plus profonds, est en mesure de rapporter des voix électorales comme jadis dans les années 80 ; on se tournait vers les émigrés pour expliquer le chômage.

Mais, actuellement, le remède du bouc-émissaire semble surpuissant au point que la question économique est complètement abandonnée au profit d’une soi-disant problématique sécuritaire digne des grands laboratoires de manipulation psychologique des masses. Les médias de l’Hexagone s’en donnent à cœur-joie pour orienter le regard des Français vers les descendants d’immigrés qui, désormais, non seulement mangent le pain des Français, mais, en plus, se permettent de les narguer en leur imposant un vêtement antimoderne, anti-laïc, après une série d’attentats eux, impardonnables. Pourquoi donc ce qui est passé inaperçu en Australie, où fut inventé le burkini, est banni en France, pays de… tolérance ?

L’esprit du burkini

Ce qu’on devrait reprocher sans ambages aux politiques qui se sont précipités dans le filon de la discorde du burkini, c’est leur peu de prévenance à considérer l’esprit qui pourrait gouverner une jeune fille, une femme à ne pas exposer son corps au public. S’il est certain, en effet, qu’on pourrait revendiquer un droit moral que pour mieux le contourner, il est moins assuré que tout port de burkini se ferait contre l’esprit d’une certaine pudeur que la gente féminine prendrait plaisir à exprimer sans esprit vindicatif aucun, ni pratique ostentatoire. L’argument de la discrétion trouve toutes ses raisons dans le contexte pragmatique actuel des attentats, et on ne pourrait reprocher aux uns et aux autres de chercher à protéger des Français musulmans un peu trop inconscients.

Mais il ne faudrait pas, non plus, tomber dans l’effet inverse d’une remise en cause de l’esprit de la pudeur en stigmatisant la lettre de la chasteté. Toutes les religions ont dénoncé le voile de l’hypocrisie ou de l’orgueil ostentatoire qui vise à se rendre fier d’une croyance, alors que l’autre n’aurait pas encore reçu les faveurs de Dieu. Comme toutes ces jeunes filles qui affichent leur voile fashion, fardées de lunettes de soleil dernier cri, et en jeans serrés, les atours bien achalandés. Dubaï, Alger, Paris sauront reconnaître ces voilées stylisées qui, attachées à la lettre et à la supercherie, ont rejeté l’esprit des textes sacrés. Et c’est pourtant celui-ci qui doit prédominer dans la compréhension de l’islam, fût-il de France ou de Navarre.

Regarder le burkini sans y considérer l’esprit revient à commettre la même erreur que les Pharisiens sous Pilate, qui n’invoquaient les lois divines que lorsque cela servait leurs intérêts profanes. Il faut admettre, cependant, que personne n’est en mesure de sonder les cœurs de chaque prétendante au burkini, mais dans le doute, il faudrait encore s’abstenir de catégoriser chacune de ces femmes, comme l’ont perçu les Français suite à la prise de décisions communales, en forçant le trait sur une appartenance religieuse qui voudrait dire : «Attention, danger !».

Il n’y pas de poussée galopante d’islam radical en France au point de jeter l’anathème sur tout ce qui viendrait d’Orient. Il est vrai que dans le processus d’absorption des pratiques culturelles exogènes, c’est le syncrétisme, la mixité qui finit par s’imposer, comme ces combinaisons d’homme, femme grenouille, dénommées à juste titre «burkini», car relevant de deux cultures différentes et même de deux extrêmes, le bikini et la burqa. L’objet en soi n’est pas totalement islamique ; il a sa part d’Occident que les politiques français ont balayé d’un revers de main pour ne voir que ce qui les intéresse : un islam conquérant qui mettrait en danger la France.

Roger Garaudy, dans un ouvrage intitulé Intégrismes, paru en 1990, avait peut-être mieux expliqué que quiconque les dangers de l’intégrisme, qu’il soit occidental ou oriental, en projetant un regard authentique sur la notion de charia, défini comme guidance, esprit de vérité et de sincérité plus que comme un corpus figé de règles à respecter. Pour Garaudy, la charia a été confondue avec le fiqh, la jurisprudence fondée sur une casuistique temporelle alors que l’étymologie arabe donne au premier terme, charia, le sens de voie, de direction, de chemin qui conduit l’Homme vers Dieu, comme on se dirige vers un point d’eau. La charia ne peut donc être au sens propre une loi fixe. L’esprit consiste à aller dans la bonne direction, à se saisir de la lettre de la loi qu’autant qu’elle permet d’espérer atteindre Dieu. C’est l’esprit de guidance qui est premier et gouverne la loi et non l’inverse, comme on le constate dans la promotion de l’islam wahhabite. Cet esprit est amour («Vous n’atteindrez pas la piété vraie tant que vous ne ferez pas don à autrui de ce que vous aimez», Coran, III, 92).

Ce n’est pas le lieu, ici, de rappeler la supériorité de l’intention à la forme de l’acte, ou de la position sincère de l’individu face à ses erreurs, de la transparence du cœur sur le voilement hypocrite. Dieu sonde les cœurs au-delà des prières, des rites et des burkini. Le Coran est plein de rappels, d’admonestations contre les hypocrites se croyant parfaits musulmans.

Les deux morales du bikini et de la burqa

Au lieu de stigmatiser nombre de musulmans, il eût été plus judicieux de la part des pouvoirs publics français de rappeler l’esprit de l’islam comme il existe un esprit du judaïsme ou du christianisme. Le Tout-Puissant, fort heureusement, a bien prévu ce cas où la jeune fille en bikini n’est étalée sur la plage que pour en ressentir des bienfaits physiques, alors que la seconde aurait usé de sa burqa que pour partir à l’improviste de chez elle, à la faveur d’une rencontre amoureuse pourtant interdite. Comme il a dû prévoir ce cas d’une jeune femme respectant l’islam au détail près, en ne laissant aucun cheveu à la vue des gens, pensant ainsi sincèrement faire plaisir à Dieu en son for intérieur et gagner le Paradis. Comme, enfin, il a dû faire cas de cette jeune européenne qui, se sentant culturellement si éloignée de l’islam, pense aussi en son for intérieur qu’elle ne pourrait jamais troquer son maillot de bain, qu’elle porte depuis sa tendre enfance, contre une djellaba ou un burkini, même si elle reconnaît la véracité du Coran, et préfère laisser cela entre les mains du Tout-Puissant.

Les cas de figures pourraient ainsi se multiplier à l’infini, jusqu’à épuiser toutes les possibilités d’exprimer crainte et révérence de Dieu ou bien intention malhonnête, cachée sous le voile de la dévotion. Les médias français ont sciemment rendu suspect un vêtement comme on jette de l’encre noire sur une toile blanche. Car s’il existe une intention mauvaise du croyant, il peut aussi en exister une du parfait laïc qui, pour des raisons politiques, aurait tout intérêt à chercher querelle là où les enjeux sont les plus juteux. Ainsi, une fois de plus dans l’histoire de l’humanité, l’intention, la bonne disposition d’esprit, le «croyant bien faire» triomphera sur le calcul des détails et des desseins cachés. Le «croyant bien faire» d’un Chevènement, instaurant une «discrétion» pragmatique en vue de protéger les Maghrébins de France ne sera pas moins méritoire que celui d’une femme en burkini, se croyant humblement portée par une mission moralisatrice, ou que celui d’une jeune Française nue dans la nature d’une plage qu’elle perçoit comme l’incarnation du Paradis de Dieu. Cependant que l’intention cachée du politicard moralisateur de la laïcité pourrait rester lettre morte aux yeux de Dieu si, dans son dessein de conserver le pouvoir, il se croyait obligé de semer la zizanie entre Français de souche et ceux issus de l’immigration.

Nudité intentionnelle d’un acte certes immoral mais encore supérieur de la jeune fille en bikini dont le dévêtissement l’emporte en bienfaits aux yeux de Dieu sur le travestissement moral d’une intention immorale, que la burqa de la haine et du repli identitaire semble revêtir de sens dans cette France post-Nice. Travestissement honteux sous couvert d’une morale républicaine et laïque, visant à préserver la nation contre le communautarisme, mais qui, de fait, en creuse les tranchées chaque jour davantage, pour des objectifs de passage en force ou de pouvoir sans partage.

Dr Arab Kennouche

Comment (51)

    Chassees d'un resto
    28 août 2016 - 22 h 57 min

    Réactions des gens sur la
    Réactions des gens sur la page facebook du restaurant qui a chassé deux femmes dont une voilée.




    0



    0
    Chassees d'un resto
    28 août 2016 - 22 h 44 min
    Prolétaire
    28 août 2016 - 15 h 33 min

    Planter et Cultiver des
    Planter et Cultiver des fleurs sur du fumier, telle est la tâche de l’horticulteur Dr des âmes en perdition. Dans un style littéraire bien fleuri à l’arôme islamique ensorcelant, il tente de nous vendre son bouquet d’analyse floral aux épines coraniques bien masquées, trop voilées . Ce jardinier du savoir (du lavoir du cerveau), à l’instar de Tarik Ramadan, Malek Chebel et autres, armé de sa bêche rhétorique modernisée pour la circonstance, se creuse régulièrement son lopin de tête pour nous tracer des sillons d’études sur un terrain depuis longtemps aride et infertile. Incapable de retourner la terre coranique de fond en comble, pour aménager et bâtir un nouveau sol intellectuel et philosophique plus fécond et nourricier, il s’ingénie à planter sur le même terreau argileux les archaïques graines avariées islamiques enrobées d’un vernis moderne dans l’espoir d’une germination de la pensée musulmane rénovée, ravivée, revigorée. FLORISSANTE. Enfin, pour rendre plus attrayantes ces compositions métaphysiques florales, corsetées toujours dans le même vase décrépit religieux, il s’emploie à les arroser d’un parfum de nouveautés doctrinales plus enivrantes (mais toujours aussi saoulantes). N’est pas Philosophe des Lumières qui veut.




    0



    0
    TheBraiN
    28 août 2016 - 12 h 51 min

    Quiconque refuse de lire « les
    Quiconque refuse de lire « les protocoles des sages de sion » refuse de comprendre !




    0



    0
    Wallace
    28 août 2016 - 10 h 54 min

    Décidément?on es tjr pris
    Décidément?on es tjr pris entre le marteau(laïcité…Foutez vous à poil tous autant que vous êtes à devenir un simple objet de « consommation » et ces saloperies d,integriste(enclume qui voudrait nous renvoyer à l,age de pierre plus vicelard encore que les premiers et surtout plus agressif).
    Allé une petite blague..
    Qui? c le plus fort c superman
    Qui?c qui tisse sa toile c spiderman
    Qui? c qui es super sexy c wonderwoman
    Qui ? c qui nous casse les c….e c muzulman
    C juste une blague les integriste.




    0



    0
    algerbahia
    28 août 2016 - 10 h 12 min

    Ala cigale,je n ai jamais lu
    Ala cigale,je n ai jamais lu de commentaires plus machos que les tiens.
    Tu n es qu un pauvre illuminé salafiste,complexé qui a peur de la femme.

    Un homme qui veut enfermer autant la femme en se basant sur des textes religieux ecrits par des humains comme toi ne peut être qu un pauvre taré incapable de réfléchir par lui même.
    Va dans un coin du desert et médite et laisse les femmes tranquilles.
    je plains ta femme,tes filles et toutes les femmes qui vivent autour de toi,qui es tu pour imposer un tel ditact???




    0



    0
    mouloud madoun
    28 août 2016 - 8 h 57 min

    Tous ces phénomènes de signes
    Tous ces phénomènes de signes dits islamiques ( burka, voile, kamis, barbes sales, burkini) montrent une chose simple: Les islamistes et musulmans qui se laissent entraînés sur cette voie et dérive en défendant ou participant aux polémiques stériles deviennent les rouages d`un système qui les dépasse et les instrumentalise pour les dévier des vrais problèmes: Economiques, Education des enfants, valeurs profondes voire spirituelles. Le modèle neo libéral, vrai rouleau compresseur nous broie, étouffe et nous confie des rôles subalternes pour le….PRÉSERVER. A quand le réveil et le début de résistance salutaire: C`est quoi le burkini, la burka, le voile..face aux spectacles syriens, lybien, yemenite, algeRIEN de désolation et de désespérance gravissime? j`espère ne pas prêcher dans le desert.




    0



    0
    memona
    28 août 2016 - 8 h 35 min

    docteur kennouche si on
    docteur kennouche si on parlait un peu de l’intolérance de l’islam et des musulmans donneurs de leçons
    https://www.youtube.com/watch?v=VYKAZPO2TN8




    0



    0
    Don Corleone
    28 août 2016 - 5 h 04 min

    Messieurs dames,

    Messieurs dames,

    J’en ai lu des commentaires, ma foi je ne veux imposer mon opinion mais je crois que les politiques s’en emparent pour leurs themes de campagne respectifs.

    Il n’a jamais été question de  » Burkini » d’où vient ce terme ? A t-il été accepté à l’académie Française ?

    S’il était ce que l’on tend à nous faire croire, croyez-vous que la bonne femme qui l’a enlevé après la phrase « Police, deshabillez-vous !! » l’aurait fait si elle était pratiquante. Messieurs dames méditez ça..
    Merci de publier




    0



    0
    الهوارية..في أمريكا
    28 août 2016 - 0 h 00 min

    Lire l’actu sur Google de
    Lire l’actu sur Google de Charente Libre
    Une femme qui se baignait dénudée a été agressée par ses propres couz sur une plage




    0



    0
    Kenza
    27 août 2016 - 22 h 56 min

    « Dans le feuilleton macabre
    « Dans le feuilleton macabre de l’été 2016 qui débuta à Nice par un affreux carnage, on ne retiendra malheureusement que la réaction et l’exploitation politique d’un accoutrement vestimentaire clivant,….. »
    Malheureusement, il n’y avait pas que cette polémique comme réaction à la tuerie de Nice! Il ya eu pire. A 3 h 52 du matin, le 15 juillet, le président de la République française publiait via son compte Twitter ce message: « Nous allons intensifier nos frappes en Syrie et en Irak. Nous continuerons de frapper ceux qui nous menacent. »
    Aujourd’hui, nous connaissons les résultats de ces frappes françaises en Syrie: Des centaines voire des milliers de victimes innocentes.




    0



    0
    FreeWill
    27 août 2016 - 22 h 30 min

    « You have the right to be
    « You have the right to be offended, dixi une Juge Americaine, a un bidule sur le sujet – exactement, la meme offense dont se plaignaient avant les zele’s de la defense de islam. La 1ere position, en terme de classement, dans le domaine de la stupidit nourrie de psychopathie, revient toujours au mullahs Iraniens, et en terme de victimitude a l’ecrivain Britanique Rushdi(il est Citoyen Britanique).

    La France et ses degenere’s va devoir encore une fois se contenter de la Nieme place et la seule ou elle occupe la 1ere, celle d’arnaquer les africains dans tout, absolument tout, commencant par le manque de respect. Mais dit-on, cette histoire de manque de respect, c’est comme le mensonge, on ne peut l’appilquer sur les autres sans y croire, c.a.d. l’appliquer sur soi-meme !

    Il est temps d’ecrire un article intitule:  » Qui Burkine qui ? « 




    0



    0
    Tarik
    27 août 2016 - 22 h 18 min

    Le burkini n’a jamais été un
    Le burkini n’a jamais été un habille religieux, je me demande pourquoi les musulmans sont impliqués aveuglement dans cette fausse polémique. Ce vetement sert uniquement la poche de son concepteurs ( soyons honnêtes il y a un bénéfice commercial énorme vu le nombre de musulmanes susceptibles d’être touchées par ce phenomene de fausse mode)




    0



    0
    anti burkini anti takfiri
    27 août 2016 - 21 h 42 min

    franchement je crois que les
    franchement je crois que les occidentaux vont perdre la boule, je me souviens qu’ils avaient fait de la pub pour des meufs tunisiennes qui posaient nues comme des vers c’était la « belle » époque du printemps arabe , un printemps à plus de 30° puisque la poulette n’a pas hésité à se déplumer, un printemps caniculaire avec ces deux œufs au plat qui vous fixent et voilà qu’aujourd’hui on nous parle de burkini en gros ces femmes revendiquent le droit de se baigner en combinaison de plongée façon khorot/ un monde tiraillé entre la jouissance des bains de mer et le bâton daeshien une façon de dire qu’ils ne lâchent rien ni le paradis céleste ni celui d’ibiza !




    0



    0
    barbarossa
    27 août 2016 - 17 h 55 min

    la France n’est plus
    la France n’est plus souveraine les décisions politique ce prennes a Bruxelles et faute d’exécutif elle a le droit au dictat du lobby israélo/sioniste !!!




    0



    0
    La Cigale
    27 août 2016 - 17 h 40 min

    Anonymous (non vérifié)

    Anonymous (non vérifié)
    27 Aug 2016 – 16:17
    Qui tu es pour te prendre pour le confident du créateur Allah soubhanou ouwa tahala.
    Tu n’est qu’un imposteur qui a la langue bien pendu plein d’orgueil de blasphèmes et tu Excel dans le mensonge grave.
    Tu dis tout et son contraire grave.
    Tu es repérer par tout le monde et tu ne t’en rend même pas compte.

    La Femme Musulmane observe le voile légal chaque fois qu’elle sort de sa maison ; c’est l’habit islamique que les textes du Saint Coran et les Hadiths du Messager d’Allah ont déterminé sans équivoque. Elle ne doit pas quitter sa maison ou apparaître devant des hommes , autres que ceux qui lui sont interdits en mariage, parfumée ou maquillée. Elle sait que le Saint Coran a catégoriquement interdit de tels actes.

    { Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu’en paraît et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris ou à leurs pères ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs maris, ou aux femmes musulmanes ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants ! afin que vous récoltiez le succès } [Sourate 24 – Verset 31 ]




    0



    0
    pomme
    27 août 2016 - 17 h 20 min

    Ce texte est indigeste et n
    Ce texte est indigeste et n’apporte rien sur cette fumisterie.
    « L’argument de la discrétion trouve toutes ses raisons dans le contexte pragmatique actuel des attentats, et on ne pourrait reprocher aux uns et aux autres de chercher à protéger des Français musulmans un peu trop inconscients »
    Musulmans inconscients??D’où tenez vous ce jugement, sur quels critères les jugez vous inconscients? Une femme à la plage qui ne veut pas se déshabiller doit elle être forcée à montrer ses hanches et le reste? Non, la mer on s’y baigne comme on veut. Je trouve que les musulmanes sont très tolérantes, elles posent leur serviette à côté de gens en string, aux seins nus….sans qu’elles n’en soient gênées le moins du monde, j’image que gênées, elles n’iraient pas sur ces plages…ce qui n’est pas le cas des racistes qui crachent leur fiel sur ce vêtement, crachat visant en vérité, non la musulmane, mais l’arabe tout court. Des restes frais de la guerre d’Algérie. Ils ne l’ont toujours pas digérée.




    0



    0
    الهوارية..في أمريكا
    27 août 2016 - 17 h 08 min

    Tous les européennes d
    Tous les européennes d’origines Ritalo-hispano-portugo-hongrois ils haïssent l’islam et les musulmans ce sont des constipés, ils n’ont qu’à rentrer chez eux dans leurs pays, y’a l’euro à ce que je sache!!!
    Pourquoi viennent ils envahir la France avec leurs préjugés de merde?
    Rentrez chez vous si vous n’aimez pas les autres communautés qui se trouvent en France!!!
    Tu vas dans les administrations, tu les trouvent ki a3dem rass partout en train de faire leurs lois hypocrites à 2 bales
    La France n’est plus la France!




    0



    0
    Anonymous
    27 août 2016 - 15 h 17 min

    La première question que Dieu
    La première question que Dieu posera à une musulmane c’est : mais pourquoi vous êtes-vous drapes le corps de tenues tristes et inesthétiques? J’ai créer une œuvre belle, vous vous acharner à la cacher! Quelle tristesse!




    0



    0
    halim
    27 août 2016 - 14 h 57 min

    on dirait que les français
    on dirait que les français sont des idiots : ils ont laissé les algériens leur construire Paris et la France dans les années passées et aujourd’hui ils espèrent pouvoir les chasser. non ! il ne fallait pas les accepter dès les années 40-60 quand ils ont défendu la France contre l’Allemagne !




    0



    0
    abdel
    27 août 2016 - 14 h 29 min

    quant on quitte son pays c
    quant on quitte son pays c’est pour travailler et se fondre dans le pays d’accueil, si non il vaut mieux rester chez soi et lutter pour changer les choses sur place , et rester en adéquation avec les coutumes locales !!!




    0



    0
    Anonymous
    27 août 2016 - 14 h 18 min

    Burkini, a mon avis pour
    Burkini, a mon avis pour comprendre les tenants et les aboutissants il faudrait penser a l origine du mot. Burkini ne voudrait il pas dire Initiation au Burka ? Burk-ini. Cela donnerait a reflechir avant d accepter tout chose aveuglement




    0



    0
    ithran
    27 août 2016 - 13 h 37 min

    le vrai problème c’est pas le
    le vrai problème c’est pas le burkini ou la bourqua qui font peur a aux français .parce que cest français d’origine maghrébine commence a sortir des ghettos .a faire des grandes études .a avoir une réussite social .surtout a s’organiser .correctement .a demander des postes comme député .maire .des directeur dans des centres de recherche a peser dans la société française pour ça les français n’ont pas l’habitude .nous devons juste être des bougnoules comme nos aïeux .ce temps est résolu .surtout il connaissent leur droit .et vivre comme tout le monde .de tout façon cest trop tard les français devront accepter ce nouveaux paysage de la société française. qnd je suis venu en France .il y avait une petite mosquée il y avait qlq vieux a l’intérieur maintenant dans toute les villes il ya 2ou3 mosquée .la majorité des jeunes vont a la mosquée
    pour eux il préfère les voir avec de la drogue et en prison que dans des universités et a la mosquée .surtout un autre phénomène bcp de français rentre dans la religion musulman .et il désertent les église




    0



    0
      Abou Stroff
      27 août 2016 - 14 h 13 min

      au regard de votre maitrise
      au regard de votre maitrise de la langue de Molière, je conclus que vous êtes un universitaire d’origine maghrébine chevronné. que le Bon Dieu fasse qu’il y ait beaucoup d’universitaires de votre trempe. les français de « souche » n’auront alors qu’à bien se tenir




      0



      0
        Anonyme117
        27 août 2016 - 22 h 47 min

        Abou Stroff c’est quoi
        Abou Stroff c’est quoi « Maghrébine » ? J’espère que ça ne désigne pas l’Algérien.




        0



        0
        ithran
        27 août 2016 - 23 h 55 min

        je ne suis pas un
        je ne suis pas un universitaire. je suis un agent de sécurité après avoir travaillé dans le bâtiment et la je ne travaille mm pas .je peux dire une choses que .cest un début de la stigmatisation des musulman .et ca vas monter en puissance dans les prochains mois .comme il était les juifs il ya 2siecles .tout le monde vont tirer sur les musulmans .pour avoir un poste qlq part .cest a nous de résister et puis de choisir les bonnes personnes pourt les représenter .cest pas des chalgoumis ou dallile boubeker et autre ..cest une période de transition que nous allons passer et puis les futures générations prendrons le relais




        0



        0
      Amar
      27 août 2016 - 16 h 19 min

      Tu dis n’importe quoi, il
      Tu dis n’importe quoi, il connaissent leurs droits, en transportant dans leurs bagages la Charia.
      Comment tu expliques alors qu’aucun pays musulman n’a connu la Démocratie ?
      Et aucun ne la connaîtra!
      Ils ont fait des grandes études, il faut le dire vite, demande le pourcentage de prisonniers par origine dans les Prisons
      françaises.
      Tu as la réponse si AP voudrait bien publier ce message.
      Sans rancune.
      Bien à toi




      0



      0
        pomme
        27 août 2016 - 17 h 54 min

        Il ne dit pas n’importe quoi,
        Il ne dit pas n’importe quoi, c’est plutôt convaincant comme arguments : les prisons, c’est plein de clandestins sans papiers qui ont quitté leurs pays invivables.C’est la triste réalité.Et puis on vous met au gnouf très rapidement dans ce pays, surtout un arabe.




        0



        0
        Anonymous
        28 août 2016 - 0 h 03 min

        sur 720000 médecins il plus
        sur 720000 médecins il plus de 10000 algériens et tout les musulmans sont des pacifistes juste une tout petite minorité et cela ne sont pas musulman juste des monstres que la société a fabriqué dans les banlieues




        0



        0
    Mustapha
    27 août 2016 - 13 h 29 min

    Y a paradoxe. Porter ce
    Y a paradoxe. Porter ce burkini est supposé être un signe de pudeur. Or, tout le monde sait que les plages françaises sont les derniers endroits où on peut parler de pudeur! !!!!
    Pour moi ces femmes en burkini ne sont que de petites vicieuses ou provocatrices.
    Elles peuvent simplement descendre au bled et se baigner en Hayek même si elles le veulent.




    0



    0
      Nihel
      27 août 2016 - 21 h 46 min

      Bien dit je vous l’accorde
      Bien dit je vous l’accorde car pour l’islam il ne faut s’exposer aux mécréants ni partager leurs loisirs alors il vaut mieux aller au bled et nager avec gandoura ou burkiconnerie




      0



      0
    Anonymous
    27 août 2016 - 13 h 01 min

    Malheureusement, la France
    Malheureusement, la France est passée des « Années Lumière » aux « Années Burkini ».’Quand ses lumineux politiciens auront gagné cette bataille. Ils vont promulguer des lois où toutes les plages seront obligatoirement nudistes pour ne laisser aucune chance aux musulmanes de les fréquenter. Ils n’y aura que quelques males musulmans non pratiquants ou tout simplement d’origine musulmane. C’est alors que la France va rentrer dans les « Années de la circoncision ». Les hommes circoncis ne seront pas autorisés à être sur les plage et à se baigner. Il y aura atteinte à l’ordre public.
    Ce comportement de ces politiciens montre l’expression d’une haine viscérale envers ces « étrangers »qui ne sont pas Français de souche. Dans ce monde qui se globalise et se mondialise, toutes les cultures vont s’entreméler et se croiser jusqu’au jour où il n’y aura qu’une seule culture, une culture universelle.




    0



    0
      LotfiALN
      27 août 2016 - 13 h 37 min

      Le pire est que ce ne sont
      Le pire est que ce ne sont pas les français de souche qui mènent cette offensive!
      Même le FN de marine le pen n’utilise plus les propos outranciers tenus par le clan Sarkozy.
      La consonance de ces nom vous donnera une idée :
      Morano Estrosi ciotti TCHARKOZY lucas Copé Zemmour finkelcrotte Balkany Lévy Meyer Wauquiez Goasguen Mariani jacob et la liste est longue.
      Les figurants : sifaoui chelghoumi dati boughrab …




      0



      0
    Abou Stroff
    27 août 2016 - 12 h 58 min

    tant que les idéologues
    tant que les idéologues musulmans et/ou islamistes continueront, à travers leur diverses « sermon », à se focaliser sur le femme, ses rondeurs et sa petite culotte au lieu de s’interroger et d’analyser les causes profondes de l’arriération lamentable des sociétés dites musulmanes, sans exception. il se trouvera toujours des énergumènes pour ridiculiser et l’islam et les musulmans.
    en fait, pour se faire remarquer et confirmer qu’elles existent, certaines montrent leur postérieur (kim kardashian, par exemple) pour qu’il soit remarqué par tout le monde tandis que d’autres (une femme en burkini sur une plage, par exemple) le cachent excessivement pour qu’il soit remarqué par tout le monde. dans les deux cas, la femme se réduit ou est réduite à un sexe (à un popotin?) pendant que toutes ses autres dimensions, en tant qu’être humain, sont éclipsés. moralité de l’histoire: quand on va à la plage on se fend dans la foule en s’habillant comme tout le monde. autrement, on attire le regard et on devient « suspect ».
    PS: au fait, qui a dit que le burkini était une tenue islamique? ce burkini n’est il pas une invention de prédateurs judicieux dont le but est de siphonner le pognon d’abrutis et d’abruties confirmés comme l’est, sans nul doute, l’histoire de la « finance islamique que pilote des filous qui sont tout sauf musulmans




    0



    0
      memona
      28 août 2016 - 8 h 31 min

      chez moi on dit » dir quima
      chez moi on dit » dir quima dar jarak oula haoual bab darak »




      0



      0
    aksil
    27 août 2016 - 12 h 42 min

    Toute cette histoire de
    Toute cette histoire de Burkin ne concerne pas les berbères algériens , c’est une histoire entre les juifs , leurs cousins arabes saoudiens en France et le peuple gaulois qui est contre eux .. et nous quel intérêt avons-nous a discuter de leurs affaires ??? … Ouach dekhelna fihoum ??




    0



    0
      ithran
      27 août 2016 - 13 h 21 min

      la majorité des filles qui
      la majorité des filles qui porte le foulard ou les hommes qui laissent pousser la barbe ce sont des berbères parce je vis entre eux.qnd en ignore un sujet il faut rester tranquille .cest pas une question d’origine ou autre c’est un choix que l’être humain peut faire a un moment donner de sa vie .il ya de toute origine .




      0



      0
        aksil
        28 août 2016 - 12 h 30 min

        Les Berbères qui rentrent
        Les Berbères qui rentrent dans le mercenariat islamiste des saoudiens ne sont plus des berbères ce sont des Mawalis …… ( Mawali , pluriel de Mawla , après la conquête arabe , les autres peuples non arabes convertis et esclavagisés étaient considérés comme des Mawalis , c’ets à dire arabes par Intissab , semi-esclaves et serviteurs , mais dont l’identité est reniée ) … »oua ila louroubati yantassib » ( comme dirait l’autre) .. aujourd’hui avec le réveils nationaliste berbère , il y a des berbères algériens libres et des berbères algériens Mawalis qui veulent « Yantassibou » aux saoudiens mais ils seront toujours les Bicots des saoudiens ( c’est comme durant la colonisation Française : les  » Mtorni  » ! ) … personne ne peut contester ces faits historiques avérés et écrits par les histiriens arabes eux mêmes ..




        0



        0
      Saint-Augustin
      27 août 2016 - 13 h 22 min

      Et la mort de ce retraité
      Et la mort de ce retraité algérien originaire de Kabylie; mort après avoir été malmené par les flics de sarko à Aubervilliers !
      Et même pas une enquête formelle!
      C leurs affaires aussi?




      0



      0
        Anonymous
        27 août 2016 - 19 h 08 min

        Que Dieu ait son âme, ce
        Que Dieu ait son âme, ce retraité molesté par la flicaille française. Allah yarhmou oua Allah yal3anhoum.
        Mais pourquoi as-tu eu besoin de préciser son origine. Un Algérien est algérien d’Alger à Ain Guezzam; de Maghnia à Tebessa. Et quelle que son lieu de naissance, il aura toujours notre compassion. Les précisions restrictives font autant de dégâts que les généralisations contre-productives
        Salut.




        0



        0
          Saint-Augustin
          28 août 2016 - 10 h 12 min

          Dans cette remarque à cet
          Dans cette remarque à cet intervenant, je n’ai précisé l’origine de cette victime que pour lui montrer que cette dérive raciste concerne les berbères aussi contrairement à ce qu’il écrit.




          0



          0
          Anonymous
          28 août 2016 - 12 h 51 min

          C’était et ça a toujours été,
          C’était et ça a toujours été, encore plus maintenant, parfaitement inutile




          0



          0
      Anonymous
      27 août 2016 - 14 h 08 min

      Tu méconnais la réalité
      Tu méconnais la réalité française, il y a une vraie islamisation des berbères en France… C’est une histoire de generation. Ceux de 50/60 sont francises globalement, ceux de 20/40 s’islamisent. La raison est liée clairement au raidissement de la stigmatisation. C’est une réaction des plus jeunes.




      0



      0
    Slimane
    27 août 2016 - 12 h 37 min

    Les législateur du Conseil
    Les législateur du Conseil Constitutionnel Français , très à gauche, règlent leur compte avec les socialistes en cassant cet arrêté du burkini mais ne va pas clore le débat bien au contraire, d’autant que derrière cette volonté de fissurer la façade de le République Française sont cachés les activistes Salafistes. Et cela n’est pas bon pour nous Algériens candidats au départ vers la France . Les Salafistes vont créer une forte tension entre les communautés maghrébines dont certaines sont fortement anti-burkini et le peuple Français plutôt bonasse mais « anti bougnoules » et qui agacés, qui vont élire Lepen aux prochaines Nationales .
    Et là fini pour nous les visas pour la France déjà donnés au compte gouttes.
    Et les Salafistes auront gagné une nouvelle manche jusqu’aux prochaines Nationales chez nous pour l’après Boutef !




    0



    0
      LotfiALN
      27 août 2016 - 13 h 53 min

      Si c’est de la provoc. , elle
      Si c’est de la provoc. , elle est de mauvais goût!
      Va voir comment ils ont traité les harkis.
      Ils n’aiment pas les vrais algériens mais crois moi ils les respectent et les craignent.
      Alors tu sais ta place et sans visa c à BIDON 5 au coeur du Tanerzouft.




      0



      0
    la vérité si je mens
    27 août 2016 - 12 h 04 min

    c’est de n’importe quoi;je
    c’est de n’importe quoi;je pense aussi c’est une manipulation des services secret israelien pour ridiculisé et salir les musulmans; qui commencent a faire place et meme ils deviennent très influent dans la societé européenne; une vraie musulmane ne va pas sur une plage ou pratiquement l’ensemble des baigneurs a moitie nus et parfois complètement nus;alors c’est de l’eau importé au moulins des islamophobes;




    0



    0
      Nasser
      27 août 2016 - 14 h 27 min

      Bonjour,

      Bonjour,
      attention à ne pas glisser dans la « THÉORIE DU COMPLOT », je suis Algérien, né en France en 56 et j’ avec le recul nécessaire je pense que nous avons toujours été stigmatisé(es), en 70 après la nationalisation des hydrocarbures il y’a eu des « ratonnades), puis le chômage c’ était la faute des étrangers, dans les années 80 la construction des mosquées, le port du voile de la burka du burkini à l’ encontre des musulmans ont apportées leurs lots de paroles et de propos racistes. E, fait l’ étranger est toujours le responsables des maux d’ une société et aujourd’hui je constate que la parole raciste se lâche elle est décomplexée, elle ait le jeux des partis d’ extreme droite et certaines personnes de la droite et de la gauche qui traditionnellement était à l’ opposé et bien maintenant elles « surfent » habilement sur cette vague. pour ma part je n’ ai pas de raison à me montrer discret »dixit JP Chevenement », si nos parents et grand-parents se sont faits discrets je suppose que c’ était lié à leurs vécus, en ce me concerne mon assimilation ne s’ est pas faite au détriment de ma culture musulmane la république m’ a inculquée des valeurs mais mes parents aussi et je n’ ai pas à les rogner
      c’ est mon héritage.

      en conclusion:j’ ai beaucoup apprécié les points de vues du maire de Londres et du jeune 1° ministres Canadien (pour ne citer qu’eux ) qui ont fait preuve de tolérance,cependant comme l’ information passant « boucle » elle contribue à entretenir la stigmatisation mais je ne m fais pas de soucis car que ce soit la ligue des droits de l’ homme ou les représentants du culte musulmans il sont toujours présents
      En France nous sommes à la veilles de prochaines électif et TOUT CECI PEUT EXPLIQUER CELA …………….CE n’ est pas anodin.




      0



      0
        Mustapha
        27 août 2016 - 15 h 43 min

        Fifty fifty. Notre communauté
        Fifty fifty. Notre communauté ne donne pas une bonne impression. De l’autre côté, l’arrogance et le racisme des français bloquent l’intégration. L’arrivée des clandestins compliquent les choses. Ils s’adonnent au vol et aux agressions. L’arabe donc ne se détachera jamais de sa réputation de voleur et feignant.




        0



        0
    Anonymous
    27 août 2016 - 11 h 51 min

    NAVRANT

    NAVRANT
    La formule a été toute trouvée par l’inénarrable sioniste Bernard-Henry Lévy, implacable ennemi de l’islam et des vrais musulmans. Gêné aux entournures par le développement de cette affaire, il apparaît comme l’arroseur arrosé.
    Trouvant cette « affaire du burkini navrante » (on le serait à moins), il relève qu’ en France on tend vers la constitution d’une « police des mœurs qui prescrirait, non plus de se couvrir, mais de se déshabiller ».
    Comme il ne rate aucune occasion pour stigmatiser l’islam et les musulmans, il vient d’ajouter un nouveau terme au lexique des islamophobes. Ce terme, « ISLAMOGAUCHISTE » ordre alphabétique oblige, vient juste après le terme « ISLAMOFASCISTE forgé il y a quelques mois par Manuel ValLs, après les attentats de Paris, trèsinspiré par son épouse la violoniste sioniste.




    0



    0
      Anonymous
      27 août 2016 - 14 h 21 min

      comme si les islamistes n
      comme si les islamistes n’etaient pas des fascistes avec un projet totalitaire !!!!!! ne melange pas les musulmans a ces nazis!!!!!




      0



      0
    Anonymous
    27 août 2016 - 11 h 45 min

    Beurkini

    Beurkini
    Ka classe politique est divisée en France pendant que la gauche, elle n’en finit pas de se déchirer. Tous, de gauche ou de droite, ont donné leur(s) avis le burkini, le plus en vue fut celui de la ministre de l’éducation, marocaine Najat Belkacem. Mais il est une ministre de la Culture, (compatriote de la première) dont le silence, en plus d’être assourdissant n’en est pas moins suspect. Peut-être et en analysant un peu ce silence, on peut expliquer que les femmes (islamistes et pas forcément musulmanes) qui portent cet accoutrement ne l’utilisent que comme cache misère. Et la ministre devrait savoir que dans « culture » il y a… »TURE » qui cache le reste.
    Donc en associant les deux termes « culture » et « burkini » on pourrait forger un nouveau mot pour désigner le même vêtement: « CULKINI ». Le problème du burkini ne se poserait plus alors et les provocateurs et les islamophobes de tous bords n’auront plus qu’à aller se rhabiller. On pense surtout à l’ex première dame France dont le mari veut (re)devenir 1er magistrat de France, connue bien avant son mariage avec Sarkozy pour ses posters la montrant vêtue non du bikini ,i du burkini mais du ZÉROKINI.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.