Un des diplomates algériens qui a échappé aux terroristes au Mali écrit à Lamamra

Ramtane Lamamra. New Press

Un des diplomates algériens qui a pu échapper aux terroristes à Gao, au Nord-Mali, lance un cri de détresse en direction du ministre des Affaires étrangères. Mohamed Boumahamed, le «huitième diplomate» du consulat d’Algérie à Gao, qui s’était échappé de manière spectaculaire aux éléments armés du Mujao, en avril 2012, se dit très affecté par cet épisode terrible. Il en appelle à la compréhension de Ramtane Lamamra pour qu’il lui permette de poursuivre ses «soins lourds» à l’étranger, en Tunisie exactement, dans le cadre d’un recrutement en tant qu’agent contractuel, après sa mise à la retraite d’office par l’administration du ministère des Affaires étrangères, en 2016. «Après mon retour forcé de Gao à l’administration centrale, à la suite des événements tragiques et l’attaque brutale et inhumaine qui a ciblé notre consulat par un groupe terroriste, j’ai été atteint de troubles psychologiques graves qui ont conduit à une dégradation de ma santé physique», écrit ce diplomate dans une lettre adressée au ministre.

«Les conséquences sur mon état de santé m’ont obligé à subir deux interventions chirurgicales (ablation de la rate et de la vésicule biliaire) et une péritonite, lors de mon passage au consulat général d’Algérie à Tunis et je souhaite une affectation afin que je puisse terminer mes soins de neurochirurgie», demande-t-il au chef de la diplomatie algérienne. «Ce qui m’a incité à vous adresser cette lettre, c’est l’état actuel de ma santé mentale et physique qui commence à se dégrader sérieusement», fait remarquer l’ancien régisseur du consulat d’Algérie à Gao, qui exhorte son ministère de tutelle à lui permettre de bénéficier «à titre exceptionnel» d’une affectation à Tunis.

Le groupe terroriste Mujao avait retenu sept diplomates algériens en avril 2012 et exigé une rançon de 15 millions d’euros et la libération de prisonniers islamistes. Les deux derniers otages avaient été libérés le 30 août 2014. Il s’agit de Mourad Guessas et Kedour Miloudi, qui fit suite à celle des trois otages libérés quelques jours après leur enlèvement. Le consul, Boualem Sayes, qui faisait partie des diplomates enlevés, est décédé des suites d’une maladie chronique, alors que le diplomate Tahar Touati fut lâchement assassiné.

Karim Bouali

Comment (92)

    JUBA
    1 octobre 2016 - 17 h 21 min

    ما يحس بالجمرة غير اللي كواتو
    ما يحس بالجمرة غير اللي كواتو




    0



    0
    CHEIKH BOUDERBALA
    28 septembre 2016 - 7 h 55 min

    Mais je trouve que tous ces
    Mais je trouve que tous ces « soit disant » diplomates, que vous prétendez être, sont d’un niveau intellectuel en dessous de la moyenne la médiocrité . Ils passent leur temps a se tirer les uns sur les autres en mettant en exergue encore plus leur indigence et leur lâcheté. Ah oui! lâches vous l’êtes messieurs des « ZAE » puisque aucun de vous ne révélé sa véritable identité. Si vous étés des hommes attaquez vous a ceux qui gèrent vos carrières mais faites le a « visages découverts…poitrines en avant… et nif en l’air ». Mais je vous le dis vous étés trop lâches pour le faire. Tout ce qui vous intéresse c’est le poste a l’étranger et la devise qui va avec. De toute la salade que vous débitez sur Algerie Patriotique a propos d’un Fonctionnaire qui demande bénéficier de la prise en charge qu’il réclame légitimement.Quand a tous les autres messieurs des « ZAE » assumez vos ecrits en vous identifiant ou taisez vous durablement. Vous etes une honte pour le pays et pour le Ministere qui vous emploit. Concierges…de bas etages




    0



    0
      La caravane passe
      28 septembre 2016 - 14 h 04 min

      charite bien ordonnee
      charite bien ordonnee commence par soi meme, cher M. CHEIKH BOUDERBALA . Vous voyez la paille des autres mais pas la poutre qui vous aveugle. Donnez l’exemple, chiche ! quant a juger le niveau des autres vous semblez tres mal place avec ce qui tient lieu de charabia.




      0



      0
      les gens des ZAE
      28 septembre 2016 - 14 h 36 min

      @ CHEIKH BOUDERBALA

      @ CHEIKH BOUDERBALA

      vous terminez votre indigente et pathetique saillie par un peremptoire: «  » Concierges…de bas etages » !

      Mais , by the way, pourquoi insultez-vous les concierges, qui, tout comme vous, emargent au coprs commun et sont dignes de repect et de consideration ?

      Il est vrai qu »il n’y a pas de sots métiers, il n’y a que de sottes gens.

      En vous en etes assurement.




      0



      0
    Dr.KHADRAOUI
    28 septembre 2016 - 5 h 25 min

    Kafka aurait perdu sa
    Kafka aurait perdu sa pagaille à lire une requête pareille. Si j’ai bien compris un fonctionnaire du ministère des affaires étrangères demande à son ministre de l’affecter en Espagne parce qu’il est féru de corrida. Ben oui.
    Tous les algériens qui auront envie de sauna trouveront un poste de guichetier au consulat général d’ Helsinki. Cela permettra aux hammam de chez nous de fermer le temps de quelques travaux de réfection.
    Pauvres de nous.




    0



    0
    MOUDJAHED SI RABAH
    26 septembre 2016 - 21 h 43 min

    vous voulez qu’il soit
    vous voulez qu’il soit lâchement assassiné.
    Arrête de dénigrer comme de vieilles commères L’ambiance est malsaine L’on assiste ces dernières années à la Hogra appliquée par beaucoup de responsables du MAE, Rabi yahdihom
    voici la trace de Mohamed Boumahamed :El Khabar sur 08-04 – 2012 Des sources fiables ont déclaré que le diplomate algérien a échappé de justesse l’enlèvement du Consulat Gao au nord du Mali. Au moment du consulat attaqué par les membres d’un groupe terroriste Al-Qaïda, le diplomate était en dehors du consulat, et après avoir survécu à un enlèvement, évacuer à la capitale Niamey au Niger.




    0



    0
      Taous
      27 septembre 2016 - 13 h 01 min

      @ MOUDJAHED SI RABAH.

      @ MOUDJAHED SI RABAH.

      Allons, allons, sachez raison garder et cessez avec les invectives de bas niveau qui ne vous honorent en rien. et puis, c’est quoi ces affirmations gratuites et outrancieres selon lesquelles d’aucuns souhaitent la mort brutale de Mohamed Boumahamed ?

      Soyons clairs, ceux qui se sont prononces contre son procede visant, a des fins bassement materielles, a usurper un statut de victime qu’il na pas, n’ont en rien faute. ce qu’il fait est tout simplement malhonnete, et c’est le moins que l’on puisse en dire.

      La hogra, qui a cours dans certains cas est averee, mais ce n »est pas la le propos.

      Dans le cas d’espece, Mohamed Boumahamed n »est en rien mahgour, bien au contraire ! Il a atteint l’age de la retraite. point barre. Il est temps pour lui de partir. En tant que simple agent , qui a commence comme manutentionnaire, il en a fait du chemin. il a ete affecte a l’étranger plusieurs fois. A eu 2 ans de rab lors de son dernier poste, autant dire qu’il a decroche la timballe et a eu le temps de se sucrer. Il est vrai que dans notre bled mickey tout est possible, y compris et surtout les miracles. Dans un pays dote de regles, chacun occupe la place qui lui revient compte tenu de son cursus et les « promotions » telles celles de Mohamed Boumahamed, sont tout simplement impossibles. C »est d »ailleurs ce type de permissivite qui a induit la mediocrite ambiante au MAE qui, de veritable vivier de competences, est devenu aujourd’hui une veritable cour des miracles.

      PS: comment a-t-il pu survivre a un enlevement alors meme que vous ecrivez vous meme qu’il ne se trouvait pas au consulat lors de l’incursion terroriste ?

      contradiction quand tu nous tiens !




      0



      0
        Détecteur de mensonge
        27 septembre 2016 - 14 h 12 min

        Taous, Mistamourt, Kahin et
        Taous, Mistamourt, Kahin et qui encore ?
        Votre style pompeux vous a trahi, mercenaire de la plume.




        0



        0
          who is who
          27 septembre 2016 - 16 h 31 min

          @ Détecteur de me…

          @ Détecteur de me…

          alors comme ça on se dévoile, faute de pouvoir argumenter et d’articuler une explication, on insulte et agresse. ? c’est un peu court, non ? je ne vous ai pas entendu sur le fond. je n’ai pas le monople, qui que je sois, du style,,, coment dites vous ? pompeux ? sinon ce serait très préoccupant, non ?. rompez donc avec ce deferlement de haine et les schémas simplistes.




          0



          0
          Taous, Mistamourt, Kahin et qui encore
          27 septembre 2016 - 17 h 10 min

          Ce qui se conçoit bien s’
          Ce qui se conçoit bien s’ énonce clairement – Et les mots pour le dire arrivent aisément.

          Nicolas Boileau-Despréaux

          Pouvez vous en dire autant ?

          Il est vrai que celui qui ne peut atteindre la grappe, prétend qu’elle est acide .




          0



          0
          MAITRE MAHDI
          28 septembre 2016 - 13 h 21 min

          قراءة بعض التعليقات العنيفة
          قراءة بعض التعليقات العنيفة يمكن للمرء أن يخمن بسهولة أن الإدارة قد أصدرت تعليمات أتباعه للسقوط الأسنان والأظافر على هذا العبد الضعيف. ولكن أعتقد أن كل هذه « ما يسمى ب » الدبلوماسيين، أنت تدعي أنها، هي مستوى واحد فكري أقل من متوسط ​​الرداءة. انهم يقضون وقتهم في تبادل لاطلاق النار بعضهم البعض من خلال التأكيد أكثر فقرهم وجبنهم. نعم! الجبناء.




          0



          0
    AMAZIGH
    26 septembre 2016 - 21 h 13 min

    L’on assiste ces dernières
    L’on assiste ces dernières années à la hogra appliquée par beaucoup de responsables du MAE, aussi bien ceux de l’administration centrale que celles et ceux des postes diplomatiques et consulaires.
    C’est pour cela donc soyons solidaire avec Si Boumhamed qu’il est un simple citoyen qui a subi le traumatisme d’une situation dans laquelle il se trouvait malgré lui même pour bénéficier de la prise en charge qu’il réclame légitimement
    A cause de la médiatisation, Ils s’affolent a L ‘Administration des AE pour ce rescapé de Gao.
    Nos diplomates passent leur temps à se dénigrer comme de vieilles commères L’ambiance est malsaine




    0



    0
    CHEIKH BOUBERDALA
    26 septembre 2016 - 12 h 48 min

    Ne nous laissons pas bouffer
    Ne nous laissons pas bouffer par les politicards et leur démagogie boueuse
    C’est pour cela donc soyons solidaire avec Si Boumhamed qu’il est un simple citoyen qui a subi le traumatisme d’une situation dans laquelle il se trouvait malgré lui même pour bénéficier de la prise en charge qu’il réclame légitimement,et que malgré les cris d’alarme qu’il a lancé à ‘Administration .
    Qui se soucie aujourd’hui de M. Aziz Ouider……?, qui était consul d’Algérie à Kef, il a été repêche à la dernière minute pour être envoyé à l’enfer, qui dépérit dans l’asile psychiatrique de cheraga .l’Administration du MAE est ingrate avec les enfants du Ministère, tombés malades




    0



    0
      Mistamourt
      27 septembre 2016 - 13 h 08 min

      @ CHEIKH BOUBERDALA, d »abord
      @ CHEIKH BOUBERDALA, d »abord les 2 cas ne sont en rien comparables. M. Boumhamed a fait son temps et refuse de partir. comme il n »a aucun argument pour s »opposer a son depart a la retraite, il a pense que sufer sur le malheur des victimes de l’attaque terroriste de gao etait porteuse et lui permettrait d’avoir gain de cause.

      Dans la cas de Aziz Ouider, il est en pleine depression et cela est notoire. pourquoi parlez-vous d »enfer ? il a la chance d’etre chef de poste et a deja ete consul en France. les postes ne sont pas a la tete du client. il a fait la france, pourquoi ne ferait-il pas l’afrique ? nombre d »entre nous ont fait des carrieres uniquement en Afrique sans que cela pose probleme. Sans doute la cause de son etat depressif est-elle a chercher ailleurs.

      PS: L »administration est, par definition meme, ingrate. Et elle n’a surtout pas d’enfants.




      0



      0
    anonyme
    25 septembre 2016 - 10 h 32 min

    Le ministère des affaires
    Le ministère des affaires étrangères est géré comme un bijou de famille. C’est toujours les mêmes qui profitent de la faiblesse de l’Etat.
    Et les gens du SUD Algériens qui nourrissent l’Algérie, ils ont rien…..
    Y a -t-il des ambassadeurs, consuls, conseiller, attaché……………………..au MAE et dans les représentations à l’étrangers???




    0



    0
    Anonymous
    25 septembre 2016 - 9 h 12 min

    Si sa maladie ne peut être
    Si sa maladie ne peut être soigné en Algérie, ce monsieur doit avoir le droit de demander à être soigné à l’étranger, si c’est pas le cas on a des médecins ,des hôpitaux et des cliniques en Algérie.




    0



    0
    Said
    25 septembre 2016 - 6 h 19 min

    Si la pagaye au mae.
    Si la pagaye au mae.




    0



    0
    Mourad
    24 septembre 2016 - 19 h 15 min

    Mr Lamamra devrait vérifier
    Mr Lamamra devrait vérifier les listes des gens envoyés en poste à l’étranger notamment en europe. Tout d’abord un simple agent qui a profité durant toute sa carrière de poste à l’étranger se voit remplacer par sa progéniture (par héritage). Durant cette carrière des affinités se sont produites et maintenant voilà que les enfants des anciens collègues même sans niveau et n’ayant fourni aucun effort localement au ministère sont envoyés en poste en échelle de base à l’étranger dans nos consulats pour les dégrader encore plus. Assez! Assez! en recrutement il n’ y a pas d’héritage et seul le méritant doit pouvoir être recruté et évoluer normalement en fonction des résultats qu’il fournit à son employeur. Les algériens sont égaux!!!!!!




    0



    0
      Fakou
      25 septembre 2016 - 6 h 18 min

      Les ambassades, les consulats
      Les ambassades, les consulats et les représentations d’Air Algérie et de la CNAN sont bourrés d’enfants et de parents des responsables du MAE et d’autres ministères qui sont payées royalement pour ne rien foutre car ils sont incapables de trouver du boulot ailleurs. M. Lamamra n’ignore pas cela. L’Algérie et ses institutions sont leur butin de guerre, cher collègue Mourad.




      0



      0
        anonyme
        25 septembre 2016 - 10 h 22 min

        C’est une source pour le
        C’est une source pour le blanchiment d’argent de la corruption.
        Impossible que M. LAMAMRA ne soit pas au courant.
        Leurs enfants et familles gèrent le business des parents ou de la famille à travers nos représentations.
        C’est dramatique pour le peuple lambda.




        0



        0
    KAHIN
    24 septembre 2016 - 15 h 30 min

    Histoire de bien comprendre
    Histoire de bien comprendre de quoi il retourne, j’ai surfé sur le net pour situer les faits; Et nulle trace de Mohamed Boumahamed; voici les données. » Le cauchemar a commencé pour les fonctionnaires du consulat algérien à Gao dans la matinée du jeudi 5 avril 2012. Des hommes armés du Mujao font irruption au siège du consulat, embarquent le consul Boualem Saies et six de ses collaborateurs.

    trois otages seront libérés quelques jours après leur enlèvement,

    les deux derniers otages, Mourad Guessas et Kedour Miloudi, ont été libérés le 30 août 2014.

    Le consul, M. Boualem Saies serait décédé des suites d’une maladie chronique.

    Le diplomate Tahar Touati a, lui, été exécuté.

    Laors, vouloir continuer à jouir e certains privilèges est une chose, mais user d’une telle mystification pour y parvenir c’est … en fait, je n’ai pas de mots pour qualifier cette usurpation.




    0



    0
      ABLA
      24 septembre 2016 - 20 h 19 min

      KAHIN (non vérifié)

      KAHIN (non vérifié)

      24 Sep 2016 – 16:30
      vous surfé sur le Net pour situer les faits ? voici la trace de Mohamed Boumahamed
      El Khabar sur 08-04 – 2012
      Des sources fiables ont déclaré que le diplomate algérien a échappé de justesse l’enlèvement du Consulat Gao au nord du Mali. Au moment du consulat attaqué par les membres d’un groupe terroriste Al-Qaïda, le diplomate était en dehors du consulat, et après avoir survécu à un enlèvement, evacuer à la capitale Niamey au Niger.




      0



      0
        KAHIN
        25 septembre 2016 - 7 h 40 min

        Oui, Abla, vous avez tout a
        Oui, Abla, vous avez tout a fait raison. j’ai omis de consulter el khabar. Mea culpa. cela etant dit cela conforte mes affirmations, que Mohamed Boumahamed n’était pas au consulat au moment des faits et n’a jamais été confronté aux teroristes. Il n’a jamais été concerné par un enlèvement et été, effectivement, pris en charge et évacué vers le Niger.




        0



        0
          Anonymous
          25 septembre 2016 - 10 h 43 min

          A Mr KAHIN, contrairement à
          A Mr KAHIN, contrairement à ce que tu affirmes, en suggérant que vous êtes quelqu’un qui est au courant des détails du dossier de Mr Boumhamed, un collègue vent de porter à ma connaissance que Mr Benali le porte parole du MAE a envoyé, il y a une heure, un communiqué à la presse algérienne dans lequel il déclare que Mr le ministre va étudier favorablement la requête de Mr Boumhamed. Un peu de coordination entre vous messieurs de l’administration des AE.




          0



          0
          KAHIN
          25 septembre 2016 - 11 h 00 min

          Et bien, a la bonne heure. .
          Et bien, a la bonne heure. . que demande le peuple ?




          0



          0
          PIF
          25 septembre 2016 - 11 h 09 min

          Mon pif ne m’a pas trompé car
          Mon pif ne m’a pas trompé car dès le début il m’a signalé que ce HAHANE est un un élément de l’Administration des AE. Bravo Anonyme pour ton flair ! En tous les cas vous apportez une autre bonne nouvelle concernant ce pauvre Boumhamed que Kahane et ses maitres ont voulu livrer en pâture aux opinions publiques algériennes et étrangères.




          0



          0
          KAHIN
          26 septembre 2016 - 8 h 11 min

          @ Anonymous

          @ Anonymous

          Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? Bin, non, toujours rien… Blague a part, j’attends depuis hier ce fameucx communique, cense placer sur un pied d’egalite l’agent Boumhamed et ses petites revendications khobzistesavec les grandes problematiques mondiales, telles le Sahara Occidental ou encore la Palestine… Il est ou ce communique du Minstre d’Etat , qui, assurement, a d’autres chats a fouetter a New York que de ceder au chantage d’un agent qui surfe sur le malheur des autres pour durer et encore perdurer !




          0



          0
      Kahina
      24 septembre 2016 - 23 h 34 min

      C’est trop court et donc
      C’est trop court et donc malhonnête car nulle part Si Boumahmed n’a dit qu’il était un héros mais dans sa lettre adressée à M. Lamara il ne cesse de répéter qu’il est un simple citoyen qui a subi le traumatisme d’une situation dans laquelle il se trouvait malgré lui même si tout le monde aux AE sait qu’il avait sauvait la vie aux femmes et aux enfants des autres diplomates qui ont été sommés de ne pas quitter GAO malgré le débarquement imminent des terroristes. Kahin, à force de vouloir avoir raison à tout prix, vous versez dans le ridicule en faisant recours à des arguments très peu convaincants. Ceci dit, je désapprouve le fait que Si Boumahmed quémande un petit poste à l’ambassade ou au consulat d’Algérie à Tunis pour continuer à se soigner aprés les opérations qu’il a subi dans des cliniques tunisiennes.




      0



      0
        KAHIN
        25 septembre 2016 - 7 h 37 min

        ne versez pas dans les
        ne versez pas dans les insultes gratuitement, Kahina. Si Boumahmed ne se glorifie pas, il le suggère tres fortement. D’autres, comme vous, lui attribuent un role qu’il n’a jamais joué. Je suis affirmatif: il n’a jamais, et je dis bien jamais, été en charge des familles à Gao. En fait, il n’était tout simplement pas au consulat lorsque la horde des terroristes a débarqué. Pour quelle raison ? lui seul peut le dire ou les 5 survivants qui pourraient, j’en suis sur, attester de la vérité. Et croyez-moi, elle ne serait pas à son honneur.

        Vouloir à plus de 60 ans rempiler pour cause de gloutonnerie, et s’approprier de hauts faits d’arme, je trouve ça terrible.

        Il est vrai que le ridicule ne tue pas, sinon vous vous seriez épargnée cete tirade maladroite et grosse de contradictions.




        0



        0
    Souad
    24 septembre 2016 - 14 h 39 min

    La réaction d’Antar montre
    La réaction d’Antar montre largement la misogynie qui régne aux AE dont les femmes subissent toutes sortes de sévices physiques et morales pour travailler ou avoir de la promotion. Ce Antar oublie qu’elles aussi elles ont la liberté d’expression qui est clairement notifié dans notre Constitution. Je ne parles pas des femmes des collégues qui ont été massacrés par les terroristes et qui auraient souhaité que leurs maris n’obeissent pas à l’ordre envoyé par des responsables enfermés dans leurs bureaux dorés d’Alger.




    0



    0
    MAHDI
    24 septembre 2016 - 13 h 34 min

    Les grands esprits discutent
    Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements et Les petits esprits discutent des affaires des gens




    0



    0
    le citoyen
    24 septembre 2016 - 8 h 53 min

    C’est difficile de commenter
    C’est difficile de commenter un cas particulier et qui en plus semble etre une personne en détresse .
    Mais son courrier est confus . Il parle de péritonite et une vésicule biliaire. A mon sens la péritonite semble être une complication de sa cholecystectomie ( chirurgie de la vésicule biliaire ) ce qui est assez banal, après il semble souffrir de troubles psychologiques et il évoque des soins en neurochirurgie, je ne vois pas quel besoin il a d’être pris en charge par un neurochirurgien . Il a plutôt besoin d’un psychiatre. En algerie il y ‘à d’excellents psychiatres , alors pourquoi la Tunisie ? Pour le volet administratif il ne semble pas s’agir d’un diplomate mais d’un agent consulaire contractuel.

    Donc il faut éviter de tirer des conclusions sur un cas personnel qui ne semble pas clair du tout .




    0



    0
      BREXIT
      24 septembre 2016 - 11 h 09 min

      La réponse de l
      La réponse de l’Administration des AE, qui élude la dimension humaine du problème ?
      Elle est trop technique pour être sincère.




      0



      0
      ABLA
      24 septembre 2016 - 13 h 24 min

      لاتحكم على الآخرين من وجهة
      لاتحكم على الآخرين من وجهة نظرك المجردة .. دائما هناك شيء نجهله
      العقول الصغيرفتناقش شؤون الناس




      0



      0
        le citoyen
        25 septembre 2016 - 9 h 30 min

        Voyez vous, moi je comprend
        Voyez vous, moi je comprend ce que vous écrivez en arabe , mais vous, vous ne semblez pas comprendre ce que j’écris en français .
        Je n’ai pas porter de jugement de valeur sur ce monsieur, et je ne me le permettrai pas, ne connaissant rien de son affaire à part ce que je viens de lire sur AP. Je n’ai fait que remarqué les incohérences de son courrier publié sur AP . Mais je crois que c’est mes commentaires en générale qui vous dérange. ..Sinon, ceux et celles qui ont remis en cause ce monsieur sur ce site sont nombreux sans que cela vous dérange plus que ça .
        Alors sachez  » Abla  » qie je continuerai à dire ce que je veux sur ce site sans avoir besoin de votre autorisation et en plus je serai encore plus dur idéologiquement dans mes commentaires .




        0



        0
    Bachir
    24 septembre 2016 - 8 h 20 min

    Quelle mouche a piqué ce
    Quelle mouche a piqué ce diplomate pour sombrer dans le ridicule de manière aussi affligeante pour lui et son ministère de tutelle.




    0



    0
    Patriote
    24 septembre 2016 - 7 h 33 min

    Merci à Algérie Patriotique d
    Merci à Algérie Patriotique d’être la tribune des sans voix et de faire connaitre leurs justes causes en s’exposant aux représailles d’un pouvoir aux abois qui commet erreur sur erreur et a atteint ses limites dramatiques.




    0



    0
    MINI AVC
    24 septembre 2016 - 7 h 15 min

    Le trafic en tous genres et
    Le trafic en tous genres et les affaires louches ont pourri tous les secteurs et surtout les secteurs de souveraineté. Tout est pourri dans le royaume de Bouteflika.




    0



    0
      Anonymous
      24 septembre 2016 - 14 h 39 min

      Quand on n’est pas algériens
      Quand on n’est pas algériens de coeur effectivement on ne peut que faire pourrir le pays…Et on a atteint les bas fonds depuis 1999…




      0



      0
    DIHYA
    24 septembre 2016 - 7 h 15 min

    Ecœurée, choquée, dévastée…
    Ecœurée, choquée, dévastée… je n’ai pas assez de mots pour dire ma répulsion devant l’instrumentalisation par ce soi-disant « diplomate » d’une tragédie qui ne l’a presque pas concerné.
    Reprenons les faits : l’intéressé n’est pas diplomate. Il appartient au corps commun mais a pu, à un moment donné de sa carrière, et par on ne sait quel miracle, intégrer ce corps et être affecté à l’étranger pour, si j’ai bien compris, gérer la régie du Poste.
    A Gao, il n’a été concerné ni de près ni de loin par l’enlèvement de ses collègues par les terroristes sinon il ne serait plus là pour revendiquer toute honte bue de bas intérêts matériels au nom, et c’est là le comble, d’un drame auquel il est étranger, et tant mieux pour lui !
    Qu’il ait déserté son poste ou été chargé de prendre en charge les familles de ses collègues importe peu.
    Ce qui est essentiel c’est que lorsque les tangos ont investi le consulat, il avait pris le large depuis des heures, si ce n’est des jours.
    Alors de quel traumatisme se revendique-t-il aujourd’hui ?
    Il devrait avoir la décence de ne pas utiliser l’indicible horreur qui a concerné ceux qui sont si courageusement restés à leur poste et l’ont payé de leurs vies.
    Car ne nous voilons pas la face : s’il s’était retrouvé en face de ces terroristes il aurait connu le sort de ceux qui ont dû vivre l’enfer avant de rendre l’âme… dans des conditions que nous ignorons mais qui tout simplement dû être atroces.
    Comment oublier la scène de la prise d’otages et le regard du consul alors que ces fous de dieu les emmenaient ?
    Et c’est cette tragédie qui ne le concerne en rien que Mohamed Boumahamed instrumentalise sans vergogne aujourd’hui car concerné par la retraite, il souhaite à plus de 60 ans pouvoir être recruté comme agent contractuel à Tunis pour soit disant y être traité.
    S’il relevait véritablement d’une psychiatrie, comment a-t-il pu travailler toutes ces années ? Il aurait du être en congé maladie de longue durée, non ?
    Ensuite quel lien y a-t-il entre son état psychique et les interventions chirurgicales subies ? Aucun !
    Supputant que sa demande indue serait rejetée, et elle devrait l’être, il a choisi de rendre publique ses attentes indécentes afin de forcer la main au Ministère.
    Je voudrais conclure en lui disant qu’il devrait avoir honte , dans sa quête de devises, car, au fond, il ne s’agit que de ça, de recourir à un procédé aussi immonde.
    Respectez la mémoire de ceux qui ont connu le pire et dont les corps sont à ce jour introuvables. Respectez leurs familles qui doivent assister incrédules à ce déballage nauséabond.
    Il faut savoir se lever de table. Vous avez eu la chance de faire une carrière que vous ne méritiez pas et d’être assimilé à un diplomate, vous avez atteint l’âge de la retraite, alors BASTA. Partez dignement et cessez cette manipulation indigne qui ne vous honore pas.




    0



    0
      Antar
      24 septembre 2016 - 11 h 25 min

      Je ne sais pas pourquoi se
      Je ne sais pas pourquoi se sont les femmes qui sont les plus féroces avec Si Boumhamad en vomissant des commentaires virulents souvent injustes. A-t-il pris la place de l’une d’elles qui convoitait le poste qu’il occupait en Tunisie ? Ou bien c’est de la jalousie et de la méchanceté gratuites de collègues qui lui en veulent à titre personnel ou familial d’avoir sauvé sa peau en refusant de se soumettre aux injonctions de la Présidence de la République et du MAE de rester à Gao pour être égorgé sauvagement comme ses sept autres collègues. Personnellement j’aurais bien aimé que ces derniers aient refusé d’obtempérer à des ordres aussi cons et criminels de Médelci. Ils seraient aujourd’hui en vie avec leurs familles qui ont été pulvérisées. Mesdames ou mesdemoiselles vous ne trompez personnes par votre haine bestiale. Il es est de même pour l’administration que vous servez aveuglément.




      0



      0
        DIHYA
        24 septembre 2016 - 15 h 07 min

        @ Antar, vous supposez, au vu
        @ Antar, vous supposez, au vu de mon pseudo que je suis une femme. c’est peut etre le cas… ou pas. pourquoi vous engagez sur la pente savonneuse du sexisme ? ainsi donc, selon vous, les femmes seraient féroces à l’agard de ce pauvre agent administratif ? Pourquoi ? elles , ou ils, n’ont fait que livrer des donnees factuelles.

        1. il ne s’agit pas d’un diplomate.

        2. il a bénéficié apres la prise d’otages de gao d’une autre affectation qui au lieu du mandat classique de 4 ans a duré 6 ans. Donc il a, en quelque sorte, bénéficié d’un traitement de faveur afin, je suppose de l’amener a la retraite dans des coondions que nombre d’autres fonctionaires, y compris diplomates, n’ont pas eu. on lui a manifestement accordé un privilège de deux ans. Ce n’est pas à dédaigner. .

        3. Pourquoi invoquer cette tragédie pour obtenir, à plus de 60 ans, un poste d’agent contractuel ? cest un outrage fait à la mémoire de ceux dont les corps sont, a ce jour, introuvables.

        4. Il est malade ? il souffre de troubles psychiques ? Pourquoi alors, réclamer un job et aussi un traitement en Tunisie ?

        5. A l’evidence ses revendications ne tiennent pas la route et comme j’ai eu à l’ecrire, il faut savoir se lever de table. On met acutellement des professeurs en medecine à la retraite et ‘autres compétences pointues aussi; Alors, avec tout le respect que je dois à l’intéressé, franchement, le MAE ne s’arretera pas de fonctionner, surtout vu le plethore d’agents administratifs qui y végètent.




        0



        0
          Antar
          24 septembre 2016 - 20 h 16 min

          DIHYA, on dirait que vous n
          DIHYA, on dirait que vous n’assumez pas votre féminité ou votre masculinité.Vous êtes dans la zone grise ? La sexiste c’est vous et vous récidivez en malmenant, au service de qui ? le pauvre diplomate qui a osé dire tout haut tout ce que les fonctionnaires du MAE, dont les droits ont été violemment bafoués pour des raisons de régionalisme sauvage, ouvertement pratiqué au MAE, depuis 1999 et entre 1963 et 1978, disent tout bas. Un peu de décence SVP.




          0



          0
          DIHYA
          25 septembre 2016 - 7 h 50 min

          Antar, c’est vous qui devriez
          Antar, c’est vous qui devriez montrer un peu plus de décence et ne pas tirer sur tout ce qui bouge. vous etes agressif et grossier. que vous importe mon sexe et n’usez pas d’ironie en la matière car cela ne vous sied guère. c’est quoi la zone grise, vous avez l’air de vous y connaitre , vous en etes ?

          cela étant dit, ne mélangez pas tout, le cas de cet imposteur et la donne au MAE.

          Dans le cas de cet agent, il n’est pas et n’a jamais été diplomate. tout le monde sait qu’il s’agit d’un agent affecté à ses debuts à des taches manuelles compte tenu de son CV.

          Il est, par la suite, et sur la base du népotisme, devenu régisseur ce qui est exactement les cas que vous dénoncez prétendument. Etait-il outillé pour occuper ce poste ? non. A-t-il été chanceux de pouvoir etre indument assimilé aux dipomates ? pardi que oui ! que dit -il tout haut ? a-t-il posé les problèmes de tout un chacun ? non. il veut encore se sucrer alors qu’il a atteint l’age de la retraite. qui est dans le vrai dans ce cas ? lui, qui veut tordre le cou aux règels, ou l’administration qui les applique ? quant au prétendu régionalisme sauvage, tel que vous le qualifiez, je ne suivrai pas car cela est faux. Ce fléau n’est pas l’apanage d’une seule région. Nous sommes tous coupables. vous attaquez l’ouest et moi je nous renvoie tous dos à dos.




          0



          0
    Kireche
    24 septembre 2016 - 6 h 40 min

    Étant chirurgien,une
    Étant chirurgien,une péritonite j’en opéré au moins une par quinzaine depuis plus de 25 ans et les gens se portent a merveille,ces pseudo responsables se considèrent au dessus du peuple.




    0



    0
    Amrane
    24 septembre 2016 - 6 h 16 min

    La mafia de la présidence et
    La mafia de la présidence et des AE reproche certainement à M. Boumhamed de ne pas avoir été pris par les terroristes et même de ne pas avoir été égorgé par eux, comme ses autres collègues. Son existence qui a été longtemps cachée à la presse, démontre que les ordres donnés par cette mafia aux autres diplomates de ne pas quitter Gao étaient catastrophiques et dramatiques.




    0



    0
      Mohis
      24 septembre 2016 - 15 h 09 min

      N’importe quoi ! tout ce qui
      N’importe quoi ! tout ce qui est excessif deveint, par définition, insignifiant.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.