Ould Khelifa et des ministres applaudissent un voyou qui insulte un moudjahid

Le président de l'APN était présent au show d'Amar Saïdani. New Press

L’Etat se désagrège. Le funeste spectacle auquel les Algériens ont eu droit hier, dans le sérail du FLN dévoyé, confirme l’état de déliquescence profond du champ politique national. Une désagrégation et une déliquescence qui se sont aggravées durant le quatrième mandat de Bouteflika. Face à un voyou qui a fait main basse sur un patrimoine historique appartenant à tous les Algériens, qui règne à la tête du plus vieux parti du pays en véritable parrain sicilien, des officiels se sont levés, soumis, apathiques, pour applaudir un orateur fruste et inculte crachant sur un moudjahid qui a eu à diriger un service de sécurité sensible durant vingt-cinq ans, jetant des accusations aussi gravissimes qu’invraisemblables à l’emporte-pièce. Le turpide Amar Saïdani a animé son show nauséabond sous les applaudissements du président de l’Assemblée populaire nationale, Larbi Ould Khelifa, troisième homme de l’Etat, et des membres du gouvernement, hauts fonctionnaires de la République, tous tenus par l’obligation de réserve.

Ce sont les fondements mêmes de l’Etat qui ont été bafoués, hier, à Sidi-Fredj, où s’est tenue la rencontre du FLN. Au-delà de l’invective et de l’infamie auxquelles Amar Saïdani s’est adonné sans vergogne, c’est la réputation même de l’Algérie et de ses institutions qui est malmenée. Empêtré dans l’affaire du détournement de l’argent de la Générale des concessions agricoles (GCA), démasqué par Algeriepatriotique qui a publié les statuts de sa société créée en France et ses biens immobiliers acquis dans ce pays qu’il feint de vilipender – lui, le Parisien –, ce chenapan s’est caché derrière le président Bouteflika à qui il a tissé des couronnes avant de lancer ses flèches vénéneuses en direction de l’ancien patron des services secrets algériens, par simple réflexe défensif. C’est que cette marionnette sait qu’elle ne doit son salut qu’au fil très fragile que les marionnettistes manipulent derrière le rideau pour s’emparer du castelet.

Amar Saïdani est un figurant dans un théâtre d’ombres. Ses gesticulations sont la preuve que quelque chose se trame dans le dos du président de la République. Quoi ? L’avenir nous le dira.

M. Aït Amara 

Comment (137)

    nouari019
    24 novembre 2016 - 16 h 10 min

    moi personnellement tout cela
    moi personnellement tout cela ne me choque pas ,qu’attendiez vous de la part d’un va nu pieds, je ne trouve pas de qualificatifs pour toutes cet basse cour, république bananière gouvernés par des macaques sans aucun honneur bref tous me donne envie de vomir..




    0



    0
    Nouri
    9 octobre 2016 - 11 h 22 min

    comme vous l’avez si bien dit
    comme vous l’avez si bien dit: tous tenus par l’obligation d’applaudir . Pauvre Algérie




    0



    0
    Benali
    9 octobre 2016 - 5 h 47 min

    Notre Pays n’a pas de chance
    Notre Pays n’a pas de chance,les meilleurs de ses enfants sont morts pour ce pays si chère .c’est simple ceux qui ont pris le pouvoir depuis 62 n’ont pas tiré une seule balle ,ils connaissent. Notre pays qu’après l’indépendance .




    0



    0
    Anwa wiggi
    8 octobre 2016 - 16 h 02 min

    Azul fellawen,

    Azul fellawen,
    Ne vous inquietez pas,
    Fafa ne laissera pas ses résidus s’entretuer.
    La 5 ème colonne formée par ces deux clans qui ont confisqué l’indépendance a de beaux jours devant elle.
    Aucune inquiétude,




    0



    0
    TheBraiN
    8 octobre 2016 - 9 h 28 min

    Des ministres applaudissent ?
    Des ministres applaudissent ?
    Oui mais quels ministres ?
    L’auteur évite soigneusement de citer les noms , il n’ose même pas citer un nom de peur d’être obligé de citer UN NOM!
    Celui de la ministre que personne n’a le droit de critiquer !
    Allez un peu de courage !!
    MDR




    0



    0
    bachir2
    8 octobre 2016 - 9 h 13 min

    quatre mois de préparation
    quatre mois de préparation pour un discoure de basse court




    0



    0
    algérien
    8 octobre 2016 - 8 h 59 min

    salut

    salut
    que doit-on attendre d’un un ignare? que des carétastrophe. vive l’ALGERIE!




    0



    0
    les damnes de la terre
    7 octobre 2016 - 18 h 46 min

    S il y a un ce lecon a
    S il y a un ce lecon a retenir de ce carnaval c la degringolade de la poilitique et par dela des hommes politiques .Par definition un homme politique est un homme public .Il est appelle a s adresser a ses partisans ,au grand public et globalement a tte la societe.Un homme politique est ausssi un homme qui aspire a acceder au pouvoir de ce fait tte phrase prononcee est comptabilisee ds un sens ou ds un autre .Je pense ,ds ce cas de figure que ce personnage ainsi que les emplyes du gouvernement deserteus de leurs postes de travail (pr ne pas dire ministres parce que etre ministre c qque chose de noble,et par ce langage ordurier et des accusations qui restent a verifier font de vous et des emplyes presents des intrus a la politique et ne vous honorisent nullement.Vous etes l egal de ZERO. Comme aussi vous etes le fruit contamine des 4 mandats successifs.Et je ne me trompe pas si je dis qu il y a similitude entre vous et le pouvoir en charge de la gestion de la chose publique.Prions pr que ce carnaval ne se produira plus.




    0



    0
    Houb el bled!
    7 octobre 2016 - 18 h 28 min

    Je suis écœuré! Petits
    Je suis écœuré! Petits enfants voire adolescents, nous nous chamaillions et nous nous insultions (respectueusement – sans toucher la Famille) pour un petit morceau de chocolat, puis un adulte nous interpelait pour comprendre les raisons de ces désolantes insultes et faisait tout pour nous réconcilier et éviter que cela ne se reproduise.
    Aujourd’hui, les belligérants sont adultes et il faut le dire plus près de Dame La Mort et de Monsieur Le Diable que de Allah et de son Paradis, alors quel pourrait être leur but? Pour l’un , plutôt coq puisqu’il chante sans pondre d’oeufs et a pour poulailler de résidence la France, pour l’autre qui a tant travaillé silencieusement dans l’ombre qu’il est devenu allergique à la lumière, aux faux et ignobles chants d’un coq impuissant. Tous deux ont un point commun qu’est l’incurable maladie Vieillesse et pour le coq notamment la maladie du pouvoir et regain de l’amour du peuple (public) qu’il ne peut récupérer. Ce qui est encore plus écoeurant et désolant c’est l’adulte qui nous interpelait à l’époque qui est absent. Il est malheureusement très malade et immobile, malentendant peut-être, ne peut donc pas intervenir et les réconcilier. Les conséquences de cette écoeurante situation se répand à la vitesse de la lumière hors du quartier, hors de la ville, hors Pays et est depuis hier dans les couloirs de l’ONU (un nouveau SG est élu et informé de ce cas) UNESCO enfin de toute organisation internationale etc. Donc la crédibilité est en tendance baissière! N’ y a t il pas au moins un bien placé qui par fierté puisse faire le vrai ADULTE et calmer le jeu, et exiger si ce n’est de crier haut et fort qu’un PEUPLE ÇA SE RESPECTE que l’on insulte pas les patriotes, les combattants pour Notre indépendance de la première heure encore vivants et ni aucun de ceux qui ont combattu le terrorisme et l’obscurantisme. Que Les vieux coqs impuissants retournent à leur poulailler…sur une autre rive pour ne plus réapparaître et certainement que les jeunes poules se mettrons à pondre de beaux gros oeufs blancs (temelaline) qui ont disparus du marché (il n’y a plus que des oeufs marrons).




    0



    0
    smai77
    7 octobre 2016 - 17 h 44 min

    Extraterrestre! Il nous prend
    Extraterrestre! Il nous prend pour des débiles vraiment!! Des fois je me pose la question !!




    0



    0
    CHAOUIdeBARBES
    7 octobre 2016 - 16 h 18 min

    Le NAIN OULED KHELIFA du CLAN
    Le NAIN OULED KHELIFA du CLAN DECORATEUR des Jardins et des patios exportés du Maroc, Même notre Assemblée Nationale est contaminée par ce lifting et ses membres sont empoisonnés par des miettes de billets usés !!!

    Pour certains, c’est le comble du mauvais goût, et drôle. La preuve, certaines personnes inondent leur jardin de nains de jardin dans toutes les postures. Qui n’a pas rigolé en voyant un jardin DU CLAN, avec des nains partout !

    Je parts du principe que tous les goûts sont dans la nature, ainsi ça permet d’étaler une palette d’expressions diverses et variées. Avouons que sinon, on s’ennuierait et les voles, les magouilles et la fuite des millions d’€uro vers la France des bien aimées du Clan.
    Mais connaissez-vous l’origine des nains de jardins ?
    Les nains de jardin résultent d’une tradition qui remonte déjà au premier Mandat de Boutef….. ; C’est au Maroc qu’ils étaient confectionnés, pour les servir, la coutume du Clan de placer un ou plusieurs nains dans son jardin.

    Au premier Mandat, un Fakhamatouh, rapporte quelques exemplaires de ces statuettes dans son pays, « TLEMCEN » et en répand cette coutume et dans le reste de l’Algérie et surtout au Palais EL-MOURADIA…
    Mais quelle est l’origine de cette coutume ?
    A la fin des années 60, 61 et 62, des nains étaient employés à chercher métaux précieux dans des mines que procure le Pétrole et bien d’autres richesses de notre vaste et étendu pays pour le compte de la ville de Tlemcen et des Villes Marocaines.
    Dans ce carrefour commercial et prospère qu’était l’Algérie, le stock d’or noir, « Pétrole », qui servait de monnaie d’échange, commençait à s’épuiser avec la chute du prix du pétrole. L’hégémonie du pays en était menacée ! C’est alors que les nains ont été missionnés à la recherche de mines d’or tout azimutes.
    Ayant un redoutable flair et sachant comment extraire ce trésor des sous-sols, y compris le gaz de schiste, n’est ce pas Mr SELLAL, notre beau pays , les nains firent leurs recherches à l’insu des populations locales et nationale, qui ignoraient alors les richesses qui sommeillaient sous leurs pieds…, au Sahara Algérien.
    Très vite les habitants des contrées voisines, Oujda, Tlemcen, Nédroma et tout l’Ouest Algérien, les populations se demandaient ce que les nains venaient faire dans ces grottes, Zouge bghales, (Frontière Algéro-Marocaine). Pour attiser les rumeurs les plus folles et détourner l’attention, les nains plaçaient devant l’entrée des grottes des ossements, des gris, gris, pour faire croire qu’ils faisaient de la magie noire. Ainsi personne ne s’approchait et leurs explorations pouvaient se poursuivre dans le plus grand secret et la tranquillité ; jusqu’aux achats des appartements et autres services qui sont gérés par les Sionistes, Marocains et Parisiens…
    Mais pourquoi des nains étaient-ils employés dans les mines, c’est simple l’esclave sert toujours son maître, avez-vous vu des Nains Marocains se soulever contre M6 et sa famille, même l’argent de la drogue est une aubaine pour ce monde du vole.

    De nos jours, on a essayé de comprendre les techniques que les vénitiens utilisaient pour extraire l’or. On a essayé également de comprendre pourquoi les nains avaient le monopole sur cette activité créée par le Clan d’Oujda. Les conclusions des recherches montrent que, tout bêtement, il est très difficile de percer des galeries dans les terres des frontières, il suffit de graisser la patte des Douaniers et Policiers sans scrupule, obligé de creuser dans la cervelle des Nains, le minimum. Cela donnait lieu à des tunnels très petits où seuls les nains pouvaient passer au nez et la barbe de nos, Juges et de contourner la Loi.
    Beaucoup de légendes ont été construites autour de leurs particularités et de leurs détournements: On dit d’eux qu’ils trouveraient des trésors. Ils étaient même soupçonnés d’être des magiciens, alchimistes ou esprits, sous le Patronage de sa majesté notre Président et son frère SAÏD. Leurs attitudes ajoutaient de la suspicion. En effet, pour ne pas attirer l’attention, les nains se baladaient seuls ou en petits groupes, à Paris Genève, Bruxelles, Madrid, Londres enfin un peu partout de par le monde des Panamas Papers !!!
    Comment croire que les nains étaient à l’origine de la puissance du Clan? On pense souvent que derrière toute grande puissance se cachent de grands hommes… Au contraire, ce sont de petits hommes qui ont fortement contribué à construire sa gloire.
    D’ailleurs, faites attention lors de vos ballades romantiques, si vous observez bien, beaucoup de représentations de nains sous forme de statues jalonnent les endroits de luxes.

    C’est donc de ce fait historique qu’est née la légende des nains de jardin d’OUJDA. Vous remarquerez aussi que les nains de jardin sont souvent représentés avec des costumes Smalto, Boss, Montres derniers cris, ils n’ont aucune pudeur, ni retenue, ces actes sont une humiliation au grand Peuple Algérien.
    Vous pourrez raconter à vos chères têtes blanches du Clan, que l’histoire de « Blanche neige et les 7 nains » prend sa source dans ces grottes de minerais à l’Ouest Algérien !!!
    N’est ce pas Messieurs, Sellal, DREBKI, CHAKIB, BoucHouareb, Ghoul, Louh, et tout ce bas monde d’escrocs sans scrupule, ni retenue !!!
    Cordialement : Un Algérien d’ici et d’ailleurs !




    0



    0
    les damnes de la terre
    7 octobre 2016 - 15 h 46 min

    Il y a un adage bien de chez
    Il y a un adage bien de chez nous ds la teneur est:KI YAT3ATHAR ETHOUR TAKTHAR ESSAKAKINE. oulahdith kiess.NB: ETHOUR veut dire BOEUF.




    0



    0
    TheBraiN
    7 octobre 2016 - 15 h 05 min

    Les ficelles !!

    Les ficelles !!
    Ah ces sacrées ficelles !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.