Rencontre sur le nouveau projet de loi relatif à la retraite

Mohamed El-Ghazi. New Press

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El-Ghazi, a annoncé la tenue ce dimanche à l’Assemblée populaire nationale (APN) d’une rencontre sur le nouveau projet de loi relatif à la retraite.     

Le nouveau projet de loi relatif à la retraite, qui est au niveau de la commission chargée des affaires sociales à l’APN, «sera au centre d’une rencontre, dimanche, avec ladite commission pour expliquer la vision concernant ce texte qui concerne tout le monde», a précisé M. El-Ghazi lors de la 2e rencontre d’information organisée samedi à Alger, par le ministère de l’Education nationale pour apporter  des précisions aux partenaires sociaux sur le dossier de la retraite.      

«Le dialogue de sensibilisation autour de ce dossier est nécessaire, car il concerne tout le monde, syndicats et travailleurs», a estimé le ministre, rappelant que la Caisse nationale des retraites (CNR) «rencontre des difficultés financières».

R. E.

Comment (5)

    ALGERIA
    17 octobre 2016 - 10 h 12 min

    LE MINIMUM D’INTELLIGENCE
    LE MINIMUM D’INTELLIGENCE était de ne pas en faire une loi rétroactive. En effet, cette loi ne devait pas s’appliquer aux travailleurs ayant déjà 50 ans; cela aurait évité le rush pour déposer leurs dossiers, ils aurait continué à travailler normalement et seraient partis au furs et à mesure sans créer ce mouvement de panique.
    Matenant pour le fond du problème, c’est vrai qu’il faut s’adapter à l’espérance de vie et conditions économiques et financières du pays et cette loi de retraite anticipée était une ânerie dès le départ. En effet, c’est à 50 ans qu’on est censé avoir capitalisé et détenir une expertise. Même les pays développé dont le système éducatif et universités sont performants on ne se permet pas ce gachis.
    ALLAH YEDJAAL KHEIR !




    0



    0
    prime de depart
    16 octobre 2016 - 11 h 52 min

    si les directeurs poussent
    si les directeurs poussent les anciens a y aller en retraite anticipée avec une prime de 24 mois de salaire,un chef de service d’une petite entreprise qui vit grâce a la commission ‘ANEP°sa paie est de 160 000,00 DA que tu multiplie par 24 mois,cela fait un petit pactole; la mensuialité d’un directeur est de 300 000,00 DA a multiplier par 24.au lieu de cet argent qu’il soit versé dans la formation ou le recrutement;aprés on entend le ministre parle du niveau bas des journalistes




    0



    0
    anonyme
    16 octobre 2016 - 10 h 36 min

    Il est temps de dire à nos
    Il est temps de dire à nos compatriotes de travailler sérieusement et longtemps.
    Travailler est aller au travail.
    Arrêter de mentir aux algériens que tout va bien.




    0



    0
    Anonymous
    16 octobre 2016 - 8 h 39 min

    Au moins ce ministre dit ce
    Au moins ce ministre dit ce je pensais,le problème vient bien d’une question financière, la réponse est simple c’est pas avec les chômeurs qu’on rempli les caisses de retraites ,c’est bien pour cela qu’on veut faire travailler les gens plus longtemps. C’est pas avec des nuls qu’on devient intelligent, n’es ce pas monsieur le ministre.




    0



    0
    anonyme
    16 octobre 2016 - 5 h 40 min

    Trop tard!
    Trop tard!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.