Le premier exemplaire du nouveau Sukhoï destiné exclusivement à l’Algérie prêt

Le nouveau Sukhoï a été adapté aux besoins spécifiques de l'armée de l'air algérienne. D. R.

Le groupe aéronautique russe Irkout vient de terminer les essais sur le premier exemplaire d’un chasseur-bombardier faisant partie d’une commande passée par l’armée algérienne pour l’achat de nouveaux Sukhoï de dernière génération. Le constructeur d’avions militaires a effectué un premier vol réussi, indique le site russe spécialisé dans le domaine de l’armement Airforce. Client traditionnel de la Russie, l’ANP devra réceptionner quatorze exemplaires de cet avion qui renforcera ainsi une flotte qui fait de l’armée de l’air algérienne une des plus importantes et des mieux entraînées de la région. Des sources avaient indiqué à Algeriepatriotique que Moscou considérait l’Algérie comme le «pays ami» par excellence et que les relations entre l’Algérie et la Russie étaient appelées à se développer davantage dans les prochaines années, mais pas uniquement dans le domaine de la coopération militaire.

Les avions de guerre de fabrication russe sont connus pour leurs grandes performances et leur efficacité, qu’il s’agisse des Mig ou des Sukhoï. Ce sont des avions polyvalents en constante évolution et dont la haute manœuvrabilité en fait des appareils multirôles redoutables dotés des dernières technologies. Les experts aéronautiques estiment même que les avions russes jouissent d’une supériorité sur leurs équivalents occidentaux de classe analogue.

L’Algérie s’est engagée dans une vaste opération de modernisation et de renouvellement de son matériel militaire et de renforcement de ses capacité de défense, en raison de la gravité de la menace qui plane sur le pays, entouré par des Etats en proie à la guerre civile ou au terrorisme islamiste. Mise sous un embargo militaire sournois dans les années 1990 – dont l’instigateur fut la France officielle qui soutenait secrètement les groupes islamistes armés qui massacraient les populations algériennes –, l’ANP a pu faire face à la violence islamiste sans aide étrangère. Depuis la réussite de sa mission d’éradication du terrorisme, elle s’attelle à faire de l’Algérie une tour inexpugnable contre les plans de déstabilisation qui ont détruit plusieurs pays arabes depuis janvier 2011.

Karim Bouali

Comment (130)

    Sabrou
    12 mars 2017 - 9 h 31 min

    …Oui mais, le voisin de l
    …Oui mais, le voisin de l’Ouest se vante d’avoir des aéronefs qui ont une technologie électronique embarqué supérieur et avancé par rapport à son voisin de l’Est, et que qualitativement ils ont un meilleur « matos ». Rien de tel qu’une bonne paix et un bon voisinage.




    0



    0
      lolo
      24 mars 2017 - 11 h 39 min

      mais on a du meilleur matos ,
      mais on a du meilleur matos , ignare !! tes SU35 et les T14 armata , on se les fait entre le petit déjeuner et le midi !! les SU35 ne pourront jamais détecter les Rafales qui sont équipés d’une furtivité active !! le T14 avec une bombe GBU sur la tronche , il fait un double looping !!




      0



      1
        Krimo
        2 mai 2017 - 21 h 27 min

        Mais des rafales ! Ils sont
        Mais des rafales ! Ils sont où ?
        En plus tes rafales ne valent rien. Des su 30 les battus en inde




        0



        0
        Chaoui
        26 mai 2017 - 4 h 44 min

        Je ne vous souhaite pas moins
        Je ne vous souhaite pas moins que d’avoir du « matos » dernier cri. Et en pareil cas, je vous dis : tant mieux pour vous. Puissiez-vous seulement avoir le cran de vous en servir pour vous défendre contre ceux de vos « amis » (actuels) qui viendront vous agresser demain !…




        1



        0
        Tt
        17 août 2017 - 13 h 35 min

        A parce que le maroc a des rafales maintenant nimporte quoi
        Et meme le su35 a l’un des radars les plus developpe et il et lui meme furtifs




        1



        0
      Agérien
      14 avril 2017 - 13 h 10 min

      le problème que notre voisin
      le problème que notre voisin de l ouest utilise des avion réformés par les armées de l air du GOLF……donc forcement sont obsolètes 🙂




      0



      0
      Chaoui
      26 mai 2017 - 4 h 37 min

      Il suffit qu’un Algérien
      Il suffit qu’un Algérien éternue pour que le voisin de l’Ouest en déduise que nous faisons des tests en prévision de lui refiler des microbes ! Allons donc ! Cette fixation n’a pour seule motivation que de les faire exister. Puissent-ils avoir les meilleures armes au monde que je m’en réjouirais pour eux. Les nôtres, n’ont pour seule fin que notre sécurité. Que je sache, nous n’avons, nous, depuis le recouvrement de notre indépendance, jamais envahi de pays tiers.




      0



      0
      Scorpion
      31 août 2017 - 10 h 54 min

      Les avions russes sont certes impressionnants en démonstration mais face au rafale français ils valent pas triplette que ce soit en manoeuvrabilité ou en électronique et armement embarqués. La preuve l’Inde ne veut plus entendre parler de Mig et autre Sukkoi.




      0



      0
    aissa
    30 janvier 2017 - 13 h 40 min

    le Maroc n arrive plus a
    le Maroc n arrive plus a suivre contre les achats et la modernisation de l armée algérienne:)) elle part mendié un peu partout hhh Je prie pour l éradication des drogues provenant de ce pays et d autres c est un fléau assuré Merci pour la construction des frontières et sa protection contre toute menace ALLAH Bénisse Algérie pour son unicité le courage sa détermination et l avenir pour l économie la politique etc sans compté l armée professionnel courageuse fortement préoccupé a la stabilité et la sérénité du pays VIVE L Algérie




    0



    0
    spestnaz
    12 décembre 2016 - 10 h 04 min

    faut avoir une vision large l
    faut avoir une vision large l algerie vas changez sa doctrine dans quelle direction ben les Equipements sont la ont passent du mode defensive a un mode deuxièmes frappe
    dans une guerres ou un conflit faut prendre en compte la ratio de pertes qui ne peut pas dépassez 25 pour cent c la nouvelles doctrine ont infligeras tellement de pertes a un éventuelles agresseur que ca vaut pas la penne pour lui
    deuxièmes frappes a tous les echellons air et mers avec un marges de milliers de kilometres
    tous le monde penssent que c le maroc ben non faut voir ailleures
    le su 30 et su 35 c pour ca
    les trous noir c pour ca aussi




    0



    0
    Sage_courage
    27 novembre 2016 - 11 h 44 min

    Les sages n’ont pas besoin de
    Les sages n’ont pas besoin de « Sukhoï » – achetés clef en main – pour combattre l’injustice. Les sages sont justes, c’est pourquoi l’Univers entier se met à leur service pour combattre tous les maux. L’Attention et l’Intention produisent des miracles. C’est imaginaire, n’est-ce pas ?




    0



    0
    Amazigh
    26 novembre 2016 - 15 h 38 min

    Pour ceux qui doutent du
    Pour ceux qui doutent du matériel Russe, juste vous rappeler que ce sont EUX qui ont libéré BERLIN et tué Hitler durant la deuxieme guerre mondiale……que tous ceux qui ont essayé de faire la guerre a la Russie (comme le petit Napoleon) en sont sortis nus et les mains derriere le dos !! Et rappeler vous aussi que c’est un Soyouz Russe qui fait la navette vers la station internationale dans l’Espace regulièrement et vaillement depuis des années….Aucun autre pays n’a pu le faire à ce jour…..
    Maintenant ce qui est vrai, le materiel SEUL ne compte pas….Ce sont ceux qui l’utilisent qui doivent PERFORMER….On ne peut pas comparer un Ane et un Cheval…….Pendant la guerre de libération les maquisards algériens avec tres peu de moyens tenaient tête à la 4e puissance militaire mondiale !!




    0



    0
      lolo
      24 mars 2017 - 11 h 35 min

      arrête tes mensonges et
      arrête tes mensonges et omissions ! on s’en fout de ta propagande de merde , ignare !! tes si fameux maquisards n’étaient que des terroristes stupide ! la France en 1830 a libéré les algérien du joug turc , il ne restait que 1 million d’algérien , gros ignare ! entre 1830 et 1960 , la France a construit 160 hôpitaux dans un pays complétement moribond , que nous étions cons , on aurait du laissé les turcs finir de massacrer les derniers algériens , on aurait pris l’algérie tout entière !! et dans les années 60 , la France n’était pas la 4eme puissance militaire , gros débile ! on sortait de la seconde guerre , la France avait été rasée par les bombardements anglos américains , plus d’une dizaine de ville martyre , en France , il y a eu des martyres , pas en algérie , on s’est défendu contre des guérilleros qui combattaient comme les pauvres pédales qu’ils étaient ! ils ont d’ailleurs commis des massacres en France , voilà le remerciement pour avoir sauver l’algérie du joug turc , on a été massacré par des lâches ! les algériens , il n’en restait que 1 million , 100 ans après , il en aurait restés 0 , tués par les turcs ! en 130 ans , avec les soins des médecins militaires Français , les algériens sont passés de 1 million à 10 millions , pauvre petit connard ignare !!




      1



      1
        Chaoui
        26 mai 2017 - 5 h 24 min

        Dis « Lolo » tu es aussi
        Dis « Lolo » tu es aussi grossier que démagogue. Puisque tu rappelles la seconde guerre mondiale, je te souligne que la composante de l’Armée Française ayant débarqué et participé à la Libération de la France était la Première Armée, dite Armée d’Afrique, qui avait été constituée par le Général Juin (qui deviendra Maréchal) sous l’égide du Général De Gaulle, et comptait dans ses rangs plus de 270.000 Algériens, soit les deux tiers de ses effectifs.
        Quant aux massacres, je t’invite à lire Victor Hugo et l’ouvrage consacré à un autre illustre Maréchal de France sous l’intitulé : « l’honneur de Saint*Arnaud »…(3 millions de malheureux
        Algériens massacrés). Faisant dire au Président actuel (Macron) que la France avait ‘inventé » les Droits de l’Homme mais qu’elle avait oublié de les lire en…Algérie…Allez ! Ne sois pas plus sélectif que versatile dans tes récriminations ! De même qu’un agression reste une agression, une occupation reste une occupation. De même que l’Allemagne avait envahi et occupé militairement la France, la France avait envahi et occupé militairement l’Algérie. Le reste (les justifications a posteriori) c’est du bla-bla…




        1



        0
        fanfan620
        4 juin 2017 - 21 h 58 min

        Mensonges et omission ?? N’en
        Mensonges et omission ?? N’en déplaise à certains, notamment, ceux d’obédience à l’extrême droite, qui n’arrivent toujours pas à digérer que l’Algérie Française est bel et bien révolue, une chimère et une souillure dans l’histoire de France, le colonialisme a été un crime et Macron a eu raison de le souligner avant, malheureusement, de se rétracter. Quant aux fameux Turcs Ottomans que l’on nous sert à toutes les sauces, mais toutes présentées avec le même liant « le turc sanguinaire », l’origine, en tout cas, de leur venue en Algérie, au début du 16ème siècle, est pourtant une invitation des Algériens, eux-mêmes, les appelant à la rescousse afin de les protéger des attaques hégémoniques espagnoles après la Reconquista et des presidios constitués sur le littoral nord-africain. Ce que les Turcs réussirent d’ailleurs à faire en desserrant l’étau espagnol. Sous le règne des Ottomans, la Régence d’Alger jouit, malgré, tout d’une très grande autonomie vis-à-vis de la Sublime Porte, au point d’avoir une grande liberté décisionnelle. Il ne pouvait pas en être autrement vu les grandes distances qui les séparaient. Malheureusement, après une ère de puissance, la Régence connut un sérieux déclin qui s’accentua dès le début du 19ème siècle. Lorsque les revenus de l’État baissèrent (Baisse du commerce, de la course, … et affaiblissement de la flotte navale « Al Oustoul Al Bahri») pour compenser la perte de ces revenus maritimes et commerciaux, la réaction du Dey pour y remédier fut tout simplement inappropriée.
        Il opta pour l’accroissement de la pression fiscale, mal supportée d’ailleurs par la paysannerie qui ne tarda pas à se rebeller légitimement en s’insurgeant violemment contre tous les représentants du pouvoir en place. La production de blé se heurta au monopole de spéculateurs peu scrupuleux et à la concurrence de l’Europe de l’Est, et la chute de l’Empire Français priva la Régence d’Alger d’un grand importateur. La crise sociale déclencha une crise politique, le Dey d’Alger devint contesté par les Beys. L’implosion intérieure était effective et le pays était fragilisé. Après l’Affaire de l’éventail, la Régence fut soumise à un blocus maritime de la part de la France dès juin 1827, qui allait durer trois ans. 1827 ce fut aussi l’année de la bataille navale de Navarin où la Régence d’Alger perdit le gros de sa flotte de guerre déjà sérieusement affaiblie.
        En France, Charles X était vivement contesté par l’opposition. La trésorerie et la colère du peuple menaçait dangereusement le trône, l’alternative Algérienne et l’immense pactole que constituait la fortune du Dey d’Alger attirait sa convoitise et celle de quelques aventuriers. S’emparer de ce trésor pouvait ainsi représenter un objectif majeur de cette expédition. Il n’y avait pas lieu d’hésiter, le choix était fait et la décision de l’attaque de la ville d’Alger résolument prise.
        Au lendemain de la capitulation d’Alger, l’Armée Française engagea une politique de non-respect de la parole donnée à l’Islam, elle abattit, sans formalités et sans indemnités préalables, en chassant purement et simplement les occupants, 900 maisons. Elle s’empara de 60 mosquées pour les faire servir à l’Armée, et 10 d’entre elles furent rasées. Elle détruisit des cimetières, utilisa les stèles funéraires pour la construction de routes (notamment celle de Dely-Ibrahim-Alger) et dispersa les ossements des morts. Les jardins furent dévastés, les arbres fruitiers abattus pour faire du bois de chauffage, les conduites d’eau percées et détruites. Dans la plaine, les saccages de l’Armée n’étaient pas en reste. Elle brûla quelque 300 000 oliviers. Gaétan de La Roche-Foucault, député, fit observer qu’à Oran “nous avons plus ruiné et plus dévasté que le tremblement de terre”. Oran, ville bien bâtie où il y avait de riches maisons et même des palais, on ne vit plus, après l’arrivée des français, que ruines et débris.
        La Population Algérienne était estimée à 3 millions d’habitants avant la conquête française de 1830. Selon l’ouvrage « Coloniser, exterminer » de l’historien Olivier Le Cour Grandmaison :
        « Le bilan de la guerre, presque ininterrompue entre1830/1872 souligne son extrême violence ; il permet de prendre la mesure des massacres et des ravages commis par l’armée d’Afrique. En l’espace de quarante-deux ans, la population globale de l’Algérie est en effet passée de 3 millions d’habitants environ à 2.125.000 selon certaines estimations, soit une perte de 875.000 personnes, civiles pour l’essentiel. Le déclin démographique de l’élément arabe était considéré comme bénéfique sur le plan social et politique, car il réduisait avantageusement le déséquilibre numérique entre les indigènes et les Colons. »
        Plusieurs observateurs s’accordent à dire que la conquête de l’Algérie causa la disparition de presque un tiers de la Population Algérienne. Comment nommer cette destruction systématique si ce n’est par le terme de génocide. Le mot n’est pas trop fort comme aimeraient le laisser croire certains.
        Le commencement de la conquête fut donc d’une violence exacerbée. À la résistance et rébellion Algériennes répliquait une répression féroce, systématique et inexorable de l’Armée Française. Les violentes représailles atteignaient non seulement les combattants et leurs familles mais aussi tout l’environnement social et économique des tribus révoltées. Deux sortes de dommages furent différenciés par les historiens dans les conquêtes, ceux dus à la conquête à proprement parler et ceux résultant de la domination de la population autochtone. La brutalité et la cruauté de la conquête découlait des méthodes de guerre employées : Bugeaud, par exemple, enfumait les Algériens rebelles dans les grottes. Les exactions et crimes ne s’arrêtaient pas là : têtes coupées brandies fièrement en signe de victoire, égorgement d’hommes, poursuites lors des razzias et les enfumages. Dans tous les cas, l’issue la plus probable était la mort plutôt que la captivité et pas uniquement pour les hommes mais également pour les vieillards, les femmes et les enfants pris dans le torrent inextricable et nébuleux du conflit. L’implacable rouleau compresseur de l’Armée Française était tel, que certains parlementaires français appelèrent à une guerre d’extermination et les anthropologues débâtèrent même de la possibilité d’une extinction de la Population Algérienne. Mais la confiscation des terres, notamment les plus fertiles, permit l’établissement de la colonie de peuplement et les Algériens étaient alors vus comme une possible main-d’œuvre pour les Colons et l’État Français. Dès lors, une politique d’extermination ou même d’expulsion n’était plus prônée y compris par les Généraux, comme Bugeaud qui considérait que les indigènes devaient être intégrés au système colonial ; cependant son rejet de l’extermination ou de l’expulsion des Algériens serait plus lié à une impossibilité pratique et à une impasse politique qu’à des considérations morales. Voilà la vérité.
        Les Algériens devinrent étrangers sur leurs propres terres, cantonnés pour plus d’un siècle au rôle de figurants et de spectateurs malgré eux de leur destin au moment où la France mettait en place un système d’exclusion à peine voilé ressemblant étrangement à l’Apartheid, tout en arguant des idéaux visant à apporter la civilisation des lumières à un peuple barbare. Hugo, ce chantre de la civilisation française, commenta en 1841 les exactions commis en Algérie par ce qui suit, sous forme de réponse à un Bugeaud qui semblait en manque d’enthousiasme colonial :
        « Je crois que notre nouvelle conquête est chose heureuse et grande. C’est la civilisation qui marche sur la barbarie. C’est un peuple éclairé qui va trouver un peuple dans la nuit. Nous sommes les Grecs du monde, c’est à nous d’illuminer le monde. Notre mission s’accomplit, je ne chante qu’Hosanna. Vous pensez autrement que moi c’est tout simple. Vous parlez en soldat, en homme d’action. Moi je parle en philosophe et en penseur. »
        Les destructions, les pillages, les déportations, les tueries, l’expropriation des terres fertiles et la spoliation des édifices publics ne s’estompèrent pas après la pacification. Les crimes et les massacres ne cessèrent jamais en fait.
        Au 20ème siècle, la torture fut érigée en système bien rodé, les pleins pouvoirs donnés aux militaires permettait dans les années cinquante, au Bof Français de la métropole mais surtout à certains Colons de laisser libre cours à leurs plus bas instincts, on torturait désormais par routine et par sadisme, la gégène devint un outil quotidien banal, le bombardement au napalm des villages soupçonnés de soutenir les « fellagas », devint également commun, la famine, la mutilation et les viols choses, somme toute, courantes. Dans les villes, on n’est pas en reste, le système colonial usa de privation des libertés civiques (Le Code de l’Indigénat fut adopté le 28 juin 1881, distinguant deux catégories de citoyens : les citoyens français (de souche métropolitaine) et les sujets français, c’est-à-dire les Africains noirs, les Malgaches, les Algériens, les Antillais, les Mélanésiens. Le Code était assorti de toutes sortes d’interdictions dont les délits étaient passibles d’emprisonnement ou de déportation.), de censure, de limitation de mouvement et des accès à l’instruction (85% de la population était analphabète), de falsification de l’histoire pour donner la part belle à la France et à la colonisation civilisatrice d’un peuple somme toute primitif qui n’a jamais pu se constituer en État, il usa aussi de menaces, de brimades, d’humiliation, … la liste est tout simplement interminable … et surprenante.
        Même les essais nucléaires effectués dans le sud algérien, à Reggane, en 1961, eut son lot de crimes : 150 prisonniers algériens furent utilisés comme cobayes humains !
        Où réside donc ce rôle positif du colonialisme ? Et encore, il ne s’agit là que de bribes des méfaits de ce système génocidaire.
        Il n’a été question ici, que des crimes commis par le Colonialisme Français en Algérie, d’autres monstruosités ont été commises en Tunisie, au Maroc, au Cameroun, au Madagascar, … et là aussi, la liste est encore longue.




        0



        0
      Chaoui
      26 mai 2017 - 5 h 01 min

      Juste une précision sur la
      Juste une précision sur la « station internationale dans l’espace » (ISS): Elle est pour l’essentiel mi Américaine et mi Russe. Cette dernière était riche de son expérience unique de MIR, qui était alors LA première station spatiale au monde figurant dans l’espace…




      0



      0
    Anonyme
    14 novembre 2016 - 18 h 22 min

    L’histoire recente, notament
    L’histoire recente, notament les conflits du moyen orient, ne fait ressortir aucune superiorite des armements russes surtout les avions de chasse par rapport au materiel occidental. L’aviation de Gueddafi et de Seddam, totalement russe, n’a rien fait face aux occidentaux de l’OTAN. A bon entendeur , salut. Juste un avis. Donc pas de fonfaronnades.




    0



    1
      Kadari
      23 février 2017 - 21 h 39 min

      Il y a le nombre et la
      Il y a le nombre et la qualité un vieux mig 29 n peux rien contre 5 f16 ,un mig 25 ne peux rien faire contre un f15 ou un f 117 c tout , mais un su 35 + su30+su34 peux facilement rivaliser avec n`importe quel avion occidental même le f35




      0



      0
      anonyme
      27 février 2017 - 9 h 02 min

      Le matérielle libyen étais
      Le matérielle libyen étais vétuste et incomplet. vivement que l’Algérie ne commette pas la même erreur .




      0



      0
    mr so
    14 novembre 2016 - 16 h 44 min

    C’est une très bonne nouvelle
    C’est une très bonne nouvelle une chose est sûre ça va empêcher de dormir la voisine homosexuel de l’Ouest Plus l’Algérie s’arme et plus elle vivra longtemps on est dans une période où il y a que la violence qui est respecté.
    avec le nouveau président américain Donald Trump l’Arabie Saoudite va ressembler au Bangladesh du coup le soutien qu’elle apporte au Maroc pédophile sataniste associateurs de Dieu bientôt le Maroc connaîtra le même sort que l’Arabie Saoudite la Jordanie bientôt le Qatar sera boycotter par l’Occident bref bientôt les Arabes soumis à l’Occident vont bientôt payer.
    vive l’Algérie ainsi que son peuple il faut continuer à développer et à soutenir notre chère armée nationale




    0



    0
    HAKIKA
    13 novembre 2016 - 15 h 08 min

    c’est vrai il nous faut des
    c’est vrai il nous faut des armes pour défendre le pays des ennemis;mais si la population elle est méprisée ,racketter;affamée;sans une vraie justice pour tous,comment défendre la nation avec les enfants de nos dirigeants ils vient a l’étranger;avec des mercenaires le pays n’a pas assez d’argent;et la solution




    0



    0
    ETTIRE-ELLILE
    13 novembre 2016 - 1 h 57 min

    DIEU LE CIEL QUE NOUS AIMONS
    DIEU LE CIEL QUE NOUS AIMONS AVOIR LE PREMIER ÊTRE LES PREMIERS OU AVOIR LE PLUS GRAND OU ÊTRE LES PLUS GRANDS. C’EST BIEN, MAIS NOTRE FIERTÉ SERA BONIFIÉE SI C’ÉTAIT NOUS QUI CONCEVONS ET SI C’ÉTAIT NOUS QUI CONSTRUISONS. MAIS IL FAUT RECONNAÎTRE QUE C’EST UN VÉRITABLE BIJOU DONT VIENT SE DOTER NOTRE ARMÉE ET C’EST UNE TRÈS BONNE CHOSE POUR NOUS TOUS. ALLAF MABROUK À NOTRE ARMÉE!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
      Anonymous
      13 novembre 2016 - 3 h 43 min

      Dite ETTIRE-ELLILE vous
      Dite ETTIRE-ELLILE vous auriez pu utiliser un autre langage que ALLF MABROUK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      VOUS l’AVEZ IMPORTER D’OU CETTE FORMULE DE POLITESSE A LA C… ???




      0



      1
      dean
      13 novembre 2016 - 16 h 53 min

      sa viendras sa viendras ,dans
      sa viendras sa viendras ,dans une quinzaine d’années l’Algérie l’armée la plus puissante en afrique et monde Arabe.




      0



      0
    Mohamed
    12 novembre 2016 - 23 h 46 min

    Avec quel argent pour acheter
    Avec quel argent pour acheter des avions le pays est en crise financière avec des manifestations partout.Le camarade russe ou chinois est la que pour faire des affaires .




    0



    0
      De passage
      13 novembre 2016 - 5 h 08 min

      Il ne faut pas lésiner sur
      Il ne faut pas lésiner sur les moyens lorsqu’ il s’agit de renforcer la puissance de notre armée pour dissuader les énnemis de l’Algérie et ils sont nombreux, de lui porter atteinte quand bien même la situation financière est préoccupante.
      Le langage de la force lorsqu’on est atraqués de toutes parts est le seul audible à même de leur faire retrouver la raison…




      0



      0
    W19 - TP
    12 novembre 2016 - 22 h 56 min

    La Russie est un pays fiable.
    La Russie est un pays fiable. Elle l’a demontre dans son histoire et les sales coups de toutes parts en 1991, ils en ont recu a la pelle. La jalousie anti-russe des Obama, Hollande est visible a dix millions de kilometres a la ronde.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.