Binationaux : le projet de loi voté sans les quatorze amendements proposés

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh. New Press

La bataille menée par certains partis pour introduire d’autres hautes fonctions dans la liste des postes de responsabilité interdits aux porteurs de la double nationale s’est avérée vaine. Leur «volonté» s’est finalement heurtée au refus catégorique du gouvernement de céder et de rallonger la liste des 15 fonctions concernées par ce projet de loi.

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a précisé que les fonctions ont été fixées par une commission d’experts sur la base de critères relatifs à la nature et la sensibilité que requiert le poste occupé. Le ministre a ainsi jugé inutile de rallonger cette liste. La Commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est ainsi pliée à sa demande en rejetant les 14 amendements proposés par des députés du RND et du Parti des travailleurs (PT), les deux principaux partis qui ont bataillé pour élargir les fonctions concernées par la nationalité algérienne exclusive à celles de l’ambassadeur, du consul général, du député, des secrétaires généraux de ministères et des P-DG de grandes entreprises, à l’instar de Sonatrach.

Le projet de loi voté renferme 15 fonctions militaires et civiles interdites aux détenteurs d’une double nationalité. Tayeb Louh a affirmé que ce projet de loi consacrait le principe d’équité entre tous les citoyens en matière d’accès aux hautes fonctions de l’Etat. Ce  projet de loi vise, selon lui, à «rassurer la communauté nationale à l’étranger et conforter leur sentiment d’appartenance à la nation, en leur ouvrant l’accès aux hautes responsabilités de l’Etat», en vertu des nouvelles dispositions contenues dans la dernière révision constitutionnelle dont l’article 27, qui stipule que «l’Etat veille à la sauvegarde de l’identité des citoyens résidant à l’étranger et au renforcement de leurs liens avec la nation ainsi qu’à la mobilisation de leur contribution au développement de leur pays d’origine», a indiqué le ministre.

Il faut rappeler que ce projet de loi a été vivement dénoncé par l’ex-secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, qui défendait le droit des binationaux à occuper n’importe quelle haute fonction. Aujourd’hui, à l’APN, les députés de ce parti ont tous voté ce texte de loi qui a fait couler beaucoup d’encre.

Hani Abdi

Comment (36)

    Dz
    29 novembre 2016 - 20 h 40 min

    L algerie vous appartient pas
    L algerie vous appartient pas messieurs les imposteurs et sbire de la france et fils de degaulle viendras votre jours c est question de temps le vrais algetien est coriace ont vous lacheras pas sorter les lois qu’ont vous imposent tout ca bientot in challa ont le mettra a la poubelle devos maitre vive l algerie libre




    0



    0
    Quenelle
    29 novembre 2016 - 18 h 27 min

    Cela ne fait rien, nos
    Cela ne fait rien, nos compatriotes binationaux pourront toujours occuper de hautes charges en Occident, sans complexe ! Et ils le font !
    Avec cette ignoble décision , nous allons les perdre !
    Tant pis, ce n’est pas le seul rendez-vous que notre pays rate avec l’histoire !
    La malédiction des manes, ça doit être ça !




    0



    0
    WASH-HADA
    29 novembre 2016 - 16 h 00 min

    l’unique pays ou monde qui
    l’unique pays ou monde qui prive ses enfants de leurs droit;en europe on les considères comme des intrus envahisseurs :et ou pays d’origine on les considères comme des traitres prétentieux,et pourtant ils sont rien demander a personne juste de quoi vivre dans la dignité, le respect,et légalité;on a besoin d’eux juste comme bouche trous;(en location);mais ils sont bien ou ils sont;ils n’ont pas besoin d’etres complice dans la faillte de la nation;




    0



    0
    Dz
    29 novembre 2016 - 15 h 23 min

    L algerie vous appartient pas
    L algerie vous appartient pas messieurs les imposteurs et sbire de la france et fils de degaulle viendras votre jours c est question de temps le vrais algetien est coriace ont vous lacheras pas sorter les lois qu’ont vous imposent tout ca bientot in challa ont le mettra a la poubelle devos maitre vive l algerie libre




    0



    0
    Samy
    29 novembre 2016 - 12 h 37 min

    Encore une loi scélérate qui
    Encore une loi scélérate qui va faire de tous les binationaux des citoyens de seconde zone.Il parait qu’il y a en France seulement prés de 7 millions d’Algériens qui ont acquit la nationalité française.C’est une loi inutile puisqu’un binational peut se présenter à l’élection présidentielle ou occuper de hautes fonctions en abandonnant l’autre nationalité.Encore une aberration digne de cette chère autruche réputée pour sa brillante intelligence.




    0



    0
      rachid505
      29 novembre 2016 - 15 h 48 min

      Tu fe trompe il y’a 45
      Tu fe trompe il y’a 45 millions de français d’origine algérienne

      non mais sérieusement je pense que vous exagérez les chiffres , il y’a entre 4 et 5 millions de personne(clandestin compris) qui ont un parent algérien en France et la France métropolitaine ne compte que 63 millions d’habitant , ce qui donne 7.2% de personne en france qui ont un ancêtre algérien , hors marocains qui sont aussi extrêmement nombreux

      Il y’a une impression de masse car ils sont regroupé en cité HLM mais en zone rurale il n’y a aucun arabe , 60% des francais vivent dans des ville et village de moins de 10.000 habitants




      0



      0
    Dz
    29 novembre 2016 - 12 h 06 min

    Selem a tous quand notre
    Selem a tous quand notre equipe se deplace europe ont est des millier ca vient de partout du jamais vus au monde les vrais donneurs d’ ordre ont les connait ont est une force enorme et ca leur fait peur ils font de la prevention ils connaissent tres bien notre force ces criminels a bientot mes freres




    0



    0
    Lazer
    29 novembre 2016 - 11 h 41 min

    Selem a tous cher freres ces
    Selem a tous cher freres ces ordres viennent de france parce que labas ont est interdit au poste a tout les secteurs important ils veulent qu’ont sois en bas et pourtant la plupart sont reserviste pour notre armee et faut pas oublier que 80 pour cent des finances de la guerre de liberation venait de nos parent en france la federation de france alors ils en tire une lecon la france ils nous craignent tout simplement vive l algerie libre a bientot mes frere




    0



    0
    kasbadji
    29 novembre 2016 - 9 h 55 min

    Rectificatif

    Rectificatif
    Alors faites donc une pétition pour dégager Bouchouareb ou le patron de l’UGTA qui dit-on ont la fourbe nationalité. Qu’ils dégagent , ensuite on verra plus clair et si les lois sont égales pour tous. Au lieu de gesticuler dans tous les sens.




    0



    0
    Anonymous
    29 novembre 2016 - 9 h 48 min

    Aux binationaux , celui qui
    Aux binationaux , celui qui vit en Europe depuis des décennies se présente aux élections dans son pays d’accueil ,sauf cas exceptionnel il ne sera jamais élu (1 députée sur 577).en général l’élue est toujours de sexe féminin.Peu d’hommes accèdent aux hautes fonctions.Pour ce qui est des fonctions protégés Mr Ouyahia est dans le vrai.Ex:quand un ambassadeur part en réunion avec un préfet ou un député français est-ce qu’il parle au nom de son pays d’origine ou au nom de son pays d’accueil ?
    Quand on représente l’Algérie on se doit de ne posséder que la SEULE nationalité Algérienne.




    0



    0
      Anonymous
      29 novembre 2016 - 11 h 01 min

      Le vrai algérien, c’est celui
      Le vrai algérien, c’est celui qui est issu d’une tribu ancestrale en Algérie et celui qui a des racines vianate en Algerie, ce n,est celui dont le nom de famille ne reflette rien.




      0



      0
    baloutchi
    29 novembre 2016 - 9 h 26 min

    C’est une honte une bande de
    C’est une honte une bande de voleurs de grands chemins s’arrogeant un pouvoir extorqué par l’intrigue et déniant les droits fondamentaux aux citoyens algériens, c’est scandaleux ! Refusons de voter aux législatives.




    0



    0
    cherif
    29 novembre 2016 - 9 h 24 min

    Aucun pays au monde ne c’est
    Aucun pays au monde ne c’est développé sans l’apport des uns et des autres, si boumedienne est encore vivant il va faire des appels de pied a la diaspora algérienne partout ou se trouve. la chute de pays dites arabes et musulmanes a commencé quand ces dirigeants pensés qu’ils sont besoins de personnes et se ferment sur eux même. l’Europe s’est développé quand elle a compris les sciences des arabes et ainsi jusqu »a nos jours qaund a nous dirigeants (…) il nous limites a des immigrés sans valeurs ajoutée. qu’il sache quand on ait algériens plus qu’eux même et que la terre est plus vaste que elle petit bout de la baie d’Alger et qui ne peuvent pas nous empêcher a développer notre pays ne se risque par un mot




    0



    0
    moi
    29 novembre 2016 - 9 h 05 min

    Nous sommes tous des
    Nous sommes tous des Algeriens J’ai envie de vomir quand j’entends ces responsables politiques surtout ceux du clan




    0



    0
    kasbadji
    29 novembre 2016 - 8 h 51 min

    Alors faites donc une
    Alors faites donc une pétition pour dégager Bouchouareb ou le patron de l’UGTA qui dit-on on la fourbe nationalité. Qu’ils dégagent , ensuite on verra plus clair et si les lus sont égales pour tous. Au lieu de gesticuler dans tous les sens.




    0



    0
    Elhadi
    29 novembre 2016 - 7 h 48 min

    Le Président Boumediene
    Le Président Boumediene encourageait les Algeriens à prendre la nationalité du pays d’accueil pour constituer un force de pression. Ceux qui gouvernent aujourd’hui l’Algérie veulent d’un pays faible sans aucun moyen de pression et fermé sur lui même. Tous ceux qui ont commenté pour interdire le pays aux Algériens binationaux doivent le dire d’abord aux footballeurs de l’équipe nationales.
    Pour ma part je considère ce projet de loi comme une atteinte aux droits de l’homme et à la convention que notre pays a signé dans ce sens, ce que Mr Ouyahia ignore c’est qu’il y’a possibilité à un recours auprès de l’ONU. Eh oui quand on s’enferme sur l’extérieur on s’abrutit.




    0



    0
      Ain El Berda
      29 novembre 2016 - 13 h 08 min

      BRAVO ELHADI MILLE BRAVO! JE
      BRAVO ELHADI MILLE BRAVO! JE NE SAVAIS PAS WUE C EST POSSIBLE DE REVERSER CETTE IDIOTIE DISCRIMINATOIRE APPLAUDI PAR UNE CERTAIN SEGMENT DE NOS POLITIQUE. EH BIEN VOILA UNE BONNE IDEE POUR LES ASSOCIATIONS .




      0



      0
    asla
    29 novembre 2016 - 7 h 31 min

    Des lois sur mesure pour le
    Des lois sur mesure pour le clan prédateur




    0



    0
    Anonymous
    29 novembre 2016 - 1 h 52 min

    Avec Louh ça sent bon la
    Avec Louh ça sent bon la frontière ouest, les hallabas, le Maroc…Bref ça sent tout ce qu’on n’aime pas




    0



    0
    K. SENJA
    28 novembre 2016 - 22 h 39 min

    Nous exigeons que les
    Nous exigeons que les dossiers de tous les hauts responsables actuels (et antérieurs) soient revisités, nous allons découvrir le pot-aux-roses !!! Ils sont tous bi – tri ou quadri-nationaux … suivez mon regard et pointez le plus haut sommet de l’Etat algérien.
    Il me semble que la majorité d’entre eux possèdent la nationalité française, et habitent Paris à longueur d’année.
    Ils ne rentrent à Alger que pour lever leurs mains en assemblée afin d’écarter leurs concitoyens et les empêcher d’accéder à de hautes fonctions.
    Mais de qui se moque-t-on ? Merci les réseaux sociaux qui permettent chaque jour, de mettre à nu leurs méfaits et leurs traitrises.
    La liste des personnes visées et de leurs manquements à la loi est tellement longue.
    Exigeons le départ immédiat de tous les députés élus grâce à leurs fortunes détournées et à leurs cercles fermés et influents.
    Le nettoyage doit commencer par le haut – Car les petites mains de la corruptions ne sont actives au sein de la population que elles sont protégées par les grandes crapules du haut.




    0



    0
    Anonymous
    28 novembre 2016 - 22 h 18 min

    Nous savions depuis belle
    Nous savions depuis belle lurette que nous étions exclus de toute considération qui nous est due en tant que citoyens algériens. Voyant les choses venir, telles qu’elles se déroulent sous nos yeux, nous avions pris nos précautions pour assurer notre avenir.
    Nous croyions dur comme fer, qu’une fois la paix « rétablie » en Algérie, il serait de notre devoir de revenir pour y participer à sa reconstruction. Hélas nos tentatives ont toutes échoué car nous n’avions jamais fait partie des groupes et cercles influents.
    Afin de pouvoir vivre dignement, nous avions opté pour la nationalité du pays d’accueil et de ce fait (et malgré notre double nationalité) nous occupons (pour la majorité d’entre nous) des postes honorables et nos familles évoluent dans un environnement sain, pieux et fraternel. Le fait d’être des binationaux ne nous a pas empêchés d’avoir des responsabilités à tous les niveaux. Mais malgré cette réussite notre pays (ou plutôt ses dirigeants !) continuent à nous rejeter , ignorant par là que c’est un très mauvais service qu’ils rendent à l’Algérie.
    La situation qui était la nôtre ne nous permettait pas de s’accrocher à une nationalité et rater le train en marche … celui de sauver une famille et pourquoi pas rendre service à notre pays , au vu de l’expérience accumulée durant des décennies. Car contrairement à ce que veulent faire croire certains, nous portons l’Algérie dans nos coeurs blessés mais vivants. Nous continuons à faire valoir notre appartenance à notre patrie quoi que disent et décident nos détracteurs. N’ont-ils pas peur de perdre leurs places et leurs privilèges ?
    Je peux les rassurer que nous sommes au dessus de leurs calculs de bas étage et nous sommes fiers d’appartenir à ce grand pays qu’est l’Algérie … qui sera nettement mieux portant sans eux.A bon entendeur Salut.




    0



    0
      Delende Cartago
      28 novembre 2016 - 23 h 47 min

      J’ai trois enfants dans votre
      J’ai trois enfants dans votre cas (Rosny, Melun et Limoges). L’Algérie n’est pas leur patrie, c’est leur âme. Ils ne convoitent rien ici. Ils veulent continuer à avoir une patrie c’est tout. Il n’y a plus rien à prendre. Tout a été donné aux enfants des indus dirigeants. La nationalité du pays où ils résident n’est pas une roue de secours. C’est aussi leur patrie. Ils ne sont pas ingrats. Les nationaux de souche? peuh c’est d’abord à voir et vérifier. Ensuite, ils s’en fichent. Cette terre où ils vivent, où ils travaillent, où ils souffrent et où ils ont du bonheur, leur appartient autant qu’au Gaulois Sarkosyx. Ils ne se laisseront pas faire. ils ne laisseront personne la leur prendre. D’autre part , que voulez-vous qu’ils fassent pour ce pays, l’Algérie, ils ne veulent pas d’eux ni de ce qu’ils peuvent créer ici. Ils inventent des lois pour les exclure et garder tout pour eux et leurs enfants. Vous dites  » ignorant par là que c’est un très mauvais service qu’ils rendent à l’Algérie » Mais non, ils n’ignorent pas cher anonymous 23:23. Ils savent parfaitement. ils savent parfaitement ce qu’ils font et ce qu’ils veulent. Ce ne sont malheureusement pas des ignorants.




      0



      0
      Mimi
      29 novembre 2016 - 0 h 14 min

      Ya khouya tu as choisi on ne
      Ya khouya tu as choisi on ne peut te faire confiance car tu as déjà penché vers l’autre.




      0



      0
        Delende Carthago
        29 novembre 2016 - 11 h 04 min

        ****** Ce message répond d
        ****** Ce message répond d’abord à celui de Mimi de ce jour 0:14, mais aussi est en quelque sorte la suite de celui fait en réponse à Anonymous hier 28/11 23:18
        **** Désolé l’ami, il n’ a pas choisi. Il a été contraint d’une façon ou d’une autre, à un moment ou un autre. Ceux qui ont FAIT UN CHOIX C’EST pendant la guerre ou à l’INDEPENDANCE. Ils subissent ce que leur laisse la situation politique et économique et les lois élaborées par des indus-occupants et indus dirigeants. Il y a des millions de binationaux (j’ai 3 enfants dans ce cas). On ne leur a pas permis de travailler, malgré leur compétence et leurs diplômes ils se sont tirés en France pour vivre. Des binationaux, il y en a en Espagne, au Canada, en Allemagne etc. Ils ne sont pas les seuls habitants d’un pays à émigrer vers un autre. Dans la seule région Europe-Asie centrale 32 millions de migrants pour la seule année 2013. Ils ont envoyé 36 milliards de $ dans leurs pays d’origine et contribuer au développement économique de leurs pays. Le Moyen-Orient et l’AFN (Algérie, Maroc, Tunisie) donnent 30 millions de migrants vers les autres pays (Europe et Amériques). Tous fuient leur pays pour des raisons différentes : humiliations, persécutions religieuses, humiliations, inégalités, misère, chômage endémique, exclusions, guerres. Rares sont ceux qui s’arrachent à leurs patries, leurs familles, leurs lieux de naissance et d’enfance, leurs amis, leurs parents âgés, leurs souvenirs … pour des motifs futiles comme : recherche d’une vie meilleure, culturels, fantaisie! Ils souffrent de la séparation et nous avec. Ce sont tous nos enfants, nos compatriotes. Les Juifs du monde entier sont des citoyens israéliens en instance. Ils peuvent à n’importe quel âge, de n’importe quel pays, parlant n’importe quelle langue, n’importe quelle compétence (ou incompétence) professionnelle peuvent émigrer et ne font l’objet d’aucune discrimination ou exclusion. Dès leur arrivée en terre occupée, ils entament les procédures de régularisations et d’embauche immédiate sont engagés. Aucun nouveau citoyen israélien n’est assimilé à un traitre. Après on service militaire il ira dans Tsahal tuer des Palestiniens. Nos émigrés eux, outre le fait qu’ils n’ont plus de patrie puisque la constitution en fait presque des parias, en France, ils n’ont le statut de citoyens que du bout des lèvres. Ils n’ont pas fait le choix délibéré, à tête reposée et économiquement confortable de partir. Le pouvoir (…) et son parlement (…) s’évertue à les exclure davantage par des lois-maison et les faire passer par contumace et par anticipation pour d’éventuels félons avec une présomption de trahison suspendue au-dessus de leurs têtes. C’est ainsi que le pouvoir veut que nous considérions nos émigrés. Diviser pour régner. De quel droit jugez-vous un binational d’être indigne de confiance? Que vous ont-ils faits, qu’ont-ils fait contre les pays? De telles personnes qui sont supposées être indignes de confiance vivent aussi avec nous, ici. Ils peuvent être nos voisins, nos amis, nos dirigeants, et ça vous le savez-bien. C’est ainsi Mimi que vous êtes tombés dans le piège de ceux qui veulent nous diviser, pour mieux s’accaparer des richesses du pays à leur profit et leurs descendants. L’Algérie ne nous appartient pas et n’appartiendra qu’à leurs enfants. Et vous, Mimi, n’avez-vous jamais dans un accès de colère crié votre désapprobation et dit « si je pouvais aller ailleurs, j’irai et je ne reviendrai plus »? Impossible que ce soit non. Revenez avec votre peuple. Ne restez pas du même côté que ceux qui le frappent dans le dos. Et qui vous attendent au coin de la rue. Et la dame du PT qui a fait du zèle pour allonger la listes des postes inaccessibles aux binationaux est-elle digne de confiance? Pour moi JAMAIS. Dès la création de son parti, elle a défendu au nom de la démocratie, le pari islamiste qui allaient faire au moins 200 000 morts. Salutations et bon courage, Mimi. Votre commentaire très court, est véritablement plus violent que l’article 51 ou je ne sais plus quel N° il a maintenant. Celui du « Parlement » excluait les binationaux, mais votre commentaire en plus, les condamne sans preuve et sans jugement pour trahison présumée. Salutations et bon courage, Mimi.




        0



        0
        Hassan
        29 novembre 2016 - 13 h 48 min

        Mimi, tu sait trés bien que
        Mimi, tu sait trés bien que ceux qui ont trahis le pays, qu’ils l’on vendu 50 fois depuis 50ans aux Francais aux Americains aux Qataris et autres prédateurs se sont tous Les arrivistes au pouvoir, les voyous du Pouvoir, qui ont donné des marchés Faramineux des contrats a tout va, ceux qui ont meme vendu des marchés qui n’existent pas, qui ont récupéré des fortunes colossales, qui achetent le gros immobilier a Paris Dubai, Marbella, Alicante, et Miami, qui ont laissé le peuple dans une grande misère économique et intellectuelle, qui font maintenant du Gros Populisme, ceux qui se sont expatriés ont fui le chaos que ces meme arrivistes on provoqué en Algerie et qui accueillent dans leurs salons les bourreaux du peuple Algerien, Ils ont mis l’Algerie a genoux, et demain ils iront se réfugier chez leurs Colons, Du gros POPULISME, Car ils n’ont plus rien a raconter au peuple…

        PS Chiche Ils dégagent Les doubles Nationaux en poste actuellement,




        0



        0
      rachid505
      29 novembre 2016 - 0 h 15 min

      C’est partout comme , si tu
      C’est partout comme , si tu crois que tu peux être députe ou maire en France sans faire partie d’un cercle spécial tu te met le doigts dans l’œil , (quelques exception comme Fadela Amara ou Rachida dati pour faire croire au mérite)

      mais personnellement j’ai confiance au développement de l’Algérie et du Maghreb en général car il y’a une jeunesse formidable la bas grâce a la forte natalité de ces dernière année et ce sont ces generations locale qui devront bâtir le Maghreb moderne de demain et ils ont toute les compétence , l’intelligence , la formation pour le faire.,

      quand a nous , nous devons etre concentré sur l’Europe car nous y vivons et surtout nous ne sommes pas a plaindre car beaucoup de maghrébins reverraient de vivre en Europe et etre citoyen européen




      0



      0
    argaz
    28 novembre 2016 - 20 h 45 min

    celui qui possédé la
    celui qui possédé la nationalité française ne remit jamais ses pieds dans ce bled




    0



    0
      AKLI de Ath Amran
      6 décembre 2016 - 0 h 23 min

      Mon cher Argaz, si vous
      Mon cher Argaz, si vous pensez ca vraiment c’est que vous n’avez rien compris à l’Histoire (avec un grand H).
      Bref cela est sûr que vous n’avez rien pigé….
      Mais je parie ce que vous voulez que si on vous propose n’importe quelle nationalité vous ne direz pas NON.
      Entre nous avoir une nationalité autre que celle de nos parents , est une richesse extraordinaire.
      Regardez autour de vous et essayez de comprendre que le monde d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier où chacun se terrait chez lui de peur d’être dérangé dans ses us et coutumes.
      Le monde a évolué et vous ? Pas encore ? et c’est pour quand ?
      A moins que vous soyer envieux de ceux qui ont eu cette opportunité et ils le méritent bien.
      Quand on voit des jeunes qui acceptent de se marier avec des vieilles de l’âge de leurs grand-mères , rien que pour prétendre à la nationalité du pays d’accueil ,on aura tout compris qu’on vit dans un monde qui ne peut être compris que par ceux qui souffrent.
      Et pour finir ce bled dont vous parlez est le bled de mes parents et mes aïeuls qui ont donné leur sang pour que nous soyons libres de nos actes , mais hélas au moment où le monde avance et regarde vers le haut et vers l’avant, des crétins pseudo – nationalistes viennent s’arroger le droit d’interdire au meilleurs enfants de l’Algérie d’y mettre les pieds.
      Je ne sais pas si vous me comprenez ? Je ne le pense pas !! A bon entendeur Raus comme disent les allemands.




      0



      0
    Anonymous
    28 novembre 2016 - 20 h 39 min

    De toutes les manieres on a l
    De toutes les manieres on a l’habitude de la division ,on avait les ayants droits et ceux qui n’avait pas droits,maintenant c’est la méme chose avec cette loi.




    0



    0
    OMAR
    28 novembre 2016 - 19 h 02 min

    NI ORIGINE NI NATIONALITE
    NI ORIGINE NI NATIONALITE DES PARENTS CE QUI COMPTE C’ EST LA REGION!!!!

    SEULE LA VRAIE DEMOCRATIE GARANTIRA L’ EQUITE ET LA PERENNITE DES INSTITUTIONS

    QUAND CEUX QUI LES DIRIGENT N’ ONT QU ‘UN PARCOURS SUIVI DE DISPARITION…

    go




    0



    0
    Bi-National
    28 novembre 2016 - 18 h 24 min

    C’est pour ces raison de
    C’est pour ces raison de denigrement qu’on n’hesited à rentrer au pays…sand compter les prox des billets et tout le reste…Nous somme tois frere et egaux, que tj vis a Batna ou à Montreal…




    0



    0
    kasbadji
    28 novembre 2016 - 17 h 51 min

    Double allégeance, manger
    Double allégeance, manger dans plusieurs râteliers, un animal qui n’hésite pas à piocher dans la partie du râtelier du voisin, sachant que l’animal voisin n’a que son foin à manger, comment on appeler cela : Avoir un gros ventre. Que ceux qui ont choisi d’être Français réussissent en France, çà fera plaisir . « Mon cher, soyez mousquetaire ou abbé, soyez l’un ou l’autre, mais pas l’un et l’autre, reprit Porthos. Tenez, Athos vous l’a dit encore l’autre jour : vous mangez à tous les râteliers. » (Alexandre Dumas – Les trois mousquetaires).




    0



    0
    Comédie
    28 novembre 2016 - 17 h 43 min

    Maintenant qu’il se sent bien
    Maintenant qu’il se sent bien protégé des binationaux, le clan d’Oujda, hommes femmes, enfants, ascendants, beaux parents, amants, maîtresses et bien à l’abris derrière ses hautes fonctions réservées, ses super villas, ses comptes en banque dont il ne connait même pas le montant, il se livre à l’opération corollaire nécessaire qui la suit. La protection et la clôture de l’Algérie pour non pas les générations algériennes futures, non, mais pour la génération clanesque (j’ai inventé ce mot, la colère me fait devenir académicien), celle qui descend ou descendra du clan. Tous les postes et hautes fonctions sont barricadées pour les descendants clanesques. Emplois subalternes et harga pour le reste des manants que nous sommes.




    0



    0
    Anonymous
    28 novembre 2016 - 16 h 56 min

    C’est l’origine algérienne
    C’est l’origine algérienne qui doit être prise en considération et non la double nationalité, le clan d’Oujda s’est protégé car il n’est pas d’origine algérienne comme les Saîdani et consorts qui doivent être interdits d’occuper des fonctions stratégiques politiques, économiques entre autres. Les binationaux algériens d’origine doivent avoir le droit d’occuper toutes les fonctions sans exception, pourvu qu’ils soient algériens authentique d’origine.




    0



    0
      anonyme
      28 novembre 2016 - 17 h 47 min

      c’est la loi du clan ; aucun
      c’est la loi du clan ; aucun amendement proposé ne passera ;
      un jour après le départ de ce clan ,les choses reviendront à l’endroit et l’origine algerienne sera la seule prise en considération;
      le manque de vigilance des décideurs est responsable de beaucoup de situations ubuesques de ce type .
      gageons que le fleuve Algérie finira par reprendre son cours originel , sans intempérie souhaitons le .




      0



      0
      anonyme
      29 novembre 2016 - 6 h 39 min

      même pour les 15 postes visés
      même pour les 15 postes visés par l’excusion aux bi et multi nationaux , on donne 6 mois pour régler leurs comptes à certains responsables en poste irréprochables ;le clan a besoin de se renforcer ;il a eu quelques difficultés l’été dernier à remplacer des ténors au haut niveau de l’Etat ;
      il fallait accuser de rage tous les « chiens » sacrifiés .




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.