Maroc : le FMI prévoit un ralentissement de l’économie en 2016

Les 3,47 milliards de dollars de crédit accordés par le FMI n'ont servi à rien. D. R.

La croissance de l’économie marocaine devrait ralentir en 2016 pour se situer entre 1,5 et 2%, a indiqué, jeudi dernier, le Fonds monétaire international (FMI), en mettant en garde contre la hausse du chômage qui reste particulièrement élevé chez les jeunes.

La croissance en 2016 subira les effets d’une «mauvaise campagne céréalière et de la relative faiblesse de l’activité non agricole», précise le FMI dans un communiqué diffusé à l’issue d’une mission de consultations sur l’économie du Maroc menée au titre de l’article IV des statuts du Fonds. Le FMI relève que si la croissance devrait se redresser en 2017, elle restera cependant sujette à plusieurs risques importants liés à un possible recul de «la croissance dans les pays avancés et émergents, aux prix de l’énergie et aux tensions géopolitiques dans la région».

En 2016, le déficit des transactions extérieures courantes devrait s’accentuer à 2,9%, notamment du fait de la hausse des importations de biens d’équipements et de produits alimentaires ainsi qu’à la baisse des prix de phosphate, selon les prévisions du FMI.

Les réserves internationales du Maroc devraient atteindre 6,8 mois d’importations. Le Maroc, qui a bénéficié de la baisse des cours de pétrole, en réduisant son déficit budgétaire «lui reste beaucoup à faire pour atteindre une croissance élevée, soutenable et mieux partagée», relève l’institution de Bretton Woods.

 «Le chômage, surtout celui des jeunes reste élevé», constate le FMI qui recommande au Maroc d’accélérer la mise en œuvre des réformes économiques pour accroître les gains de productivité et soutenir la création d’emplois. «Les priorités sont notamment d’améliorer la qualité du système éducatif, le fonctionnement du marché du travail et le taux d’activité des femmes», préconise-t-il.

Au plan financier, le FMI, souligne qu’il conviendrait de continuer à réduire la concentration des crédits et à accorder une attention particulière aux risques associés à l’expansion des banques marocaines en Afrique.

Le FMI a accordé en 2016 une nouvelle ligne de crédit de 3,47 milliards (mds) de dollars au Maroc pour atténuer les facteurs de sa vulnérabilité budgétaire. Cette ligne de crédit est la troisième octroyée au Maroc depuis 2012. Les deux premiers accords de crédits portaient sur des montants de 6,2 mds de dollars et 5 mds de dollars.

R. E.

Comment (19)

    Alilapointe59
    4 décembre 2016 - 12 h 44 min

    Ici c’est AP ou MP,
    Ici c’est AP ou MP, franchement chacun c problème, on s’en fou de ce qui se passe au Maroc, certes on les aimes pas mais nous leurs souhaitons pas les malheurs du monde aussi.




    0



    0
    momo
    3 décembre 2016 - 17 h 31 min

    franchement avec le froid et
    franchement avec le froid et l’hiver à nos portes je me suis poser la question comment nos voisions de l’Ouest se chauffent car avec une capacité de production électrique installée de 8000 MW et une consommation de moins de 1 milliards M3 de Gaz par an c’est vraiment de l’indigence énergétique. j’ai découvert que la bonbonne de gaz fait des ravages même chez la classe moyenne pas de chauffe bains beaucoup de hammam public chauffés au bois. La clim est un luxe inaccessible. c’est vraiment la misère et dire qu’ils nous vendent ce pays qui se chauffe « au KANOUN » comme le plus moderne et le plus industrialisé. Si demain ils posent la question à leur habitants des frontières s’ils veulent rester marocains ou devenir algériens, je pense qu’ils hésiteront pas un instant ils seront algériens. A titre de comparaison / 4500 MW et consommation de gaz de 4 milliards par an pour la Tunisie avec 12 millions d’habitant/ pour l’Algérie c’est 17000 MW et 40 milliards de M3 de GAZ par an.




    0



    0
      Anonymous
      4 décembre 2016 - 6 h 37 min

      C’est aussi cela le PARADOXE
      C’est aussi cela le PARADOXE MAROCAIN. Pour preuve la presse propagandiste inféodé au Makhzen parle du matin au soir de ce fameux TGV pour 2018, alors que tout le monde sait que 80 pour cent de la population rurale marocaine (soit environ 16 millions) continuent a se déplacer a dos de mulet quand ils ont la chance d’en avoir un.




      0



      0
      DJAMEL
      4 décembre 2016 - 22 h 48 min

      UN PEU DE DECENCE STP JE
      UN PEU DE DECENCE STP JE DIRAI PAS PLUS ….




      0



      0
    Badreddine
    3 décembre 2016 - 13 h 46 min

    Il suffit de lire le dernier
    Il suffit de lire le dernier Rapport (2016) du PNUD sur les IDH (Indices de developpement Humain) et sa 128e place sur les 167 pays indexés pour comprendre la mal profond qui ronge le peuple marocain et les risques d’implosion sociale qui gettent ce pays malgre la propagande des medias du Makhnez qui ne cessent de dire que tout va bien au Maroc.




    0



    0
    Mansour
    3 décembre 2016 - 12 h 25 min

    Le fils du Glaoui H2 est
    Le fils du Glaoui H2 est suffisamment astucieux pour redresser la courbe. Il lui suffit de legaliser le Hashich pour augementer ses recette et surtout maintenir ses sujets dans leurs etat de soumission tout en encourageant les jeunes filles marocaines a aller exercer le plus vieux metiers du monde a travers la planete tout en exigeant de continuer a rappatrier leurs recettes du tapinage qui deja represente actuellement pas moins de 8% du PIB du Makhzen




    0



    0
    AOMAR
    3 décembre 2016 - 12 h 15 min

    UN PAYS QUI CONTINUE A
    UN PAYS QUI CONTINUE A CREUSER MEME EN AYANT TOUCHE LE FOND. C’EST AUSSI CELA LE MAROC DES PARADOXES AVEC A SA TETE UN ROITELET QUI EST DEVENU ET 15 ANS LA 7eme FORTUNE MONDIALE ET LE 1ere EN AFRIQUE SANS QU’AUCUN DE SES SUJETS NE TROUVENT QUOI REDIRE.




    0



    0
    RasElHanout
    3 décembre 2016 - 12 h 10 min

    Quoi de plus naturel pour une
    Quoi de plus naturel pour une economie sous perfusion qui ne survit que grace aux dons et prets en plus du Hashich, du tourisme sexuel et de la prostitution qui sont les seules sources de financement d’un pays ou le Roitelet decide de tout et en vrai « Chef d’Etat » sans jamais avoir ete elu. C’est ce qu’on appelle une narco-monarchie absolue selon le modele des feodales monarchies arabes.




    0



    0
    HANNIBAL
    3 décembre 2016 - 11 h 38 min

    Nos gusgus sont les
    Nos gusgus sont les courtisans du grand Sultan ; qui les fera visiter la fabrique de Loukoums empoisonné ; ; ils sont les derviches les futurs Vizirs d’erdog ane le donmeh qui réve d’empire Otoman et eux dans sa cour avec un chapelet a la main dès leur retour soyons sur nos gardes ces kouroughlis vont nous nourrir de fatwas a la stambouliote …!!!




    0



    0
    Fayçal Ché
    3 décembre 2016 - 9 h 06 min

    Voilà pourquoi en 2025 : le
    Voilà pourquoi en 2025 : le makhzen disparait ou bien il consacre la RASD indépendante.
    On avait raison depuis 1973.




    0



    0
    Jean_Boucane
    3 décembre 2016 - 3 h 00 min

    Et pourtant la propagande
    Et pourtant la propagande Makhzeniste fait de ce pays un puissant qui est en train de manger l’Afrique… et dire que des marocains le pensent vraiment!!! Vous savez quand on fait 1% de croissance à 3% les meilleures années, il ne faut pas s’attendre à grand chose, surtout que la population grimpe rapidement… sans parler de l’insécurité grandissante, les salafistes et les tcharmils sont en train de faire la loi dans les grandes villes marocaines… en Algerie aussi il y a plus de violence mais comparer au Maroc on est limite en paix… Par contre, eux ils sont fort médiatiquement pour cacher tout cela, il faut le reconnaître c’est leur point fort!! Et en Algerie quand est ce qu’on va commencer à travailler pour développer la marque Algerie médiatiquement?




    0



    0
      Wallace
      3 décembre 2016 - 9 h 10 min

      Nous ne pouvons caché nos
      Nous ne pouvons caché nos problèmes pour les beaux yeux des autres @ Jean_boucane,cela serait totalement hypocrite envers les citoyens(e) Algerien(ne).




      0



      0
        Jean_Boucane
        3 décembre 2016 - 20 h 23 min

        Tuas raison mon frere! Mais
        Tuas raison mon frere! Mais moi je ne parle pas de cacher mais faire plus de Lobby mediatique autour de la destination Algerie… car les patrons de Volkswagen quand ils sont venus en Algerie, ils ont été impressionné par la potentiel algerien et nos infrastructures!!! Il faut continuer à bosser dans ce sens!




        0



        0
          Wallace
          4 décembre 2016 - 10 h 44 min

          Sorry dans ce cas la frère @
          Sorry dans ce cas la frère @ Jean boucane,je comprend mieux dans quel sens tu voulais t,exprimé et je suis entièrement d,accord avec toi pour un véritable marketing de la destination Algérie…comme par exemple ne plus prendre de photos « sous la grisaille ».




          0



          0
    الهوارية..في فرنسا
    3 décembre 2016 - 1 h 16 min

    Le peuple maroki est
    Le peuple maroki est consentant de que lui fait momo6 le plus riche du monde qui prépare une villa pour le prochain président français




    0



    0
    Anonymous
    2 décembre 2016 - 23 h 28 min

    Ralentissement…?Que dire du
    Ralentissement…?Que dire du freinage et du retropedallage economique?




    0



    0
    anti-khafafich
    2 décembre 2016 - 22 h 57 min

    si nourmal il zon opti por
    si nourmal il zon opti por pijou i rinou, nous nous avons nos volkswagen et merceds benz. Ils nous ont soi disant mis les batons dans les roues pour les marques francaises, alors qu’ils se demerdent avec leurs proxenetes francais




    0



    0
    Yeoman
    2 décembre 2016 - 18 h 45 min

    On en a rien à fichtre. Si
    On en a rien à fichtre. Si leur désire est de crever sous la botte d’un narcotrafiquant doublé d’un proxénète, eh bien, qu’ils crèvent!




    0



    0
    HANNIBAL
    2 décembre 2016 - 18 h 36 min

    Maroc : le FMI prévoit un
    Maroc : le FMI prévoit un ralentissement de l’économie en 2016 ; faut pas s’en faire ca va
    etre compensé par la ruse makhnézienne en inversant la courbe du chomage comme disait leur protecteur francois ; un doublement de la prostitution et le dédouanement des pédophiles ;
    par le cuistre BouffiVI qui encourage ce commerce ; lui meme 1er proxénète et exportateur de toutes les drogues qui existent sur terre ; et d’ailleurs 1er dans tout les indices que l’on ne peut lui envier loin s’en faut ( dans la vie faut pas s’en faire chanson de Maurice Chevalier )




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.