Boutarfa visite des sites pétroliers au Texas

Nourredine Boutarfa, ministre de l’Energie. D. R.

Le ministre de l’Energie,  Nourredine Boutarfa s’est rendu jeudi à Mentone dans l’ouest du Texas où il a visité des sites pétroliers du groupe américain Anadarko. Le ministre a été accompagné lors de ce déplacement d’une délégation du secteur de l’énergie, de l’ambassadeur d’Algérie à Washington, M. Madjid Bouguerra et du président du conseil d’affaires algéro-américain (USABC) Smail Chikhoune.

Le patron d’Anadarko, Al Walker a tenu à souligner au cours de cette visite les longues années de partenariat et de collaboration entre son groupe et Sonatrach. Al Walker a indiqué à ce titre qu’Anadarko allait continuer à investir dans le secteur énergétique algérien et que le climat des affaires en Algérie était favorable à l’expansion des activités des entreprises étrangères.

Premier producteur privé de pétrole en Algérie, Anadarko développe les gisements pétroliers de Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk, situé dans le bassin de Berkine à Illizi. M. Boutarfa a clôturé jeudi sa visite au Texas où il a eu à participer à Houston au forum algéro-américain sur l’énergie, placé cette année sous le signe de la relance de l’investissement américain en Algérie.

La rencontre organisée conjointement par USABC et l’ambassade d’Algérie à Washington a enregistré la participation d’une trentaine de compagnies pétrolières américaines, dont le major Exxon-Mobil, et les groupes Anadarko, Schlumberger, et Halliburton. Le forum a constitué une occasion pour la partie algérienne de présenter les opportunités d’investissement dans l’énergie mais aussi dans d’autres secteurs prometteurs comme ‘agriculture, ‘industrie mécanique, le tourisme et les services.

L’accent a été mis au cours de ce forum sur la sécurité et la stabilité de ‘Algérie, deux conditions fondamentales pour le développement économique d’un pays et la promotion de son environnement des affaires, a souligné M. Bouguerra au cours de ce forum.

«L’Algérie a réussi à démontrer avec succès sa capacité à maintenir en permanence la sécurité de ses vastes frontières avec sept pays voisins», a-t-il dit. «Assurer ce niveau de sécurité exige des ressources financières importantes que l’Algérie a réussi à mobiliser sans être entravée par la baisse de ses revenus à l’exportation», a relevé l’ambassadeur.

R. E. 

Comment (5)

    anti-khafafich
    17 décembre 2016 - 6 h 29 min

    aboyez aboyez bande de
    aboyez aboyez bande de mokokos, surtout n’arrêtez pas




    0



    0
    Anonymous
    16 décembre 2016 - 20 h 29 min

    En effet ça sent le gaz de
    En effet ça sent le gaz de schiste




    0



    0
    Amar MOKHNACHE
    16 décembre 2016 - 17 h 05 min

    CA SENT LE GAZ DE SHISTE…
    CA SENT LE GAZ DE SHISTE………….




    0



    0
    Anonymous
    16 décembre 2016 - 16 h 03 min

    Il commence a m’énerver ce
    Il commence a m’énerver ce Ministre et se mêler dans des affaires qui concerne tous les algériens sans les consulter prend des décisions « cette centrale photovoltaique » il est temps de le changer, surtout on a aussi des bons rapports avec les allemands pour ce truc, et ce n’est pas encore le moment.




    0



    0
      Djamel.maraval
      17 décembre 2016 - 9 h 42 min

      Tais toi imbécile , ignorant
      Tais toi imbécile , ignorant




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.