Belani répond à Defraigne qui fantasme sur un scénario à la syrienne en Algérie

Pierre Defraigne. D. R.

L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, a répondu en termes crus à Pierre Defraigne, directeur général honoraire à la Commission européenne et directeur exécutif du Centre Madariaga-Collège d’Europe, qui vient de publier une tribune faite d’«allégations fantasmatiques» dans les colonnes du quotidien francophone belge La Libre Belgique (http://www.lalibre.be/debats/opinions/apres-alep-l-algerie-opinion-585382d0cd70fa7e37c4c7c7), dans laquelle il prédit un scénario à la syrienne en Algérie. Nous publions la réponse de notre ambassadeur in extenso.

Dans une opinion publiée par votre quotidien, sous la plume de Pierre Defraigne et sous le titre déroutant «Après Alep, l’Algérie ?», l’auteur dénonce l’impuissance de l’Europe faute «d’unité politique et d’une défense commune» et appelle de ses vœux une politique étrangère européenne effective et autonome, le tout saupoudré de références à la responsabilité morale et à l’humanisme européen en omettant au passage, par oubli certainement, de rappeler le traitement «humaniste et moral» qui a caractérisé la gestion de la crise des migrants et réfugiés fuyant les zones de combat en Libye et au Moyen-Orient.

Ensuite, et sans transition, ce «connaisseur des questions européennes» s’essaye à la pratique divinatoire et dresse un parallèle surprenant avec la situation en Algérie, en recyclant les fantasmes néocolonialistes colportés par certains canards hexagonaux, eux-mêmes abreuvés de sornettes vaseuses distillées par un quarteron d’opposants algériens revanchards bien au chaud de l’autre côté de la Méditerranée.

En commettant ce scénario de politique-fiction dont l’absurdité est digne des romans de Kafka, l’oracle autoproclamé Defraigne se prend les pieds dans ses augures réchauffés et étale imprudemment sa méconnaissance de l’Algérie, de son histoire, de sa réalité sociale dynamique et de ses évolutions récentes. 

Il ignore certainement que l’Algérie, forte de l’unité de son commandement et la résilience de son peuple, a mené, il y a plus d’un quart de siècle, sa propre guerre contre le terrorisme et l’extrémisme violent – dont elle est sortie victorieuse –, a tourné définitivement cette page sombre de son histoire pour s’engager résolument dans un processus démocratique irréversible, garantissant la stabilité du pays, le fonctionnement normal et ordonné des institutions de la République, le développement économique et la justice sociale.

Il ignore également que les changements opérés dans toutes les sphères de la vie politique, sociale et économique en Algérie ont trouvé dans la révision de la Constitution en 2016 un point d’ancrage et un socle pour sanctifier le caractère républicain de l’Algérie, consacrer le principe de la réconciliation nationale et transformer la société algérienne dans sa diversité linguistique et ethnique et à travers les sensibilité politiques qui s’y expriment librement, en rempart contre le terrorisme et les idéologies obscurantistes.

Il ignore, enfin, que l’Algérie, forte de ses institutions républicaines et de sa culture démocratique, fruit d’un long processus de maturation interne, a toujours joué un rôle pivot dans la stabilisation de la région. Elle le fait d’abord pour elle-même, étant consciente que son développement et sa sécurité dépendent autant de sa solidité interne que de la stabilité de son environnement régional ; elle le fait aussi pour la sécurité et la quiétude de l’Europe, un voisinage qui n’a jamais eu à faire face, y compris durant la décennie noire, à des flux de réfugiés en provenance de l’Algérie et qui a de tout temps loué l’efficacité et la coopération des services de sécurité algériens pour déjouer les actions terroristes en Europe.

L’Algérie, forte de la résilience de son peuple, de la solidité de son front intérieur, de la robustesse de ses institutions dont une armée républicaine qui constitue un bouclier et un rempart contre tous ceux qui nourrissent des visées attentatoires à la sécurité et à la stabilité du pays, saura, encore une fois, faire ravaler ces allégations fantasmatiques indécentes et immorales comme elle a su, par le passé, faire taire les prophètes de malheur et les imprécateurs qui se recrutaient parmi les mystificateurs malfaisants du «qui tue qui» durant la résistance héroïque du peuple algérien contre les hordes terroristes ou, plus récemment encore, parmi les apprentis-sorciers et autres dames patronnesses du soi-disant «printemps arabe».

Amar Belani
 

Comment (66)

    colonel AMIROUCHE
    18 décembre 2016 - 21 h 06 min

    ANAREZ WALA ANEKNU.
    ANAREZ WALA ANEKNU.

    jokerpic
    18 décembre 2016 - 16 h 32 min

    Les belges en generale ont
    Les belges en generale ont toujours posés les thèses de l’extreme droite .Il ne faut pas s’en étonné et ont toujours étés limites racistes quand ont sait ce qu’il ont fait en Afrique noir .

    C’est scandaleux un Algerien qui devait épouser une belge avec tout ces documents en règle c’est vue refusé sont visa , il lui ont demandé l’ensembles des documents ( échanges de mails ,RDV a la mairie , photos etc… ) et malgré le faite que le jeune homme a tout fournis ( atteinte a la vie privé ) il se voit refusé le visa n’est ce pas du racisme flagrant .

    Que faut t’il attendre d’un gouvernement pareille ? que devient ce jeune homme après une telle humiliation ?

    NOOR ELDJAZAIRI
    17 décembre 2016 - 22 h 33 min

    iLS L ONT EU IN THE BABA en
    iLS L ONT EU IN THE BABA en Syrie ils esperent foutre la merde chez nous.LE gENERAL GIAP avait raison les colonialistes sont de mauvaia eleves. ils ne trouveront aucun Algerien qui se mettront de leur cote pour combattre dautre algeriens Meme pas ceux du MAK COMME L ESPERENT le sioniste BHL et ses maitres faschistes. L es ALGERIENS ON SE BOUFFE ENTRE Nous mais des qu un etranger essaie de rentrer entre nous pour semer la zizanie on fait l union sacree on le fout dehors puis on recommence a se bouffer entre nous .nous on lave le linge en famille aucune de faire ce que vous avez fait en Lybie ou en Syrie.A bon entendeur salut.

    Le Direct .
    17 décembre 2016 - 21 h 25 min

    Ce Déchet Humain , ce moins
    Ce Déchet Humain , ce moins que rien , ce Voyoucrate par excellence ce nommé Pierre Defraigne qui vient de vomir son Venin malgré lui , Je voudrais juste lui dire que Le Peuple Algérien sait bel et bien que toi et tes semblables Racistes , Haineux , Xénophobes , Anti-Arabe et Anti-musulman que vous rêvez de jour que de nuit que L’Algérie s’enflammera pour devenir cendres , mais ce que ce sous-chien nommé Pierre Defraigne ne sait pas que se sont ces déclarations et celles des journaleux Marrocos , celles des sionistes et d’autres Pays occidentaux que tout Le Monde connait qui d’ailleurs n’est un secret pour personne , nous donnent de plus en plus de Force pour aimer , pour Protéger , pour Sécuriser , pour immuniser notre si chère ALGÉRIE et pour finir je dirais à ce CHIEN de Pierre Defraigne qu’un Mouton ne deviendra jamais un Loup et que Celui qui s’est brûlé en mangeant trop chaud souffle même sur un morceau froid et n’ajoutez pas à vos maux un remède pire que le mal.Vive L’Algérie et Vive Le Peuple Algérien

    zak
    17 décembre 2016 - 21 h 16 min

    S.V.P,arrêtons de faire de la
    S.V.P,arrêtons de faire de la pub pour n’importe quel vieux schnock,ce vieux croûton ne mérite même pas qu’on parle de lui.
    j’ai remarqué que ces derniers temps les scénarios catastrophes concernant l’Algérie sont nombreuses ,après les séries américaines ,les journaux britanniques,voila ce vieux débris sorti tout droit d’une maison de retraite ,nous souhaite de sombres jours,,,,

    pro gouvernement
    17 décembre 2016 - 18 h 49 min

    L’Algérie ne tombera jamais
    L’Algérie ne tombera jamais dans un scénario libyens ou Syriens eux-mêmes irakieni rien pour la simple et unique raison que l’Algérie est vacciné contre les terroristes que vous financer et que vous soutenez maintenant à force de jouer avec le feu il y a toujours un retour de flamme d’ici l’été prochain l’Europe va plonger dans le terrorisme parce que tous ces terroristes vont revenir en Europe et oui qui joue avec le feu qui brûle donc les rosbif mangeur de porc les français homosexuels mariage pour tous les Espagnols c’est chien de chorizo et les ritals c’est bouffeurs de spaghetti c’est bientôt votre tour votre peuple va subir le terrorisme que vous financer et que vous soutenez ça va vous faire tout drôle quand les bombes vont exploser chez vous et avec votre penne diction une chose est sûre Bachar il vous l’a bien (…) et le peuple algérien j’imagine même pas ce qu’il va vous mettre bande de mangeurs de rosbif bande de chiens couleur cochons pour ressembler à vos frères que vous mangez les ports un porc qui mange son frèreGecy87px5e

    co5
    17 décembre 2016 - 15 h 32 min

     » la résistance héroïque du
     » la résistance héroïque du peuple algérien contre les hordes terroristes  » a permis au président d’assoir la politique qu’il a soumis par référendum à ce peuple.son départ (Président) ne peut on aucun cas « mettre » le pays comme le souhaite ce sénile larbin de l’oncle Sam car le peuple algérien possède en son sein une relève imbue de ses origines et respectueuse de ses ancêtres qui ont mis out une certaine « puissance.

    offf
    17 décembre 2016 - 13 h 53 min

    La vraie question est
    La vraie question est pourquoi cet inculte belge ou tout autre alarmiste de son niveau suggèrent-ils le chaos lorsque notre Président arrivera à terme de son mandat ? Évidemment que la fin politique de notre Président n’est pas la fin de l’Algérie. Alors que suggèrent-ils par ces déclarations ? L’épisode de la scission belge entre Flamants et Wallons n’est-il pas plus alarmant pour cet énergumène ? N’est-ce pas un top départ à quelques troubles pré-organisés du type de ceux auxquels on a assisté à travers le monde sous la houlette des interventionnistes qui opèrent en Syrie ? Si oui qui seront les opposants de l’après Boutefika savamment choisis et probablement déjà formés ? Useront-ils des mêmes mécanismes auxquels plusieurs pays ont succombé pour notre pays, tels l’exacerbation entre communautés ou un fait divers malheureux comme déclencheur de révoltes populaires à l’image de la Tunisie voisine ? Non l’Algérie a passé ce genre de « tests » et n’a pas flanchée. La méthode utilisée contre Erdogan lors du putsch raté me semble être celle qui conviendrait le mieux à notre pays pour ces faiseurs de roi tantôt, dictateur demain aux grès de leurs intérêts. Nous sommes prévenus, les services de sécurité aussi. De mon avis personnel, un trublion du type de Nekkaz, aussi inoffensif soit-il aux premiers abords, me semble au plus haut point suspect. Premièrement à cause du moment où il est apparu sur la scène : troubles dans le monde sous forme de contestations. Le lieu d’où il vient : l’étranger. Ses méthodes de contestations : par l’étalage du linge sale aux yeux et aux vues de tous, y compris en France où lui-même devrait savoir le poids du lobby anti algériens. Les interventionnistes n’ont certainement pas encore dit leur dernier mot dans cette guerre qui ne dit pas son nom. La retraite des terroristes du théâtre syrien, la poudrière libyenne, le cas malien et les forces obscures qui sévissent à la périphérie sud de notre pays, au Niger ou en Mauritanie et plus au sud encore sous la houlette des CCPG, du Maroc et de leurs alliés occidentaux, sont autant de signes qui ne trompent pas. L’asphyxie économique étant un moyen comme un autre de faire plier un gouvernement dont les médias à l’ordre ne cessent de répéter qu’il aurait acheté la paix sociale jusque là, faisant fi de toutes les avancés réalisées et des indices macro économiques au moment de la contestation en Tunisie ou en Libye sous Ben Ali ou Kadhafi par exemple. Après avoir crée le chaos à nos frontières, ces derniers semblent irrités,impatients de le voir s’étendre en Algérie. Combien d’articles et de débats pour expliquer comment ce grand pays d’Afrique n’a pas succombé aux chants des sirènes le printemps coloré venu… Ce belge n’est pas le seul à avoir distillé ce genre de propos. Ils sont tout un réseau international à l’image de celui qui avait été proposé à Roland Dumas pour la Syrie en Angleterre. Doit-on leur rappeler les dépenses faramineuses consenties par notre pays pour maintenir la stabilité suite aux « interventions hasardeuses » de certaines capitales sans aucun droit international ? Ils le savent très bien, ils regrettent que ces dépenses n’aillent pas toujours dans leurs complexes militaro-industriels. Leurs médias aux aguets exploitent le moindre fait divers pour l’extrapoler et en faire un plat pour nourrir les vautours qui attendent patiemment notre chute et enfin venir nous dévorer. Il n’y a qu’a regarder les titres quotidiens sur notre pays dans les médias étrangers pour finir de se convaincre que ces criminels n’en ont pas fini avec leur plan de remodelage oriental. Notre pays fait face à plusieurs défis en même temps. Probablement un tournant capital dans son histoire depuis notre indépendance. A nous, aux nôtres de ne pas nous décevoir et laissons les oiseaux de mauvaise augure s’entredévorer et souhaitons-nous un électrochoc constructif afin de poser les bases de l’Algérie de demain, moderne, autosuffisante et leader comme elle aurait dû l’être sans les bâtons dans les roues de notre histoire.

      Anonymous
      17 décembre 2016 - 14 h 21 min

      Très bonne analyse merci.

      Très bonne analyse merci.
      En effet, tous ces scénarios catastrophes à l’encontre de l’Algérie qui leur est restée au travers de la gorge, n’est qu’un souhait profond que les charognards occidentaux expriment, et donner des idées aux terroristes locaux qui certes ont été mis à genoux, mais peuvent toujours faire du mal à notre pays. Pour moi c’est un message claire, un appel, une supplications envers les terroristes locaux algériens soit disant repentis ou ceux qui sévissent encore de reprendre du service contre leur propre pays, en leur promettant du renfort et de l’aide impérialo sioniste, ces charognards siono impérialistes n’ont pas accepté leur défaite cuisante en Syrie. Chose révélatrice que ces charognards soutiennent Deash en Syrie, c’est que pendant que les armées syriennes et russes triomphaient contre les terroristes made in israël et Usa, deash comme par hasard avait réapparu à Palmyre pour détourner et désserer l’étau sur les terroristes d’Alep qualifiaient d’opposants.
      Les seuls saluts de l’Algérie son l’unité de son peuple et surtout le départ du clan d’Oujda et à leur tête Bouteflika qui causent problème en Algérie et empêchent son développement économique, politique, et l’alternance d’un pouvoir démocratique.

      juste
      17 décembre 2016 - 15 h 10 min

      salam, l’article et les
      salam, l’article et les postes que je lit me rassure moi le simple citoyen. c’est la réponse très intelligente de tout un peuple, un diplomate de l’états, un journaliste et un peuple très soucieux pour son pays. c’est vraiment un plaisir pour tout Algérien digne de ce nom. merci AP pour l’article et le bon travaille informative et merci pour les postes de qualité des lecteurs. allah y kalascoum inchallah.

      Belkaid Samira
      18 décembre 2016 - 5 h 20 min

      Je vous aime.
      Je vous aime.

      Gaouar
      18 décembre 2016 - 10 h 54 min

      La déclaration de notre
      La déclaration de notre compatriote Samira était si agréable qu’il fallait lire votre post. La curiosité pour comprendre. Votre post est plus qu’intéressant. D’ailleurs Rachid Nekkaz est une question qui reste posée, il n’a pas porté plainte contre l’état algérien, sa femme est elle-même une publiciste (on l’a vue pour les événements des indignés en Espagne). Ce passage vers le complet anonymat est très suspect, vous avez raison. Une chose est sure : si jamais il est avéré que Nekkaz est un agitateur anti-Algérie, le retour en France risque de ne pas être une bouée de sauvetage. Il existe des franco-algériens qui voient d’un mauvais regard les agitateurs et les les créateurs de trouble. Ce Nekkaz est une énigme devant être résolue.

    Karamazov
    17 décembre 2016 - 13 h 31 min

    @ Ya si anonymous, Moua, je
    @ Ya si anonymous, Moua, je ne suis l’ambassadeur de personne, et je ne me trompe que sur mon propre compte et à mes frais. Je préfère être banni que de suivre un cortège de laudateurs maniaco-hystériques. Ayavava! A ce que je vois on ne peut pas placer un couac salvateur dans cette euphonie autocongratulationniste. ? Matze3fouch, ow ! Ya pas que le ridicule qui ne tue pas, l’autocritique et un peu de lucidité aussi. 3laballi, en envoyant mon post, que j’allais être couvert de volées de bois vert que les gardiens de l’orthodoxie et des louanges allaient déverser sur ma pauvre pomme. Loukane c’était d’eux qu’il s’agit, ya sidi j’aurais compris leur zèle et je serais sorti casqué. Trop de mousse tue la mousse ! L’ambassadeur khessar ga3 le chargement du chwari. Mena ghir que de la pommade et de l’autre coté que du poil à gratter. Il ne faut oublier que la mousse tâche aussi. Un chanteur kabyle chantait : « matchi d’echlaghem id argaz » la moustache ne fait pas l’Homme. Hna ga3 des patriotes ya khwani. Le patriotage hadda n’est l’apanage de personne, ya Sidi ! Ce n’est kamim pas dans le ring qu’on se maquille, ow ! On n’est pas obligé de se tirer des balles dans les pieds en répondant à Defraigne. Il faut reconnaitre que Belani khessar ga3 le montage ta3 la mayonnaise hadik à propos de l’Algérie. Win rak rayeh ya Assad, il a dit lui. Ce que je voulais dire à Monsieur Belani, c’est Matfeyeq-houmch el gheyourine hadouk. Ihesdouna ya mhaynek ! L3ebha football, en souplesse ya kho ! kouwar wa3ti le3war. Il lui eût suffi d’informer sans glorification ni apothéose. Hewa, son envolée lyrique, tgoul Deryassa igheni « khoud el meftah ». Bezzef !

    Bessah yakhi doka nous sommes ontarnous kane, yek ? Mais on nous regarde. Ana hebit jost engoul zorna hadi en hommage à notre Algérie, ce n’est pas là qu’il faut la jouer. Pour la consommation locale à la rigueur ça eût passé, mais iboumbi fetorse ta3ou à Bruxelles non ! Hna 3labelna ga3 que nous sommes la plus grande démocratie de la planète que les pays occidentaux jalousent à la folie, qu’on a terrassé l’hydre, contredit Cassandre, fait oublier notre dépendance aux hydrocarbures, fait de notre pays la Silicone Valey de l’Afrique, sans évoquer ici tous les défis que nous avions tenus et que nous tairons pour ne pas les asphyxier. Il leur suffisait juste de regarder combien nos plastrons cachent notre modestie pour la contenir et l’empêcher de leur crever les yeux. Hada ma kane ! Sitou !

    Alimaz
    17 décembre 2016 - 12 h 52 min

    Defraigne, tu dois rêver ou
    Defraigne, tu dois rêver (…) Tu dois confondre tambour et amour, pour cela, il faut que tu retournes sur les bancs d’école pour avoir une vue plus affinée de l’environnement politique et même de ta propre profession.
    L’Algérie, après 132ans de colonisation atroce et 7et demi de guerre ravageuse par vos sales mains (…) , en plus d’une décennie noire dont vos mains on largement contribuer à essayer de l’abattre, est et restera debout.
    Sans arme et sans armée on vous a donner une raclée en temps que puissance mondiale, l’histoire est là pour en témoigner. Maintenant notre belle armée solide, patriote, forte avec en annexe sur votre propre territoire, des fils de la terre de la belle Algérie…ça risque de vous jouer des tours comme à Waterloo.

    La Cigale
    17 décembre 2016 - 12 h 35 min

    Nous avons qu’à laissé toutes
    Nous avons qu’à laissé toutes la misère de l’Afrique tous les volontaires désirant rejoindre l’Europe Nous n’avons qu’à les accompagner dans leurs démarches en les aidant à réalisés leurs volontés à traverser la méditerranée pour qu’ils se rendent tous en France en Italie en Espagne en Corse partout en Europe.C’est européens sont tellement inquiet de l’avenir des peuples africains et bien soyez près à les accueillir dans vos pays .L’Afrique entière va débarquer et les algériens vont les aidées à réaliser leurs rêves.
    Tenez vous près les européens de tous les intégrer car il va y en avoir des millions.
    Cette arme sera utilisée par les algeriens ar réciprocité et ce n’est pas des paroles en l’air.
    Simplement les algeriens leurs procureront des vrai et bonnes embarcations plus de l’eau et nourriture afin de garantir leurs survie jusqu’à leurs débarquements sur le continent des fouteurs de merde.

    Benhabra brahim
    17 décembre 2016 - 12 h 20 min

    hamza [email protected] ne peut pas
    hamza [email protected] ne peut pas rigoler………………………………………j ai les levres gercees!!…

    Anonyme
    17 décembre 2016 - 12 h 08 min

    Pourquoi ces professionnels
    Pourquoi ces professionnels de la politique fiction qui aiment donner libre cours à leurs délires imaginent toujours le pire seulement en Algérie?? jamais au Maroc, pays de la servilité et de la drogue et qui présente tous les ferments de la révolte, si les sujets avaient un peu plus de dignité et de mémoire. Quand la Tunisie s’est soulevée, ils n’ont pas cru leurs yeux, ils ont même dit que c’était de la faute de l’Algérie!!
    Ces oiseaux de mauvais augure, peuvent délirer longtemps leur déception n’en sera que plus grande.

      atlassien
      17 décembre 2016 - 15 h 14 min

      ces apprentis annonciateurs d
      ces apprentis annonciateurs d’alerte nous présagent qu’un malheur est en voie de frapper l’Algérie car coïncidant forcément avec le fin de règne de Bouteflika qui augure toujours selon ces liseurs de boules de cristal immanquablement un climat de guerre de succession qui entraînerait un chaos semblable à celui d’Alep.si on applique le scénario Syrien à l’Algérie pour parachever la série des printemps arabes dans les républiques arabes taxés d’irréductibles et inflexibles on doit trouver les pays qui joueront le rôle du Qatar, de l’Arabie Saoudite,de la Turquie,de la France et enfin des rebelles .le Qatar se sera le Nigéria qui doit faire passer le gazoduc par l’Algérie que cette dernière devra dire pas question puisque c’est prévu celui du Soudan.l’Arabie Saoudite se sera le Burkina Faso et la Turquie se sera le Maroc,quant aux rebelles on fera appel à Mokhtar Belmokhtar ,Droukdel et Ali Benhadj.j’ai oublié qui jouera le rôle d’Eljazeera : bien entendu se sera El Magharibia; la France se sera Israel. on déclenchera l’insurrection par une manifestation à Takhmaret ,on essayera d’introduire des armes certainement des mhirkates ,la Gendarmerie intervient pour disperser la foule dans le calme mais aux premières déflagrations des pétards elle tire mais au lieu de balles réelles se sera des cartouches à blanc ,la foule panique cependant il est trop tard : les Sukhois 35 ont décollé de la base de Ain Ouassara pour bombarder les manifestants ,à la fin c’est Takhmaret qui rayé de la carte comme Alep .

    Anonymous
    17 décembre 2016 - 12 h 01 min

    Normalement il est en
    Normalement il est en retraite depuis 2005. Il fait du rabe. Il ne pourrait pas penser un peu à son au-delà ? C’est le moment ou jamais pour s’amender devant Celui qui jugera les hommes et leurs crimes.

    5colonne
    17 décembre 2016 - 11 h 41 min

    Vous etes avertis messieurs
    Vous etes avertis messieurs la pieuvre essaye t’ettendre ces tentacules par le biais du mak ,du fmi ,des associations demo crasse scie bidon , par de grand groupe industriel les financeurs et leurs base arriere de replis pourtant pas compliquer a comprendre ont a eux trop d’exemple faut juste analyser et deduire et ca donne le resultat d’une guerre civil a nos gardes les concerne

    el wazir
    17 décembre 2016 - 11 h 00 min

    Rien qu’a voir sa tète ce
    (…) Ce Defraigne (ignore) notre réalité et (est un) analphabète de géopolitique, il ignore que les algériens se sont dressé comme un seul homme et dans l’isolement pour éradiqué un phénomène complètement étranger a notre religion musulmane en Algérie, cela fait plus de 25 ans, aujourd’hui c’est l’Algérie qui intervient pour aider les autres pays a éradiquer le terrorisme (crée et entretenu par ces pays occidentaux et le sionisme, pour s’accaparer des richesses des pays arabes et musulman sans le moindre effort) espèce de détrousseur de cadavre, en perte de vitesse sur tous les plans, sous compétitif, incapable de tenir la concurrence aux des pays asiatique aux BRICS et de l’Afrique (principalement l’Algérie), votre chef de file la France a perdu partout ou elle plongé son nez, que ce soit en Algérie, au sahel, mali, Syrie, en Libye en Irak, je me demande que peut advenir de pays aussi faible que la Belgique, bientôt c’est la famine et la guerre civile, sinon retourné au travail dans les mines de charbon. ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.