L’attentat de Berlin va-t-il accélérer l’extradition des sans-papiers maghrébins ?

Aéroport de Francfort. D. R.

L’attentat commis par un ressortissant tunisien à Berlin lundi dernier, et qui a fait douze morts et plusieurs blessés, a relancé le débat sur l’expulsion des migrants clandestins, dont un certain nombre d’Algériens. Cet acte terroriste similaire à celui de Nice, commis lui aussi par un délinquant tunisien «radicalisé», aura pour conséquence inexorable l’accélération de la mise en application des accords signés par l’Allemagne avec les trois pays du Maghreb relatifs à l’extradition des Algériens, Tunisiens et Marocains en situation irrégulière dans ce pays qui est, à son tour, frappé de plein fouet par le terrorisme islamiste. En septembre dernier, les autorités allemandes ont passé la vitesse supérieure, en affichant leur disponibilité à «aider» ces pays à organiser le rapatriement de leurs ressortissants.

L’Algérie, par la voix de son Premier ministre, s’était engagée, en janvier dernier, à aider le gouvernement allemand à résoudre le problème des migrants clandestins qui était devenu une affaire politique de premier plan en Allemagne – bien avant l’attentat de ce 19 décembre dans un marché de Noël –, après le scandale des agressions sexuelles du 31 décembre 2015 dans la ville de Cologne. Le gouvernement algérien s’est notamment engagé à mettre en œuvre un protocole d’accord algéro-allemand signé en 1997, mais qui ne sera ratifié qu’en 2006. Cet accord portant sur la réadmission stipule que «les autorités algériennes réadmettront sans formalité les ressortissants algériens séjournant de manière illégale sur le territoire national de la République fédérale d’Allemagne, même lorsque ceux-ci ne sont pas en possession d’un passeport ou d’une carte d’identité valides, à condition qu’il soit prouvé ou démontré de manière crédible que lesdites personnes possèdent la nationalité algérienne».

Le protocole indique néanmoins que l’Algérie peut émettre des réserves en cas de non-conformité de la procédure à cet accord. En effet, est-il souligné, «si la partie algérienne considère que la mise en œuvre de (…) la reprise en cas d’erreur n’est pas conforme à l’esprit et à la lettre de cette disposition, elle peut, après consultation et provisoirement, suspendre la procédure de réadmission».

Le Parlement allemand a voté, en mai dernier, une loi qui considère l’Algérie comme un pays «sûr». Ce texte permettait désormais au gouvernement allemand d’expulser plus facilement vers l’Algérie et les autres pays concernés – le Maroc et la Tunisie – leurs ressortissants qui sont en situation irrégulière.

Karim Bouali

Lire aussi : La Tunisie et l’Algérie accusées à tort

Comment (48)

    TheBraiN
    25 décembre 2016 - 10 h 53 min

    Que l’Algérie soit un état
    Que l’Algérie soit un état sûr ….c’est sûr qu’elle l’est plus (sûre) que pas mal de pays occidentaux !!
    Maintenant que l’Algérie accepte ou pas de reprendre certaines personnes , et là je parle de certains « réfugiés politiques » que l’Allemagne avait « souverainement accueillis » ça relève de ses prérogatives souveraines et si elle estime que le cadeau est empoisonné elle se doit de le refuser !

    mouatène
    24 décembre 2016 - 19 h 18 min

    jusqu’à l’heure actuelle la
    jusqu’à l’heure actuelle la france et l’allemagne n’ont pas pu prouver par quelle voix le présumé auteur a transité. ce qui laisse supposer qu’il n’est pas forcément l’auteur de l’attentat en allemagne jusqu’à preuve du contraire. c’est une histoire louche, vraiment. tout ce qu’ils savent c’est qu’il avait en sa possession un billet du train de france à destination de l’italie, et c’est tout. allez chiche !!!! la justice française !!!! prouvez nous que c’est bien lui l’auteur de l’attentat de berlin. certe il peut etre un élément de l’EI ( manipulé pas la DST ) et c’est tout. moi je penses qu’il n’a été, dans cette affaire, qu’un bouc émissaire. l’avenir nous dira la vérité, tot ou tard.

      TheBraiN
      25 décembre 2016 - 10 h 41 min

      Ils n’ont même pas démontré ,
      Ils n’ont même pas démontré , et ils ne démontreront jamais, que ce Mr est bel et bien coupable !

    Dihya
    24 décembre 2016 - 14 h 14 min

    à chaque attentat en europe
    à chaque attentat en europe,les algériens pensent visas !
    lors des attentats de Paris,y a 1 an,les médias algériens ,ennahar et echorouk tv,pour ne pas les citer,alors que les corps des victimes étaient encore chauds,publiaient déjà des informations concernant les demandes de visas de citoyens algériens pour la France !
    C est bien là la preuve que ce pays et son peuple ne rêve que d aller envahir les koufars occidentaux …pour lui amener la lumière de l islam lol
    Les rues de France sont devenues irrespirables! Tout est sale et respire la misère et le tiers-monde!
    à votre avis,c est cela la lumière d islam?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.