Le président tunisien dément : «Je n’ai pas mandaté Ghannouchi dans le dossier libyen»

Le président Beji Caïd Essebsi. D. R.

Le président tunisien, Beji Caïd Essebsi, a affirmé, dimanche, n’avoir chargé le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, d’aucune activité diplomatique au niveau des pays du voisinage. Invité de la chaîne de télévision Nesma TV, le chef d’Etat tunisien a précisé que son seul représentant diplomatique reste son ministre des Affaires étrangères qui, selon lui, «s’acquitte formidablement de sa tâche».

Cette déclaration vient démonter toutes les assertions répétées plusieurs fois par Rached Ghannouchi, à savoir qu’il était mandaté par le président Essebsi pour effectuer ses visites. Dans une interview à la chaîne Al-Arabiya, fin janvier, il a expliqué que ses voyages fréquents à l’étranger, et particulièrement ceux qu’il effectue en Algérie, avaient reçu la bénédiction du président tunisien, Beji Caïd Essebsi. Le chef du mouvement Ennahdha avait, en outre, nié faire dans la diplomatie partisane et expliqué que son activisme à l’étranger était de la «diplomatie populaire». Sa présence, le 26 janvier, aux côtés d’Ahmed Ouyahia qui rencontrait chez lui à Tunis le dirigeant islamiste libyen Ali Salabi, dans le cadre des bons efforts de médiation menés par Alger pour trouver une solution à la crise libyenne, est venue ensuite conforter cette thèse livrée par le leader islamiste tunisien. L’homme a «parrainé» durant la même période d’autres rencontres avec des responsables algériens, toujours chez lui, et en présence de l’ambassadeur d’Algérie en Tunisie, Abdelkader Hadjar, dont l’une avec son compère algérien, Abderrezak Mokri, président du MSP, lequel en a fait part dans un communiqué officiel.

Au même moment, une source du ministère des Affaires étrangères a révélé à Algeriepatriotique que les responsabls algériens n’avaient besoin des services de personne pour «discuter avec nos frères libyens». Pour eux, c’est certain, Rached Ghannouchi profitait des portes qui lui étaient ouvertes en Algérie pour prouver à l’opinion tunisienne qu’il avait encore du poids et, surtout, qu’il était une personnalité incontournable dans les milieux islamistes maghrébins.

Reste à savoir par quel truchement, par quelle magie, le chef du mouvement Ennahdha a pu s’engouffrer dans la haute diplomatie des deux pays maghrébins, jusqu’à prétendre jouer des premiers rôles, alors qu’il n’est mandaté – on le sait aujourd’hui – ni par Alger ni par le président de son pays.

R. Mahmoudi

Comment (12)

    Riadh
    21 février 2017 - 8 h 09 min

    Au lieu de chercher la
    Au lieu de chercher la « petite bête » sur la tête de Gaid Essebsi ou de Ghannouchi qui sont tenus de rendre compte de leurs actes a l’opinion publique tunisienne, c’est leurs problèmes, il faut plutôt tenter de savoir ce que faisait le très officiel Chef de cabinet et en sus chef de parti, Ouyahia chez les Tunisiens et par qui a t il été mandate pour agir ainsi, sachant que ce monsieur aux services exclusifs de ses employeurs n’aurait jamais pris une telle initiative sans des ordres d’en haut. De plus que signifient ces fréquentes visites de l’islamiste tunisien chez le puissant ambassadeur algérien a Tunis? et comment expliquer le voyage de Makri chef du MSP a Tunis, récemment et sa rencontre avec Ghannouchi? Et cerise sur le gâteau, combien de fois ce même Ghannouchi a t il été reçu officiellement par le président algérien en personne et en public? Alors cessons de chercher la solution a nos problèmes dans l’accusation gratuite d’autrui. Si Ghannouchi n’avait pas trouve a Alger un terrain favorable a ses manœuvres, il aurait cessé son manège il y a fort longtemps.




    0



    0
    mouatène
    20 février 2017 - 16 h 42 min

    un président de la république
    un président de la république qui PIRATE des chaines de télévision, ça veut tout dire. c’est un tunisien quoi !!!!




    0



    0
    mhd dz
    20 février 2017 - 14 h 39 min

    Après les pommes française
    Après les pommes française vla les oranges tunisienne.
    Ils nous prend vraiment pour des poires?




    0



    0
    Anonymous
    20 février 2017 - 14 h 05 min

    Quel traitre ce président
    Quel traitre ce président tunisien!!! je souhaite que l’Algérie laisse ses gens dans leurs problèmes qu’il aille demander de l’aide a la France même si cette dernière en a rien a faire de la Tunisie, pour nous elle devient un nouveau danger potentiel.




    0



    0
    Anonymous
    20 février 2017 - 13 h 43 min

    Il a l air de dire: « Ce n
    Il a l air de dire: « Ce n est pas moi,c est lui ,il m a roule dans le miel pour m exploiter »
    Effectivement,c est a Paris que ces 2 Loubards se sont rencontres grace a 2 intermediaires bien connus,dans un grand hotel pour tracer la voie a suivre,Ghannouchi fera tout pour que son parti Ennahdha ne vote pas la limite d age pour les presidentielles dans la nouvelle constitution,et ne presentera pas de candidat Islamiste.En contre parti Ennahdha doit participer au pouvoir et ouvrir le carnet d adresse de ghannouchi pour Caied Essebsi Junior qui a ete presente a Erdogan ,Ghannouchi a exiger deux ministeres importants pour Ennahdha L Interieur et la Justice……..2 des meilleurs Patriotes militants Tunisiens ont ete executes devant leur maison et a ce jour la justice a ete bafouee.Les traces meneraient jusqu en Lybie.Voila de quoi sont capables les freres musulmans qui gravitent autour de Ghannouchi et Erdogan




    0



    0
    Oueldechaab
    20 février 2017 - 13 h 37 min

    Pourquoi alors ce desaveux
    Pourquoi alors ce desaveux officiel touchant, par ricochet, l’action de notre Ambassadeur à Tunis n’est pas suivi de sanction immédiate ? Ou bien Mr l’Ambassadeur à Tunis est un intouchable qui fait se qu’il veut ?

    Rouh ya bladhom rouh !




    0



    0
    NES ELGHORBA
    20 février 2017 - 10 h 37 min

    TU N AS PAS MANDATE SE
    TU N AS PAS MANDATE SE CRIMINELLE…TU N AS PAS LAISSE RENTRES EN TUNISIE LES TERORRISTES CRIMINELLES DE LA SYRIE….. TU N AS PAS DES BASES SIONISTE AMERICAINE QUI ESPIONNE L ALGERIE AVEC DES DROMES…..TU N AS PAS DES TERORRISTES CRIMINELLES DE LA SYRIE DEVANT LA FRONTIERES LIBYENNE……TU ES UN ANGE…………….TOUT MAIS RESPECT AU PEUPLE TUNISIEN ET TUNISIENNE QUI SONT HONNETE….




    0



    0
    etoile nord africaine
    20 février 2017 - 10 h 23 min

    le président Tunisien ne nous
    le président Tunisien ne nous concerne pas .. nous nous adressons à travers le site nationaliste et patriote AP au Gouvernement algérien qui essaie de mettre sur orbite Mokri et Ghanouchi les courtiers des frères musulmans égyptiens et les larbins du Qatar et d’Erdogan , pour le soi-disant règlement de la Crise Libyenne .. Comment les criminels wahabistes amis de BHL , d’Israël et de l’OTAN qui ont crée cette crise et détruit la Lybie et menacent les frontières algériennes avec les dépenses et les morts que cela entraine ; le gouvernement aveugle algérien veut les réhabiliter et leur donner des missions au mépris de la volonté générale du peuple algérien berbère .. ceux qui ont détruit l’Algérie en 92 , on les réhabilitent ??? .. les nationalistes algériens vous le disent clairement et énergiquement qu’ils ne reconnaissent aucun règlement des frères musulmlans egyptiens MOKRI et GHANOUCHI en Afrique du Nord .. Et nous disons aussi au gouvernent algérien que ses rapprochements avec les arabes wahabistes du Golfe ne nous concernent pas en tant qu’algériens .. Ghir c’est pas la peine !!!!! Nous le combattrons ET NOUS COMBATTRONS A L’ECHELLE MONDIALE LE WAHABISME ARABE CRIMINEL ET SIONISTE ET NOUS AVONS DES ALLIES .. Nous ne reconnaissons en Lybie qu’ un état national Libyen qui reconnaît la berbérité de la Lybie et de l’Afrique du Nord ….REVEILLEZ VOUS GOUVERNEMENT , vous n’êtes pas seuls en Algérie et rien ne se fera sans les berbères .. MOKRI Et ses complices sont vos partenaires mais ils sont nos ennemis ; ils paieront pour leur trahisons et pour leurs insultes contre l’identité berbère …L’HISTOIRE AVANCE




    0



    0
    amitou
    20 février 2017 - 10 h 00 min

    Ghannouchi est mandate par
    Ghannouchi est mandate par Erdogan et le Qatar pour semer la pagaille et promouvoir le mouvement de la confrerie des freres musulmans dans les pays d Afrique du nord.Nous Algeriens esperons ne plus le voir souiller le sol des 1,5 millions de Chouhadas.Qu il aille lui,son president et ses troupes semer leur venin ailleurs.L Algerie est une terre sacree.




    0



    0
      Felfel Har
      20 février 2017 - 14 h 58 min

      C’est que je crois aussi, à
      C’est que je crois aussi, à la différence près que, derrière Erdogan et Le Qatar, se cachent les occidentaux géniteurs des FM. Ils sont en mission commandée pour s’assurer qu’aucun accord inter-libyen ne soit conclu et que la situation perdure. salutations.




      0



      0
    Al "Hmemdji
    20 février 2017 - 9 h 31 min

    Ce Caid Essebsi est un
    Ce Caid Essebsi (…) l’algerie devra s’en mefier (…).
    Pourquoi a t-il donc mis si longtemps pour dementir ghanouchi qu’ il n’est pas mandaté par lui … a la limite le lendemain le palais de carthage aurait du faire un communiqué dementant ghanouchi mais non caid essebssi attend tranquillement pour voir de quel coté soufffle le vent pour reagir (…) comme l’affaire de membre hors otan , il l’avat negocié mais n’en avait soufflé mot aux algeriens lesquels (…) lui ont fait un virement de 140 millions de dollars , sitot l’argent dans ses caisses il ne se genait plus de clamer tout haut sa fierté d’etre allié des usa
    il surprendra encore l’algerie dans pas mal de domaine deja que son ministre de la defense accuse l’algerie de terrorisme mais caid essebssi feint de ne pas avoir entendu son ministre .. donc attendez la suite du menu que servira essebsi a l’algerie




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    20 février 2017 - 7 h 31 min

    les islamistes arabe
    les islamistes arabe hilaliens mettent tout
    leurs oeufs dans le même panier pour récolter
    les dividendes.
    la semaine passée une journaliste arabe
    d’obédience islamiste raciste avait accusé les
    berbères amazighs de constituer une menace
    pour l’expansion arabo islamo djihadiste qui
    comme chacuns de nous algérien sait depuis
    les années terroristes salafistes djihadistes
    des GIA. AIS. P FIS ET DES QUI TUE QUI?
    On n’est pas dupes pour croire à ses
    supercheries de l’histoire banou hilal depuis des
    lustres. ..de leurs mille et une nuits hashashine.
    Cette chaîne AL JAZARA veut encore faire
    signer et saigner par le sang nos vies
    d’Algeriens libres et fiers de notre histoire et de
    nos diversités.
    voilà où leur uniques pensées du livre les a
    menés! vers les ignorances abyssales et
    perfides.
    Le ministre de l’information doit être saisi de
    cette grave atteinte à notre dignité et à notre
    souveraineté.
    halte aux hashashins.
    Tahya Al Algérie.
    Tahya Echouhada.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.