Cnas : 14 millions d’indemnités journalières remboursées

Hassan Tidjani Haddam, directeur général de la Cnas. New Press

Plus de 14 millions d’indemnités journalières relatives aux arrêts de travail ont été remboursées en 2016 pour un montant de 17,3 milliards DA par la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas), a indiqué mercredi le directeur des prestations à la caisse, Abdelhafid Djoghri. «Au total, 14 774 568 indemnités journalières relatives aux arrêts de travail ont été remboursées par la Cnas en 2016, représentant 17,3 milliards DA, contre 15 127 391 remboursées en 2015 avec un montant de 18 milliards DA», et ce, suite aux contrôles administratifs effectués à domicile par les agents de la Cnas, a-t-il précisé dans une déclaration à la presse.

D’autre part, le même responsable a ajouté que 386 955 journées inscrites dans le cadre des demandes d’arrêts de travail ont été rejetées (non indemnisées) durant l’année 2016, contre 232 848 journées en 2015, soit une évolution de 66% de journées non indemnisées suite à ces opérations de contrôle.

Il a expliqué que la Cnas a rejeté ces demandes d’arrêts de travail des assurés sociaux qui étaient absents lors du passage de l’agent contrôleur à leur domicile pendant cette période de congé de maladie et qui n’ont pas présenté dans les 48 heures qui suivent au centre de paiement des justificatifs définis par la réglementation en vigueur.

Les opérations de contrôle à domicile effectuées en 2016 ont concerné 124 805 assurés sociaux dont 19 072 ont été absents et 14 473 sanctionnés, alors qu’en 2015, le contrôle a touché 107 418 assurés dont 10 521 ont été absents et 8 507 sanctionnés, selon M. Djoghri.

Il a rappelé que la Cnas a renforcé son système de contrôle administratif à domicile pour lutter contre les abus en matière d’arrêts de travail de complaisance.

R. E.

Comment (4)

    anonyme
    25 février 2017 - 5 h 22 min

    M. le directeur, vous devez
    M. le directeur, vous devez renforcer les contrôles au quotidien pour traquer les voleurs, les voyous qui profitent de l’argent public alors que notre pays traverse une crise grave et pour très longtemps…………..
    Vous lâchez rien M.le Directeur…c’est notre argent
    un patriote




    0



    0
    journaliste
    23 février 2017 - 12 h 31 min

    ils restent les distributeurs
    ils restent les distributeurs de journaux,de simple manœuvre est devenu sous traitant responsable de la distribution des journaux sur le territoire d’algerie,ni registre de commerce,des employés non déclarés a la cnas,des milliards revenant de la vente des invendus sans facturation ……………….etc,a quand l’organisation de ce secteur




    0



    0
    lehbilla
    23 février 2017 - 6 h 45 min

    Au vu de ce que la CNAS
    Au vu de ce que la CNAS prélève sur les salaires (sommes faramineuses relatives aux salaires des travailleurs) et au vu des difficultés qu’elle trouve à chaque fois pour rembourser ses adhérents, il serait temps de penser à fermer totalement cette caisse et que chacun se prenne en charge pour ses soins. Je suis égoïste de ce point de vue oui c’est vrai, mais si les adhérents dans leurs ensemble sont des tricheurs et qu’ils trouvent à chaque fois des astuces pour se faire rembourser alors qu’ils ne sont pas dans le cas mieux vaut fermer la boite. Pour ma part, je rembourse en une année en moyenne un dixième du montant annuel que l’on me prélève. Et je trouve cela pas juste.




    0



    0
      mohamed
      22 mai 2017 - 16 h 36 min

      A chaque fois la CNAS nous
      A chaque fois la CNAS nous raconte qu’elle a un déficit en matière de remboursement mais elle ignore que les assurer ont bien cotisés, des milliards de dinars d’entrée à la caisse ou sont passés, moi je dis à ce Monsieur qu’il faut voir le sureffectifs du personnel de la cnas, il y a des gens qu’ils sont payés à ne rien faire et c’est là qu’il faut puiser.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.