Une contribution de Rabah Boucetta – Crise au sein de la FAF : l’arbre qui cache la forêt

L'AG élective de la FAF en 2013. New Press

L’unanimité affichée par les membres de l’assemblée générale de la FAF autour du président sortant El-Hadj Mohamed Raouraoua traduit la panique dans laquelle s’est retrouvée la maison de Dély Ibrahim depuis l’échec de la dernière Coupe d’Afrique des nations. Ils ont compris que son départ signifie aussi la libération des clubs pris en otage par le clan Raouraoua.

La réforme sportive de Djamel Houhou, à l’origine des performances de l’équipe nationale de football enregistrées surtout au Mondial espagnol de 1982 et celles de la JSK qui dominait à un moment le football africain, traduisait en réalité une clairvoyance politique qui a fait ses preuves. En effet, cette décision bouleversa les structures vieillottes atteintes par le chauvinisme et qui n’ont pas échappé à la manipulation.

Se voyant contraint par cette situation, le Conseil des ministres a prôné un changement historique, lequel changement avait distingué les associations en deux parties : l’Association sportive communale dite de type amateur (ASC) et l’Association sportive de performance (ASP) qui intéressera les clubs de l’élite. Ceux qui ont choisi de mettre fin à ce choix stratégique n’ont pas présenté d’alternative. L’abandon de ce choix judicieux, qui nous a renvoyé à la période d’avant-1977, s’est soldé par le retrait des entreprises publiques de la gestion des clubs de l’élite et une improvisation généralisée qui a fini par offrir notre sport roi à des extras du milieu sportif.

Ainsi, de prestigieuses équipes très ancrées socialement ont été livrées à des prédateurs dont le seul but est le gain matériel. Depuis, le football national n’a cessé d’enregistrer les contre-performances, jusqu’à s’éclipser définitivement des grands rendez-vous sportifs internationaux. C’est dans cette situation qu’arrive Mohamed Raouraoua en homme providentiel à la présidence de la Fédération algérienne de football. Face à la disette et à l’absence de perspective et d’une politique de formation capable de réinventer le sport roi dans l’espace qu’il lui convient dans le pays, le nouveau locataire de Dély Ibrahim avait préféré un résultat immédiat. Il s’engage dans les coulisses de la Fifa pour sensibiliser les décideurs de l’instance planétaire à revoir la réglementation relative à la nationalité sportive des binationaux.

Avec l’adoption de cette nouvelle option de choix, Mohamed Raouraoua avait trouvé enfin l’alternative au désastre national. L’occasion pour lui de recruter les meilleurs joueurs sur le marché mondial issus des écoles de formation du football en France. Ceux qui ont fait le bonheur des Bleus en catégorie minimes, cadets et juniors. Ils peuvent enfin porter le maillot des Verts. Pour les uns, c’est le choix du cœur, pour les autres, c’est une alternative à leur non-convocation en équipe de France. Néanmoins, les résultats de la dernière Coupe d’Afrique ont fait tomber les masques. L’opinion publique n’arrive toujours pas à comprendre comment se fait-il que les résultats n’ont pas suivi, sachant que l’autorité politique n’a ménagé aucun effort pour répondre à toutes les exigences et doléances de la fédération, et sur le plan technique, la pâte existe.

L’ossature de l’équipe nationale est composée d’un effectif fait des meilleurs joueurs existants sur le marché mondial. La seule explication à la contre-performance est l’absence d’une bonne gestion au niveau de la FAF. Une structure qui a montré les limites d’une politique isolée et d’une gestion individualisée. Du jour au lendemain, le patron de la FAF est montré du doigt par tout un peuple. Du simple citoyen au spécialiste du ballon rond, de l’homme politique au représentant des pouvoirs publics : tout le monde appelle au changement à la Fédération algérienne de football.

Sauf que l’homme est préparé à ce genre de tempête. Il laisse passer l’orage avant de rebondir par la grâce d’un règlement intérieur taillé sur mesure. En imposant des conditions d’éligibilité et ne laissant aucune chance de candidature à ses détracteurs. C’est un crime presque parfait. Même le légendaire artiste Rabah Madjer, à qui le Portugal avait réservé un musée marquant son passage à Porto, n’a pas échappé à la réglementation made in Dély Ibrahim. Malheureusement pour lui, sa stratégie de pourrissement coïncide avec l’arrivée d’Ould Ali El-Hadi au département de la jeunesse et des sports. D’ailleurs, sa déclaration n’est pas passée inaperçue parmi la famille sportive en général et du football en particulier quand il avait annoncé le principe de l’évaluation des mandats.

Déjà, son arrivée à ce département de la jeunesse et des sports était vécue avec amertume par ceux qui ont l’habitude de pêcher en eaux troubles. La manière avec laquelle il avait géré la première crise survenue dans les campings suite au décès d’un vacancier du Sud donnait un aperçu de ce que va être la suite. C’est pourquoi, le ministre ne peut qu’avoir le dernier mot dans ce conflit qui l’oppose à des «gardiens du temple» du sport le plus populaire. Les organes médiatiques qui colportent des rumeurs diffamatoires sans même se soucier des conséquences qui peuvent en découler. Malheureusement pour eux, le citoyen lambda sait pertinemment que la FAF ne doit pas rester éternellement une instance «hors la loi» ; elle est condamnée à conformer sa réglementation avec les lois de la République et donner la chance à tous les sportifs de pouvoir postuler à la présidence de cette institution.

Rabah Boucetta

Comment (35)

    joker pic
    15 mars 2017 - 22 h 13 min

    Apres madjère qui n’est pas
    Apres madjère qui n’est pas éligible car ne fait pas partie du bureau fédérale mais qui peux servir de technicien entraineur avérés avec les beloumi assad bencheikh et consort.

    Le seul qui a osé defier raouraoua est le president zetchi kheiredine que j’espère sera le future president de la FAF après le retrait de lhadi tous les Rats montent sur le navire mais c’est trop tard il fallait avoir du cran comme didine pour se présenter au moment ou les candidature étais ouverte après c’est trop tard c’est la loi pour tout le monde .Aprés 10h30 les candidature sont CLOSE …
    le manque d’une photos d’identité est ridicule et bas la commission et a leur tête ce monsieur sont des corrompus qui ont laissé des match s’acheter a cout de millions ( chkara dans les malles desvoitures ) aujourd’hui avec Mr zetchi dont l’ honnêteté est connue de tous et qui derange c’est finis c’est l’heure du boulot … Aller prendre votre retraite et voyer ce que va faire la nouvelle generation diplômé ; assidus ; compétente , scientifique ; rigoureuse et surtout Honnête .
    Merci quand méme




    0



    0
    avatar
    15 mars 2017 - 20 h 21 min

    Que vous ètes loin de la
    Que vous ètes loin de la réalité.Le problèmes est plus ,plus grave encore du fait qu’il n’y a plus d’activité sportive dans nos écoles du primaire à l’université.Nous avons troqué les bienfaits de l’activité sportive,facteur de santé de socialisation pour le sport spectacle (des millions d’algériens derrière une télé,et 2 équipes qui se tabassent) et c’est ça le sport? Nos institutions sportives(associations,ligues, fédérations) sont totalement obsolètes cherchent vainement à se maintenir à cause des privilèges, qu’ ils se trouve incapables d’opérer le moindre changement dans leurs structures devenant ainsi prisonniers de par leurs luttes intestines donnant naissance à des violences verbales lesquelles sont systématiquement transformées en violences sur les terrains avec une jeunesse délaissée totalement sans repères et arrivera ce qui doit arriver. Quelle réforme? Il faut mettre tout ce beau monde dehors ! Sport à l’école d’abord, activité sportive sans but lucratif et çà jusqu’à l’université …Le potentiel de haute performance existe ,il faut savoir le prendre en charge avec des structures simples et des objectifs réalistes Cependant la réforme mérite un autre débat..




    0



    0
    Fawzi Haddad
    15 mars 2017 - 19 h 52 min

    Le Procureur de la Republique
    Le Procureur de la Republique de la Cour de Bilda a gele la mise en examen de A. Medouar, pour abus de bien de l’Etat, et infraction a la legislation des changes… Le procureur de la Republique de la Cour de Setif a gele aussi, son enquete sur A.Serrar, pous abus de biens de l’etat , infractions au Lois de la republique, et detournements illegaux ainsi que des infractions a la legislation des changes monetaires… Par Contre le Procureur de la Republique de la Cour de Ouragla a ete instruit pas les hautes autorites de l’Etat ( 1er Ministre A.Sellal) d’ouvrir une enquete pour detournements, aquisitions de biens de l’Etat Illegalement, fausse en ecriture, trafic d’influence, et diffamations caracterisees contre Ali Baameur, Membre de la FAF. Ce dernier a refuse les instructions des Hautes autorites, et defie le Pouvoir pour NON Application de directives concernant les Elections de la FAF… Le Pouvoir est decide a le presenter devant Le Juge, pour repondre a ces accusations prouvees par des documents et temoignages. Selon le Code penal Algerien, Ali Baameur, RISQUE une peine de prison allant de 5 ans a 10 ans ferme! et une amende de 1 million de Dinars ( 100 Millions). Le Pouvoir et l’Etat sont decides a sevir contre tous les refractaires et dissidents, qui soutiennent et encouragent la corruption a la FAF.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    15 mars 2017 - 18 h 05 min

    Certes je n’aimes pas
    Certes je n’aimes pas Raouraoua mais je suis triste de voir comment on est en train de le descendre alors que son concurrent marokis est soutenu par la presse du Makhnez et les sbires du routelet M6.

    C;est a se demander si ces chiens ne sont pas plutot des marokis qui menent cette campagne contre Raouraoui pour qu;il se soit pas elu a la CAF




    0



    0
    GRICHE
    15 mars 2017 - 10 h 25 min

    vous n avez qu a regarder la
    vous n avez qu a regarder la liste qu a presenté SERRAR .vous comprendrez ;que des RAPASSES .ils ne veulent pas lacher ;et cette declaration de SERRAR ;je me retire ;mais je resterai opposant ;A QUI ???? a MR ZETCHI ???quelle honte ;ils veulent pas de changement ;YA SI SERRAR .toi et ta bande ;avec votre ancieneté de vingt ans et plus comme vous dites ;vous n avez apporter que des scandales ;en plus avec l argent publique ,est ce que vous etiez capables de mettre en place une ecole de foot ;on parle pas une academie car vous etes incapables ;MR ZETCHI avait creer son propre club ,en partant de RIEN ,il a pu l hisser ,il alimente tout les clubs de la nationale avec ses joueurs formés ;ils essayent de lui mettre les battons ds les roues ;en limitant ses prets de joueurs a TROIS ;sachez que CHESEA PAR EXEMPLE ont 60 JOUEURS sous forme de prets ;en plus un certain BAAMEUR .qui ne represente que lui meme ;il est toujours la depuis que j attends parler des instances footbalistiques ;le mal de notre football c est d abord vous les presidents de club et des ligues ;on vous a jamais entendus dans les AG ;TOUT VA BIEN .NONNNNN MRS rien ne va




    0



    0
    Arboricole
    14 mars 2017 - 17 h 28 min

    En Algérie il faut plutôt
    En Algérie il faut plutôt dire: LE BONZAÏ QUI CACHE LA FORET DE SÉQUOIA




    0



    0
    Zaoui
    14 mars 2017 - 13 h 30 min

    Il y a quelques mois
    Il y a quelques mois personnes ne voulait postuler à ce poste et au moment ou Mr ZETCHI Kheireddine s’est proposé ,tout le peuple accourt à ce poste même Mr SERRAR de l’entente ,alors qu’il y a quelque temps : »il a déclaré ne pas être intéressé par ce poste et il dit même qu’il a 20 ans d’ancienneté derrière lui.
    Le premier Ministre devrait passer outre l’AG est désigné un homme propre comme :Mr KAMEL BOUCHAMA ancien ministre des sport et représentatif en plus devant le monde entier!!!!




    0



    0
    Tazya Nasser
    14 mars 2017 - 8 h 01 min

    Boucetta tu te goures au
    (…) Entre 1973 et 1977, les associations sportives ont été confisquées par Etat, en vue mensongère, interdire pratiques primes minables de matches, assainir sport amateur (??),, relever niveau par moyens modernes, ce que l’on a appelé « révolution socialiste sportive » .
    En réalité,le but était de contrôler une activité populaire culturelle libre de tutelle administrative et politique, et surtout utiliser foot comme moyen extraordinaire de propagande populaire soutenue .
    MJS moribond et journalistes ( ??)) sportifs marginalisés se sont associés , imaginant « la révolution /réforme sportive » , s’attribuant le rôle éminent de guides politiques , le nec plus ultras du pouvoir et privilèges qui vont avec…
    La farce se poursuit ., le spectacle n’est plus sur le terrain de jeu , les places occuper valent chères , c’est la guerre entre toutes les divisions intestines qui postulent à la grosse bouffe et pourrissent le pays ..
    Boucetta fais de l’ordre dans tes idées en fonction d’un minimum de réalisme, et tu comprendras que les dès sont pipés, le foot n’est plus une activité de nature culturelle et ludique .
    Voire archives presse 1974/1980 pour comprendre l’arnaque. (…)




    0



    0
      Anonymous
      14 mars 2017 - 8 h 48 min

      oh! SVP ne comparer 1973 à
      oh! SVP ne comparer 1973 à 2017, à l’époque des joueurs au niveau professionnels jouent in national, et aussi la chakara, n’existait pas encore on se souvient tous des Betrouni Draoui tlemçani serbah gamouh et lalmas bref vous mélanger tous…




      0



      0
      Bouabsa
      14 mars 2017 - 10 h 49 min

      Les faits contredisent vos
      Les faits contredisent vos mensonges: Qui a battu l’Allemagne en 1982? Qui a battu la France en Finale des jeux méditerranéens 1975? Vous peut-être? Voilà les propos du grand joueur Betrouni concernant la fameuse finale de 1975: « A la mi-temps, nous perdions 2 à 1 et M. Allahoum, chef de cabinet du président Boumediene, est entré au vestiaire et nous a dit que le président exigeait de nous la victoire coûte que coûte en affirmant que les Jeux méditerranéens avaient commencé par Kassamen, l’hymne national algérien, ils devaient s’achever par Kassamen. Ces paroles nous ont galvanisés, nous avons pu renverser la vapeur. Au coup de sifflet final, c’est comme si nous avions arraché notre indépendance une nouvelle fois ! » Jadis nos footballeurs jouaient pour le drapeau national et non pour l’argent sale que leur miroitent les barons de l’argent sale (dilapidation des caisses de l’état, corruption, pot-de-vin et drogue marocaine).




      0



      0
        Alilapointe59
        14 mars 2017 - 11 h 54 min

        Tout à fait d’accord avec se
        Tout à fait d’accord avec se que vous dite! Aujourd’hui la chkara, plus de nif cette équipe national et ceux qui la dirigent.




        0



        0
        mouatène
        14 mars 2017 - 16 h 16 min

        aaaahhh ya si Bouabsa, oui !!
        aaaahhh ya si Bouabsa, oui !!! ce jour là, le peuple algérien a remporté la deuxieme victoire sur la france, après celle du 19 Mars , et bientot nous célébrerons un autre anniverssaire. ce jour là, la maman algérienne nous a fait revivre les années de braises de par ses YOU YOU. quelle journée mémorable. merci de le rappeler à ceux qui ne connaissent pas l’histoire de leur peuple et ceux qui l’on oublié. bonne soirée.




        0



        0
        tazya nasser
        15 mars 2017 - 7 h 44 min

        Cette légende de Allahoum qui
        Cette légende de Allahoum qui entre dans les vestiaires pour réaliser le miracle, c’est du réchauffé, tous les clubs et sélections se la racontent , se l’approprient : crb, mca, usma ..
        La vérité est autre .que ce remake de HassennTerro dans ses oeuvres …..
        !Le foot produit jusqu’à 1985, de haute qualité, c’était le seul produit de la pratique populaire, nationale, . engagée à partir des années 1940 et jusqu’en 1977, grâce l’organisation massive, bénévole, des militants du foot algérianiste , « chaâbi » .Durant cette période le foot algérien a été parmi les plus grands géniteurs de talents évoluant en europe .
        S’en est suivie la mort du foot , lente mais sûre, à partir des année 1977. Depuis cette triste date, , plus de formation de valeur ..rais une monstrueuse organisation, pléthorique , alimentaire,,autosuicidaire …….




        0



        0
    Anonymous
    14 mars 2017 - 4 h 57 min

    Rendons à Cesar ce qui
    Rendons à Cesar ce qui appartient à Cesar ,rendons le foot à ces anciennes gloires .Faisons du foot un spectacle et non une vache à traire pris en otage par des parasites ventrus qui ne l’ont jamais pratiqué.




    0



    0
    NOUREDDINE
    13 mars 2017 - 23 h 56 min

    Bon sang jusqu’à quand, on va
    Bon sang jusqu’à quand, on va tolérer le bricolage effectuée par le Président (sortant) de la FAF et sa bande composée de certains Président de club qui n’ont jusqu’ici rien apporter au Football national, sauf de se remplir les poches à travers les transferts qu’ils effectuent à chaque début de saison. Le football spectacle est parti et ils nous livrent grâce à leur bricolage que des matchs lamentables. Alors à mon sens tous ces gens doivent absolument partir armes et bagages et que l’on laisse les professionnels du football travailler. Avec ces pseudos président le niveau du football national ne cesse de baisser. Alors messieurs partez vous êtes indésirables.




    0



    0
    Ait walou
    13 mars 2017 - 23 h 16 min

    Bizarre cette élection, tant
    Bizarre cette élection, tant que Raouraou ne s’est pas prononcé sur sa candidature, personne n’a osé déposer son dossier mais dès qu’on a su qu’il ne se représentera plus, là tout le monde s’est précipité. C’est un dieu ou quoi ce monsieur, pour leur autant peur.
    Encore un exemple qui nous démontre le roukhs de nos élus. A quel point est tombé si bas l’Algérie et ses décideurs.
    Et demain, on assistera à un lynchage sans précédent de Raouraou, de la part bien sûr de ceux qui l’applaudissent aujourd’hui, mais je vous rassure on a pas encore fini de tout voir…




    0



    0
    Fawzi Haddad
    13 mars 2017 - 22 h 58 min

    Mr Rabah Boucetta, vous
    Mr Rabah Boucetta, vous semblez pas bien informe… La reforme sortive de 1997 etait l’oeuvre de Si Mohamed Baghdadim secretair general au MJS sous les directives, bien entendu, des hautes Autorites de l’Etat a l’epoque ( Boumdienne)… le Ministre Djamel Houhou n’a jamais ete l’instigateur de la reforme Sportif, ni de pres ni de loin. La presidence a convoque Si Mohamed baghdadi pour lui donne ces orientations afin de finaliser un projet qui fut l’oeuvre de ce dernier seulement… le Ministre Djamel Houhou n’a fait qu’executer les ordres, et appliquer le projet bien ficelle de Si Mohamed Baghdadi.




    0



    0
    Fawzi Haddad
    13 mars 2017 - 22 h 53 min

    Le Procureur du Tribunal de
    Le Procureur du Tribunal de Blida, vient de lancer une mise en Examen pour le President de l’ASOChlef, A.Medouar pour tentatives de corruption,abus de bien social, fausses declarations fiscales et infractions a legislation des changes. Il sous la protection de l’immunite Parlementaire ( Depute) , mais le procureur a lance deja la mise de levee de l’immunite parlementaire. La loi prevoit en emprisonnement de 05 annees fermes et/ou une amende de 1 million a 5 millions de Dinars, en plus d’une suspension allant jusqu’a 10 ans d’interdiction d’excercer en tant qu’elu, ou dans un organisme sportif…. Tout celui qui voudra parasyter les elections sera poursuivi pour des delits anterieurs. Le Pouvoir , A.Sellal Via Ould Ali sont decider d’agir avec une main de fer, pour arreter les agissements des Presidents de Clubs de Football, ou l’argent de l’Etat est dilapide umpunement jusqu’a present




    0



    0
    Anonymous
    13 mars 2017 - 22 h 07 min

    L’A.G.a fait tout faux,non
    L’A.G.a fait tout faux,non seulement les delais electoraux fixés sont en contradiction avec la reglementation fifa mais les composition des 2 commissions d’organisation des elections sont egalement en totale contradiction avec cette mėme reglementation ,cette anarchie se repercute negativement et directement sur le football national.La reglementation prevoit egalement la punition de tout responsable qui ne respecte pas scrupuleusement l’énoncé de ses textes.Voilà toute la panoplie juridique qui permet à l’autorité publique de revoquer tout les membres de cette A.G. carente.




    0



    0
    anonyme
    13 mars 2017 - 21 h 55 min

    Au consulat de Créteil en
    Au consulat de Créteil en région parisienne nous avons un responsable d’origine marocaine et qui ne le cache pas.
    C’est le consulat où cheb Khaled est immatriculé avec sa Marocaine qui a obtenue le nationalité algérienne




    0



    0
      moskosdz
      13 mars 2017 - 22 h 35 min

      +SAle Makhnéziste anonyme/
      +SAle Makhnéziste anonyme//Lors d’un concert qu’il devrait reproduire au Maroc en 2008,Khaled s’est vu proposée une forte somme d’argent pour le faire aligner sur la position Marocaine vis-à-vis du Sahara occidental afin d’utiliser son image contre l’Algérie,ce qu’il refusa et celui-ci avait même préféré de brandir le drapeau du Sahara occidental en Espagne juste après avoir quitté le royaume du narcotrafic,toutes les critiques à son égard émanent du Makhnèz aujourd’hui.




      0



      0
        anonyme
        14 mars 2017 - 1 h 04 min

        Dis mois qui tu défends je te
        Dis mois qui tu défends je te dirais qui tu es (…)!




        0



        0
        Anonymous
        14 mars 2017 - 2 h 02 min

        C’est pour cela que khaled
        C’est pour cela que khaled vit au Maroc avec sa femme et qu’il passe son temps à insulter l’Algérie et son peuple….(…) dégage de ce site ! Tu viens défendre ton semblable khaled avec qui tu partages le même point commun : algerien de papier sans liens affectifs ni liens historique avec l’Algérie et son peuple…Vous vous êtes découvert algerien en 1999 avec la venue de votre za3im….
        (…)




        0



        0
        Anonymous
        14 mars 2017 - 4 h 45 min

        le propagandiste des bandits
        le propagandiste des bandits aux pouvoir,toi meme tu dois etre un marocain;vu tes commentaires ta rien d’algérien sauf ta carte récemment délivrée;




        0



        0
      Anonymous
      14 mars 2017 - 1 h 49 min

      Idem au consulat de Saint
      Idem au consulat de Saint Étienne dirigé par un marocain qui se rend souvent dans ce pays où il a des attaches et des biens immobiliers.
      La page du site internet du consulat de Saint Étienne ne mentionne pas d’ailleurs les références et la biographie de ce consul…C’est pas par hasard.
      Regardez également qui est l’ambassadeur d’Algérie en suisse…




      0



      0
      mohamed
      14 mars 2017 - 8 h 35 min

      @ anonyme le 13 mars 2017 à
      @ anonyme le 13 mars 2017 à 22.55 . Aucun rapport avec la FAF .




      0



      0
    il était une fois
    13 mars 2017 - 21 h 49 min

    dans les années 75 RACHID
    dans les années 75 RACHID MEKHLOUFI (Allah yedoukrou bkheir) avait bâti une très belle équipe à partir des appelés du SN, une équipe issue du « terroir » et qui a fait ses preuves , c’était le temps où l’argent n’avait aucune place dans notre société c’était seulement l’amour du pays qui primait avant toute chose
    C’était l’époque d’une Algérie heureuse
    Le bakchich a ruiné nos espérances et devenu le Dieu tout puissant de beaucoup d’entre nous hélas




    0



    0
    No Boutef
    13 mars 2017 - 21 h 41 min

    C’est toute l’Algérie qui est
    C’est toute l’Algérie qui est en crise ,pas que le ballon.Le football reflète la situation du pouvoir pouvoir :magouille argent filouterie…..D’ailleurs à chaque élection le football a occupé les Algériens ,il a eu beaucoup de chance ce boutef ,les calendriers électoraux et les coupes Afrique ou du monde venaient camoufler le jeu satanique doujda .Youyouuuu tahia bouteflika




    0



    0
    Anonymous
    13 mars 2017 - 21 h 15 min

    Moi je suis favorable pour la
    Moi je suis favorable pour la dissolution de la FAF de l’APN et bien d’autres organismes qui n’apportent rien au pays sinon vider les caisses




    0



    0
    hhhhhhhhh
    13 mars 2017 - 21 h 12 min

    voilà un article qui va faire
    voilà un article qui va faire plaisir aux makhnez… ROUH YA DZAIR!




    0



    0
    moskosdz
    13 mars 2017 - 20 h 16 min

    Si tu cherches à nous faire
    Si tu cherches à nous faire croire que tous les makhnézistes sont lâches et traîtres,on te crois,quand à ta façon de le penser,va te faire foutre.




    0



    0
    anonyme
    13 mars 2017 - 19 h 38 min

    Les filles de Rouraoua sont
    Les filles de Rouraoua sont propriétaires de luxueux appartements à Paris depuis l’année 2003 de l’Algérie en France.




    0



    0
    lointain
    13 mars 2017 - 18 h 48 min

    Bon débarras; fini l
    Bon débarras; fini l’arrogance;fini les affaires;maintenant aux travailles;les présidents a vie n’ont jamais donné de résultats;plutot le contraire;c’est une maladie propre aux arabos-musulmans; le pouvoir de père en fils; juste satisfaire ces besoins et ses proches; que dieu pardonne c’est dictateurs affamé du pouvoir et la fortune




    0



    0
    Anonymous
    13 mars 2017 - 18 h 42 min

    Medouar le président de l aso
    Medouar le président de l aso chlef et marié à une marocaine ( il passe une grande partie de ses vacances et même plus à Oujda où sa femme a acheté des biens immobiliers, son club de Chlef fait régulièrement des stages au Maroc avec l’argent du contribuable algerien….) à déposé un dossier pour être président de la FAF….

    Nous sommes infestés infestés infestés de cette sale race de marocains depuis 1999…Y EN A MARRRRRRRRE!!!!!!!




    0



    0
      Anonymous
      14 mars 2017 - 7 h 42 min

      Encore un ! ça ne finira
      Encore un ! ça ne finira jamais decidemment .a croire qu’on est colonisé par des SOUDEV . pauvre de nous nous sommes encore sous la botte et ce qui est pire sous des moins que rien .




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.