Le chef du MSP pleure l’islamiste marocain Benkirane et rêve d’un Erdogan au Maghreb

Abderrezak Mokri. New Press

Le chef du MSP, Abderrezak Mokri, s’est une nouvelle fois surpassé dans l’adulation de son mentor, le président islamiste turc Recep Tayyip Erdogan, en considérant que certaines puissances font tout pour empêcher l’émergence d’un Erdogan dans la région du Maghreb, c’est-à-dire essentiellement au Maroc et en Algérie, où il se voit lui-même le suppôt de l’AKP le mieux placé.

Ainsi, selon lui, la récente éviction du Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, en raison de son incapacité à former un nouveau gouvernement, est le résultat de ces pressions. «Il paraît que Benkirane est indésirable du fait qu’il a, pendant son mandat, ravi la vedette au roi et que sa popularité a dépassé le niveau d’un chef de gouvernement technocrate», écrit Mokri dans un message posté ce jeudi sur sa page Facebook. Et de poursuivre : «J’ai déjà dit à certains collègues marocains, dès le premier mois de son installation, que des puissances régionales et internationales ne voudraient pas d’un “islamiste” fort et performant à la tête du gouvernement ; elles ne voudraient pas d’un “autre Erdogan” au Maghreb, aussi modéré soit-il, s’il refusait d’être un simple exécutant, et non un partenaire.»

Mokri est persuadé que le blocage politique au Maroc a été «programmé» dès le départ dans l’objectif de pousser le PJD à choisir une autre personne, «nonobstant sa grande réussite que lui reconnaissent ses adversaires même». Le chef du MSP va même jusqu’à prédire un amendement constitutionnel imminent devant permettre au roi de choisir, à l’avenir, son Premier ministre parmi le parti arrivé en deuxième position dans les élections législatives, dans le cas où le parti majoritaire serait incapable de former un gouvernement.

Mokri nous apprendra aussi qu’un «petit et riche Etat arabe» – qu’il ne nomme pas mais que nous devinons – a alloué une somme de 60 millions de dollars pour faire échouer le parti islamiste marocain, le PJD, lors des dernières élections.

Pourquoi Mokri se préoccupe-t-il tant de la situation politique au Maroc au point d’en faire une maladie ? Le chef islamiste explique que son message s’adresse aux «défaitistes» qui devraient comprendre la nature du jeu politique et les défis auxquels sont confrontés «ceux qui ont choisi de lutter sur le terrain (…) dans un monde dominé par des forces occultes qui cherchent à nous supprimer de l’existence», fulmine-t-il.

R. Mahmoudi

Comment (47)

    Nobody Paris
    18 mars 2017 - 10 h 22 min

    MOKRI TU EST DEMASQUE ESPECE
    MOKRI TU EST DEMASQUE ESPECE D’ANE , TON SOUHAIT EST D’ENTRAINERL’ALGERIE DANS DES AVENTURES SANS LENDEMAINS, TU EST L’ESCLAVE DE CES ROITELETS COMPRADORES DU MOYEN-ORIENT. TU AS VENDU TON AME AU DIABLE. DEGAGE DU PAYS, VAS SERVIR DE PAILLASSON AUX CRAPULES TELS ERDOGAN, QATAR, ARABIE, MAROC…ETC

    nation
    18 mars 2017 - 5 h 43 min

    Mokri n’est pas algérien il
    Mokri n’est pas algérien il ne l’a jamais été, il ne reconnait même pas une nation algérienne il ne reconnait que le calife .. c’est un agent des frères musulmans égyptiens . Au calife le PLUS OFFRANT aujourd’hui Erdogan demain le Diable lui même .. mais son idéal d’esclavage c’est d’etre le Mawali et le serviteur d’un émir saoudien .. sauf que l’Arabie saoudite pour des rasions stratégiques méprise les frères musulmans égyptiens malgré leur esclavage , que dire alors un Chaouch frérot de 14eme rang et de Msila , les saoudiens ne le considèrent même pas comme un Banou Adam : un insecte … L’Islamisme surtout égyptien c’est une école de mendicité , de servitude et d’esclavage …les Berbères sont une autre mentalité que les égyptiens .. toute la noblesse de algérienne vient de sa Berbérité et de 54 .. Sans la berbérité dans le sang des algériens et sans 54 , Mokri et les autres islamistes auraient fait de ce peuple depuis longtemps une masse d’esclaves des turcs ou des arabes saoudiens ou même des juifs .. un islamiste est capable de toutes les vilénies , il n’a aucun sens de l’Honneur

    Benhabra brahim
    18 mars 2017 - 5 h 33 min

    Anonymous 05h49=Benhabra
    Anonymous 05h49=Benhabra brahim omis de remplir la case….merci.

    Anonymous
    18 mars 2017 - 4 h 49 min

    Nouredine [email protected],n
    Nouredine [email protected],n as tu pas remarque que larbi en citant 2 personnes decedes(Boumedienne et Chadli)n a pas fait suivre par « Allah yerhamhoum)???!!…et ca fanfaronne en se pretendant plus musulman que les autres!!..ou zide tanit,il n a pas mentionne le president Zeroual??!!..mystere et boule de gomme.Je serait curieux de savoir quel president aurait il propose??…Messali (allah yerahmou) en 62 et………………………………Abassi Madani (lah la etrabhou) par la suite……Mimouna taaraf rabi,mais c etait le voyageur de passage qui soit disant musulman etait « mounafak »(hypocrite religieux)……et rabi yaaref mimouna.

    Anonymous
    17 mars 2017 - 18 h 43 min

    Il faut préciser l’origine
    Il faut préciser l’origine Maçonnique (l’armée secrète du satanisme Messianique mondial) de tous les mouvements Islamistes, y compris l’APK, qui d’ailleurs est une émanation du mouvement des jeunes Turcs, tous des Franc Maçons d’origines Dȏnmeh, c’est à dire des crypto Juifs Sabbataïstes faussement convertis à l’Islam, et qui dirigent la Turquie depuis la fin du Khalifat.,
    Il faut noter aussi qu’Erdogan est Franc maçon, marié à une Dȏnmeh. « Dȏnmeh » en Turc désigne aussi quelqu’un de fourbe et trompeur.
    Quand on connait tout cela, eh bien on a raison de penser que  » Efendi Mokri n’est qu’une moquerie » qui n’a qu’assez duré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.