Pour une criminalisation du négationnisme envers la Révolution algérienne

Soltane Ben Mohammad Al-Kassimi avec la reine d'Angleterre. D. R.

Par Youcef Benzatat – Suite à l’indignation unanime des Algériens provoquée par les propos odieux de l’Emirati Soltane Ben Mohammad Al-Kassimi, par lesquels il a tourné en dérision la Révolution algérienne, il est de bon droit d’adopter une loi criminalisant tout propos négationniste à son encontre. La réaction de l’opinion algérienne, qui a condamné à l’unanimité ces propos, plaide d’elle-même en faveur de la nécessité d’adopter une telle loi. En effet, ce vide juridique laisse la porte ouverte à toute personne malveillante ayant des comptes à régler avec l’Algérie d’abonder dans ce sens, en portant atteinte à la mémoire du sacrifice des martyrs et en blessant tout un peuple dont la plaie causée par la barbarie coloniale française demeure douloureusement béante. A cela s’ajoute la nécessité de préserver la Révolution de toute forme de perversion et de l’élever au statut d’exemplarité pour lui permettre de devenir un référent pour les générations à venir et pour toute l’humanité pour qu’aucun peuple ne soit plus tenté d’infliger à un autre peuple souverain la barbarie que le peuple algérien avait subie sous la domination du colonialisme français.

On n’a pas besoin de magistrats pour légiférer à ce propos, le peuple ayant tranché. D’ailleurs, c’est en partie à cause de ce vide juridique que l’acte négationniste d’Al-Kassimi est devenu possible. D’autant que les excuses qu’il avait formulées, suite à la tournure de l’évènement, sont venues aggraver encore un peu plus la désinvolture avec laquelle cet acte négationniste a été commis. Car il était convaincu qu’il n’encourait aucune sanction pénale, justement à cause de l’absence d’un cadre juridique pouvant incriminer de tels propos blessants.

C’est comme cela d’ailleurs que le négationnisme envers la barbarie nazie fut combattu, en ayant criminalisé tout acte ou parole négationniste envers la Shoah. De ce fait, il ne serait jamais venu à l’esprit d’Al-Kassimi de recourir avec autant de désinvolture à chercher un exemple sur la Shoah pour illustrer l’influence des ministres de la culture sur leurs présidents. La Révolution algérienne constituait pour lui une proie facile et sans garde-fou. Quelles que soient les motivations de ce passage à l’acte abominable, bien qu’il existe à coup sûr autant de motivations sournoises.

Mais la plus blessante est celle qui consiste à réduire la Révolution algérienne à une illustration, dans sa glorification de la puissance coloniale par l’évocation de De Gaulle en compagnie d’un grand homme de culture ! De Gaulle fut au pire «féroce», en aucun cas il fut un colonialiste, criminel de guerre. Il est féroce, mais aussi un grand nationaliste pour avoir grandement contribué à la libération de son pays du nazisme. Cette posture s’apparente au discours de la France officielle dominante et des pays de l’Otan. C’est un négationnisme diffus car leurs mentalités demeurent scrupuleusement non encore décolonisées. C’est une posture négationniste, et Al-Kassimi, en l’adoptant, s’était rendu coupable, lui aussi, de négationnisme envers la Révolution algérienne.

A cet effet, après avoir tourné à la dérision la résistance permanente du peuple algérien au colonialisme français durant 132 ans, avant d’arracher l’indépendance, qui s’est soldée par la mort cruelle de plusieurs millions de personnes et en ayant accordé à De Gaulle le privilège de la leur avoir accordée lui-même, charitablement, il fallait encore qu’il l’ait accordée plutôt à un tiers, en l’occurrence Gamal Abdenasser et les Arabes généralement pour gagner leur sympathie !

A la question si Al-Kassimi s’est-il rendu coupable de négationnisme envers la Révolution algérienne, la question fut largement débattue sur les réseaux sociaux algériens et dans la presse, et les conclusions ont plaidé à l’unanimité le négationnisme d’Al-Kassimi. L’indignation des Algériens fut aggravée encore plus du fait qu’Al-Kassimi est une personnalité politique et culturelle d’un pays avec lequel l’Algérie partage aussi bien l’histoire, la culture arabophone, la religion musulmane et appartient au même substrat civilisationnel arabo-islamique. Un pays frère comme il est admis dans l’imaginaire social, politique et historique des deux peuples algérien et émirati.

Il est inutile de dire que si cet acte est venu d’une personnalité de même rang que lui et d’un pays de l’Otan, l’opinion algérienne n’aurait jamais levé autant de boucliers avec une telle ampleur ! A considérer que l’Algérie continue toujours à résister au néocolonialisme et que celui-ci n’a pas définitivement tari. Son unité et sa souveraineté sont considérablement menacées et son effort de devenir une puissance régionale vivant en paix avec le monde constamment torpillé. Les Algériens sont conscients de cette menace et savent à quoi s’attendre de tels comportements vexants et les qualifient à leur juste place comme le produit de mentalités non encore décolonisées. Ces actes sont courants, et c’est de bonne guerre ! Cela n’empêche pas l’Algérie de continuer à forger son rôle de grande puissance régionale dans l’humilité.

On a eu le droit à un bras d’honneur plus odieux encore que le dérapage mystérieux d’Al-Kassimi. Mais avec cette loi, criminalisant tout acte négationniste, Longuet, l’auteur de ce bras d’honneur, aurait des comptes à rendre à la justice algérienne lorsque l’occasion se présentera. De même pour Al-Kassimi, qui aurait choisi d’illustrer l’influence des ministres de la Culture sur leurs présidents par l’intrusion grossière et insolente dans le souvenir de la douleur d’un peuple, du mépris de la tragédie de son histoire et la profanation de la mémoire de ses martyrs.

Y. B.

Comment (66)

    youcef benzatat
    29 mars 2017 - 18 h 45 min

    Pour une reconnaissance du
    Pour une reconnaissance du génocide algérien 1/3
    10 mai 2015
    Par David BIZET
    Édition : Mémoires du colonialisme
    Extrait :
    Pour se donner une idée de la portée de ces massacre [des premières décennies de la colonisation], il faut se référer à l’étude démographique qu’en a fait le docteur Ricoux, lequel considérait dans sa Démographie figurée de l’Algérie que la « race inférieure » et « dégénérée » que composent «les indigènes […] sont menacés d’une disparition inévitable, prochaine. »
    A notre arrivée, en 1830, la population indigène était évaluée à trois millions d’habitants. Les deux derniers recensements officiels, à peu près réguliers, donnent en 1866 : 2.652.072 habitants, et en 1872 : 2.125.051 ; le déchet en 42 ans a été de 874.949 habitants, soit une moyenne de 20.000 décès par an. Durant la période 1866-72, avec le typhus, la famine, l’insurrection, la diminution a été bien plus effrayante encore : en six ans il y a eu disparition de 527.021 indigènes ; c’est une moyenne non de 20.000 décès annuel mais de 87.000 !
    Si l’on en croit les chiffres, la France aurait donc enlevé la vie en toute impunité à presque un million d’algériens en à peine plus de 40 ans d’occupation. D’autres chiffres affirment que de 1830 à 1856, la population algérienne passa d’environ 5 à 3 millions d’habitants à environ 2,3 millions. Par la suite, elle remonta jusqu’à 2,7 millions en 1861 avant de connaître sa chute la plus brutale à 2,1 millions d’habitants en 1872. La population algérienne ne retrouva son niveau d’environ 3 millions d’individus qu’en 1890.
    En se basant sur ces chiffres, nous pouvons établir que l’Algérie a perdu entre 30 et 58% de sa population au cours des quarante-deux premières années (1830-1872) de la colonisation française. Un tel désastre humain, volontairement provoqué et mis en avant par une autorité politique responsable, ne peut être qualifié au regard de l’histoire que par le terme de génocide.
    Pour rappel et à titre de comparaison, les nazis exterminèrent 46% de la population juive européenne (environ 5,1 millions sur une population de 11 millions) et 33% de la population tzigane (environ 250.000 sur une population de 750.000). Donc quand François Hollande affirme que la France reconnaît tous les génocides, François Hollande ment.

    Nobody Paris
    29 mars 2017 - 4 h 06 min

    LA TRISTE REALITE DES ARABES.
    LA TRISTE REALITE DES ARABES. CITATIONS DE IBN KHALDOUN; < > < > –Les prolégomènes (1377), Ibn Khaldoun (trad. William MacGuckin Slane), éd. Imprimerie impériale, 1863, t. 1, p. 310 Lire le livre en ligne < > — Les prolégomènes (1377), Ibn Khaldoun (trad. William MacGuckin Slane), éd. Imprimerie impériale, 1863, t. 1, p. 312 Lire le livre en ligne

    algerien
    28 mars 2017 - 6 h 49 min

    qui c qui vous a dit que ce
    qui c qui vous a dit que ce guignolet c et un Arbaoui qui crache de la merde de sa bouche son nerveux ni morale quille s’occupe déjà sa va tres malle dans son petit bled dictatures deux cent milles pour cent de la hogna envers son peuples et au lieu douvrire son Beck Enver l’Algérie et je marete la .

    AITLBACHIR
    27 mars 2017 - 20 h 48 min

    igniorons ce emi daghioul
    igniorons ce emi daghioul yeghial.CES BATTARDS ARABES QUI SONT ENNEMIS DE L HUMANITE ET DU PEUPLE ALGERIEN NES.SI NOUS AVIONS UN DE VERITABLES GOUVERNANTS CES BATTARDS V AURONT PAS DE PLACE DANS NOTRE PAYS UNE ALGERIE REVOLUTIONAIRE AYANT ACQUISE SON INDEPENDANCE PAR LE SANG MALGRE 132ANS DE COLONISATION.DIEU MERCI AUCUNE GOUTTE DE SANG ARABE N EST TOMBES SUR NOTRE SOLS SOLS DES MARTYRS.QUANT A GAMEL NACER ILA CRUAVOIRE ET FAIRE DE L ALGERIE UNE ENTITE EGYPTIEN.ALORS QU IL CEST TREMPED ENDROIT LES FRERES CHACHNAK CONNAISSENT BIEN LES EGYPTO.CET DITE LUI D ALLER REFAIRE L ECOLE ET D APPRENDRE L HISTOIRE DE GAYA A BENMHIDI ET ABANE.CE N EST PAS MAINTENANT QU ILS SE RENDRONT COMPTE MAIS DEMAIN ONT VERRA .CES ENNEMIS DE L HUMANITE CES SALES ARABES IGNIORANTS .VOTRE ARGENT FINIRA ET VOUS PARTIRAIS AU DIAPASON.VOTRE JOUR VIENDRA SICE N EST PAS DEJA EN ROUTE.VIVE L ALGERIE AUTHENTIQUE ET HISTORIQUE DE GAYA MASSINISSA A NOS JOURS

    karimdz
    27 mars 2017 - 20 h 00 min

    On peut comprendre quelque
    On peut comprendre quelque part, la réaction de cet émir dont le pays créé de toutes pièces par les sionistes, et n a donc aucune histoire, qui est à imputer sur le compte de la jalousie et de la frustration.

    Criminaliser le négationnisme, pourquoi pas, mais hélas cela ne risque de s appliquer qu en Algérie, seul la shoah hélas échappe à cette limitation, alors qu il y a tant de génocides tous aussi barbares qui ont été commis dans le monde.

    Je suggère pour ma part, qu il faut d abord faire connaitre au monde, le génocide des algériens, plusieurs millions tout de meme, commis par la France occupante, et cela passe tout d abord par une reconnaissance par notre parlement, puis une une soummision d une résolution dans ce sens à l ONU. Les allemands, les japonais, le monde entier, doit connaitre ce que la France a fait en Algérie et ces crimes ont beaucoup à envier au nazisme.

    Mokhtar
    27 mars 2017 - 15 h 14 min

    Avant proposer une telle
    Avant proposer une telle mesure, il aurait fallu se demander pourquoi n’y a -t-il eu aucune réaction officielle?
    En effet, ce ne sont que les réactions, des algériens dignes de ce nom sur les réseaux sociaux, qui ont poussées cet énergumène à présenter des excuses qui ressemblent beaucoup plus à des larmes de crocodile !!! Enfin, a t-il répété les propos de quelqu’un?!!!!…

      anonyme
      27 mars 2017 - 16 h 21 min

      Quand l’Algérie sera
      Quand l’Algérie sera gouvernée par des Algériens de souches comme Boumedienne et Zeroual personne n’osera ouvrir sa gueule.
      Le premier pour un oui ou un nom il coupait l’électricité à la Tunisie, le deuxième en réponse au Maroc qui a imposé le visa aux Algériens il fermait les frontières, pour répondre à Chirac qui voulait le rencontrer sans les presse il refuse carrément de le rencontrer .
      Des réflexes typiques aux vrais algériens.

    amzigh yuva
    27 mars 2017 - 5 h 56 min

    regardez comment ce bédouin
    regardez comment ce bédouin se pli devant sa marâtre, la reine de la GB, qui lui a créer un pays dont il est devenu sultan, il n’a qu’ continuer a boire l’urine de chamelle, car l’Algérie pays de Ben M’hidi, Abane, Lotfi, Amirouche,Ben Boulaid, Zabana, Hassiba, Malika, et les autres martyrs est trop cher pour que cet imbécile l’insulte, j’aurais préféré que se soit nos officiels qui lui réponde, mais hélas

    Rayés El Bahriya
    27 mars 2017 - 3 h 16 min

    Je suis pour une expédition
    Je suis pour une expédition punitive contre des traîtres
    De l’espèce infra humaine de votre espèce de zemir des
    Banou hilal.
    Comme ça les collaborateurs pro nazi seront effacés de la
    Surface de la terre.
    Allah yarham Echouhada.
    Kassaman binazilat al mahikat

    Anonymous
    27 mars 2017 - 1 h 26 min

    Pour que nous Algérien
    Pour que nous Algérien retrouvons notre dignité et fierté d’entant, il nous faut rétablir notre Nationalisme ALGERIEN d’abord à la hauteur de notre révolution, et tout ce que vous voulez en ensuite, Amazigh, Arabe, Musulman, Africain, Méditerranéen………
    Commençons par nous définir comme Algérien.
    Quant à nos frères Arabes selon votre article, je suis désolé Monsieur le journaliste, les seuls êtres sur terre que je considère encore comme mes frère de sang, ce sont les Algériens pour qui je pourrais donner ma vie sans aucune hésitation. Mon choix est fait et à bon entendeur, salut.

    mouloud madoun
    26 mars 2017 - 22 h 32 min

    bonjour,

    bonjour,

    il faut d`abord demander aux autorités et personnalités algériennes, membres de la « famille révolutionnaire’ UI PLUS EST , DE RESPECTER la mémoire des martyrs. ce serait deja un bon début, non? il faut donc que Mr saadani, ex secrétaire général du FLN restitue la carte de résidence qu`il a obtenue de l`ancienne puissance coloniale. a Oul abbas de rendre compte des détournements effectués par son fils et au président de la république d`être digne et se mettre au niveau des sacrifices des martyrs ….en se retirant du pouvoir et cesser de nommer des délinquants pour régner sur ce pauvre pays: Bouchouareb, sonatrach, khelil……

    la criminalisation, dites vous? pourquoi faire? avez vous des doutes? interrogeons nous pour savoir si nous sommes a la hauteur du message légué par la martyrs au lieu de chercher le bouc émissaire. laissons les histoiriens écrire l`histoire .

    jughurta
    26 mars 2017 - 22 h 05 min

    EXCELLENTE INITIATIVE D’
    EXCELLENTE INITIATIVE D’ AUTANT PLUS QUE LE NOMBRE DE NOS MORTS EST INCONTESTABLE ( je dis ça pour les négationnistes. Faire attention de ne pas non plus se servir de cela pour s’ acoquiner par point commun historique avec israel, je vois arriver le truc, rappel tres important ). HemdouLLAH nous les Kabyles ont ne se sent pas trahis par ces chameliers bédouins au coeur de pierre ( sourat tawba), nous nous sommes jamais considérés comme arabophones, de culture arabe et encore moins de race arabe. Le lèche bottisme ne fait pas parti de notre culture, Mohamedi said wa Amirouche ALLAH y rahamhom ihkilkom. La Kabylie a toujours était le fief et le bastion de toutes les formes de contestations et de résistance. Longtemps j’ ai cru que la france voulait s’ accaparer de l’ Algérie et qu’ elle n’ y arrivait pas à cause de nous et que c’ est pour cela qu’ il y avait autant dénigrement et de haine autour des Kabyles de la part de nos institutions qui était les valets de la france. En réalité je ne le pense plus. Je parle de la Kabylie car nous avons aucune autre douleur si ce n’ est le fait rageux qu’ ils ont insulté nos morts !! On ne se sent aucunement trahi car on partage rien avec eux, nous avons absolument rien en commun avec eux, ni culture ni tradition etc comme vous le relatés dans l’ article. C’ EST LA LIGNE ROUGE OUKSIMOUBILLAH, 3ALAMNA HARB JIDDEN WA KI TSMA3 HAD LHADRA TENTAMARAD AK A3RAF !! CHOUF WIN WASSALANA CHOUF, ASMA3 LHADRA LKATILA. A3LAKOULIHEL, la protection de l’ Honneur, de la dignité et du sacrifice des moudjahids et de leurs sangs sacrés versés dans le sentier d’ ALLAH est une cause sacrée qu’ ALLAH aime car nos moudjahidins sont mort pour lui, c’ est à dire pour la libération et la liberté. Pour l’ honneur et la dignité qu’ ALLAH SOUBHANOU a rendu sacré, nous laisserons plus rien passer !! Basta !!

    Mouhouche
    26 mars 2017 - 19 h 53 min

    oui, effectivement, je crois
    oui, effectivement, je crois qu’il faut être vigilant, trés vigilant même, parce que en ce moment, trop de petites provocations qui quelque part odivent avoir un sens, comme la pub pour les élections qui laisse voir cette jolie fille au foulard vert qui brandit une carte d’électeur et qui dit : seme3 sout-ek ?
    il paraît que cette photo retravaillée a été reprise d’un site d’une université isaraelienne. bizarre, bizarre.
    à en rire ou en pleurer : http://www.lematindz.net/news/23776-scandale-de-la-campagne-des-legislatives-qui-est-cette-femme.html

    Hadj moussa
    26 mars 2017 - 19 h 01 min

    Et cet arabe prétend être un
    Et cet arabe prétend être un musulman en plus. Il colporte les dire (en tout cas ce qu’il dit) d’un ennemi de l’islam, d’un frustré qui a été humilié par la guerre d’Algérie qui restera dans les mémoires de l’humanité pour insulter et piétiner la mémoire du peuple algérien et les chou haras. Ce triste prince d’un état fantoche donne plus d’importance aux propos diffamatoire d’un français que le sang des chou haras. Voilà comment se comportent les princes ploucs d’Arabie, ce sont des mourdjifoune. Et le pire c’est qu’il s’étonne que ces insultes choquent les algériens, comme ce mensonge de de gaulle c’est du hadith dini. Imaginons juste un instant si le gouvernement algérien dit que les arabes selon l’Iran travaillent pour Israël! ALORS POURQUOI DE GAULLE DIT VRAI ET PAS LES MUSULMANS IRANIENS

      hadji moussa
      27 mars 2017 - 10 h 38 min

      Comme j ai écrit mon texte
      Comme j ai écrit mon texte avec un smartphone veuillez lire chouhadas au lieu de chou haras

    NES ELGHORBA
    26 mars 2017 - 17 h 39 min

    EN LES CONNAIS BIEN ET EUX IL
    EN LES CONNAIS BIEN ET EUX IL NOUS CONNAISSE TRES TRES BIEN POINT A LA LIGNE

    Anonymous
    26 mars 2017 - 16 h 07 min

    Les pays du Golfe ne
    Les pays du Golfe ne devraient même pas exister dans nos consciences. Il ne devrait normalement y avoir aucun contact, de quelque nature que ce soit entre nos pays, si bien que si un des leurs ouvre sa gueule pour dire des stupidités pareilles, nous autres algériens ne devrions même pas en être informés tellement ils sont insignifiants à nos yeux, comme si un moustique avait pété dans un marécage, pas plus. Mais malheureusement, le pouvoir algérien a choisi sciemment de s’atteler à ces bourriques d’un autre âge, si bien qu’ils se permettent d’insulter leurs seigneurs sans crainte d’être punis. C’est absolument enrageant !!

    Le Tlemcenien
    26 mars 2017 - 15 h 49 min

    le peuple algérien se
    le peuple algérien se désarabise petit à petit et c’est ce qui dérange les bédouins. Quant aux pseudo-patriotes qui ne pipent un mot l’histoire ne laisse rien au hasard.

    Anonymous
    26 mars 2017 - 15 h 25 min

    Est ce le qrand écrivain
    Est ce le qrand écrivain Adonis qui a affirmé, en 2015 , et par désespoir du manque de nationalisme des arabes par rapport à ce qui se passe en Syrie et en Libye , que seuls les Algériens s’étaient battus pour se libérés ?

    Sniper
    26 mars 2017 - 15 h 24 min

    On a gouvernement de bras
    On a gouvernement de bras cassés, ceux qui tiennent le pouvoir en Algerie sont des trabendistes dénués de tout patriotisme, ils n’ont aucune dignité vet les vrai MOUDJAHIDINES qui ont arrachés l’indépendance aux prix de leurs vies n’auraient pas bougé le petit doigt s’ ils savaient que le pays allait être entre les mains de ces trabendistes véreux!

    Cactus
    26 mars 2017 - 15 h 14 min

    COMMENCER PAR ATTAQUER EN
    COMMENCER PAR ATTAQUER EN JUSTICE LES RESPONSABLES QUI ONT INVITE Benkaka furoncle AVEC DES HONNEURS C’EST UNE TRES GRAVE INSULTE AUX MILLIONS DE CHOUADA ALLAH RAHOUM ET APRES VA S’OCCUPER DES BEDOUINS NOTRE TERRIBLE ENNEMIE EST DE L’INTERIEUR

    Lotfi
    26 mars 2017 - 14 h 07 min

    un communiqué n’est pas
    un communiqué n’est pas publié pour condamner cette atteinte au combat du peuple Algérien.et vous pensez à avoir des lois criminalisant tout négationnisme à l’égard de la révolution algerienne,il faudrait penser à élire des responsables dignes de représenter et défendre les intérêts et le passé héroïque du peuple Algérien, qui porteront l’Algérie dans leurs cœurs et pas dans leurs comptes bancaires.quant à cet esclave des Anglais et Américains ce n’est pas étonnant qu il dise ces conneries parce que il ne connait pas ce que signifie le mot révolution.il ne connait que la soumission et la trahison.

    Ayweel
    26 mars 2017 - 13 h 46 min

    Malheureusement, ce soltane n
    Malheureusement, ce soltane n’à rien dit de touchant et de blessant envers le peuple algérien, il a simplement prononcé en publique ce que tous les arabes de l’orient, en coulisse, pensent vraiment de l’Algérie et du peuple algérien. N’oubliant pas que popour eux l’afrique du nord fait partie de leur ghanima, nos femmes devraient faire partie de leur harem et les hommes leurs esclaves. Il suffit simplement de lire ou relire l’histoire de elfoutouhate elarabia, vous allez découvrir le sort réservé au peuple Nord africain par ces soi-disant descendants du prophète. N’oubliant pas aussi que notre président était bel et bien un des valets de leur sultan………….et pour combien d’années ? . Mais le pire c’est lorsque le FLN de 62 se place en opposition du FLN DE 54 c’est là la trahison, le vrai mépris et insulte envers le peuple algerien.
    Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh

      Anonymous
      26 mars 2017 - 15 h 28 min

      Durant la décennie noire, pas
      Durant la décennie noire, pas mal de sois disant algériens ont refusé de joindre le service militaire obligatoire sous prétexte que le combat qui mène les forces de sécurité et le peuple algérien contre le terrorisme fanatique est un combat contre l’islam et les musulmans..depuis l’invasion et la chute de l’Irak, un paquet de nos compatriotes se dirigent vers les zones de conflits en Irak, Syrie, Libye pour soutenir leur confrères fanatiques sous l’ordre de l’arabie Saoudite et d’autres pays de golfe persique …Ma question est : Pourquoi le Algériens s’engagent auprès des mouvements islamistes radicaux à l’étranger ( Afghanistan dans les années 80, l’Irak, la Syrie et la Libye ) ? …la réponse est simple ! ..parce que il ya des erreurs qui ont étaient commis juste après l’indépendance de notre pays . Les faussaires de la famille révolutionnaire de cette époque ont mis le destin de peuple algérien au mains de baathisme de Djamel Abdel-Nacer et dès la liquidation de Anouer El Sadate , les frères musulmans Égyptiens ont mis la mains sur les islamistes Algériens…c’est malheureux de le dire, beaucoup de nos compatriotes se sentent plutôt musulmans / arabes et ensuite Algériens berbères dû au système scolaire arabo baathiste que l’état à imposer a peuple Algérien de force depuis plus 57 ans .

        Ayweel
        26 mars 2017 - 17 h 11 min

        Je dirais juste que la
        Je dirais juste que la révolution algerienne insultée par ce sultan est une révolution inachevée, elle a été détournée avant d’atteindre son objectif final. Quant à l’indépendance et bien, complètement confisquée. Concernant ceux qui se sentent arabes et bien c’est de leur droit et aucun algérien ne les forcera à penser autrement parce que ils sont nées chez nous en algerie donc on leur fait confiance et aussi c’est de leur droit de quitter le pays de leur naissance, s’ ils le veulent, pour aller vivre dans le pays de leurs aïeux, sauf que, une fois décidé ils ne seront plus les biens venus, c’est une question de principe….pour les algériens qui intègrent les courants islamistes, et bien dans leur majorité , ils le font par naïveté, s’ ils savaient qui sont ceux qui sont derrière et pour quel objectif, croyez moi ils seront les premiers à combattre ce courant en toutes ses formes. Et c’est là que l’école algerienne a failli à sa mission. Une école doit avant tout former des individus qui pensent et qui raisonnent et non des individus qui ne peuvent faire la différence entre scorpions et crevettes. ……
        Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh

    tahia el djazair
    26 mars 2017 - 13 h 40 min

    @ YB : 1- d’abord les
    @ YB : 1- d’abord les algériens n’ont pas été unanimes pour répondre à cet émir arabe d’opérette , tous les courants islamistes et arabistes n’ont pas dit le moindre mot , seuls les algériannistes et les berbéristes ont répondu unanimement devanyt le silence du gouvernement qui se mokrise chaque jour et se wahabise … . la preuve que la révolution algérienne est une révolution nationaliste berbère algérianniste et que les mercenaires saoudiens essaient de l’usurper à leur profit en profitant des fautes du MAK et son décrochage nationaliste qui ouvre la porte aux charlatans et aux agents wahabistes arabo-islamistes du Golfe et des frères musulmans égyptiens de wahabiser cette Révolution .. 2- nous sommes contre ce genre de lois du négationnisme machin copiée sur celles des juifs en Europe ( certains algériens francisants veulent copier tout de la France !! et tombent dans le piège de la culture sioniste juive de la France ) .. Les berbères algériens ne sont pas des sémites , ils ne sont pas arabes et surtout pas juifs et n’ont pas la mentalité terroriste et théologique juive ou arabe de l’Histoire et de la Communication ..Pour nous les gens sont libres de parler de la révolutions algérienne mais nous répondrons à chaque fois au cas par cas en argumentant et en donnant des preuves , par la Vérité et la Sagesse .. Notre révolution NATIONALE ne doit pas se baser sur la coercition mentale et la terreur idéologique et intellectuelle et sur les mensonges forcés ou imposes .. Son corpus historique et intellectuel doit être libre et universel dont la portée est la Conviction , la vérité et le débat .. c’est là son esprit et son universalisme : la vérité , la conviction et la liberté .. la révolution algérienne est d’essence berbère donc humaniste et pas théologique comme les idéologies sémitiques arabo-juives .. chaque peuple a sa philosophie de la vie , de la vérité , de l’histoire et de la Connaissance …nous sommes des berbères , des algériens , des Imazighen , on répond à toute critique sur notre glorieuse révolution par la Conviction , la Vérité et la Preuve et non pas par la force et la terreur de l’Intellect … on veut pas de lois juives chez nous !!!

      Lghoul
      26 mars 2017 - 14 h 24 min

      Un grand bravo pour avoir
      Un grand bravo pour avoir éclairé les lanternes éteintes.

      Kassaman
      26 mars 2017 - 19 h 32 min

      Merci @Tahia el Djazair!,
      Merci @Tahia el Djazair!, exactement pas de ce genre de lois chez nous!! on les laisse aux manipulateurs sionistes.

      Di Jijel
      27 mars 2017 - 10 h 01 min

      Absolument d’accord, ce n’est
      Absolument d’accord, ce n’est pas en légiférant que nous ferons taire nos ennemis, nous n’avons rien à justifier à qui que ce soit, et surtout pas à des imposteurs qui ne cassent de vouloir nous nuire pour notre insoumission à leurs maîtres impérialistes Sionistes, le monde entier commence à prendre conscience de l’imposture de cette famille de crypto Talmudistes Messianistes et satanistes dont la mission n’est autre que la destruction de l’Islam, et de tous ceux qui s’opposent au Nouvel ordre établi par leur maitres.
      Vigilants nous nous dévons de l’être, les chiens aboient, et la caravane passe.

    Kassaman
    26 mars 2017 - 13 h 27 min

    Les lois mémorielles ont
    Les lois mémorielles ont toujours été contre-productives, qu’ils disent les âneries qu’ils veulent nous sommes suffisamment sûr de notre glorieuse révolution pour ne pas avoir à l’enfoncer dans les crânes des jaloux à coup de criminalisation de leurs pensées nauséabondes.

    anonyme
    26 mars 2017 - 13 h 26 min

    L’intervenant qui propose à
    L’intervenant qui propose à ce qu’on ignore ce salopard c’est le chiatte du pouvoir qui ne veut pas que leurs amis du Golfe soient gênés et lui même n’est algérien que papiers, le pouvoir ne répondra jamais à ces provocations, depuis quand les naturalisés défendent l’Algérie et l’honneur de l’état algérien? Ils n’ont aucune dignité ni aucune attache à l’Algérie.

    Oueldechaab
    26 mars 2017 - 13 h 00 min

    Silence totale
    Silence totale gouvernementale face à cette offense à notre histoire et au million et demi de martyrs.
    Cela nous renseigne, pour la millième fois, sur la qualité de ceux qui sont à la tête de l’État : Patriotes ou traitres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.