Fitch, une succursale du Makhzen ?

Par Ramdane Yacine – L’agence de notation Fitch a laissé libre court à son scepticisme quant au devenir des relations algéro-marocaines. Sa filiale BMI Research dit ne pas s’attendre à un grand changement dans les relations entre le Maroc et l’Algérie après le retour du royaume à l’UA. «Toute amélioration se limitera au partage et à la coopération sur le renseignement sur les extrémistes islamistes», estime la filiale de Fitch. Et même dans ce domaine, le DG du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak El-Khiame, a souvent déploré le manque de coopération avec le pays voisin.

Sur le plan économique, Fitch relève que la réouverture des frontières, l’augmentation du commerce ou une résolution sur le «Sahara marocain» «semblent encore hors de portée». Jusqu’à présent, les relations commerciales restent très faibles entre les deux pays dans une région où l’intégration est encore à la traîne. Le Maroc représente seulement 1,9% des exportations totales de l’Algérie, tandis que l’Algérie ne reçoit que 0,9% des exportations marocaines. «En dehors du pétrole et du gaz, où le pays bénéficie déjà d’une clientèle diversifiée, l’Algérie a peu de produits qui pourraient être exportés vers le Maroc», note ainsi Fitch.

Il est pour le moins étonnant de voir qu’une agence de notation s’intéresse à un fait – le retour du Maroc au sein de l’UA – qui ne relève pas nécessairement de ses compétences en tant qu’agence spécialisée en économie. De plus, le fait de citer les propos d’un responsable marocain du renseignement et de faire l’impasse sur la partie algérienne en la matière relève au mieux de l’amateurisme, au pire d’un parti pris flagrant en faveur du royaume.

Ce qui laisse penser que cette note comparative intervient à un moment précis : celui où Rabat reprend ses hostilités à l’égard de l’Algérie, en l’accusant, notamment, de lui renvoyer les réfugiés syriens et d’un début chaotique d’Antonio Guterres, le nouveau secrétaire général des Nations unies, qui a décidé de ménager le Maroc, en nuançant sur deux points le rapport annuel qui lui avait été soumis sur le Sahara Occidental.

Le rapport de Fitch est d’une malveillance criarde dès lors qu’il suggère au lecteur lambda que si ça ne tourne pas rond entre les deux pays, c’est la faute à l’Algérie. Il verse dans une logique de cécité affligeante pour une agence de ce rang qui n’est pas censée ignorer que l’Algérie a toujours été favorable à un dialogue avec son voisin marocain sur toutes les questions en suspens, et que c’est le voisin de l’Ouest qui fait dans la reculade dès lors qu’il est question de discuter ouvertement du trafic de drogue, de la contrebande et du terrorisme. Des dossiers sur lesquels le Maroc tergiverse car son régime monarchiste s’en nourrit.

R. Y.

Comment (11)

    Anonymous
    28 avril 2017 - 1 h 03 min

    Les revenus marocaines qui
    Les revenus marocaines qui proviendraient de la vente des cannabis s’élèvent à,…..23 milliards de dollar
    Un chiffre qui fait peur, au royaume du roi prédateur, pardon, le roi des pauvres…..
    Selon un rapport secret américain




    0



    0
    ELMAURO
    27 avril 2017 - 19 h 57 min

    J’ai toujours dis que la
    J’ai toujours dis que la difference entre le maroc et l’Algérie c’est le lobbyisme.il n’y a pas une seule ONG ou on ne retrouve pas un marocain et rare sont les ONG ou on trouve un algerien. Logiquement quant vous êtes responsable d’une ONG ou toute autre entreprise et qu’on veux faire une étude sociale ,économique ou autre, sur un peuple ou sur une région, il n’y a pas mieux que de designer t sans arrière pensés une personne issue de cette région. D’ou l’opportunité pour les infiltrés du maghzen de casser de l’Algérie. D’ ou les classements souvent très défavorable a l’Algérie que nos journalistes inconsciemment et niaisement reprennent souvent avec fanfare. Il faut que les journaliste algerien avant de publier quoi que ce soit,doivent s’interroger sur l’auteur de l’étude et le but a atteindre.




    0



    0
    chaoui ou zien
    23 avril 2017 - 22 h 24 min

    Pas surprenant
    Bien qu’ayant toujours ete secondaire (tout comme Phelps) a Standard & Poor’s et Moody’s, l’agence de notation Fitch, a l’origine americaine, etait tout de meme une agence de notation respectable et montante aux USA jusqu’au jour ou elle fut achete by Fimalac, une societe financiaire francaise dirigee par un certain Marc Ladreit de lacharriere. Aujourd’hui elle a completement disparu du paysage financier nord americain (et autres marches boursiers respectables) ou ses services ne sont plus en demande. Elle est reduite au status de simple agence de notation francaise, donc a envergure regionale, d’ou son jet de fleurs a l’endroit du maroc, pays devenu une republique bananiere francaise. J’espere que notre pays n’utilisera jamais les services de cette compagnie de troisieme rang.




    0



    0
      Nass
      25 avril 2017 - 22 h 13 min

      Fitch
      De chaoui à chaoui : petite précision sur l’agence de notation « Fitch »…
      Je voudrais ici compléter ton propos en soulignant qu’à la suite de la crise financière de 2007 à 2011, ledit « institut a été cédé en…2014 par Marc Ladreit de lacharriere (« grand ami » de François Fillon…) au groupe américain Heart2 qui la détient à hauteur de 80%…Ceci étant, il reste qu’elle devrait être attaquée en justice pour la partialité de ses commentaires se fondant sur des allégations sujettes à caution d’une partie, le Maroc, pour jeter le discrédit sur l’Algérie et préjudicier à son image, violant le principe du contradictoire. L’Algérie devrait demander réparation, à tout le moins exiger sinon une correction l’insertion d’un droit de réponse.




      0



      0
    bouteftaf
    23 avril 2017 - 19 h 34 min

    Un peu de sérieux quand même
    Un peu de sérieux quand même .Si le Maroc pouvait s offrir des organismes internationaux ou des publications d ordres mondiales comme certains surdoués n arrêtent de le crier sur tous les toits ,il aurait peut être pu changer de continent a ce rythme la . Ca aurait été mieux parce que plus rien ne relie ces deux peuples autre fois frères a part la haine mutuelle.Dommage




    0



    0
      H-B
      23 avril 2017 - 19 h 49 min

      Allez du vent sinistre
      Allez du vent sinistre cafard du makhnez. allez pulluler ailleurs.




      0



      0
    Anonymous
    23 avril 2017 - 17 h 25 min

    I y a sur terre trois »agences
    I y a sur terre trois »agences de notations » : standard & poor et une autre dont j’ai oublié le nom sont anglo-americaines et fich qui est de droit français .Toutes trois ont un point commun: le service de la banco-finance judéo-chrétienne qui domine la terre.que fich se mette du côté du makhzen est dans la nature du sionisme.C’esr donc du côté de ce sionisme qu’il faut surveiller.Le makhzen et son roi sont à la solde de la France via fich. Nous devons toujours rester sur nos gardes.




    0



    0
    Anonymous
    23 avril 2017 - 14 h 21 min

    C’est une agence sioniste c
    C’est une agence sioniste c’est ce qui explique son parti pris en faveur du Maroc, il ne faut plu se poser de question, le Maroc appartient aux sionistes se sont eux les véritables maitres. Le Maroc sans le soutien des sionistes de la France, disparaitrait de la carte de géographie, ce sont les sionistes et les français avec la charité financière des enturbannés à l’égard du Maroc qui maintient le Maroc sous perfusion.. Si la question du Sahara Occidentale n’est pas résolu, ce qui explique la main mise sioniste sur ce territoire, les sionistes ont un pied en Afrique du Nord grâce à leur serviteur marocain. Cela permet aussi à l’ancienne puissance coloniale de demeurer en Afrique du Nord




    0



    0
    anonyme
    23 avril 2017 - 12 h 19 min

    Où sont les vrais Algériens?
    Les vrais patriote algériens doivent s’associer pour défendre le pays.
    Les vrais patriotes du monde entier doivent aussi défendre la nation algérienne et ses intérêts.
    Où sont les universitaires, les journalistes et tout ce beau monde pour défendre ce pays……………….




    0



    0
      anonyme
      23 avril 2017 - 19 h 39 min

      Escrocs
      Ce n’est pas aux patriotes que tu cites qui pourrons s’opposer aux escrocs en cols blancs et passeports diplomatiques qui passent sous escortes par les salons d’honneurs des aéroports notamment celui d’Oran avec des valises de devises volés à l’Algérie pour être planqués en France.




      0



      0
      Nass
      25 avril 2017 - 22 h 19 min

      Mais NOUS sommes là ! Et
      Mais NOUS sommes là ! Et serons TOUJOURS là pour l’Algérie. Un Chaoui.




      0



      0

Les commentaires sont fermés.