Palestine-Grande-Bretagne : la nouvelle bataille de Balfour

Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne. D. R.

Rien ne va plus entre les dirigeants palestiniens et le gouvernement britannique au sujet de la Déclaration de Balfour, à l’origine de la création de l’Etat d’Israël en Palestine, que Londres s’apprête à en commémorer le centenaire en grande pompe. 

La direction politique qui préside aux destinées du peuple palestinien a alerté le monde entier que le Royaume-Uni avait rejeté sa demande d’excuses pour la Déclaration de Balfour de 1917, qui a contribué donc à la création de l’Etat d’Israël. La direction politique palestinienne ne compte pas en rester là mais envisagerait d’intenter une action en justice contre Londres si le Royaume-Uni ne présentait pas ses excuses, n’annulait pas les célébrations prévues et ne reconnaissait pas l’Etat de Palestine.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a saisi l’occasion lors d’un discours qu’il avait prononcé le mois de septembre dernier devant l’Assemblée générale des Nations unies pour exiger des excuses du gouvernement britannique au sujet de cette déclaration qui est, en fait, une lettre du secrétaire au Foreign Office de l’époque, Arthur Balfour, datée du 2 novembre 1917.

Londres a carrément rejeté la requête palestinienne par le biais d’une lettre adressée au ministère (palestinien) des Affaires étrangères. La confirmation a été donnée par Manuel Hassassian, diplomate représentant l’Autorité palestinienne dans la capitale britannique, sur les ondes de la Radio La Voix de la Palestine. Cela veut tout simplement dire que «la reine et le gouvernement britanniques ne présenteront pas leurs excuses au peuple palestinien et (que) les commémorations du centenaire de la Déclaration de Balfour vont avoir lieu comme prévu, c’est-à-dire en novembre prochain».

En tous les cas, Londres n’a nullement l’intention de reconnaître que ce document est à l’origine du drame du peuple palestinien et de toute la région du Proche-Orient, et la Première ministre britannique, Theresa May, n’a cessé, de son côté, de répéter que son gouvernement s’apprête à organiser les festivités de commémoration du centenaire de la Déclaration de Balfour. Elle a invité, à ce titre, son homologue israélien, Benjamin Netanyahu, à participer à l’événement. D’autres commémorations sont prévues en Israël dans le courant de cette année.

Face donc à l’intransigeance de Londres de célébrer le centenaire de la Déclaration de Balfour en grande pompe cette année, les Palestiniens n’ont pas d’autre choix que d’entraîner le gouvernement de Theresa May devant une juridiction internationale. Mais existe-t-il réellement une juridiction compétente capable d’examiner la requête palestinienne, d’une manière impartiale, alors que tout le monde sait que le système juridique international a été conçu de manière à être un simple instrument aux mains des plus forts ?

De Londres, Boudjemaa Selimia

Comment (10)

    Palestine martyre!!!!!
    26 avril 2017 - 18 h 38 min

    c’est scandaleux ! ces
    c’est scandaleux ! ces sionistes sont de véritables terroristes d’où leur copinage avec daesh et les autres ! gloire à la résistance palestinienne !




    0



    0
    Anonymous
    26 avril 2017 - 16 h 25 min

    Mahmoud Abbbas versus Theresa
    Mahmoud Abbbas versus Theresa May, Netannyahou tire profit.




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    26 avril 2017 - 15 h 05 min

    Son fils , ou son rejeton a
    Son fils , ou son rejeton a squatté tout les projets de la construction dans la bande de GAZA , en les offrants

    de gré à gré au groupe Halliburton de Dick CHENEY , une Hallucination n’est ce pas !

    Allez chanter votre patriotisme à votre peuple que vous avez trahi et livré pieds et mains liés pour ISRAËL vos

    assassins ….




    0



    0
    Lghoul
    26 avril 2017 - 13 h 52 min

    Déclaration de Balfour ou de
    Déclaration de Balfour ou de Si khouna: Qu’est ce que ca pourra changer au fond du problème ?
    A plus de 80 ans il est lui aussi toujours accroché au pouvoir. Voila le vrai problème.
    on dirait qu’un arabe sans pouvoir n’a soit aune valeur ou est inéxistant.
    Mais ce n’est pas cela le vrai problème des arabes. Ils veulent tout et rien en meme temps.
    Sinon avec quel argent va-il défendre ce qui fut déclaré en 1917 ?
    J’ai oublié que le premier payeur est l’Algerie avec 26 millions de dollars.
    Ces gens ont tous des hotels a istambul et chypre. Alors Zid ya bouzid –
    Que ni guerre, et ni paix perdurent …




    0



    0
    Adel
    26 avril 2017 - 8 h 58 min

    Peine perdue sur toute la
    Peine perdue sur toute la ligne.




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    26 avril 2017 - 8 h 34 min

    Manuel assassin ! !!!!

    Manuel assassin ! !!!!
    Ou Manuel HASSASSIAN cet arménien grands ennemis des
    musulmans devant l’éternel.
    Tronçon svp…..




    0



    0
      Vangelis
      26 avril 2017 - 10 h 14 min

      Vous avez mal compris alors.
      Vous avez mal compris alors. La personnalité que vous croyez être un  » arménien grand ennemi des musulman  » est le représentant de l’Autorité Palestinienne à Londres, en quelque sorte son ambassadeur, c’est écrit dans l’article. Savez vous qu’il y a des palestiniens chrétiens, même s’ils ont un nom et prénom à consonance arménienne ? Apparemment non !




      0



      0
    Rayés El bahriya
    26 avril 2017 - 8 h 13 min

    Aux moins les britanniques
    Aux moins les britanniques sont conséquents avec eux
    . mêmes du moment qu’ils sont de la même mémoire de
    La foi religieuse soit une couture ficelée et une culture
    Judeo chrétienne et protestantes . Y a pas de quoi protester
    À ce sujet minimalheureusement vrai.
    Ce monsieur aurai peut être été plus avisé de dénoncer le jeux
    Traître de son frère Mouh 106 le roitelet du Rififi ipipip ipipip
    qui avais renié les principes fondamentaux du peuple de
    Palestine à un droit de nation souveraine dans un état
    souverain , ce roitelet fou frou frou qui lui avait ouvert des
    Comptes bancaires secrets au Maroc pour détourner toute
    L’aide financière que lui octroie bouteflika depuis 1999 sans
    Honte et sans honneur.
    Le Maroc fait pire que Belfour et Sikes picot serviteurs de la
    Pax britannica du temps du mandat international de la grande
    Bretagne sous l’égide de la société des nations européennes.
    Alors votre discours c’est du pipô. ….
    Pauvre Palestine trahie.
    El fahem yefhem.




    0



    0
    Anonyme
    26 avril 2017 - 6 h 39 min

    Intenter une action en
    Intenter une action en justice contre les britanniques. Qu’elle justice ??
    C’est eux qui la font la justice et la défont ils en dessinent les contours .
    C’est eux qui prononcent la condamnation ou la relaxation qui clos les plaintes faites auprès d’eux contre eux.
    Un enfant de 4 ans le sait tout ça.




    0



    0
    Vision
    26 avril 2017 - 5 h 47 min

    Abbas vous avez aucun poids ,
    Abbas vous avez aucun poids , tu peux aboyer longtemps , tu n’existe meme pas pour eux, ils t’ont acheté alors chutttttt,




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.