«Qui tue qui» : Eric Denécé dénonce les «inventions fantaisistes» des médias français

Eric Denécé. D. R.

Le directeur de la collection Arcana Imperii chez VAPress, Eric Denécé, a analysé le traitement réservé par les médias français à la décennie noire, marquée par le terrorisme en Algérie. Les événements tragiques des années 1990 en Algérie ont donné lieu à «beaucoup d’interventions fantaisistes ou malintentionnées dans les médias français», dira-t-il d’emblée au journaliste Hubert de Langle du Journal de l’économie (JDE). En outre, Eric Denécé considère que le livre d’Yves Bonnet, ancien patron du contre-espionnage français, intitulé La deuxième guerre d’Algérie, paru récemment, «apporte un éclairage nouveau sur une tragédie qui a donné lieu à beaucoup d’interventions fantaisistes ou malintentionnées dans les médias français, notamment en cherchant à exonérer les terroristes de cet acte barbare et à rejeter la responsabilité sur les autorités algériennes».

Le spécialiste du renseignement et du terrorisme explique que «les années noires (1992-2002) qu’a traversées l’Algérie lorsqu’elle a été confrontée au terrorisme islamiste ont été terribles et demeurent largement méconnues en France». A ce propos, l’assassinat des moines de Tibhirine en 1995 est considéré par Eric Denécé comme «l’un des épisodes porté à la connaissance du public français», tout en précisant que «de nombreux autres événements de ce type ont touché le peuple algérien».

A propos de l’opacité dont parle souvent la presse française lorsqu’elle aborde la question sécuritaire en Algérie, le spécialiste a indiqué que «dans nos sociétés modernes, caractérisées par les notions de gouvernance, d’éthique, de transparence… ce qui relève du secret est de plus en plus restreint, ce qui est légitime. Mais tout ne doit pas être visible, notamment pas le renseignement, qui sera alors largement inutile».

Au sujet du rôle du renseignement dans la prévention contre la menace terroriste et les erreurs qui ont été commises lors de la «deuxième guerre d’Algérie», Denécé a estimé que «le renseignement est la première des « armes » de la lutte antiterroriste, car nous sommes confrontés à des réseaux hostiles et clandestins qu’il importe de détecter, de comprendre, d’infiltrer et de neutraliser pour éviter le pire».

Ramdane Yacine

Comment (31)

    Court T....
    6 mai 2017 - 14 h 47 min

    Mr Denece et Mr Ives Bonet
    Mr Denece et Mr Ives Bonet sont une référence qui ont une certaine éthique , des professionnels , comparé a un Powel la fiolle ou un Fabius Al nosra , un Mr Ayrault Sarrin , des personnages peu en couleurs , non fiable pres a fabriquer des fausses preuves. .Concernant la Syrie nous savons tous que c’est une tentative de Coup d’État par Usa , Gb , Saouds , Erdogan , France Hollande Ayrault.Qatar…..Quand je vois des articles sur Mr Denece ou Mr Bonet ou Mr Marty Vrayance…je lis , j’apprend , ….et quand je vois des articles aux références Obama , Mr Ayrault , Hollande , Kerry , Cameron , Erdogan…je zap .




    0



    0
      Nadia
      6 mai 2017 - 18 h 29 min

      Mon frère vois moi , S il a
      Mon frère vois moi , S il a fait cette déclaration Ç est qu il a touché quelques milliers d Euros .. Ya kho wrassak qu il a mis lhabebet dans son compte.
      Respectueusement.




      0



      0
        Mil
        24 mai 2017 - 17 h 53 min

        Arriviste en France, cela
        Arriviste en France, cela pour les connaisseurs ne fait que remettre les choses à leur place, car nous disions nous vivant en France et algériens plus que vous autres arrivistes, vous parlez d argents et de manger même sur des cas politique importants
        Vous n êtes que des ignorants débarquer et qui croient être informé intellectuels




        0



        0
    RACHID El Wahrani
    5 mai 2017 - 22 h 53 min

    Cette fameuse histoire du
    Cette fameuse histoire du « Qui tue qui » et celle des Moines de Tibhirine se sont toujours accentués juste avant l’arrivée de l’Armada du Medef afin de faire pression sur les autorités Algérienne par le biais de la presse française instrumentalisé par l’oligarchie afin de détourner les négociation du gagnant/gagnant à leurs profit. …Q




    0



    0
    Le Tlemcenien
    5 mai 2017 - 19 h 43 min

    pas de confiance aux frenchys
    pas de confiance aux frenchys, ils sont tous hypocrites. ou était il avant ? ou alors il veut manger un peu dans le râtelier du macaronis….




    0



    0
    Shtroump Rieur.
    5 mai 2017 - 15 h 00 min

    A ce propos , Affaire Merah
    A ce propos , Affaire Merah «qui tue Qui » , Charlie hebdo «qui tue qui» , Bataclan «qui tue qui » , et le fameux 11/9 wtc «qui fait quoi» , …pour les trois premières affaires on a compris et Cest Mr Fabius qui dans sa Phrase «Al nosra fait du bon boulot» avoue indirectement le role du Politique et la manipulation du terrorisme en France et en Syrie . .Pour la l’affaire 11/9 , alors que les images apporte la preuve flagrante du «qui fait quoi» , les Medias et Hommes Politiques Occidentaux se bouchent le Nez sur l’implication de membres du Pouvoir Obscure Américain et bottent en touche au lieu de les montrer du doigt # !….et c’est le journal Russe La Pravda qui apporte la réponse : ..je cite au mieux …«des membres du Pouvoir Américain on planifié , Orchestré , l’attaque du 11/9 ,(2 Tours de 400m de haut) dont la réalisation a été effectué par une partie tierce pour la qualifier de Terroriste …» …et puis l’immeuble N° 7 s’ecroule tout seul ..et dans les capitales occidentales motus et bouches Cousus , même pas un «qui a fait quoi» ??? Silence , Silence ,Silence..zzzzzzzz !!!….L’Occident dit c’est Al qaida …..2001_____2017 ……La fameuse Al Qaida Wahabite qui se mue en Isis , Ei , Daesh , Al Nosra est soudainement Allié avec Certains Etats Occidentaux pour attaquer la Libye , suivi de la Syrie et Yémen ….a tel point qu’un Certain Ministre des affaires étrangères Occidental dit Al Nosra Fait du bon boulot en Syrie…appologie du terrorisme !….Alors maintenant on sait qui tue qui et qui fait quoi ……et qui arme et finance qui ….! ….Même Mr Trump a dit que Obama/Clinton ont créé Daesh , Isis….Enfin l’Algérie est lavée de tout soupçon .




    0



    0
    cervantes
    5 mai 2017 - 13 h 41 min

    qui-tue-qui? tous ceux qui
    qui-tue-qui? tous ceux qui ont soutenu cette thèse sont autant responsable que ces criminels sans foi ni loi, car si seulement on a dit qui tue? peut être qu ils ne le savent pas bien que souvent c’est revendiqué.mais dire que tous ces journaliste, intellectuels, civils, femmes, enfants anonymes , etc nous ignorons qui ils sont , alors se sont eux qui ont légitimé et soutenu les tangos terroristes criminels islamistes. aujourd’hui ce n’est plus le qui -tue- qui en Syrie, mais c’est affirmatif que c’est l’armée syrienne qui utilise le gaz sarin ou je ne sais quoi , alors que l’état syrien n’est pas dans une situation de désespoir bien au contraire avec l’aide du hizbollah,iran et russie, el a renversé la vapeur et ils vont tenir jusqu’à la victoire car ils n’ont pas le choix c’est leur seule et unique patrie et malheureusement le chemin de la reconstruction sera dur et long pour les syriens et ce ser abien evidement une autre Syrie , et idem pour la Libye et le printemps arabe c’est arrêté là et nul de printemps arabe pour bahrein, arabie yehoudite, qatar,…




    0



    0
      hafsi
      6 mai 2017 - 13 h 20 min

      pourquoi incriminer les
      pourquoi incriminer les médias d’Europe ? reconnaissant que le (qui tue qui ) est né en Algérie le premier qui a prononcer ces mots c’est AIT-AHMED , qui parmi, nous se rappel de la réponse de omar belhouchet ,interroger par une journaliste de la F2 sur le qui tue qui ? Monsieur BELHOUCHET ne savait pas qui tuait en Algérie,




      0



      0
    anonyme
    5 mai 2017 - 13 h 08 min

    Je n’aspire pas du tout
    Je n’aspire pas du tout confiance à ces gens là.
    Pourquoi ils ont rien dit à l’époque?????




    0



    0
    Felfel Har
    5 mai 2017 - 12 h 50 min

    Il est vrai que le « qui tue
    Il est vrai que le « qui tue qui » a été brocardé par une certaine classe politique française dans le seul but de culpabiliser nos militaires qui tenaient tête, vaille que vaille, aux hordes sauvages islamistes dopées par les différents apports des occidentaux eux-mêmes et de leurs tiroirs-caisse moyen-orientaux. Ne nous contentons pas de dénoncer cette attitude inamicale, voire traitre quand nous traversions une pas une passe difficile! Que dire de ces Algériens qui voulaient, par calcul politique, faire taire cette armée en la menaçant du TPI? Qui avait intérêt à blanchir les vrais criminels et pour quelles raisons? Moi, président, j’aurais institué un tribunal (type Nuremberg) pour traduire en justice tous ceux qui ont tué, massacré, assassiné des Algériens et détruit, saccagé, saboté nos infrastructures et nos usines pour nous ramener à l’époque coloniale. Pourquoi pardonner aux traitres. ils reviendront à la charge sur ordres de leurs commanditaires!




    0



    0
      ABDEL
      6 mai 2017 - 14 h 27 min

      bonnes questions,a poser a
      bonnes questions,a poser a bouteflika qui a amnistié tous les criminels avant de les recevoir pas ses ministres dans les palais de la republique




      0



      0
    Anonymous
    5 mai 2017 - 12 h 34 min

    posez la question à celui qui
    posez la question à celui qui a dit que « toute guerre civile est une sale guerre »

    Pourquoi la Vérité vous fait-elle peur?




    0



    0
      Illetre
      5 mai 2017 - 16 h 37 min

      Ane~y~Namous ne te pose pas
      Ane~y~Namous ne te pose pas de question car Mr Denece connait la verite mieux que toi et moi. C’est une sale guerre pour les Mococos comme toi et a leur terre Hassan Dos qui voulait faire de Notre Pays, l’Algerie, un champ d’experimentation (C’est lui meme qui l’a dit).




      0



      0
    Illetre
    5 mai 2017 - 11 h 37 min

    QUAND ERIC DENÉCÉ ET YVES
    QUAND ERIC DENÉCÉ ET YVES BONET PARLENT TOUT LE MONDE SE TAIT EN FRANCE. DEUX HOMMES D’UNE NOTORIÉTÉ INCONTESTABLE ET AU FAIT DE BEAUCOUP DE RÉALITÉS ET DES INTENTIONS DE LA PRESSE FRANCAISE.




    0



    0
      Anonymous
      6 mai 2017 - 18 h 33 min

      Voila un Illitré! Ya kho Yves
      Voila un Illitré! Ya kho Yves Bonnet et Denece , ils ne cherchent qu á toucher L Euros.
      Réveille toi frère !




      0



      0
    ABOU portan
    5 mai 2017 - 11 h 37 min

    Ils ne regrettent rien du
    Ils ne regrettent rien du tout …Ils préparent juste le terrain pour une reprise des affaires avec M. Macro. Ces algériens sont tellement bons !!! on les massacre pendant 130 années et il nous suffit de un peu le reconnaitre pour qu`ils nous pardonne tout !!!! YARABI 130 ans !! Et juste pour ça notre ministre des affaires étrangères devient l`ami de Macron. Un petit livre d`un agent du renseignement français dénonce le `qui tue qui `et on oublis qu`on nous a asphyxié économiquement et on nous a boycotté pendant la décennie noire suite à la prise d`otage d`Algériens de l`avion d`air France Et toute la communauté internationale nous tourné le dos.. On a même fermé nos frontières ouest. Dans les plaques d`immatriculation Québecoise il est écrit : ¨` je me souviens `. contre l`oubli et l`amnésie. .




    0



    0
      Tin-Hinane
      5 mai 2017 - 14 h 25 min

      Entièrement d’accord, je ne
      Entièrement d’accord, je ne comprends pas non plus tous ces algériens qui ont oublié les 130 ans d’une colonisation infernale, une guerre de libération d’une violence et d’une cruauté particulières, une 2e guerre par embargo et GIA interposé pendant 11 ans, des insultes quotidiennes, c’est simple en france on ne prononce pas le mot « Algérie » sans y accoler le mot « corruption ». Il y a chez une haine et un mépris féroce pour les algériens et chez nous on fait mine de rien on est potes avec Macron et Cie, on est contents quand ils nous font des petits compliments, enfin que dire c’est d’un pathétique !… Quand mais quand donc les algériens comprendrons que les français les considère comme des ennemis ?




      0



      0
        Chettouh
        5 mai 2017 - 15 h 13 min

        L Algérie c est un pays en
        L Algérie c est un pays en temps que tel il ne peut rester éternellement en guerre feu président boumedienne a dit on tourne la page mais on oubli pas macron n a rien à voir avec ce que vous dites7




        0



        0
        Anonymous
        6 mai 2017 - 14 h 37 min

        macron etait inconnu il ya
        macron etait inconnu il ya 2ans,il faut etre objectif et reconnaitre que c’est le seul responsable politique qui a osé dénoncer les crimes en algerie,ce qui lui a valu des attaques de toutes parts et surtout de l’extreme droite




        0



        0
    Mercennaires
    5 mai 2017 - 11 h 36 min

    Le et les pays qui ont
    Le et les pays qui ont protégés les mercenaires entrainés des années 90 sont les mêmes qui nous les ont envoyer !!!
    Alors qui tu qui ne tiens plus la route tout le monde connaît le et les pays qui ont commanditer de ses massacres !!!!




    0



    0
    shark
    5 mai 2017 - 11 h 12 min

    Eric Denécé est un haut gradé
    Eric Denécé est un haut gradé de la dgse toujours en activité , donc attention de ne prendre ses propos pour argent comptant , ces gens là travaillent en étroite collaboration avec le mossad israelien , le MI6 , et la NSA .




    0



    0
    Expresion
    5 mai 2017 - 10 h 52 min

    Je dirais plutôt qui controle
    Je dirais plutôt qui controle qui en effet la France na jamais quitté l’Algerie depuis l’indépendance elle veux que les Algériens ce mange entre eux et jamais au non jamais quelle ce develloppe et avance à grand pas voilà de l’affaire bessah dans un avenir proche inch’Allah des de bonnes volontés remettrons le à flot et repartir de bon vent inch’Allah




    0



    0
    amel
    5 mai 2017 - 10 h 42 min

    Je rejette le terme « 2ème »
    Je rejette le terme « 2ème » qui essaye de nous forcer à croire que la guerre de libération nationale et la décennie noire sont comparables. En effet, durant la guerre de libération c’était un peuple de civils qui essayaient de s’armer autant qu’ils le pouvaient qui a lutté contre le napalme, les bombes et autres substance suspectes qu’avait déversé l’armée coloniale sur ce peuple pour le forcer à arrêter. Durant la décennie noire, des terroristes algériens et d’autres venus d’autres pays voisins ont essayé de détruire l’état algérien et alliéner les algériens. u nivau du nombre de victimes il n’y a pas non plus photo: au moins 1,5 millions de victimes en 7 années pour la guerre de libération et prés de 200000 victimes en plus de 10 années de terrorisme. On peut l’appeler guerre civile si on veut, puisque les tangos menaient une guerre sans merci contre des journalistes, des artistes, des intellectuels et tous ceux qui refusaient leur idéologie; l’état avec l’armée à sa tête a été là pour mettre de l’ordre dans le chaos qui ne disait ni son vrai nom ni ses limites.




    0



    0
    kahina
    5 mai 2017 - 10 h 37 min

    Qui tue qui est une création
    Qui tue qui est une création de l’ Elysee pour salir notre armée. Les wahhaho-terroristes français auraient aimé voir une Algérie détruite par leurs soldats, leurs DAECH des années 90.
    C’est à notre tour de poser la question: qui tue qui en France???




    0



    0
      Mil
      24 mai 2017 - 18 h 16 min

      Tout à fait d’accord avec toi
      Tout à fait d’accord avec toi kahina, tu exactement ce qu’il faut. Arrêtez vous autres de parler de Syrie
      La nous parlons d une période qui ressemble en petite partie de ce qui vie la France aujourd’hui, et imaginés que l on dise qui tue qui cela ferais trembler toutes les opinions opinion publique politique et médiatique,
      Vous passeriez pour des personnes inhumaines
      Ce que tout algériens pensaient à l époque mais personne ne les entendais ou écouter,
      Je vois que certains cautionnement encore aujourd’hui
      Malheureusement ils seront toujours manipuler et manipilable
      Dite vous que aujourd’hui l algerie aide et doit aider la France aujourd’hui car elle est expérimenté par le vécu de sa dernière nie noire, et deuxième guerre d algerie,




      0



      0
    bougamouss
    5 mai 2017 - 8 h 52 min

    Il n’ ya pas que la « décennie
    Il n’ ya pas que la « décennie noire  » qui a été noircie, par les médias Français.Ils continuent à le faire
    encore et toujours.A qui la faute?On ne peut pas rester de marbre, il faut faire quelque chose




    0



    0
    sublisoft99
    5 mai 2017 - 8 h 51 min

    QUI FINANCE QUI pour tué c’et
    QUI FINANCE QUI pour tué c’et mieu




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    5 mai 2017 - 8 h 48 min

    IL FAUT avoir subi la
    IL FAUT avoir subi la décennie en cause, en Algérie, pour savoir que les morts de « ça » ont une histoire complexe, à plusieurs niveaux, il y a eu les morts ciblées, par la monarchie marocaine, Israël et « Mitterrand », exemple Kasdi Merbah, les morts par règlements de comptes entre psychopathes « algériens », les morts valables, comme avoir tué un injuste « algérien », « HAGGAR », corrompu, c’était un chaos absolu, scénario PARTIELLEMENT prévu par « De Gaulle », vu en 1962 le résultat de l’illustre « mission civilisatrice » de la France, avec un Vatican, un épiscopat français pédophile bavant, mais, voyez, les vérités montent à la surface, je dirai juste ceci : La Mort est un terme préfixé, Dieu Seul donne vie et mort, et les causes divergent, j’ai vécu cette période là dans une commune rurale, j’ai vu à quel point nous étions une entité FRAGILE, j’espère qu’en haut-lieu il est des compatriotes qui savent tirer les leçons du vécu, nous donner un bouclier définitif, apaisant qui ouvre à la prospérité !




    0



    0
      amel
      5 mai 2017 - 17 h 11 min

      bien analysé et rappelé aux
      bien analysé et rappelé aux amnésiques. Mais la guerre de libération a été plus sanglante; il faut refuser une comparaison superficielles, car il y en a qui veulent nous pousser à conclure: des algériens auraient fait plus de mal à d’autres algériens que les colons n’en ont fait; or, il n’y a rien de plus faux, mais les manipulateurs ne sont effrayé ni par le mensonge, ni par le ridicule.




      0



      0
    muhand
    5 mai 2017 - 8 h 07 min

    Nous savons ce que pense la
    Nous savons ce que pense la France socialiste de l’algerie , ne soyons donc pas étonné que la presse proche du pouvoir accable l’armée algérienne. Que la France donc dise qu’elle doute de qui tue qui est à la rigueur de bonne guerre, elle veut casser le pays qui lui a donné une leçon de patriotisme. Le plus choquant par contre est cette idée reprise par des partis algériens qui se posaient la même question du qui tue qui. Que les partis de la mouvance islamistes se pose cette question est logique puisque ce sont eux à qui l’armée fait la guerre mais que des partis comme le FFS ou le PT doutent et s’alignent sur la thèse des islamistes, cela est une aberration. Alors aujourd’hui que la France c’est confrontée à ce fléau, par réciprocité mais aussi pour la taquiner, nous sommes en droit de poser la même question du qui tue qui. Sachant que les terroristes sont connus et fichés S pourquoi sont ils libres? Pourquoi le criminel Mera a été abattu alors qu’il voulait se rendre ? Et puis la question qui tue, pourquoi la France accordait – elle l’asile aux criminels iskamistes algériens condamnés par la justice?




    0



    0
    Jean_Boucane
    5 mai 2017 - 8 h 06 min

    Le monde est en train de
    Le monde est en train de changer… même les français sont en train de regretter d’avoir prononcé le Tue Qui Tue!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.