RCD : «Il y a un dysfonctionnement grave au sommet de l’Etat»

Mohcine Belabbas, président du RCD. New Press

Réuni aujourd’hui à Alger, le secrétariat national du RCD considère que la cacophonie qui a suivi la formation du gouvernement Tebboune paralyse davantage l’action d’un pouvoir déjà rongé par la politique du statu quo. Le RCD estime que l’affaire Benagoun, nouveau ministre du Tourisme limogé 48 heures après sa nomination, «est révélatrice, une fois de plus, d’un dysfonctionnement grave au plus haut sommet de l’Etat».

Le RCD accuse le nouveau Premier ministre, qui ne s’est pas exprimé sur le limogeage de Benagoun, d’être «prisonnier de luttes d’intérêts opaques». Ce parti de l’opposition affirme ainsi que le nouveau gouvernement est déjà «affaibli» et «hérite d’un bilan économique et social catastrophique». Cette formation ne cache pas ses doutes en les capacités de ce gouvernement à affronter une crise multiforme.

«C’est d’autant plus vrai que pendant que le gouvernement se mure dans le silence, les conflits sociaux et les protestations citoyennes s’amplifient. La nouveauté dans ce paysage des luttes, c’est l’implication de la société civile pour défendre l’investissement privé productif», souligne le RCD, qui évoque «la mobilisation contre les entraves bureaucratiques opposées à l’essor du groupe Cevital dans la wilaya de Béjaïa doit être prise pour ce qu’elle est».

Sur le terrain social, le RCD constate que l’austérité imposée par le pouvoir «est exclusivement supportée par le monde du travail, les jeunes et les petites entreprises, voire les entreprises familiales». Il estime que la conduite d’une politique de redressement national «implique le dialogue le plus large avec les représentants de ces catégories sociales, à commencer par les syndicats autonomes».

Le parti de Mohcine Belabbas met en garde contre la poursuite de la politique de marginalisation. Il dénonce les pressions exercées sur les syndicats autonomes et les procédures judiciaires à leur encontre. Le RCD demande à ce que l’avant-projet du code du travail soit soumis à la concertation la plus large.

S’exprimant sur la situation régionale, le RCD condamne la répression que subissent les populations du Rif marocain, qui expriment des revendications citoyennes légitimes. Il appelle à la prise de mesures d’apaisement et au dialogue. Il estime que «dans notre région, et notamment en Algérie et au Maroc, l’obstacle au développement est le maintien de pouvoirs autocrates par l’exclusion des citoyens de la gestion des affaires de la cité et la promotion de la politique de division en tant que méthode de gouvernance à tous les niveaux». Il affirme ainsi que cette politique qui s’appuie sur la terreur ne peut qu’engendrer le chaos.

Le RCD ne perd pas de vue le prochain rendez-vous électoral, auquel il se prépare activement. «Le secrétariat national a instruit les structures du rassemblement pour impulser une dynamique afin d’impliquer de larges couches de la population dans la perspective de la préparation et de la tenue des élections locales de la fin de l’année», conclut le RCD.

Sonia Baker

Comment (15)

    lemdigouti.dz
    11 juin 2017 - 18 h 46 min

    C est incroyable ses
    C est incroyable ses messieus de soit disant partis d oposition qui continuent a l ouvrire apres avoir soutenu le pouvoire dans sa hanteuse mascarade electoral pour dire des betises a qui s adressent t il? FAKOU alorsoust.




    0



    0
    Merah youcef
    3 juin 2017 - 20 h 54 min

    La cacophonie n’est pas
    La cacophonie n’est pas seulement au gouvernement, elle est aussi au RCD. Il suffit d’analyser les résultats de la dernière élection…




    0



    0
    GHLABNI
    3 juin 2017 - 14 h 12 min

    À QUI VOUS LE DITES YA SI
    À QUI VOUS LE DITES YA SI MOHCINE. VOUS ÊTES, OU DU MOINS VOTRE PARTIS, PARMIS LES ILLUMINÉS INSTIGATEURS QUI ONT EMBARQUÉ NOTRE PAYS DANS L’ANARCHIE ET LA FAWDHA À TOUS LES NIVEAUX ET DANS TOUS LES DOMAINES. CESSEZ DE PRENDRE LE PEUPLE ALGÉRIENS POUR DES CANARDS D’EAU SALÉE.
    ALLEZ DU VENT ET ROUH TBI33 EL KAWKAW !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    SAHA RAMDANKOUM ET SAHA FTOURKOUM ….




    0



    0
    Anonymous
    3 juin 2017 - 10 h 44 min

    La politique de la
    La politique de la destruction de l’opposition, de la société civile, des élites nationalistes, de l’économie algérienne par la corruption et la division du peuple par l’argent de la rente pétrolière
    Par les corrupteurs, les corrompus, les nouveaux riches affairistes-parasitaires, des importateurs de tout et des opportunistes sous-traitants dans les institutions et les administrations publiques étatiques
    Avec les dépenses de fonctionnement actuelles de l’état (charges administratives astronomiques inutiles) Les affaires, les fraudes, les trafics nombreux et divers , les fuites de capitaux à l’étranger,…..
    L’Algérie va droit vers la banqueroute (…) Un « géant économique africain aux pieds d’argile » sans stratégie économique à long terme, très mal géré par des groupes privés occultes et secrets puissants, influents et mafieux (…)




    0



    0
    Anonymous
    3 juin 2017 - 9 h 42 min

    Quand on aura un président
    Quand on aura un président qui représente le pays et qui parle au peuple peut être les choses vont changer,pour l’instant c’est pas lui qui est aux commandes ,normal que le pays va à la dérive.Pour ce qui est des partis ,soit ils marchent avec le pouvoir soit ils n’ont aucun programme alors bla bla bla ne résout pas les problèmes du pays.




    0



    0
    Anonymous
    3 juin 2017 - 1 h 29 min

    tout les partis qui ont
    tout les partis qui ont participé aux dernières élections législative sont l’élément essentiel de la survie de régime corrompus et affairiste qui gangrène le pays;nous continuions a coulé dans les profondeurs tant que ces corrompus tiennent le pouvoir;




    0



    0
    azayri
    2 juin 2017 - 23 h 38 min

    Le rcd c’était dans les
    Le rcd c’était dans les années 90. Domage bou…. a tout détruit.




    0



    0
    Anonymous
    2 juin 2017 - 18 h 49 min

    C’est maintenant que vous,
    C’est maintenant que vous, vous rendez compte;cela montre soit vous viviez dans un autre monde;ou vous étiez un fidèle complice a la destruction de notre nation;




    0



    0
    Anonymous
    2 juin 2017 - 17 h 16 min

    Vous ne faites que constater
    Vous ne faites que constater . A vrai dire , vous n’êtes pas meilleurs.




    0



    0
    Mello
    2 juin 2017 - 17 h 00 min

    Le RCD pond un communique
    Le RCD pond un communique pour nous faire savoir qu’il y a un disfonctionnement au sommet de l’Etat, que le premier ministre est otage des clans, que la societe Algerienne vit ses annees les plus penibles. Messieurs, tout ce que vous avez dit et connu et reconnu de tous les Algeriens, aucune nouveaute. Mais dans ce communique , aucune mesure , aucun projet pouvant nous donner espoir d’un changement, une lueur d’espoir afin d’ecarter cet amoncellement de nuages noirs porteurs de deluge.




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    2 juin 2017 - 16 h 38 min

    L ABSENCE D UNE VRAIE
    L ABSENCE D UNE VRAIE REPRESENTATION POPULAIRE PLONGE TOUTE LA SOCIETE DANS L INCERTITUDE…LA PRESSE N OSE PAS ..ELLE SOUFFRE DE L ABSENCE DE COURAGE ET SURTOUT DE PROFESSIONALISME…ELLE RATE DE JOUR EN JOURS DE NOMBREUSES OPPORTUNITES D ENGAGER DES INVESTIGATIONS ET DE MONTRER A LA SOCIETE TOUTES LA LAIDEUR DE CERTAINES DECISONS…OU DE CERTAINS EVENEMENTS ….OUI IL Y A DES LUTTES AU SOMMET MAIS PAS FORCEMENTS POUR DE NOBLES OBJECTIFS…QUI SONT LES NOUVEAUX VENUS DANS LE GOUVERNEMENT …COMMENT ONT ILS ETE CHOISIS…QUELLES SONT LEURS FAITS D ARMES…LEURS ITINERAIRES…POURQUOI NE FAIT ONT PAS APPELS A DE GRANDES COMPETENCES SOUCIEUSES DE LEURS AUTONOMIES ET CAPABLE DE MENER LEURS BATEAU A BON PORT….POURQUOI DES RELATIONS D AFFAIRES TRES IMPORTANTES AVEC DES SOCIETES QUI NE » RASSURENT » pas pour ne pas dire qu elles inquietent plutot? pourquoi toute cette impunite qui permet toutes ces derives….et pourquoi cette peur????AVEC UN PEU DE COURAGE LA PRESSE PEUT « OSER » MONTRER LES TENANTS ET ABOUTISSANTS DE L AFFAIRE DU SUCRE……et de rebrab…les luttes pour la liberte et la defense des interets de la nation devraient etre permanante….il faut que les coupables se sentent persecutes…..




    0



    0
    Tarik ou Chemin
    2 juin 2017 - 16 h 26 min

    C’est trop tard ya tonton
    C’est trop tard ya tonton Mohcine Belabbas , maintenant tu peux faire les critiques que tu veux mais çà ne passe pas car tu as crédibilisé le pouvoir en participant aux élections législatives ! Toutes tes protestations ou critiques envers le pouvoir n’ont aucun effet car il y a les urnes qui ont choisi et désigné (avec fraudes mais çà s’était prévu) le FLN et Bouteflika ! Même les ONG internationales ou l’ONU ne peuvent plus rien dire. Donc, il ne reste plus au RCD et à toi qu’à pleurer sur ton sort car personne ne vous écoutera !!! Va dormir, ya tonton !!




    0



    0
    confisqué
    2 juin 2017 - 15 h 29 min

    RCD : «Il y a un
    RCD : «Il y a un dysfonctionnement grave au sommet …» ?
    oui , ça c’est connu ; la question à poser c’est : ça a commencé vers quelle année avant 62 ?
    réponses possibles : 61 ? 60 ? 58 ? quand exactement svp ? merci ! beaucoup pensent que cela a commencé juste aprés le coup d’……ce qui est trés raisonnable , ce qu’on vit aujourd’hui n’est que le résultat de justement cette confiscation …




    0



    0
    Abou Stroff
    2 juin 2017 - 15 h 05 min

    «Il y a un dysfonctionnement
    «Il y a un dysfonctionnement grave au sommet de l’Etat» dfixit le rcd! moua, avec ma naïveté maladive, me pose la question qui fâche: quand on observe les affaires qui ont pour cadre les hautes sphères(les dernières affaires en date étant, les affaires benaggoun, rizou, boudjedra quant aux anciennes reportez vous à sonatrach I, II III, IV, l’aotorote est-ouest, etc, entre autres), peut on réellement défendre l’idée qu’il y a un Etat en Algérie?




    0



    0
      Anonymous
      2 juin 2017 - 15 h 23 min

      Quand il va y avoir des
      Quand il va y avoir des partis politiques il va y avoir un Etat




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.