Lettre aux justiciers sourds qui nous font honte ! (II)

Par Nouara Bouzidi – Ce qui vient d’arriver à Hocine Rizou n’est pas une histoire ni un fait divers ! C’est le symptôme manifeste que notre pays est en danger avec ces justiciers de pacotille. Nous sommes clairement dans une vengeance anonyme, procédurière, calculatrice et se voulant manifestement terrorisante pour servir d’exemple aux autres personnes qui ne ramperaient pas devant le chantage de voir leur réputation ruinée en public.

L’anonymat d’abord.

Parmi cette foule, personne ne se pose la question de l’enregistrement vidéo. Quel homme normal et sain d’esprit accepterait de se faire filmer dans une telle fâcheuse position, en Algérie, sachant la crispation de la société sur ces questions ? Mieux encore : qui a filmé ?… et surtout pourquoi, dans quel but poursuivi ?! Cela ne démontre-t-il pas que cela a été orchestré dans un but manifeste de chantage, de nuisance déclarée ? Il faut impérativement que la justice algérienne mette la main sur ces personnes dont la seule qualité criante est de savoir se ganter les mains pour piéger les personnes qui – manifestement – les dérangent.

La procédure ensuite.

Cet enregistrement est suivi – comme par hasard ! – par une manifestation syndicale, pour demander l’exclusion du directeur général de son poste. Rien n’est trop beau pour ces personnes que de passer par les pratiques de l’intimidation, par la manipulation de la foule d’abord, puis par la manipulation de la presse. Mais, le ministère de tutelle, lui, est encore beaucoup plus coupable dans la tragédie qui a frappé nos esprits. Sa décision de limogeage punitif et expéditif, sans se référer à une procédure réglementaire, statutaire, où l’accusé pourrait assurer sa défense, dérange particulièrement. Cela signifie que le ministère de tutelle vient de perdre sa qualité d’institution publique et la confiance qui lui est normalement dévolue. La tutelle vient de porter le coup de grâce, en tenant elle-même la guillotine, pour satisfaire une foule, mais surtout les commanditaires dont on ne connaît ni les identités ni leurs réelles motivations. Quelle est la vraie raison de ce scandale public, la vraie raison cachée ?

Le calcul aussi.

On se demande comment cette manifestation, aidée d’une télévision poubelle – nommons-la : Ennahar – a pu obtenir aussi vite la mise à mort publique de la réputation de cet homme. Ennahar n’a qu’un cahier des charges : faire appel aux plus bas instincts des Algériens. Quelle programmation civilisatrice ! Bientôt, il faudra lyncher son père et battre sa mère pour pouvoir passer dans cette télévision abrutissante. Dans un pays de droit, elle mériterait une mise en demeure et une amende très lourde, voire une fermeture définitive.

La terreur enfin.

Evidemment, cette affaire est un symptôme de la pensée sectaire qui sévit dans notre pays depuis le terrorisme. Evidemment, ces groupes, enfantés par la mouvance idéologique des Frères musulmans (3), ont déferlé sur notre pays tel des sauterelles de famine et, évidemment, ce sont bien des groupes de terreur mentale, usant du lavage industriel de cerveaux. De plus, évidemment, le poison semble encore présent, ici, dans notre pays, tant et si bien que des esprits malades ne sont nullement honteux de déshabiller l’intimité d’un homme devant tout un public, dans la presse, tout en ayant le culot de se proclamer de Dieu et tout en bafouant le respect de nous tous. Pensent-ils à l’effet dévastateur sur la jeunesse algérienne en formation ? Saisissent-ils qu’ils sont des adultes défaillants, qu’ils ne jouent aucunement le rôle de modèle pour cette jeunesse qui s’en vient ? Désormais, ne nous voilons pas la face, ce poison, délétère et nauséabond, mérite un antibiotique d’appoint, car il n’est plus possible de laisser notre population dans les mailles de cette pensée sectaire, terrorisante, déresponsabilisante et… infantilisante. Les autorités doivent, sans plus attendre, dans leurs entreprises publiques, exiger, en plus du travail accompli, la qualité de l’attitude et le sens de la responsabilité de tous les employés et de tous les personnels d’encadrement. Les autorités doivent aussi veiller, sans plus attendre, aux contenus de ces télés poubelles, dans leurs cahiers des charges ; car, en effet, si l’on n’y prête pas gare – ces télévisions feront de ce peuple autrefois rebelle et nourri de principes, un peuple de mutants, de décérébrés qui passera son temps à chasser son voisin, son rival, son semblable sur simple suspicion, au lieu de concourir à bâtir sa nation. Il faut être explicite : ces télévisions distraient et manipulent les Algériens en sollicitant les bas instincts de chacun.

Faut-il nous le dire ?

L’esprit de terreur se lie toujours à la suspicion, à la paranoïa.

Le silence et l’inaction des autorités publiques devant cette télévision nous posent question.

La rumeur est le pouvoir des assassins anonymes.

La foule est le pouvoir des inconséquents. La menace est le pouvoir des lâches.

On nous dira : «Oui, mais il est homosexuel.»

Une question s’impose alors à ces justiciers anonymes : cela ne les dérange pas de regarder une vidéo pornographique et de se la transmettre, pendant plusieurs jours, comme s’il s’agissait d’un comportement sain et raisonnable ?

Avec le facteur aggravant que c’est pendant le Ramadhan ?

Combien de prières de nuit faudra-t-il à ces voyeurs pour réparer la blessure faite à cet homme et à sa famille ?

Et combien d’autres prières encore faudra-t-il pour nous réparer, nous, pour nous avoir mis à contribution et nous avoir imposé des haut-le-cœur devant ces procédés orduriers et vils ?

Pourquoi veulent-ils nous imposer leur vulgarité sous prétexte de contestation de leur responsable ? Pourquoi veulent-ils que nous subissions leur aveuglement et leur bêtise ? Ces gens sont-ils sérieux ? Sont-ils sérieux ou nous prennent-ils pour des idiots ? Sur la base d’une vidéo non authentifiée ? Avec visiblement le consentement des deux personnes qui y figureraient et qu’une tierce personne aurait donc accepté de filmer pendant ses écarts de déconnexion neurologique ? Sommes-nous à ce point bassement manipulables ? C’est un cauchemar, il faut que nous nous pincions. Alors, allons plus loin dans la chute, justiciers anonymes ! Sombrons dans la folie, puisque le bon sens fait même défaut à l’employeur de M. Rizou, qui n’aurait jamais dû céder devant la menace de la meute !

Cet homme, M. Hocine Rizou, attaqué publiquement et violemment, vient de succomber sous le poids d’un stress violent et humiliant impliquant les médias et la foule. Il y a encore quelqu’un dans le pilotage ? Quelqu’un qui reste humain ? Il faudra alors que tout le monde déballe tout, sur tout le monde, sans pudeur, sans dignité, sans rien cacher, puisque la meute travaillée par la paranoïa a faim, rageusement faim, des secrets intimes de tous.

Commençons par ces justiciers anonymes qui ont voulu sa peau, mais aussi par ces manifestants ! Commençons alors par tous les politiciens, les syndicalistes, les familles et les bergers ! Allons-y !

Il faudra passer à la dénonciation collective de tous contre tous, sans plus attendre, et ouvrir des tribunaux arbitraires dans chaque village et procéder, comme la Sainte-Vehme, à une justice secrète, expéditive, punitive et qui ne rend compte de rien à personne. Jusqu’à ce que personne de vivant ne subsiste dans notre pays.

Si nous devions entendre cette ignominie quant à la sexualité de ceux qui nous entourent, alors, il est clair que les ministres concernés par les problématiques de la famille, de l’éducation, de la santé publique et de la culture sont à questionner dans leurs résultats. On est encore loin du compte d’une réduction des dysfonctionnements éducatifs et sociaux. Visiblement très loin du compte.

Il est, par ailleurs, clair que les intellectuels de ce pays ne doivent plus murmurer devant la parole sectaire et qu’ils se doivent de donner les outils d’un débat, sans idéologie aucune, pour défaire l’impact de ces agissements sur le moral de nous tous. En effet, les idéologies pseudo-religieuses, politiques, maintenant économiques, ne cessent de déstructurer la population algérienne avec leurs venins. Depuis trop longtemps. Ce comportement nous plongera dans l’arriération collective si nous ne prenons pas garde à refuser le piège de la vindicte populaire. Ce symptôme est surtout le signe que la justice algérienne semble aussi défaillante en d’autres endroits et pousse des personnes à emprunter de biens tortueux chemins pour se faire justice sans la moindre réflexion(2). Ces justiciers anonymes viennent de commettre une attaque sérieuse contre la légitimité des corps constitués, que sont la police et la justice, en prenant le rôle de la police et de la justice, le temps d’un scandale public, en un temps record. Soyons vigilants au vrai sens de cette dérive, c’est une attaque sérieuse contre la légitimité des institutions publiques tout autant que contre le respect de chaque personne dans notre pays.

Avec ces justiciers anonymes, nous sommes entrés dans les annales. Assurément ! Le Ramadhan est déjà mort pour nous, cette année. Avant sa première semaine d’existence… Vous, les justiciers anonymes, sachez-le, le Ramadhan est mort-né par votre profonde inhumanité. Les anges ne viendront pas avec l’Archange Gabriel pour la nuit du Décret. La lumière s’est éteinte. La présence divine aura raison de bouder notre pays devant tant d’esprit obtus et irresponsable de gens mesquins. La haine et la suspicion ont vaincu le mois du jeûne, la miséricorde et la confiance ont déserté notre pays en un jour misérable d’inquisition publique. Rangeons nos tapis, nos prières ne seront pas entendues, soyez-en convaincus, si dans la rage de la foule et de sa folie justicière, un homme, déchiqueté et broyé devant tous, nous sert de dîner. Votre parole est discréditée par votre infâme nourriture, justiciers anonymes ! Votre nourriture est le poison des hommes aisément manipulables, sans réflexion et visiblement n’éprouvant aucune honte devant leur bêtise profonde.

«Ô Vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer sur autrui, car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Non ! Vous en auriez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand, Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.» Le coran, sourate 49, verset 12.

N. B.
(Suite et fin)

 

Notes

(1) On comprend dès lors que la religion, c’est de la dynamite quand elle est utilisée pour promouvoir un mouvement ou une idéologie politique par la force. Par exemple, ici, les croisades. Aujourd’hui, avec Daesh, nous sommes dans une autre idéologie politique, et elle aussi, c’est de la dynamite ! Elle aussi utilise la force pour terroriser ceux qui n’approuvent pas son idéologie politique.

(2) Croire que les croyants monothéistes ont toujours été respectueux de leur message, c’est être naïf ou ignorant des dynamiques égoïstes ou égocentriques des hommes qui se cachent derrière les religions pour dominer les autres et… leur faire peur devant toute contestation de l’ordre établi. Or, contester l’injustice est de la dignité même de l’être humain. Personne n’ira en enfer pour avoir osé demander justice. Mais, l’homme qui aura déformé les paroles religieuses, du haut de sa position de clerc ou de chef d’Etat, lui, devrait réfléchir par deux fois avant de se penser immunisé contre la colère de Celui qui lui a donné la vie, au même titre que ceux qu’il tente de dominer outrageusement. On notera – soit dit en passant – que si des musulmans se distancient de la religion musulmane, c’est en raison du comportement irrespectueux et envahissant de ces ténors prétendument religieux, pas en raison des athées ou des agnostiques. Il suffit de les rencontrer et d’entendre leurs obsessions – comme si Dieu les avait accrédités d’une mission pour broyer nos vies au quotidien – et nous voilà pris par l’envie soudaine de les fuir et de respirer un oxygène plus sain pour nos cellules nerveuses.

(3) Sainte-Vehme, article de Bernard Vogler dans l’Encyclopédie Universalis.
«Institution judiciaire, implantée surtout en Westphalie à la fin du Moyen-Age, la Vehme ou Sainte-Vehme a inspiré la crainte dans de nombreux milieux ; le romantisme lui a conféré ses lettres de noblesse. Tribunal indépendant des princes territoriaux, elle revendique l’investiture de l’empereur qui lui confère son appui. Charles IV l’a utilisée pour assurer la paix féodale et Wenceslas lui accorde, en 1382, le droit d’appel dans tout l’empire. Son succès tient également au morcellement de la justice et aux difficultés des roturiers d’obtenir justice. Les tribunaux sont composés d’échevins, paysans libres, qui sont les seuls à connaître les règles secrètes de procédure. Leur compétence se limite aux refus de conformité au droit et aux crimes de sang. Dispensant une justice expéditive, la Vehme ne prononce que deux verdicts, l’acquittement et la condamnation capitale exécutée dans les plus brefs délais. Elle a connu son apogée au XVe siècle, puisqu’elle cita même à comparaître l’empereur Frédéric III en 1473. Cependant, les nobles et les patriciens accaparent rapidement les fonctions d’échevins, d’où des abus qui incitent la grande majorité des princes et des villes à interdire à leurs sujets tout contact avec la Vehme.»

Comment (21)

    Anonymous
    8 juin 2017 - 19 h 41 min

    leputois (non vérifié)

    leputois (non vérifié)
    08 Jun 2017 – 07:52
    cher frère, oui et nous en sommes victimes, cependant, nous dénonçons et j’ai bien dit que je critique souvent ce qui se fait au niveau politique. Cependant, il ne faut pas laisser cet homme seul face à ce qu’on lui fait subir , nul n’a le droit de faire ce qui lui a été fait, je sais que vous êtes d’accord avec moi, merci de contribuer à dénoncer cette bavure. Si on laisse passer, si demain vous êtes responsable, l’un de vos subalterne jaloux de vous pourra bîid charr alik, inventer n’importe quoi à votre sujet pour vous nuire : hram !




    0



    0
    malik1000
    7 juin 2017 - 21 h 33 min

    je prie nos autorités de
    je prie nos autorités de débusquer et de rendre publics les noms et les postes s’ils en ont, de ceux qui ont fait cela à un Homme (que je ne connais pas), sinon, comme le montre ce magnifique article, nous entrerons dans l’ère d’un précédent : si les auteurs de ce gravissime CRIME MORAL (pire que le crime physique) cela deviendra le bon alibi pour tous ceux qui chercheront à se débarrasser d’un responsable. Moi, je critique souvent nos hommes politiques, mais je dis haut et fort qu’ils n’apprécient pas ce genre de comportements immoraux, qu’ils respectent la morale et je suis plus que convaincu que nous lirons bientôt dans la presse : ceux qui ont sali MR RIZOU, ont été arrêtés pour être jugés par les tribunaux et voici leurs faces et leurs noms. MERCI A NOTRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DE NOUS RASSURER EN NOUS MONTRANT QUE LA DELATION EST INTERDITE DANS NOTRE PAYS ADORE!




    0



    0
      leputois
      8 juin 2017 - 6 h 52 min

      Crime moral? et tous les
      Crime moral? et tous les crimes moraux qui datent depuis l’indépendance à ce jour? Il y a eu (entre nous) pire que ces crimes qui ont été commis depuis la guerre d’indépendance à nos jours. Et ça continuera encore avec des crimes commis en silence. Si c’est uniquement ce crime qui vous fait réagir…ma foi…




      0



      0
    Humble
    7 juin 2017 - 10 h 21 min

    Ne cherchons pas qui a filmé
    Ne cherchons pas qui a filmé ni qui a dénoncé ni son ou ses objectifs posez vous la question l fait invreminé au sein meme d une Entreprise public sabordant son image est il reel ou non le reste ne nous importe peu soyons nombreux a denoncer ce qui ruine et gangrene notre pays ,




    0



    0
    Abou Stroff
    7 juin 2017 - 10 h 07 min

    « Ce qui vient d’arriver à
    « Ce qui vient d’arriver à Hocine Rizou n’est pas une histoire ni un fait divers ! C’est le symptôme manifeste que notre pays est en danger avec ces justiciers de pacotille. »affirme N. B.. pourquoi faire appel à l’irrationnel, à la religion, à la morale, au ramadhan ou à toute autre (…) pour expliquer l' »affaire »? l’affaire de rizou n’est elle pas une simple affaire de règlement de comptes entre diverses factions de la marabunta qui nous gouverne? et, chacun sait que le but justifie les moyens. ainsi, au lieu de chercher midi à quatorze heures, n’est il pas plus judicieux d’analyser le comportement au travail de l’ex-PDG, les décisions qu’il a prises et les intérêts qu’il a dû mettre à mal? moralité de l’histoire: quand on se fourvoie dans des considérations où la subjectivité sert d’argument, on oublie d’analyser concrètement une situation concrète et on s’égare dans un trou noir d’où rien ne sort.




    0



    0
      Anonymous
      8 juin 2017 - 8 h 11 min

      Tu as du lire très rapidement
      Tu as du lire très rapidement, ta question est elle aussi posé dans cet article . « La tutelle vient de porter le coup de grâce, en tenant elle-même la guillotine, pour satisfaire une foule, mais surtout les commanditaires dont on ne connaît ni les identités ni leurs réelles motivations. Quelle est la vraie raison de ce scandale public, la vraie raison cachée ? »




      0



      0
      leputois
      8 juin 2017 - 8 h 31 min

      Bonjour cher Abou Stroff, On
      Bonjour cher Abou Stroff, On rappellera quand même qu’un trou noir est un objet massif extrêmement dense d’ou rien ne sort, pas même la lumière, avide de toute matière et qui est en équilibre thermodynamique parfait. Il résulte de la mort cataclysmique d’une grosse étoile qui termine sa vie en supernova. Du coup s’égarer dans un trou noir avec des analyses où la subjectivité comme tu dis sert d’arguments prend tout son sens.




      0



      0
        Abou Stroff
        8 juin 2017 - 9 h 25 min

        mister Le putois, je te salue
        mister Le putois, je te salue! j’ai fait « intervenir » le trou noir pour bien signifier qu’une argumentation sur la base de versets coraniques ou de tout autre proposition religieuse est tout à fait stérile et ne sert qu à rabâcher les lieux communs. en fait dans l’argumentation religieuse je ne vois qu’une forme d’onanisme qui ne dit pas son nom., d’où l’image du trou noir qui avale tout ce qui est à sa portée et ne laisse rien surgir, y compris la lumière (l’intelligence?)




        0



        0
      Felfel Har
      8 juin 2017 - 19 h 56 min

      Tout est dit, Rizzou fait l
      Tout est dit, Rizzou fait l’objet d’un règlement de compte et les apprentis vidéastes sont les mercenaires d’un clan. Il y a plusieurs formes d’intégrisme et ceux qui jouent le rôle de moralisateurs sont-ils aussi « propres et honnêtes » que ceux dont ils dénoncent les comportements? J’en doute car ils bouffent à tous les râteliers depuis l’indépendance. Salutations!




      0



      0
    jughurta
    6 juin 2017 - 19 h 27 min

    Merci pour le partage et l’
    Merci pour le partage et l’ article, un plaisir à lire ligne après ligne. Merci aussi pour le rappel ( sourat) je ne m’ y attendais pas, ça m’ a fait comme un boom soudain. Il faut que l’ armée se réacapare l’ islam afin d’ attirer par leur fikra, leur houssouss, leur bonté pour que tout le monde se disent que le réel Islam se trouve plutôt du côté de l’ armée que de madani ou autre.




    0



    0
    lhadi
    6 juin 2017 - 9 h 29 min

    Dans une société, comme la
    Dans une société, comme la notre, où la sagesse n’a plus sa place, Il est normal que la bêtise affiche tous les jours son sourire triomphant. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      Anonymous
      7 juin 2017 - 19 h 26 min

      En effet monsieur El hadi, la
      En effet monsieur El hadi, la betise humaine a pris le dessus sur la sagesse. cdlt




      0



      0
    Felfel Har
    5 juin 2017 - 19 h 17 min

    Cette cabale n’est pas sans
    Cette cabale n’est pas sans me rappeler le procès, sans preuve, intenté en 1692 (noter bien la date) par de soi-disants puritains contre les « sorcières de Salem ». Le célèbre Arthur Miller a écrit une pièce de théâtre (plus tard adaptée au cinéma) centrée sur ces évènements et décrivant l’attitude hystérique des gardiens du temple. Il dénonçait aussi les méfaits du « maccarthysme » quand il suffisait seulement d’être soupçonné d’être communiste pour finir ses jours en prison , après un proçès expéditif où l’accusé était jugé coupable jusqu’à preuve du contraire. Sommes-nous revenus au 17ème siècle ou à l’époque de la guerre froide? Nos syndicalistes seraient-ils devenus les puritains des temps modernes? Le maccarthysme va-t-il être réinventé pour diaboliser tous ceux qui dérangent? L’heure est grave! Ce sont les charlatans qu’il faut clouer au pilori, ils menacent la paix sociale et la stabilité du pays.




    0



    0
    Mello
    5 juin 2017 - 16 h 13 min

    Que les ames sensibles se
    Que les ames sensibles se cachent pour n’ecouter que ce cri de douleur silencieux d’homme pris dans un etau ( certains disent qu’ils sont deux machoires d’un meme etau, que Dieu vous pardonne) . Hocine est un homme de valeur, intelligent, engage- mais ces gens la sont du cote de ceux qui font la guerre a la valeur, a l’intelligence et a l’engagement. Ceux , pour lesquels le voyeurisme reste une offrande du diable, ils ont sur la conscience le sacrilege de nous avoir vomi devant notre ftour.
    De nos jour, les montages video sont a la portee de tous, alors ces infectes du diable ont toute la latitude de trafiquer n’importe quoi pour porter atteinte a l’integrite de Hocine. Lui qui n’a pas perdu de temps dans son nouveau poste, afin de mettre le ola sur certaines pratiques mafieuses, mais Hocine oublie ce que le nevrose est capable de faire: faire la pire des choses qu’un humain ne peut faire, meme s’il n’est pas musulman.




    0



    0
      ZORO
      9 juin 2017 - 9 h 35 min

      ECOUTE Mello c est Zoro qui a
      ECOUTE Mello c est Zoro qui a dit que la direction et le syndicat etaient le deux machoires d un meme etau aux mains de sangsues,parce qu il en fait les frais.Dans le cas de RIZOU ,les deux machoires sont le syndicat et les sangsues l e
      L ETAU YA SI MELLO’ A EVOLUE , IL N A PLUS BESOIN QU ON LE SERRE TU NE VOIS PAS QU IL S ÉST ROBOTISE. SIGNE ZORO ….Z……




      0



      0
        Mello
        9 juin 2017 - 10 h 35 min

        La robotisation ne touche
        La robotisation ne touche guere cette maccabre machine a detruire l’etre humain. L’etau restera toujours cet outil mecanique manuel manipule par les humains . Mr Rizou semble se debattre afin de s’extirper de broyeuse nebuleuse qui ne dit pas son nom. Le monde a evolue , certes, mais les pratiques des humains , plus particulierement, chez nous, sont telles a vous preparer votre tombe pour vous y enterer vivant. Nous sommes dans une jungle ou le roi des animaux ne semble plus etre le lion, mais l’hyenne qui vous attaque de dos jusqu’a vous depecer de votre corps. Il ne reste plus de valeurs, les totons macoutes sont partis, mais les pratiques arbirtraires, terroristes et totalitaires demeurent. Les memes (fausses) notabilites qui decidaient de la pluie et du beau temps, dans l’administration, les entreprises et la justice continuent toujours de bomber le torse avec orgueil, fierte et vanite. Le seul critere qui vaille dans ce pays , c’est d’appartenir au milieu de la pegre, de la clandestinite ou regnent la faussete, la ruse, les sales connivences et les faux semblants. On a beau etre un Zoro, dans ce pays on devient un Z…., tout de meme saha ftour koum.




        0



        0
          ZORO
          9 juin 2017 - 11 h 43 min

          Si l etau ne s est pas
          Si l etau ne s est pas robotise,comment explique tu la celerite d envoi au purgatoire de RIZOU???..Quant a Zoro il ne sera jamais nul ,il a bien choisi son temps en quittant a cinquante ans toute cette pegre que tu denonces(presque 20 ans loin de ce bourbier n est ce pas le paradis ya si mello ) saha ftourek sahbi Zoro l intretable …..Z…..




          0



          0
          Mello
          9 juin 2017 - 13 h 09 min

          Zoro a quitte toute cette
          Zoro a quitte toute cette pegre ?? Je ne le crois pas, car les tonnations et les repliques que tu donnes , sont de nature a desavouer ce que tu racontes. Et si vraiment , tu as quitte cette pegre, ne serait ce pas une forme de lachete en s’elloignant du terrain de combat ? A toi de voir, c’est entre ta conscience et toi meme. Pour etre plus clair avec cette robotisation , il est inconcevable qu’un robot puisse agir sans la main de son maitre. Ce qui est arriver a Mr Rizou, c’est ,carrement une forme de lachete d’individus imbus de leur nombril. Bon vent et saha ftour koum, en cas.




          0



          0
          Anonymous
          9 juin 2017 - 15 h 35 min

          Crois le ou pas C est ton
          Crois le ou pas C est ton affaire mello,!!Zoro à quitte la pègre a l age de cinquante ans depuis presque 20 ans Wal hamdou ou li leh العاقبةلللمتقين.il a laissé de plus dur que lui ,des walis,des ministres … qui faisaient la pluie et le beau temps qui se trouvent à la fin de leur vie dans leur plus mauvais tempsالعاقبة للمتقين C est l étau Mello qui s est robotisé il ne reçois l ordre de personne C est son logiciel qui le guide il s est auto programme et je crois que tu es trop vieux pour pouvoir le comprendre, tu semble avoir besoin de recyclage Mello et surtout soit calme avec ZORO SAHA FTOUREK SAHBI SIGNE ZORO…Z…




          0



          0
          Mello
          10 juin 2017 - 13 h 42 min

          Mon ami, Zoro, cette
          Mon ami, Zoro, cette programmation ne peut etre auto, si des mains nefastes ne l’ont pas enclenchee. Ces justiciers sourds continueront toujours a exister malgres cette « robotisation » et continueront a programmer des logiciels de detruction de la societe Algerienne. Ce pan de la societe qui n’est pas arrive a quitter ce navire qui chavire en emportant dans les flots toutes ces bonnes volontes qui luttent, qui continuent a lutter pour ne pas etre pris dans un etau ou etre noye au fin fond de l’abime. Mais, ils oublient une chose, c’est que Zoro …. arrive. Saha ftour koum.




          0



          0
    Lghoul
    5 juin 2017 - 12 h 54 min

    Un grand bravo pour cette
    Un grand bravo pour cette logique humanitaire. Ce que votre contribution nous apporte et démontre est que notre société est en train de suivre doucement et surement le chemin de l’obscurantisme et de la désintégration sans foi ni loi. En 2017, le charlatanisme n’avait jamais atteint de telles proportions. Toutes ces nouvelles pratiques sont inconnues dans nos traditions qui furent jadis baties sur l’humilité et la décence. Ceux qui égorgent des etre humains ont le cœur glacé en filmant leur acte; ils sont maintenant bien établis chez nous.
    Leur travail est de tuer toute forme de reflexion mais seulement de conditionner les gens a accepter leur sort comme il est décrit dans des préscriptions établies avant même l’âge de la pierre.
    Si on continue sur ce chemin et si l’état ne fait toujours rien, nous progresserons surement vers un abysse sans fond. Il n’y aura ni justice, ni république et ni liberté individuelle dans notre pays. Nous retournerons simplement au moyen age pendant que les commanditaires de ce crime contre tout un peuple sont en train de courir le monde pour se développer techniquement, culturellement et scientifiquement.
    Pendant qu’ils font le lavage de cerveaux a nos jeunes pour retourner a l’age de la pierre, ils envoient leurs enfants étudier a Harvard et Cambridge. Pendant qu’ils envoient nos jeunes faire la sieste dans les mosquées, les leurs font des bains de soleils sur la cote d’azur et en floride. Leur but est de nous voir faire leur sale boulot a leur place en nous télécommandant de Genève et de Monte Carlo en sirotant le champagne.
    Que nous sommes naïfs, que nous sommes aveugles ! Nous sommes devenus des robots, des monstres qui n’ont ni cœur ni respect pour le droit humain ou la vie humaine. Nous sommes devenus des monstres dont seuls deux organes du corps fonctionnent : le ventre et le bas ventre, qui jouissent dans la mort, le mal et la souffrance des autres. Et par miracle, c’est a travers de telles gens qu’on pense que l’on se connectera avec Dieu ! Quel gachis et quelle ignorance totale de la réalité !
    Si de tels monstres sont réellement les envoyés de Dieu ou ses intermédiaires, je remettrai en cause mes croyances une bonne fois pour toutes sans sourciller!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.