L’ambassadeur du Qatar à Alger demande à être reçu par Abdelkader Messahel

L'ambassadeur du Qatar à Alger. D. R.

Algeriepatriotique a appris de sources informées que l’ambassadeur du Qatar à Alger a demandé à être reçu en audience par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. Nos sources démentent, par ailleurs, l’information rapportée par un quotidien arabophone, selon laquelle le ministre des Affaires étrangères qatari aurait eu un entretien téléphonique avec son homologue algérien.

Mis dans une situation délicate par l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis qui ont pris la décision aussi brusque que brutale de rompre leurs relations diplomatiques avec ce minuscule émirat gazier, le Qatar récolte la tempête après avoir semé le vent depuis le lancement de sa chaîne subversive financée par Doha et dont la gestion a été confiée aux partisans les plus zélés de la secte des Frères musulmans.

L’Algérie fut le tout premier pays à pâtir de la propagande pro-terroriste de cette chaîne durant la décennie noire. Se faisant le porte-voix des groupes islamistes armés algériens, Al-Jazeera – qui compte un grand nombre de journalistes algériens à la solde de Doha, y compris quand les intérêts de leur pays sont touchés – mit tous ses moyens au service des terroristes dont elle amplifiait les actions en leur assurant une couverture politique.

Aujourd’hui, le Qatar se trouve acculé par ses deux richissimes voisins qui ont obligé l’Egypte d’Al-Sissi ainsi que les factions pro-saoudiennes et pro-émiraties au Yémen et en Libye à déclarer leur soutien total à l’isolement du Qatar. Les Etats-Unis viennent de donner le coup de grâce en épousant le discours de Riyad et d’Abou Dabi et en enfonçant Doha, accusé ouvertement de financer le terrorisme.

L’Algérie s’est dite, quant à elle, très préoccupée par la « dégradation des relations entre certains pays du Golfe et de la région et ses répercussions sur l’unité et la solidarité du monde arabe», exhortant l’ensemble des pays concernés «à adopter le dialogue comme seul moyen de régler leurs différends et de transcender les divergences qui peuvent naturellement surgir dans les relations entre Etats». L’Algérie a également appelé, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, «à la nécessité d’observer, en toutes circonstances, les principes de bon voisinage, de non-ingérence dans les affaires internes des Etats et du respect de leur souveraineté nationale.»

Karim Bouali

Comment (71)

    Anonyme
    9 juin 2017 - 11 h 09 min

    Le discours du ministère
    Le discours du ministère algerien des affaires étrangères est obsolète et ne convient plus à la géopolitique actuelle.cette fuite en avant denote un amateurisme et une puérilité déconcertants depuis la maladie de fakhamatouhou.




    1



    0
    Lotfi magh
    8 juin 2017 - 11 h 25 min

    C »est dégueulasse de ne pas
    (…) je pense que ces décisions sont venues juste après la venue de trump en arabie , c’est à dire la cagnotte de 460 milliards de dollars offerte par cette arabie à l’administration de trump dont 350 milliards de dollars comme contrat d’armement en espace de dix ans , dont 110 milliards dollars US dans l’immédiat , et maintenant l’isolement diplomatique et économique du qatar , j’espère une chose , que les bédouins sont entrain de creuser leur propre tombe avec la prise de ces décisions. L’algérie doit absolument virer les qataris de la région du bayadh .




    1



    0
    Nasser
    8 juin 2017 - 0 h 51 min

    Le Qatar et les Al saoud sont
    Le Qatar et les Al saoud sont les deux faces de la même monnaie! Ils soutiennent tout deux le terrorisme en Syrie et en Libye (aidés par la Turquie) sur supervision des américains! Le reste c’est de la couillonnade!




    1



    0
      Chaoui
      9 juin 2017 - 0 h 12 min

      Tu as juste oublié que ces
      Tu as juste oublié que ces deux pays soit-disant ‘frères’ ont une part grande de responsabilité dans notre…décennie noire !…Jusque y compris dans ce le chaos qui prévaut encore aujourd’hui… (Syrie, Libye, Mali, et soutien du Maroc qui a le plus gros contingent de terroristes un peu partout…).




      1



      0
    Nasser
    8 juin 2017 - 0 h 49 min

     » L’Arabie saoudite veut
     » L’Arabie saoudite veut avaler le Qatar…. » ? (dit-on!) Il était déjà avalé par les Al-Saoud et les EU comme toutes les monarchies de cette péninsule ! Il n’y a rien à espérer de ces fossoyeurs de l’Islam! Tous les pays musulmans contribuent, d’une certaine façon à la guerre que mènent les Al-saoud, aux irakien, aux yéménites, aux syriens, aux libyens, aux chiites! L’argent, les milliards de dollars, des Omra, du Hadj qu’amassent les saoudiens sont aussi le nerf de leurs guerres aux musulmans!




    1



    0
    Nasser
    8 juin 2017 - 0 h 47 min

    Quand l’Arabie Saoudite et
    Quand l’Arabie Saoudite et ses alliés accusent Doha de soutenir le terrorisme, ils ne font rien d’autre que reprocher au Qatar d’appuyer le «mauvais» courant. Au-delà, tout le monde sait aujourd’hui que presque tous les pays du Proche-Orient financent le terrorisme. …




    1



    0
    Nasser
    8 juin 2017 - 0 h 42 min

    La Turquie doit logiquement
    La Turquie doit logiquement se la boucler. Elle ne peut pas choisir entres ces deux royaumes qui sont ses alliés contre la Syrie surtout! Tous les 3 soutiennent le terrorisme dans cette région avec les EU, une partie de l’Europe et Israel! Le problème est que chacun a ses terroristes selon les alliances, les tactiques et les intérêts! Les terroristes que soutient la Turquie sont les mêmes que ceux soutiennent les Al saoud et le Qatar alors que ces 2 derniers soutiennent des terroristes concurrents!




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.