Qatar : la dernière mise en garde

Par R. Mahmoudi  Après la publication d’une liste de personnes et d’organisations pro-qataries accusées de soutien au terrorisme, l’étau commence à se resserrer sérieusement sur les dirigeants du Qatar qui n’ont plus d’autre choix que de se soumettre aux injonctions de leurs voisins arabes – plus déterminés que jamais – ou de se jeter, de guerre lasse, dans les bras du grand voisin perse. Les deux choix sont synonymes de suicide politique pour un pays qui s’est longtemps construit une image de leader régional qui lui a permis d’acheter tous ses partenaires, allant jusqu’à s’octroyer le luxe d’organiser une Coupe du monde de football – qui est d’ailleurs aujourd’hui hypothéquée.

S’il est difficile d’entrevoir l’issue de ce blocus contre le Qatar, dans le capharnaüm qui règne actuellement dans la région du Golfe, il est certain que l’Arabie Saoudite et ses alliés, appuyés par les Etats-Unis, ne vont pas faire machine arrière. Ils sont allés tellement loin qu’ils ne pourront plus s’accommoder d’un simple compromis, comme celui conclu en 2014 lorsque Doha avait accepté de céder son leadership du «printemps arabe» au profit de Riyad.

Comme dans un partage de rôles bien planifié, le président américain, Donald Trump, qui souffle le chaud et le froid depuis le début de la crise, vient de passer à la vitesse supérieure, en enjoignant aux dirigeants du Qatar de «cesser immédiatement» leur soutien au terrorisme. Faute de quoi, il envisagerait sans doute des mesures à la hauteur de la mise en garde qui sonne comme la dernière. Une menace qui nous rappelle les levées de boucliers de Georges W. Bush contre Saddam Husseïn ou celles de Nicolas Sarkozy contre Mouammar Kadhafi, avant de se décider à les éliminer.

Acculés, les officiels qataris se retrouvent, curieusement, à brandir les mêmes slogans nationalistes et souverainistes qui ont entraîné le désastre de l’Irak et de la Libye.

R. M. 

Comment (6)

    Anonymous
    14 juin 2017 - 2 h 33 min

    l’arabie yahoudite, le Qatar,
    l’arabie yahoudite, le Qatar, les emirats et la Turquie de Merdogan sont les pourvoyeurs du terrorisme avec leur oncle d’Amerique et quelques pays europeens (France et GB) tout le monde le sait




    0



    0
    HOUARYA
    11 juin 2017 - 18 h 17 min

    LE VRAI TERRORISME
    C’est le temps des diversions débridées, tous azimutes ayant pour but de détourner les regards DU VRAI TERRORISME , DE SES VRAIS COMMANDITAIRES, et de ses vrais SOUTIENS . Les choses sont tellement brouillées, la confusion est telle que tout est si bien mélangé que le monde ne sait plus distinguer les CAUSES de leurs EFFETS. C’est de la HAUTE VOLTIGE dans laquelle excelle l’ impérialo-sionisme, ou en d’autres termes LA TAÏHOUDITE ( la juiverie ) améliorée, mise à jour, perfectionnée par l’ « intelligence diabolique » de l’impérialisme U.S.A. LE SEUL VRAI ET REEL TERRORISME EST CELUI adopté, pratiqué, exercé, par l’état fantôche  » israél  » depuis 70 ans, AVEC L’AIDE, LES CONSEILS, LES SOUTIENS ET LES ARMES de ses créateurs, à leur tête les U.S.A. et ce terrorisme EST LE SEUL QUI constitue une menace grave, sérieuse, pour la PAIX DU MONDE . Tout le reste n’est que BLA BLA BLA , destiné par l’impérialo-sionisme à noyer le poisson. WAHHABISME, frères « musulmans », extrêmisme religieux et autres « djihadisme » et  » takfirisme », « sunnisme » et chiîsme  » sont DES INVENTIONS DE l’ alliance judéo-chrétienne, ennemie jurée de l’ ISLAM . les preuves : ELLES NE FONT MAL ET DEGATS QU’AUX PAYS MUSULMANS ET SURTOUT ARABES. A qui profite le crime ? LA REPONSE EST SANS HESITATION : à « israél » et ses créateurs et soutiens. C’est aussi NET, CLAIR et PRECIS !




    0



    0
    Felfel Har
    11 juin 2017 - 13 h 36 min

    Comme Diogène, je cherche un homme.
    Au modérateur d’AP: qu’est devenu mon commentaire intitulé « Vae victis » récemment soumis pour publication? Sa censure ne s’explique pas, rien ne la justifie puisque je suis resté dans les limites du « politiquement correct ». Les commentaires que je lis sur votre site sont quelquefois « out of bound » et pourtant vous les publiez. Quid? Un courriel discret me satisferait. J’écris ce que je pense et ce que je ressens et il ne me vient pas à l’esprit de m’auto-censurer pour plaire et m’assurer de la publication de mes articles. Ce serait de la lâcheté de ma part. J’ai le courage de mes opinions et j’assume la responsabilité de mes écrits. Nous sommes en démocratie, non? Notre Constitution me donne cette liberté d’expression, pourquoi la restreindre?




    0



    0
    amel
    10 juin 2017 - 15 h 43 min

    C’est la turquie qui en profite
    La turquie a envoyé des soldats pour « protéger » le qatar. C’est à croire que toute cette histoire a été monté contre le qatar afin que la turquie y impllante son mesmar djeha. Les irakiens demandent à la turquie de vider les lieus en vain et ardwane vient de planter un autre mesmar djeha dans le camp arabe, cce qui le rapproche de son rêve de reconstituer le kalifat ottoman qui a écrasé les musulmans pendant des siècles, enrichi istamboul, maintenant ces population dans la dépendance pour ensuite les quitter sans défense lorsque les colonisateurs occidentaux s’y sont signalés.




    0



    0
      226
      11 juin 2017 - 5 h 20 min

      C’est la Turquie qui est
      C’est la Turquie qui est visee.le Quatar c’est rien.




      0



      0
    elkhayam
    10 juin 2017 - 12 h 56 min

    L’occident n’a aucun estime
    L’occident n’a aucun estime ni respect pour les dirigeants arabes tous despotes et ne proposant à leurs peuples que le paradis d’Allah et la religion pour pallier à leur incompétence et incapacité à diriger un Etat digne de ce nom. L’occident les considère comme des sous m…..Il flirte avec eux le temps de garantir les intérêts de son peuple puis le jette dans les toilettes et tire la chasse d’eau .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.