Rebrab rencontrera les élus APW et les parlementaires de Béjaïa

Issad Rebrab à Abou Dhabi. New Press

L’homme d’affaires et patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, a convié tous les élus de l’Assemblée populaire de wilaya et les parlementaires de la wilaya de Béjaïa à une rencontre lors de laquelle il exposera les projets de son groupe et ses perspectives de développement au niveau local. Selon le député indépendant Braham Bennadji, c’est Issad Rebrab qui a voulu rencontrer les élus de l’APW et les parlementaires dans le but de faire connaître les investissements en cours et futurs du groupe Cevital. Mais la rencontre ne va pas se limiter à une simple présentation d’un groupe en pleine expansion à l’international.

Cette rencontre sera assurément saisie pour évoquer les blocages auxquels fait face le groupe au niveau de cette wilaya. Parmi ces blocages, il y a le refus de la direction du port de Béjaïa de laisser accoster deux bateaux affrétés par Cevital. Deux bateaux qui transportaient des équipements destinés à la trituration des graines oléagineuses. L’affaire a provoqué la colère des travailleurs du groupe Cevital et des citoyens de l’Algérie qui voient en le blocage des investissements de la plus importante entreprise implantée dans la wilaya une volonté politique de créer un désert économique dans cette partie de la Kabylie.

Si la direction de Cevital s’est exprimée dans la presse, les travailleurs, quant à eux, ont recouru à la rue pour réclamer la levée des blocages et l’octroi à ce groupe de toutes les autorisations nécessaires pour ses nouveaux investissements. Aussi, un comité de soutien à ces travailleurs a été créé. Ce comité a organisé plusieurs sit-in pour dénoncer les blocages que connaissent les investisseurs dans la wilaya de Béjaïa, à commencer par Cevital. Il a vivement dénoncé l’asphyxie du port de Béjaïa par la bureaucratie. «Il est désormais clair et établi aujourd’hui que des cercles mafieux, ne supportant pas l’idée de la réussite du groupe Cevital, comptent bien tout faire pour le casser, car tout simplement eux représentent et symbolisent l’échec total.

Les attaques répétées, orchestrées, synchronisées et organisées de Djelloul Achour, directeur du port de Béjaïa, et de ses semblables contre Cevital nous renseignent un tant soit peu sur le degré d’indigence intellectuelle de leurs auteurs et sur l’existence d’un plan machiavélique visant à détruire tout espoir dans notre région, voire dans tout le pays», dénonce ce comité dans un récent communiqué.

Des partis politiques ont, de leur côté, dénoncé ces blocages. Il s’agit du RCD de Mohcine Belabbas et du RND d’Ahmed Ouyahia. Par son groupe au sein de l’APW de Béjaïa, le RCD a interpellé le nouveau Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune. Le groupe APW du RCD regrettait que, «contrairement au discours officiel, tendant à faire émerger l’initiative d’investissement hors hydrocarbures, dont la réserve est limitée à quelques années, et les rentrées financières se rétrécissent au gré des prix du marché international, les actions et les entraves menées contre les chefs d’entreprises s’inscrivent en faux par rapport à ce discours». Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND, avait, samedi dernier, exprimé son soutien au patron de Cevital et dénoncé le comportement de la direction du port de Béjaïa.

Le groupe Cevital, faut-il le préciser, vient de lancer une vaste campagne de recrutement de 7 500 travailleurs. Il envisage d’en recruter en tout 30 000 d’ici à 2025 pour les besoins de ses nouveaux investissements. Pourvu qu’on le laisse les réaliser.

Hani Abdi

Comment (19)

    Anonymous
    15 juin 2017 - 22 h 02 min

    Il a fini par comprendre le
    Il a fini par comprendre le Mr de Cevital! Il rencontrera ces [dés putes et], leur offrira ce qu’ils attendent et le dossier est clos! Ouyahia la bien dit: Cevital a les moyens pour faire face à ces « problèmes » sans l’intervention de l’État!




    0



    0
    Anonymous
    14 juin 2017 - 12 h 42 min

    Démocratie + Justice +
    Démocratie + Justice + Transparence des institutions algériennes = Economie algérienne en bonne santé
    Démocratie + Justice + Transparence des institutions algériennes = Sortie de l’Algérie de sa crise profonde

    Malheureusement l’économie, les finances, et le commerce algériens sont dirigés par des barons très puissants
    Du pouvoir protégé, et puissant de l’argent




    0



    0
    mess belba
    14 juin 2017 - 8 h 44 min

    c’est de notoriété publique
    c’est de notoriété publique que les gens qui se dressent devant Rebrab ne sont que de minables larbins executant les desideratas de leur maitres ronçonneurs d’investisseurs .
    en echange la preservation de maintien à leurs postes qu’ils ont usurpés eu egard à leur incompetence criarde dans le domaine
    pour celà ils font montre de leur obsequiosté et capacité de nuisance sans scrupule(capables depietiner leur propres meres) inegalable.
    d’ailleurs ces gens là l’admettent eux même en privé.
    la noughatiou echemssou bi el ghorbal.




    0



    0
    Pravda
    14 juin 2017 - 7 h 04 min

    Les investisseurs se font
    Les investisseurs se font rares de nos jours .Ce qui est comique c´est que l´Algerie à besoin de plus d´investissement pour creer des postes d´emplois pour la jeunesse et faire developper l´economie mais ce qu´on constate c´est tout a fait le contraire à la logique economique.La question c´est que tout le monde denonce mais qui a donné ordre de bloquer les investissements de Rebrab? Vous le connaissez certainement car lui vit des 20% de tout ce qui est importé.Comment expliquer qu´on importe du sucre , de l´huile et autre produits qu´on produit localement et dont on a du surplus?.J´ai hate de voir des gens intègres, honnêtes prendre le pouvoir pour que l´Algerie se developpera d´avantage. Avec cette caste de voleurs dont le seul but c´est l´enrichessement personnel ainsi que de leurs projenitures, l´Algerie sera à la traine et on peut même prevoir qu´on serait bientôt le client du FMI.
    Mr le dieu d´Algerie degagez prenez ce que vous avait voler et il faut bien se mettre dans votre cervelle craseuse qu´ il ya une justice divine et là je te garantirais que tu n´echapperas pas, car ce n´est pas ta justice nocturne ou le directeur du port de Bejaia qui est le justicier.

    :-))




    0



    0
    Anonymous
    14 juin 2017 - 2 h 09 min

    Rebrab rencontrera les élus
    Rebrab rencontrera les élus APW et les parlementaires de Béjaïa

    Rebrab : ministre de l’économie, où chef du gouvernement, pour ses compétences, et sa vision
    Pour sauver l’économie algérienne du naufrage, et la faillite prévisionnels, et certains, en raison de l’incompétence
    Et de l’anarchie, et la paralysie institutionnelles
    Tout au plus tard dans les tout prochains mois, où au plus tard, dans les toutes prochaines années




    0



    0
    Anonymous
    14 juin 2017 - 1 h 45 min

    pourquoi? le pouvoir déteste
    pourquoi? le pouvoir déteste monsieur rebrab;et pourquoi on l’empèche de travailler et développer le pays;es-que parce que il n’est pas d’origine marocaine;ou il fait de l’ombre au maroc et son industrie;sinon je ne vois d’autres raisons;la pays appartient a tout les algériennes et algériens et personne n’est propriétaire;c’est pour quand la fin de ce régime injuste et corrompus




    0



    0
    Amigo
    13 juin 2017 - 21 h 46 min

    Pourquoi les gens sont ils
    Pourquoi les gens sont ils depouvus de bon sens. Monsieur Rebrab je viens vous exprimer Mon admiration pour votre sens de l entrepreunaria et votre patriotisme . Je ne suis quand meme pas du tout d accord avec vous quand au devellopement de vis industries Dans la Ville de Bejaia . Vous savez que cette Ville est petite et fragile et quelle n est pas apte a supporter une quelconque industrie de fabrication. Je vous sais intelligent et raisonable et j aimersi naturellement que vous investissiez plus a Bejaia aid Dans le domaine de l hospitalite par example . Je suis naturellement pour que vous puissiez obtenir des terrains loin des centres hurbains afin de concretiser vos projets . Je prefere la sante des Bejaouis ,la beaute de bejaia et Sa proprete que 5000 emplois toxiques . Cela est juste Mon opinion je vous souhaite plus de reussite Dans vis enterprises .




    0



    0
      non amigo
      13 juin 2017 - 23 h 19 min

      Quel toupet… D’abord Bejaia
      Quel toupet… D’abord Bejaia n’est pas une petite ville et encore moins fragile.. d’ou sortez vous ces inepties et idioties…qui êtes vous pour dire que Bejaia n’est pas apte a supporter une industrie, êtes vous. un expert en investissement . le complexe qu »il a Bejaia est une fierté pour les Bougiotes .. et l’Algérie ….vous le savez intelligent et raisonnable… pourquoi alors vous remettez en cause ses décisions (intelligentes et raisonnables) … la cerise sur votre proposition-(…) est de plus investir à Bejaia, vous vous voulez qu’il investisse dans votre patelin? ce que vous préférez ne nous regarde pas. allez OUSTE…




      0



      0
        Amigo
        14 juin 2017 - 9 h 00 min

        Je viens vous donner une
        Je viens vous donner une reponse polie et courtoise par rapport a votre mechancete. Pourquoi ne pas appliquer a soi-meme ce que l on recommande aux autres?
        une Grande majorite D Algeriens souhaitent un pays de droit et une societe juste.
        Savez vous que c est Dans les pays les plus avances et les plus democratiques qu Il y a plus de reglements et de restrictions . Il me semble que chez nous, les gens se plaignent quand ils s’agit de leurs interets et reclament la loi quand c est pour les autres.
        avant d importer tout ce materiel pour agrandir son usine, Rebrab a t-il fait une demande a tout les secteurs concernés? La mairie, le port, le ministere de l’environement? a t-il fait une etude ? La chambre de commerce a t-elle Donne son Avis? A t-il implique et informé la societe civile? Y a t-il eu des maquettes Dans les bibliotheques , les mairies et la maison de la culture locales? A t-il pris contact avec l agence de l environment locale ? Y a t-il une Porte ouverte chez Cevital a Bejaia pour informer les citoyens?
        voyez vous, tous ces parametres existent Dans les societes moderne. Personne n a le droit de prendre une decision unilaterale pour agrandir son usine sans toutes les consultations prealable et les autorisations necessaires, fusse notre richissime M Rebrab uniquement au nom de l investissement.
        Sans animosite ou obstruction active, je viens Donner Mon point de vie par rapport a ce probleme de Bejaia, que l on dit victime de la hogra . Je regrette de constater qu a Bejaia, soit on fait ce que l on veut, soit on se revolte. CE n est pas comme cela que l on va avancer . Dans les pays ou les regles sont respectées, meme pour agrandir sa propre maison Il faut demander une autorisation a l autorite competente. Salam Alikoum .




        0



        0
          pilote16
          14 juin 2017 - 10 h 48 min

          Pour Mr Rebrab, tous ces
          Pour Mr Rebrab, tous ces parametres que vous avez cité doivent etre respectés. Et les autres qui font rentrer des containers de sable ???




          0



          0
          Amigo
          14 juin 2017 - 11 h 47 min

          Oui Mr je suis d accord avec
          Oui Mr je suis d accord avec vous . Personne ne doit etre au dessus des Lois.
          Si je vois quelqun se comporter d une maniere in acceptable je ne vais quand meme pas faire comme lui . Ayons l esprit competitif mais respectons les regles . Un bon citoyen est celui qui cherche a ameliorer sa situation existentielle dans tous les domaines sans dissocier ses interets de ceux de la collectivite dans laquelle Il vit . C est Dans l interet commun que l on trouve les ressources necessaires pour avancer . Donc donnons l exemple chacun Dans son domaine . Soyons des citoyens responsables, soyons soucieux de l avenir de Notre pays . Les querelles steriles ne menent a rien . Nous pouvons tous accomplir tous les jours un acte bien intentionné qui sera benefique a Notre patrie. Laissons les gens faire leur travail chacun selon Sa competence . Il ne suffit pas de prendre partie si on ne connait pas les enjeux . En Algerie nombreux sont ceux qui veulent faire de la politique alors qu ils ne maitrisent pas cette science, ils se disent democrates et critiquent mais ils sont très intolerants quand ils sont a court d arguments.




          0



          0
    Anonymous
    13 juin 2017 - 19 h 24 min

    quand ali haddad spicule sur
    quand ali haddad spicule sur le ciment et le fer de construction; monsieur rebrab travail et rapporte de l’argent a son pays;




    0



    0
    Mello
    13 juin 2017 - 16 h 54 min

    La triste derive Algerienne
    La triste derive Algerienne nous prend a nouveau en porte a faux. Pourtant l’unanimite mediatique est formelle: le mechant pouvoir agresse sournoisement et sauvagement le plus grand homme d’affaire de notre pays. Aujourd’hui c’est Rebrab qui se voit dans la peau d’un opposant martyrise, lui s’est servi de l’administration plus que les ministres ou les walis. Pourtant , lui qui a longtemps sejourne dans les hautes spheres du regime , il a oublie que l’intelligence ne fonctionne pas avec ce regime . Il ira voir l’opposition politique pour chercher un consensus qui puisse permettre a la region de Bejaia de ne plus souffrir . Le mythe de l’opposant martyrise est l’une des illusions la plus vehiculee par la mythologie collective.




    0



    0
    elhadj
    13 juin 2017 - 16 h 53 min

    cette affaire de blocage d un
    cette affaire de blocage d un déchargement au niveau du port de Bejaia est peut être justifie par le fait qu il s agit en l espèce d équipements déjà utilises et rénovés soit alors pour ériger une usine de trituration dans l enceinte même du port ce qui justifie le refus décidé par le Directeur de cette entité publique .M Rebrab n a qu a localiser sa nouvelle usine au niveau de la zone industrielle et non sur le périmètre du port dont il doit évacuer d ores et déjà la parie occupée.la règle devra être appliquée pour tout le monde sans exception ce qui est valable pour M REBRAB le sera demain pour tous les biens publics occupes illégalement tel le club des pins par exemple.




    0



    0
      Cheikh kebab
      13 juin 2017 - 19 h 10 min

      S’il s’agit d’installer son
      S’il s’agit d’installer son usine sur le port,pourquoi le dg du port n’attend pas ce moment pour lui refuser l’autorisation. Le dg d’un port à t il le droit et prérogative d’interdire l’accostage d’un navire?? La question s’arrête là,la suite des événements c autre chose,faut pas faire des procès d’intention.




      0



      0
      nadir Amir
      14 juin 2017 - 0 h 46 min

      Bonsoir Mr ,

      Bonsoir Mr ,
      j ai toutes les preuves pour vous démontrer que les équipements sont neufs ,je tiens a vous confirmer que la totalité des industries au monde sont localisés dans hinterland des ports .




      0



      0
    moh_blida1600
    13 juin 2017 - 15 h 23 min

    SAlut,

    SAlut,

    c’est bizarre qu’un petit directeur d’un port s’attaque avec acharnement sur un homme qui veut créer des milliers d’emplois. surement des gens ce cache derrière ce directeur du port-bejaia pour saboter la ville et la région. le pays a besoin de millions d’emploi et ce Djeloul achour fais du terrorisme économique, faut ouvrir une enquête et demander qui sont les donneur d’ordre… il est impossible que c’est homme agisse comme cela seul sans aucune protection en haut lieu.

    Et on se pose la question comment des milliers de jeune quittent le pays!!!




    0



    0
      anonyme
      13 juin 2017 - 22 h 44 min

      Djeloul, un nom typique de l
      Djeloul, un nom typique de l’ouest bien que je ne cherche pas a faire du regionlisme. Peut etre que Rebrab mettra fin a ses deboires en choisisant un port de l’ouest au lieu de Bejai. Bien triste tout ca si c’est le cas.




      0



      0
    Anonymous
    13 juin 2017 - 14 h 38 min

    vive REBRAB ET vive le
    vive REBRAB ET vive le travail en algérien ..NON aux saboteurs de l’Algérie et les parasites .. Dégage




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.