Ould Ali appelle Berraf à «faire preuve de sagesse» et lui conseille de partir

Mustapha Berraf, président du Comité olympique algérien. D. R.

Mustapha Berraf doit faire preuve de sagesse «en faisant passer l’intérêt du sport national avant le sien», a déclaré samedi soir le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, au sujet du conflit qui oppose le président du Comité olympique algérien (COA) à des présidents de fédérations sportives algériennes, le conseillant de se retirer pour «le bien du sport algérien».

«Si j’étais à la place de Berraf, j’aurais déjà plié bagage pour éviter au sport national cette situation de blocage qui l’expose désormais à un avenir incertain. On a tous vu comment l’assemblée générale élective s’était déroulée, et le fait que la quasi-totalité des présidents des fédérations refusent d’intégrer le bureau exécutif du comité olympique et recourent au Tribunal arbitral sportif (TAS) devrait donner matière à réfléchir au président du COA», a poursuivi M. Ould Ali en marge de la cérémonie organisée par la wilaya d’Alger pour honorer les sportifs lauréats de la capitale au cours de l’exercice 2016-2017.

Le ministre de tutelle a profité de l’occasion pour réitérer son appel en direction du TAS afin de rendre le plus tôt possible son verdict au sujet de ce dossier, soit en déboutant les fédérations soit en leur donnant gain de cause. «Ce n’est pas normal de laisser traîner l’affaire tout ce temps», a-t-il martelé.

Par ailleurs, M. Ould Ali a salué la récente démarche entreprise par la Fédération algérienne de football qui se dirige vers la délocalisation au stade de Constantine de la prochaine rencontre des Verts face à la Zambie, le 5 septembre, dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, sachant que l’équipe nationale est domiciliée depuis 2008 au stade Mustapha-Tchaker de Blida. «C’est une initiative à saluer. Personnellement, j’ai toujours dit que l’équipe nationale doit évoluer un peu partout dans les stades algériens, dans la mesure où elle est la propriété de tout un peuple», s’est-il réjoui.

R. S.

Comment (11)

    Abbes
    17 juillet 2017 - 22 h 03 min

    J’etais vraiment choque par le dernier remaniement gouvernemental qui a ecarte un vrai patriote comme Mr Lamamra et a maintenu ce Minsitre du Sport qui est une taupe du Makhnez.




    0



    0
    Ammar
    17 juillet 2017 - 15 h 44 min

    Ould Ali appelle Berraf à «faire preuve de sagesse» et lui conseille de partir :
    si Ould Ali Il faut donner l’exemple et à commencer par vous…. Et bien les autres suivront




    0



    0
    Dahmane
    17 juillet 2017 - 8 h 13 min

    S’il y’a quelqu’un qui doit vraiment partir, c’est bien vous Mr le Ministre du moment que ce Berraf, quoi que l’on dise de son passé, est légitime puisqu’il a été élu.




    0



    0
    Farid1
    16 juillet 2017 - 22 h 16 min

    «Ce n’est pas normal de laisser traîner l’affaire tout ce temps»…
    au contraire c’est normal




    0



    0
    mhd dz
    16 juillet 2017 - 20 h 04 min

    «Ce n’est pas normal de laisser traîner l’affaire tout ce temps» tout comme la livraison du stade d,oran,baraki et tizi ouzou !




    0



    0
      MELLO
      16 juillet 2017 - 20 h 42 min

      Laisser traîner les affaires semble être le sport favori de nos responsables: Tout , aussi bien les projets que les affaires traînent des années durant avant de faire pffffff.
      Et l’affaire de la mort du joueur EBOSSE , qu’en est il ???




      0



      0
    Le Patriote
    16 juillet 2017 - 19 h 19 min

    Moi je ne pardonnerais jamais le rôle de l’hadi Ould Ali dans l’écrasante défaite de l’ex président de la FAF dans les élections du BF de la CAF et ce, pour favoriser un esclave du Roitelet M6 à savoir le sieur Faouzi Lakjaa.




    0



    0
    Kamel
    16 juillet 2017 - 19 h 11 min

    Ce Ministre pensait pouvoir gommer ce Berraf aussi facilement que le patriote Raouraoua et je pense qu’il se trompe malgré ses soutiens conjoncturels.




    0



    0
    Anonymaoui
    16 juillet 2017 - 18 h 33 min

    C’est le monde à l’envers, un désigné pour services rendus qui demande à un élu de partir. Maintenant si ce ministre a des preuves sur une éventuelle fraude dans l’élection de ce bonhomme il n’a qu’à les présenter aux instances judiciaires et sportives compétentes en la matière.




    0



    0
    Réda
    16 juillet 2017 - 15 h 54 min

    Il doit partir!




    0



    0
    MELLO
    16 juillet 2017 - 11 h 59 min

    «C’est une initiative à saluer. Personnellement, j’ai toujours dit que l’équipe nationale doit évoluer un peu partout dans les stades algériens, dans la mesure où elle est la propriété de tout un peuple» Du populisme à grande échelle, tout comme cette intervention sur le TAS qui doit délibérer rapidement. Je ne comprends pas cette composante de l’AG élective qui a donné majoritairement BERRAF vainqueur. Faut il revoir la composante de l’AG ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.