Bedoui aux walis : «Le foncier industriel et l’investissement productif est votre priorité»

Bedoui
Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui. New Press

En installant les nouveaux walis et walis délégués issus du dernier mouvement opéré par le président Bouteflika, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a mis en avant les priorités des nouveaux responsables des wilayas. Il s’agit, selon lui, du règlement définitif du problème du foncier industriel et de la stimulation des investissements productifs.

Dans une intervention lors de l’installation aujourd’hui au Palais des nations, à Club des pins, des nouveaux walis et des walis délégués, Noureddine Bedoui a beaucoup insisté sur l’importance de mettre tous les moyens afin d’attirer l’investissement au niveau local. Pour lui, il est temps d’insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des collectivités locales dans le cadre de la poursuite des efforts consentis en termes de développement et de modernisation du service public.

Il indique clairement les priorités des nouveaux «magistrats» des wilayas. «Le foncier industriel et l’investissement productif est votre priorité», lance-t-il aux walis et walis délégués. M. Bedoui assure que son département ministériel va dynamiser le marché du foncier industriel, qui constitue l’un des freins au développement local et l’une des principales contraintes auxquelles sont confrontés les investisseurs.

Le ministre de l’Intérieur confirme ainsi la nouvelle orientation économique du gouvernement, qui est basée sur le développement des petites et moyennes entreprises au niveau local. Il est à rappeler que le dernier mouvement dans le corps des walis a concerné 28 wilayas : 13 walis ont été mutés dans d’autres wilayas, tandis que 14 cadres ont été promus au poste de wali, dont 3 walis délégués et 11 secrétaires généraux de wilaya.

M. Bedoui est revenu lors de son intervention sur les grands commis de l’Etat chargés de ces responsabilités qui «ont été choisis parmi les cadres ayant occupé différents postes de responsabilité au niveau des administrations locales et jouissant d’une expérience dans le domaine de la gestion publique locale».

Hani Abdi

Comment (7)

    kelam
    22 juillet 2017 - 18 h 54 min

    il nous faut des lunettes et ainsi voir notre médiocrité ::comment traiter notre malade




    0



    0
    Jair57
    22 juillet 2017 - 17 h 35 min

    Arretez votre cinema l’ancien Wali de Bejaiz a paye pour avoir enciurage l’invedtissement dans sa Wilaya pzr un invedtisseur connu




    0



    0
    y en a marre
    22 juillet 2017 - 15 h 43 min

    Ps: les terres ne doivent en aucun cas être cédées à des particuliers et doivent rester la propriété de l’état




    0



    0
    Anonyme
    22 juillet 2017 - 14 h 52 min

    LE FONCIER DANS LES PAYS DEVELLOPES SONT LA PROPRIETEE DE LA COMMUNE .ET SEUL LE MAIRE ELU A LE POUVOIR DE GERER CET ESPACE ENFONCTION DES INTERETS DE LA COMMUNAUTE..!MR BEDOUI VOUS UN ENARQUE ET VOUS AVEZ ASSEZ D EXPERIENCE DANS L ADMINISTION ! L Algerie a par exemple 20 PLUS D AGENTS ADMINSTRATIFS QUE LA FRANCE ! ainsi que par rapport a d autre pays sous devellopes ! La politique administratif est depassee et les enarques ( walis, chefs de daira , sg,……ne fait que exasceber le ras le bol des citoyens ; c est aux elus locaux d avoir le controle sur leur population ce qui se fait partout dans les pays democratiques ;ils faut virer tout les enarques ;d ailleurs c est eux le probleme de l algerie pas haddad et le reste .,Ils ont dirige les fraudes de toutes les elections depuis 62 A CE JOUR ! LE RESULTAT EST LA !




    0



    0
      y en a marre
      22 juillet 2017 - 15 h 40 min

      Et vous croyez que les MAIRES sont des anges et blancs comme neige?
      SI on donne carte blanche aux maires ça sera encore plus grave et le « benaâmisme primera »
      Tout est à formater de fond en comble




      0



      0
    MELLO
    22 juillet 2017 - 13 h 48 min

    On efface tout et on recommence, dans cette espèce de rencontres entre le ministre de l’intérieur et des collectivités locales avec les walis.
    Déjà le 01 – 06 – 2011, Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales réunit depuis hier les walis. Le Ministre les a instruits à opérer une profonde mutation dans les rapports avec les citoyens afin de mettre un terme à la crise de confiance qui existe entre l’administration locale et les administrés. Désormais,c’était en 2011, comme en 2010, puis en 2009 et même avant, les walis sont tenus par l’obligation de résultats et à faire preuve d’écoute et d’efficacité pour assurer des prestation de qualité, devront traduire sur le terrain l’orientation politique du président de la République. Le ministre a rappelé les efforts déployés sur le terrain pour la prise en charge des préoccupations soulevées. La protection de l’environnement n’est pas en reste. Parmi 97 centres d’enfouissement technique inscrits, 31 ont été achevés et 18 en phase de choix du site d’implantation. Résultats des courses , chaque année, les Walis reviennent pour une réunion qui ne donne rien , puisqu’aucun constat ou conclusion n’est fait afin de poursuivre les orientations. Je repose la question : pourquoi le P. APC est élu pour gèrer au niveau des communes , alors que le P.APW est élu pour se soumettre au wali ? .




    0



    0
    y en a marre
    22 juillet 2017 - 13 h 26 min

    Le foncier c’est du ressort du premier ministre, occupez vous plutôt des migrants qui envahissent le pays et traquez les corrompus et la délinquance qui mettent en péril la nation c’est vos missions premières
    Laissez les terres tranquilles déjà que beaucoup se sont accaparés de ces terres et les ont vendu en lots de terrain et sont devenus milliardaires du jour au lendemain
    Ouach on retourne toujours à la case départ
    Laissez Mr Tebboune mener à bien sa mission
    APPEL: DE GRACE MR TEBBOUNE BLOQUEZ LE FONCIER IL NE PROFITE QU’AUX RAPACES




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.