Fin d’éclipse

Abdelaziz Bouteflika
Abdelaziz Bouteflika. D. R.

Par R. Mahmoudi – C’est en plein débat relancé – notamment par la sortie d’Ahmed Taleb Ibrahimi, Abdennour Ali-Yahia et Rachid Benyelles – sur la faisabilité d’une démarche pouvant déboucher sur le départ du chef de l’Etat pour cause d’«incapacité avérée» de diriger les affaires du pays, que Bouteflika a choisi de «réapparaître» devant les caméras de la télévision, au moment où il recevait le Premier ministre russe, en voyage en Algérie. Il apparaît clair que, pour cette réapparition, la Présidence a préféré jouer sur l’effet de surprise, plutôt que sur l’effet d’annonce, puisque ni la télévision nationale ni l’agence officielle ne s’étaient hasardées à y faire la moindre mention dans leurs précédents comptes-rendus. Ce sont les agences de presse russes qui avaient affirmé, quelques heures à l’avance, la programmation de cette rencontre, mais, du reste, sans préciser le jour, se contentant de dire que celle-ci devait avoir lieu «après la journée de mardi». C’est dire que même les médias russes les plus officiels avaient été pris de court.

Ceci apporte une preuve supplémentaire que la communication présidentielle demeure à la fois très hermétique et très consciencieuse, où rien ne doit filtrer et aucune faille, protocolaire ou télévisuelle, ne doit être tolérée. Les images fuitées par l’ex-Premier ministre français, Manuel Valls, en avril 2016, ont dû servir d’exemple.

Le message de Bouteflika, à travers ce premier entretien avec un dirigeant étranger depuis mars dernier, s’adresse à la fois à l’opinion publique nationale, pour rassurer les Algériens de sa capacité à tenir les rênes du pays, et aux partenaires étrangers, dont les représentations diplomatiques en Algérie viennent souvent écouter l’avis des différents partis politiques.

Il reste maintenant à savoir si cette nouvelle apparition du Président est à même de faire taire ces voix de plus en plus crânées qui adhèrent à l’idée d’accentuer les pressions, y compris par le truchement d’un coup de force, pour le pousser à quitter son fauteuil, et de réorienter le débat sur les enjeux économiques. Dans l’attente d’une nouvelle éclipse ?

R. M.

Comment (13)

    Yacine
    14 octobre 2017 - 13 h 28 min

    Cela ne change rien ! Ce n’est pas en faisant acte de présence de quelques secondes sous les projecteurs des caméras sélectionnées à cet effet , que Bouteflika donne une quelconque preuve de sa capacité à gouverner ! Cette exhibition a quelque chose d’indécent , car c’est la fonction présidentielle qui est mise à mal, surtout que tous les pouvoirs sont aux mains d’un seul homme !




    3



    0
    Anonyme
    12 octobre 2017 - 11 h 48 min

    Le titre est inapproprié. Une éclipse est par définition une absence temporaire qui ne
    dure que quelques minutes ou quelques dizaines de minutes.
    Une éclipse n’apparaît qu’exceptionnellement. En plus quand la durée de « l’éclipse »
    est de très loin plus durable que l’apparition, et surtout quand elle se répète indéfiniment
    on ne peu plus parler « d’éclipse » ou de « fin d’éclipse » après une très brève apparition.




    6



    1
    Salah
    12 octobre 2017 - 8 h 03 min

    Franchement vous voulez convaincre qui AP avec votre éditoriale ? !
    On voi un homme malade allah lui donne longue vie
    Mais il ne rajeunit pas ? !
    La dernière fois vous avez parlé à de son micro qu’il ne porté plus ! Mais là il as toujours on vois un homme qui a du mal à faire une phrase son qu’il soit essoufflé
    Boutef4 ne dois pas convaincre les étrangers mais son peuple le clan cherche la confrontation avec le peuple

    POUR L’APPLICATION DE L’ARTICLE 102




    8



    2
    Alzeriano
    11 octobre 2017 - 22 h 15 min

    La France par le biais de ses nombreux espions ayant infiltrés les structures étatiques, veille au grain. Elle ne permettra jamais à l’Algérie d’oeuvrer pour une indépendance économique. Il n’y a qu’à comparer les anciennes colonies britanniques et Françaises pour s’en rende compte.




    8



    3
    Bacchus
    11 octobre 2017 - 15 h 32 min

    Le septième mandat est en vue .




    8



    1
    Abou Stroff
    11 octobre 2017 - 13 h 59 min

    « Fin d’éclipse » titre R. M..
    moua, ce n’est l’éclipse ou sa fin qui me taraude la cervelle, moua, j’aimerais bien connaitre ce qu’a « reçu Medvedev en échange de son apparition au côté de notre bienaimé fa »khamatouhou national.
    PS: je ne peux retenir ma colère! nous sommes le seul peuple au monde dirigé par une momie




    23



    2
      Mello.
      11 octobre 2017 - 16 h 53 min

      Abou Stroff, ton inquietude m’inquiete, Medvedev est venu ,il a voulu voir notre berziden, d’ailleurs c’est l’agence de presse Russe qui a donne l’information en premier; les notres etaient dans l’obligation de s’incliner.
      Un Russe peut te donner , mais il ne prend rien d’un etranger, c’est leur culture depuis l’enfance.




      12



      1
    khaznadji
    11 octobre 2017 - 13 h 56 min

    il a toujours son micro a moins d’un mètre de son invité avec un visage blafard. mon Dieu pourquoi ne veut il pas lâcher le koursi?? pour quelqu’un qui nous évitera toutes ces ridicules qui nous tuent!! pourquoi ne va t’il pas se reposer, se soigner. comment peut on gouverner un pays sans parler, sans marcher, sans aller defendre bec et ongle les intérêts du pays?? comment peut il accepter de nous humilier de cette façon en continuant à jouer presque à la roulette russe?
    Autant de questions… comment peut il ne pas recevoir les ambassadeurs en disant que je suis bien mais je ne reçois personne?? vous avez vu un président qui s’éclipse tout le temps sans parler au peuple ? ça ne se passe que dans ce pays maudit qui paye les arrogances, les errements d’un pouvoir qui ne lâche rien.




    23



    1
    Fakou
    11 octobre 2017 - 10 h 43 min

    Les gestes qui parlent à votre place, trahissent le menteur

    Les menteurs ne s’impliquent pas et n’ont pas confiance en ce qu’ils disent. Même si leur cerveau pensant (néocortex) choisit les mots à prononcer pour tromper le public, le cerveau émotif (le système limbique, qui est la partie honnête du cerveau) n’est pas impliquée dans la ruse et ne met donc pas en valeur la déclaration par le biais du langage non verbal (par des gestes, notamment). Les sentiments du cerveau limbique sont difficiles à neutraliser. Essayez de sourire sincèrement à une personne que vous n’aimez pas. C’est extrêmement difficile. Comme un sourire forcé, une fausse déclaration s’accompagne de signes non verbaux faibles ou passifs.




    19



    0
    zaatar
    11 octobre 2017 - 10 h 23 min

    Cette apparition du président est à même de faire savoir qu’il va rempiler pour un cinquième mandat, ou bien, le cas échéant mettre en place quelqu’un du clan…l’avenir nous le dira.




    12



    0
    Mello.
    11 octobre 2017 - 8 h 10 min

    Un message , Vous dites ? Mais inutile de nous transmettre ce type de message, on voit tous, on sais tous que le President est malade, que Dieu puisse lui donner force et longue vie. Son etat de sante ne lui permet pas d’exercer ses fonctions comme il se doit. On tente de convaincre l’opinion nationale et internationale que le President va mieux, peut etre qu’il va mieux, mais non , il ne peut pas assurer ses taches de premier magistrat. Medvedev ainsi que tous les autres qui lui ont rendu visite sont convaincus qu’il est en etat de ceder sa place. Nous lui demandons alors, d’assurer les passations de pouvoir en veillant a organiser des elections presidentielles anticipees et ne pas attendre 2019 , ce qui fera de lui le premier president a assurer la transition.




    26



    2
      bird
      11 octobre 2017 - 8 h 31 min

      Medvedev va continuer sa tournée ,il va à Rabat ou il rencontrera le roi et le 1er ministre marocain ,il ne s’est pas déplacé uniquement pour l’Algérie comme les médias pourraient le laisser croire .Il est venu vendre de l’armement ,faire du commerce à sens unique ce qu’il va faire aussi au Maroc .Même s’il voyait Bouteflika grabataire il n’en dirait pas un mot .Les échanges « fructueux  » avec l’Algérie sont surtout en faveur de la Russie comme ceux avec la Chine ,rien de gagnant -gagnant .La Russie ne va pas acheter gaz er pétrole qu’elle exporte elle même ,montrez les sites industriels montés par les russes en Algérie ,aucun .Ils vont acheter une poignée de dattes pour la forme .




      16



      23
        Mello.
        11 octobre 2017 - 12 h 27 min

        Non, cher ami Bird, la Russie est un pays a caractere, immense par son territoire, mais immense aussi de COEUR. Le peuple Russe, est un peuple respectable et respectueux, qui ne lesine pas sur le travail. La ponctualite de leurs trains, de leurs avions peut vous donner une idee de leur justesse. Avec le BRICS que la Russie a mit en place, leurs patenaires : Bresil, Inde, Chine et l’Afrique du Sud se sont tous engages dans le developpement au point de les nommer pays emmergents. Notre pays a tout a gagner de cette grande puissance et ce dans tous les domaines. En effet aucune grande realisation Russe en Algerie, ceci par la faute de nos dirigeants qui ne cesse de s’agenouiller aux pieds de la France, Ah! Cet esprit colonise !!!




        24



        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.