Sale jeu en Syrie

sale jeu
L’armée syrienne a percé le blocus de Deir ez-Zor. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’enthousiasme et le tapage avec lequel la coalition internationale a annoncé hier la reddition d’une centaine de terroristes de Daech à Raqqa, leur principal fief en Syrie, cachaient en fait un sale jeu, d’après certains médias arabes au fait de la crise syrienne. Ces terroristes se seraient livrés pour être, en réalité, évacués en urgence vers d’autres fronts, notamment à Deir ez-Zor, pour prêter mainforte à leurs «frères» pris en tenaille par l’armée syrienne depuis quelques jours. Car, selon les observateurs de la scène syrienne, Raqqa ne représente plus un enjeu important depuis déjà longtemps. Le danger s’était déplacé.

Ces accusations viennent accréditer les mises en garde officielles de l’état-major de l’armée russe, qui avait directement accusé, il y a une semaine, l’armée américaine d’aider les terroristes de Daech dans leurs derniers retranchements et de se démener pour les sauver, ainsi, d’une déroute définitive.

Il se trouve que dans cette histoire, un jeu en cache un autre. Les Américains s’appuient sur de précieux alliés, qu’ils tenteront certainement d’instrumentaliser pour les prochaines étapes : les milices kurdes. Réputées pourtant proches de l’armée syrienne, avec laquelle elles partageaient le même combat, qui est celui de libérer les territoires occupés par les mercenaires de Daech et du Front al-Nosra, ces milices ont vite été phagocytées par les Américains, qui les ont peu à peu intégrées dans la coalition dite internationale contre Daech. Il faut bien s’attendre à ce que ces Kurdes viennent demain emboîter le pas à leurs frères d’Irak, qui ont déclaré leur indépendance sans même l’avoir négociée avec Bagdad. Anticipant les choses, le gouvernement de Damas s’est dit prêt, dès maintenant, à discuter avec les Kurdes une forme d’autonomie qui garantisse l’unité nationale. Mais, il y a fort à parier que les dés sont déjà jetés.

R. M.

Comment (6)

    karimdz
    16 octobre 2017 - 11 h 21 min

    Les sionistes à travers israel et l amérique, veulent maintenir le daech dans la région pour parvenir à leur fin : éclatement du moyen orient, grand isra heil et main mise sur lé pétrole et le gaz.

    Les kurdes une fois de plus sont instrumentalisés et seront encore une fois les dindons de la farce, et surtout l objet d une plus grande répression du fait de leur collaboration avec les ennemis de l islam que sont l amérique et isra heil.




    1



    0
      bullet
      17 octobre 2017 - 12 h 52 min

      Pas de quartier ! Cette vermine doit être traitée à l’arme thermobarique, comme les américains l’ont fait avec les troupes irakiennes sur la route de Bassorah.




      1



      0
    Nabil
    15 octobre 2017 - 14 h 37 min

    J avais raison!ces sales daaches serviteurs du Satan sont un outil pour faire le boulot de l occident et israel ,ils ont aussi des relais en algerie!




    4



    1
      Felfel Har
      15 octobre 2017 - 17 h 11 min

      Je dirais mieux: DAESH est l’ennemi de l’Islam et des musulmans. Il a été créé par les éternels ennemis de notre Oumma, les judéo-chrétiens, auxquels se sont joints les traîtres arabes du golfe et d’ailleurs. DAESH s’attaque en priorité aux pays musulmans qui ont refusé le diktat d’Israël et de ses protecteurs. CQFD!




      8



      1
    le numide
    15 octobre 2017 - 9 h 10 min

    Le Baathisme et le Wahabisme ( surtout des frères musulmans ) sont les principaux responsables de la ruine et de la mort des pays arabes dont la Syrie .. ces deux idéologies racistes , violentes , totalitaires et impériales sont dangereuses et se rejoignent dans la haine des autres et leur domination.. ces deux idéologies qui ont failli ruiner l’Algérie et la mener à la guerre civile et qui continuent dans leurs complots , leurs agressions et leurs propagandes racistes et impériales doivent être expulsées de notre pays …




    9



    1
    Anonyme
    15 octobre 2017 - 7 h 07 min

    Il y a deja des dizaines d annees que les kurdes ont ete et sont toujours un pion prepare et organise par ceux la meme qui ont planifie le grand proche orient dans un nouvel ordre mondial annonce par le pere Bush au cours de la premiere guerre contre l Irak qui a rassemble plus de 500.000 soldats d une coalitions de plus de 45 Etats dont l Egypte et la Saoudie.Les Kurdes aujourd hui sont armes et formes par plusieurs pays Europeens et USA.
    La Turquie,l Iran.la Syrie et l Irak sont contre un Etat Kurde hostile et faisant parti d une geopolitique etrangere a la region et il n est pas de l interet des kurdes de se fondre dans cette nebuleuse qui planifie la division de le depecement des pays de la region en plusieurs entites ethniques pour se faire mutuellement des guerres interminables.




    11



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.