La plaque qui commémore le 17 Octobre «est devenue un urinoir pour chiens»

Plaque 17 Octobre Paris
La plaque commémorative des massacres du 17 Octobre 1961, sur le pont de Saint-Michel, à Paris. D. R.

Par Lina S. – L’Association de la communauté algérienne établie à l’étranger (ALCAEE), a dressé un courrier au président français pour dénoncer l’état d’abandon dans lequel se trouve la plaque commémorant les massacres du 17 Octobre 1961, située au pont Saint-Michel, à Paris. L’association présidée par Salah Hadjadj estime que cette plaque avait été remplacée par une autre qui est «inadaptée à la hauteur de l’hommage rendu, à savoir la répression sanglante et mortelle d’une manifestation pacifique algérienne», dans un courrier adressé à la mairie de Paris en 2011.

Tout en regrettant que le cabinet du maire de Paris ait eu pour seule réaction une «réponse expéditive», l’association affirme ne pas comprendre «comment la première plaque commémorative a pu être dégradée alors qu’elle est située à proximité de la préfecture de police de Paris, un endroit sécurisé». «De plus, ajoute le président d’ALCAEE dans son courrier à Emmanuel Macron, il n’y a eu qu’un sommaire nettoyage de la plaque, suivi d’un simple vernissage». «Cette plaque est totalement invisible car mal située et illisible», dénonce encore l’association qui rappelle avoir interpellé François Hollande «qui avait reconnu cette tragédie sanglante» et avait transmis «[notre] requête au ministère de la Défense et à la mairie de Paris» dont la réponse fut négative.

L’association ALCAEE dit «soupçonner fortement» que les raisons réelles de cet abandon résident dans une volonté de «noyer la mémoire dans le but de dissimuler cette page sombre du passé français à tous ceux qui traversent le pont de Saint-Michel, notamment les millions de touristes fréquentant ces lieux quotidiennement».

La plaque actuelle est illisible, explique l’association, car, selon elle, «elle est installée à un niveau tellement bas qu’elle en devient complètement invisible». Cette situation «ne reflète pas les relations apaisées entre la France et l’Algérie», soutient Salah Hadjadj dont l’association «déplore qu’elle ne soit devenue qu’un urinoir pour les chiens parisiens».

L. S.

Comment (8)

    HANNIBAL
    18 octobre 2017 - 14 h 26 min

    Comment en vouloir a des chiens qui font un besoin naturel a l’inverse de nos concitoyens qui défèquent sur les tombes dans les cimetières européens vouloir que ce soit le bourreau qui demande a la victime pardon plus d’un demi siècle après c’est que nous avons le complexe d’Oeudipe car le cordon ombilical n’est pas coupé tant que nos
    autorités ne disent rien les cranes de nos martyrs se reposent et notre Baba Merzoug monte la garde a Brest ce qui prouve le lien affectif on s’urine dessus l’un et l’autre tellement on s’aime la france redépose ses excréments partout ou elle est passé au point que les Africains ne jure que par elle et meme notre voisin a l’ouest est une colonie pour les pedophiles de france et de navarre elle les protège soit disant .




    6



    3
    chibl
    18 octobre 2017 - 9 h 06 min

    (Malheur aux peuples dont l’histoire est écrite pas ses ennemis ), je ne me rappel plus de l’auteur de la citation.
    Je n’ai jamais vu une plaque commémorative ou autre lieu ou stèle de la date du 17 octobre 1961 en Algérie.
    Cette date est ignorée 364 jours par an et nous voulons que notre ex ennemi la reconnaisse. Nous avons une histoire falsifiée par les faussaires FLN (actuel) qui ont même changés la date de notre indépendance qui est le 3 Juillet 1962.
    C’est a nous de réécrire notre vraie histoire, avec les bonnes et mauvaises choses qu’elle comporte.




    17



    4
      bird
      18 octobre 2017 - 11 h 47 min

      Chaque année presque le même article mots pour mots « urinoir pour chiens  » etc ,cinquante – sixième anniversaire ,puis le suivant ,8 mai 1945 ,chaque année et d »autres dates ,années après années .Au Vietnam ,ou la guerre à duré 20 années la page est tournée et le pays ‘socialiste ‘ essaie d’aller vers l »avant sans avoir l’oeil rivé sur le rétroviseur ! Repentance ,repentance c’est le mur des lamentations permanentes pour l’éternité .




      5



      3
        Justice
        18 octobre 2017 - 19 h 52 min

        A croire qu’il y deux choses qui sont importantes dans notre vie, à savoir la repentance et la religion font notre occupation de toute notre vie, c’est notre oxygène vital.
        Le reste n’est foutaise et n’a pas lieu d’exister.




        4



        1
    Yeoman
    18 octobre 2017 - 9 h 04 min

    Les algériens sont en stand-by patriotique. Ça fait mal mais ça se comprend quand on voit des gens comme Saïdani à la tête du FLN pendant que de vrais et authentiques patriotes sont marginalisés, exilés, humiliés…




    15



    2
    Zaratoustra
    18 octobre 2017 - 9 h 02 min

    Où sont les autorités « dites » « plomatiques » algériennes ? Où sont les consuls ? Où est Ouhayia ? N’est ce pas à eux que revient l’obligation de gérer ce type de difficultés avec les autorités françaises ! ? Ahh J’ai oublié, nos « valeureux  » « dits » « plomates » ne fréquentent que les champs Élysées, c’est pour ça qu’ils n’ont pas vu l’état dégradé de la plaque commémorative à Saint Michel. ..
    Il aura fallu une association, composée de binationaux pour rappeler à l’ordre les autorités françaises !! Wech si Ouhayia, vous en dites quoi vous qui n’aimez pas trop les binationaux ?
    Enfin , déjà que les « dits » « plomates » algériens se foutent éperdument de la situation de leurs compatriotes à l’étranger alors vous vous imaginez une plaque commémorative!!!!




    14



    1
    Mello.
    18 octobre 2017 - 8 h 09 min

    Le MAK , toujours le MAK malgre la reticence de beaucoup d’internautes de ne plus faire de la pub a ce mouvement. En effet , pour pouvoir acceder , comme chaque annee a cette fete de l’humanite, c’est sous la participation de la region de la Kabylie, qu’un groupe d’individus membres de l’association AKMAK – Association Kabyle pour la Memoire de Ameziane Mhenni- qui n’est autre que l’association qui entretien la memoire du fils de ferhat m’henni. Sous cette appellation, ces individus ont pu avoir un stand.




    2



    9
    Mello.
    18 octobre 2017 - 7 h 56 min

    Que voulez vous attendre de ces colonisateurs qui ne cessent de nous montrer leur haine qui ne veut pas s’estomper. De l’ autre cote , sans vouloir defendre quiconque, que sont devenus tous les cimetieres chretiens en Algerie ? Que les choses soient claires entre les deux pays; la memoire doit etre sauvegardee car l’histoire ne pourra jamais s’effacer.




    12



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.