Une Algérienne «plante» l’emblème national sur le mont de l’Everest

Imene Everest
Le mont de l'Everest culmine à 5 364 mètres d'altitude. D. R.

Ayant pris son courage à deux mains, Imene Aït Oumeziane a réussi le défi d’atteindre le camp de base népalais du mont de l’Everest culminant à 5 364 mètres d’altitude, avant de brandir avec «fierté» l’emblème national, rapporte l’APS.

Cadre au sein d’une entreprise, Imene Aït Oumeziane est devenue la première femme algérienne à réaliser un tel exploit, trois ans après que l’idée de faire le grand pas lui a germé dans l’esprit. «Je suis une personne avide de réaliser ses rêves et pleine d’ambitions. J’ai pris mon courage à deux mains et je me suis préparée pour réaliser ce défi. Un matin, je me suis réveillée et je me suis dit “Pourquoi pas l’Everest ?” C’est à partir de cet instant que le projet a pris forme», a-t-elle indiqué. Et d’enchaîner : «A vrai dire, j’ai été sollicitée il y a trois années pour une action caritative au profit de l’Unicef, je n’ai pas hésité à accepter le défi de l’Everest. J’étais tellement excitée et impatiente d’être sur place.»

Lukla, là où tout a commencé

Arrivée à Lukla, un village de la région du Khumbu au Népal, Imene Aït Oumeziane, assoiffée d’aventure, ne savait pas réellement ce qui l’attendait et que la route menant vers le camp de base de l’Everest allait être si dure.

«Au début du trekking, en compagnie de plusieurs aventuriers, on marchait les yeux rivés vers un décor naturel exceptionnel mais, au fil des kilomètres, ça devenait plus difficile, notamment avec les descentes et les montées, c’est là où l’ascension commençait à être plus compliquée, on sentait les pieds lourds. Il a fallu marcher 150 km pour atteindre le camp de base», a-t-elle raconté.

«Très fatiguée», l’ascensionniste atteint enfin le camp de base de l’Everest pour laisser place à des moments pleins d’émotions. «J’étais pressée à l’idée de brandir le drapeau national. En arrivant en haut, je sentais de la fierté, j’étais très contente. Nous nous sommes donné l’accolade pour exprimer notre joie d’être là, je voyais mon but se réaliser. Je suis rentrée samedi en Algérie et je n’imaginais pas que mon aventure allait faire le buzz, notamment sur les réseaux sociaux», a-t-elle conclu, révélant au passage que son prochain défi était de découvrir l’Amérique du Sud.

Neuf années avant la performance réalisée par Imene Aït Oumeziane, Nadir Dendoune était devenu le premier Algérien à gravir l’Everest, atteignant le sommet haut de ses 8 848 mètres le 25 mai 2008.

Le Népalais Tensing Norgay et le Néo-Zélandais Edmund Percival Hillary sont les premiers hommes à avoir gravi l’Everest le 29 mai 1953, lors d’une expédition britannique dirigée par le général de brigade John Hunt. L’Everest est une montagne située dans la chaîne de l’Himalaya, à la frontière entre le Népal (Sagarmatha) et la Chine (Tibet). Son sommet est identifié comme le plus haut du monde au-dessus du niveau de la mer.

R. N.

Comment (42)

    hassina
    3 novembre 2017 - 11 h 15 min

    Bravo à toi et aux femmes algeriennes en général grâce à leur courage l Algerie est encore debout…

    8
    1
    BEKADDOUR Mohammed
    2 novembre 2017 - 20 h 10 min

    Cette femme, exceptionnelle, a sans le dire mis au défi « nos » hommes : ILS doivent conquérir La Lune, et y planter le drapeau national, « nos » cerveaux vont avoir des migraines, ce sont les bonnes graines qui relèveront le défi, « plus haut que Imène, tu vis, plus bas, tu n’es qu’un mort !

    9
    2
    DYHIA-DZ
    2 novembre 2017 - 16 h 20 min

    BRAVO !! C’est beau de voir notre beau drapeau sur l’Everest !!! J’ai vu la photo….

    Vous allez voir que le Makhzen va tout faire pour nous imiter. Comme d’hab. La jalousie oblige.

    13
    2
    Kahina
    2 novembre 2017 - 16 h 13 min

    Félicitation à cette ALGÉRIENNE !!! Et Merci pour ce beau cadeau à l ‘occasion du 1er Novembre!!!
    Bonne Continuation !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    14
    2
    Anonyme
    2 novembre 2017 - 14 h 15 min

    Bravo les femmes algériennes vous avez maintes fois sauvé l’honneur de cette nation.
    L’un des derniers challenges ô combien prestigieux a été la coupe du monde de football universitaire féminin remportée par les étudiantes de Béjaia. Et oui ! Evidemment personne n’en a parlé !

    15
    2
    Anonyme
    2 novembre 2017 - 13 h 01 min

    Bravooo Mme , vous aurez dû planté le drapeau algérienne et non algérien ……

    5
    15
      DYHIA-DZ
      2 novembre 2017 - 16 h 18 min

      Esclave, va planter le Haschich pour faire le bonheur de ton roi drogué.
      Tu ne pourras jamais salir le drapeau Algérien, même avec tes mains sales.
      Il restera le plus cher drapeau au monde !!

      19
      2
    Felfel Har
    2 novembre 2017 - 12 h 51 min

    Un homme, une femme, deux citoyens lambda ont hissé le drapeau national sur le plus haut sommet du monde. Toute la nation félicite nos deux héros pour leur exploit. Que n’aurais-je aimé voir l’emblème de l’Algérie flotter sur l’Everest pour célébrer les « exploits » de nos grands hommes politiques! Au lieu de hisser notre pays au sommet de la gloire, ils ont réussi a faire de nous des derniers de la classe toutes catégories. Et ils osent encore bomber le torse et pérorer. Nos jeunes font notre fierté et nos vieux nous font honte.

    10
    2
    Aicha Benguendouze
    2 novembre 2017 - 12 h 10 min

    Une Algérienne «plante» l’emblème national sur le mont de l’Everest…Bravo madame…pas juste pour le drapeau…mais surtout pour la femme algerienne capable des efforts physiques et intellectuels …que Dieu vous benisse

    7
    2
    IRas-Boukarne
    2 novembre 2017 - 11 h 35 min

    Milles merci à toi Imene !!!!

    7
    2
    Abou Stroff
    2 novembre 2017 - 9 h 56 min

    « Une Algérienne «plante» l’emblème national sur le mont de l’Everest » titre R. N..
    moua, grand musulman devant l’éternel, me pose une question et une seule: Imene Aït Oumeziane était elle accompagnée d’un « harim », ou a t elle gravi l’Everest en ne respectant pas les commandements de la charia?
    ceci dit, je salue l’exploit de cette fière algérienne qui montre que la femme algérienne ne peut guère être réduite à une poupée gonflable au service de la libido des frustrés de tous genres qui peuplent les contrées arabo-musulmanes.

    11
    3
    Anonyme
    2 novembre 2017 - 8 h 56 min

    Les femmes sont si courageuse; on peu être fier d’elle aussi

    8
    2
    IamFreezingHere
    2 novembre 2017 - 1 h 50 min

    Votre journaliste aurait du se renseigner un peu plus sur le mont Everest avant d’entamer l’écriture de cet article, et avec google il n’ y a aucune excuse!
    Entre le camp de base et le sommet de l’Everest qui culmine a 8 848 m, il y a plus de 200 morts qui jonchent , encore aujourd’hui , le parcours qui mène au sommet, surtout au niveau de la zone appelée « The Death Zone » ou l’air est extrêmement rare et qui qui se trouve juste en dessous du sommet.
    La majorité des décès ont lieu lieu de la phase de descente.
    Donc comme dirait l’autre, il y a loin de la coupe au lèvres!

    5
    12
      AYA ?
      2 novembre 2017 - 10 h 00 min

      faites d’abord juste la moitié de ce qu’elle a fait Iméne …on parlera ensuite ! ok ?

      10
      2
        IamFreezingHere
        2 novembre 2017 - 18 h 16 min

        Relax my friend!
        Je te rassure tout de suite, je n’ai absolument rien contre cette jeune fille. Au contraire je suis très content (je n’ai pas dit très fier !) pour elle.
        ..
        C’est injuste pour cette jeune fille et surtout pour les centaines d’alpinistes qui sont morts en escaladant l’Everest. C’est tout!

    Rayes Al Bahriya
    2 novembre 2017 - 0 h 36 min

    Nedja eniff gher thulawin….

    8
    2
    chibl
    1 novembre 2017 - 23 h 18 min

    Bravo madame,mes respect, j’ai pas eu votre courage, merci beaucoup pour l’effort et surtout pour votre courage.
    ils sont ou nos valeureux lions tels que Mokerie,Amara benyoues, Amar Goul,Ouyahia, Ould Abbas, des fe… a l’abri du pouvoir.
    vous ferez mieux de ne pas montrer vos g……

    13
    4
      AYA ?
      2 novembre 2017 - 10 h 02 min

      hahahahahahah oui exactement !
      je ne connais qu’un seul homme politique qui reléve ce genre de défis : POUTINE !

      7
      2
    AÏT CHAALAL
    1 novembre 2017 - 23 h 05 min

    Monsieur Rascase, Je ne sais d’où vous sorti ses chiffres spectaculaires. A ma connaissance et je suis sûr et certain de mes dires , il ny a aucune taxe ou une charge à payer pour escalader le mont Everest . Il ya deux façons pour faire l’alpinisme dans l’Himalaya : en solo ou par groupe en compagnie d’un guide de haut montagne ( un alpiniste attitré) et le coût sera entre 6 et 8 euros pour une durée de 14 à 16 jours . Un billet d’avion aller retour Paris-Katmondou qui coûte être 1400 € et 1600 € et il faut compter 4500 € à 6000 € pour l’hébergement , les frais de guide de montaigne ( l’accompagnateur attitré ) et sans oublié le paiement des Sherpas car c’est où qui portent les équipements , la nourriture et , c’est ou qui s’occupent de la mise en place de campement et de son démantèlement à chaque étape de l’ascension jusqu’au sommet .Ps: l’accès aux sommets de l’Himalaya c’est gratuit que ce soit pour les groupes ou pour les escaladeurs solitaires..il n’y a aucun permi d’ascension à 10000 $ ..C’est faux ! ..Ps: ceux qui veulent aller faire un tour en Himalaya qui ne n’ont aucune notion ou une bonne base de l’alpinisme , je les conseils fortement de faire appel à un professionnel en alpinisme car c’est très dangereux de s’aventurie seul en haut montagne.

    7
    1
      Rascasse
      2 novembre 2017 - 6 h 39 min

      C’est l’information qui m’a été donné par des gens qui ont déjà escaladé l’Everest, et pour la faire courte la raison invoquée par les autorités pour la cherté du visa est que ca ouvrirait la porte à tout le monde : imaginez un peu les sachets noirs et canettes de bières dans un site aussi sensible ?
      Salutations

    Vangelis
    1 novembre 2017 - 20 h 55 min

    C’est une leçon à tous les misogynes et surtout aux barbus qui veulent cantonner la femme à la maison à élever la marmaille et leur servir de bonniche.

    25
    2
    Anonyme
    1 novembre 2017 - 20 h 37 min

    la première femme Algérienne à franchir le mont EVREST est Bouchra Baibanou, première magrhebine et Nord-Africaine sur le toit du monde

    7
    15
    Rascasse
    1 novembre 2017 - 20 h 19 min

    En règle générale, les prix pour faire l’ascension de l’Everest sont compris entre 55.000€ et 70.000€ par personne. Certaines agences peuvent proposer des prix inférieurs, il faudra alors être vigilent sur la qualité et la sécurité de l’encadrement fourni.

    A ce tarif, sont généralement inclus dans les formules :

    Le permis d’ascension (10.000$/pers)
    Merci AP de laisser passer l’info

    5
    11
    BabEIOuedAchouhadas
    1 novembre 2017 - 20 h 05 min

    Toutes mes félicitations en ce 1er Novembre hautement symbolique.

    17
    3
    zellidje
    1 novembre 2017 - 20 h 01 min

    avant elle il y a eu Nadir Dendoune et d’autres algériens me semble t-il; bravo à elle ! vive la liberté, vive l’Algérie !

    15
    4
    AÏT Chaalal
    1 novembre 2017 - 19 h 42 min

    Il y’a un problème avec votre article. Premièrement l’Everest c’est une sommet de l’ensemble de chaînes des montagnes de l’Himalaya qui représente de plus de 2 500 km de long sur 250 à 400 km de large..Autant que Trailer ( je cours en montagne ) je sais que le sommet le plus haut de de la chaîne l’Himalaya est le sommet de l’Everest qui se trouve à 8848 M de hauteur au niveau de la mer . Je pense que madame AÏT oumeziane a atteint le Camp de base N° 3 qui se trouve à 5364 mètres d’altitude et à cette altitude le taux d’oxygène est entre 52 et 53 % ., donc il n’y a pas de risques très graves de l’altitude comme la diminution du volume des urines, l’apparition d’oedèmes (gonflement) qui sont souvent localisés aux yeux, au visage, aux mains, aux chevilles. Félicitation à notre courageuse compatriote , de mon côté, j’ai déjà grimpé le sommet le plus haut de l’Amérique du sud en Argentine il y’a 8 ans .c’était la montagne de l’Aconcagua et j’ai monté jusqu’à 6234 metres ; alors que le sommet se cette montagne se trouve à 6 962 mètres au dessus du niveau de la mer.

    21
    4
      Anonyme
      1 novembre 2017 - 23 h 27 min

      Je ne comprends l’utilité de vos 7 premières lignes. Il fallait juste féliciter cette courageuse Algérienne sans rentrer dans ton négativisme et sans nous informer de votre ascension.
      C’est quoi cette Jalousie qui ne dit pas son NOM???

      BRAVO à emene Ait Meziane pour cette exploit!!!

      13
      5
        AÏT Chaalal
        2 novembre 2017 - 5 h 58 min

        Monsieur ou madame « X » Commence déjà par faire un nom à votre pseudo et secondo lire bien l’article et surtout lire bien mon commentaire…J’ai passé un quart de ma vie à baroudé dans les montagnes de quatre coins de monde ..je ne viens pas ici pour raconté des salades au gens à travers mes commentaires..PS:  » Une Algérienne «plante» l’emblème national sur le mont de l’Everest  » …. Quand on dit qu’une personne à plantée le drapeau de son pays sur le mont Everest . c’est que cette personne à réussi à grimper jusqu’au plafond à 8848 M ce qui est très rare comme exploit ,même pour les alpinistes chevronnés ce n’est chose simple. sinon je n’ai rien contre l’exploit de notre compatriote madame Aït Oumeziane, je trouve ça très courageux de sa part vu la réputation d’extrême dangerosité de cette montagne .

        10
        2
    ZORO
    1 novembre 2017 - 19 h 23 min

    Bravo a toi Imene et a ceux qui t ont prenommer « la foi ».
    Signe ZORO. ….Z….

    12
    72
      Mahmoud
      1 novembre 2017 - 19 h 51 min

      @Zoro, ridicule réaction, ya kho !! Trop bas de gamme !

      17
      4
      AÏT CHAALAL
      1 novembre 2017 - 22 h 20 min

      Vous êtes sûrement un malade monsieur zoro..vous devriez faire un tour dans les hauteurs de notre belle montagne Djurjdjura. ( Adrar n’Jerjer en kabyle) et boire un peu de l’huile d’olive ..ça va vous faire que de bien et avec un peu de chance vous allez cissez vos délires sur AP.

      6
      1
    WAW , WAW et WAWWWWW
    1 novembre 2017 - 19 h 19 min

    Quoi dire d’autre que BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !
    impensable et inimaginable , y’en a qui pésent 100 kg avec leurs barbes et qui ne peuvent méme pas aller travailler ….
    vraiment : la détermination de cette fille et son exploit …vaut mille fois mieux que le blabla que nous servent une trentaine de sinistres payés à glander ….

    25
    5
    LE NUMIDE
    1 novembre 2017 - 19 h 17 min

    bravo a cet exploit sportif

    20
    3
    Anonyme
    1 novembre 2017 - 18 h 57 min

    La femme est l avenir de l homme,bravo a notre compatriote Imene.Le drapeau Algerien doit etre toujours au dessus de nos tetes.,

    26
    3
    Jean_Boucane
    1 novembre 2017 - 18 h 54 min

    Laissez le pouvoir au femme algerienne et vous verrez que le pays se relevera rapidement! La femme algerienne est une lionne et aucune nation n’a enfante de femme aussi forte et courageuse!!!

    27
    5
    Ait Said
    1 novembre 2017 - 18 h 30 min

    J’espère que Bouteflika, le pouvoir, le FLN , le RND, l’UGTA, le FCE , le TAJ et le MPA ne vont pas récupérer cet exploit de cette algérienne libre (mais aussi citoyenne du monde) . Bouteflika et son clan n’ont pas dépensé un seul dinar pour que cette algérienne plante le drapeau algérien sur le Mont Everest, que cela soit dit clairement !

    27
    17
    karimdz
    1 novembre 2017 - 18 h 29 min

    Yartiha saha.

    21
    3
    Nasser
    1 novembre 2017 - 18 h 20 min

    on ne peut être qu’admiratif pour cette femme qui a certainement due surmonter bien des difficultés pour attendre son objectif, cette exploit sportif ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il n’ est pas aisée de vivre dans une société faite per et pour des hommes,cela doit nous faire réfléchir sur la place de la femme Algérienne dans notre société, elle et légale de l’ homme et sa contribution à la construction de la société civile doit être une évidence

    22
    4
      bougie
      1 novembre 2017 - 23 h 37 min

      Elle n’a pas fait l’ascension de l’Everest que seuls des alpinistes chevronnés peuvent atteindre il culmine à 8 848 m,elle a juste rejoint le camp de base népalais situé à 5 564 m qui est une base fréquentée par des centaines de touristes chaque année contre de l’argent bien sûr c’est juste du tourisme qui rapporte des devises.Il y a des boutiques ,des tentes aménagées pour rester plusieurs jours .
      Cela n’est pas un exploit hors du commun un enfant de 13 ans et un homme de 80 ans y sont allés ,désolé mais il faut rendre à César ce qui appartient à César et ne pas vanter des exploits qui n’en sont pas .

      3
      16
        ok mais
        2 novembre 2017 - 10 h 06 min

        allez-y et faites juste la moitié des 5000 qu’elle a fait , et tu verras que ton courage s’éssouflera déja là où tu es , sur ta chaise , pas besoin de faire ne serait-ce que 100 m ! lol

        10
        3
    Judas
    1 novembre 2017 - 18 h 06 min

    On l’aurait aimé planté sur Mars , mais bon …on se contentera de l’Everest pour le moment.

    6
    27
    Hamid
    1 novembre 2017 - 17 h 57 min

    Toutes nos félicitations à notre compatriote.
    En attendant que d’autres exploit se réalisent dans tous les domaines.

    29
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.