Commerce de migrants en Libye : l’Union Africaine indignée

Libye
L’UA exprime son indignation face à la traite de migrants en Libye et appelle à l’ouverture d’une enquête. D. R.

Par S. S. – Dans un post sur son compte Facebook, le président de l’Union africaine (UA), le Guinéen Alpha Condé, a exprimé l’indignation de l’institution qu’il préside face «au commerce abject de migrants» en Libye et appelé à l’ouverture d’une enquête.

«Au nom de l’Union africaine, j’exprime mon indignation face au commerce abject de migrants qui prévaut en ce moment en Libye et condamne fermement cette pratique d’un autre âge. L’Union africaine invite instamment les autorités libyennes à ouvrir une enquête, situer les responsabilités et traduire devant la justice les personnes incriminées», a écrit le chef de l’Etat guinéen, tout en invitant les autorités libyennes à revoir les conditions de détention des migrants.

«Ces pratiques modernes d’esclavage doivent cesser et l’Union africaine usera de tous les moyens à sa disposition pour que plus jamais pareille ignominie ne se répète. Notre force, c’est notre humanité. Sachons la garder», a martelé Alpha Condé.

Caméra cachée, une journaliste de CNN a assisté et filmé une vente aux enchères de migrants en Libye. La vidéo de la traite d’êtres humains est diffusée sur les réseaux sociaux. Cette enquête de la chaîne américaine met en lumière les situations d’esclavage auxquelles sont réduits de nombreux migrants qui transitent par la Libye pour gagner l’Italie, porte d’entrée en Europe.

Interrogé par les journalistes de CNN, un ancien esclave qui est parvenu à s’enfuir raconte son quotidien : «Ils vous font travailler de force et ils vous battent.» Un officiel libyen interrogé en octobre a confirmé avoir bien entendu «des rumeurs», mais «rien ne se passe devant nous». A la suite des révélations de CNN, les autorités ont assuré qu’une enquête allait être ouverte. Pour faire bouger les choses, des militants des droits de l’Homme ont organisé ce samedi un rassemblement devant l’ambassade de Libye à Paris.

S. S.

Comment (10)

    Anonyme
    19 novembre 2017 - 15 h 47 min

    Le souci majeur actuel des algériens et l’URGENCE la plus urgente est de se débarrasser de cette invasion, les algériens demandent l’expulsion de ces intrus clandestins subsahariens. leurs comportements ne peuvent être tolérés, tout le monde cri le ras le bol, l’Algérie ne sera jamais une terre d’immigration.
    Après cette étape primordiale, ceux qui veulent en dire plus sur les causes de cet exode ils auront tout le temps une fois notre pays libéré de la colonisation ouest-africaine. En ce moment crucial toutes les énergies doivent être concentrées sur l’expulsion de ces gens.




    3



    1
    Anonyme
    19 novembre 2017 - 13 h 19 min

    L ‘ Algérie est une terre africaine , une terre promise bénie pour tout africain et africaine . Dans tous les cas de figure possibles , à terme , ils seront massivement régulariser et les enfants nés sur son sol sont algériens de fait .




    4



    2
      anonyme
      19 novembre 2017 - 15 h 18 min

      Anonyme
      19 novembre 2017 – 13 h 19 min
      L ‘ Algérie est une terre africaine , …….

      Ce que vous racontez restera pour vous et vous êtes qui ?? pour avancer de tels propos, aucune régularisation n’aura lieu, l’Algérie est Nord-africaine c’est un pays d’un continent l’Algérie n’est pas un état fédéral. L’Algérie n’est pas une poubelle pour ramasser des peuples abandonnés par leurs pays.




      3



      2
    Anonyme
    19 novembre 2017 - 12 h 30 min

    L’immigration massive des subsahariens est encouragée par les autorités des pays émetteurs de ces migrants. Ces pays africains encouragent leurs ressortissant à envahir l’Algérie, le mali surtout.




    5



    1
      Felfel Har
      19 novembre 2017 - 13 h 46 min

      Oui Monsieur et c’est sur conseil de la France, pour accroître les difficultés de l’Algérie (en encourageant de futurs terroristes à faire le voyage). Les pays du Sahel jouent un sale jeu à leur peuple et à leur voisin du nord. « Qui sème le vent, récoltera la tempête », tempête qui les emportera inch Allah! Salutations.




      4



      0
        Anonyme
        19 novembre 2017 - 15 h 33 min

        InshaAllah, on supprimera la moindre trace du moindre subsaharien en Algérie. Ce colonialisme sa fin est proche …chaque pays doit aussi apporter sa contribution pour ranger les choses et que chacun soit à sa place dans son pays.Les algériens doivent cesser de céder à la charité pour ces étrangers sahéliens, de toute façon le peuple algérien (à plus de 85%) a compris cette comédie subsaharienne et ces gamins trimbalés dans les déserts et qui résistent aux dangers de leur voyage qu’un être humain sain d’esprit ne l’aurait pas fait et de toutes les manières les personnes qui ont faim n’ont pas l’énergie suffisante pour traverser 2 déserts dont celui du niger connu comme comme étant le plus dangereux du monde .




        4



        0
    Algérienne
    19 novembre 2017 - 10 h 43 min

    à Viva L’Aldjérie
    Ces migrants africains noirs sont essentiellement encouragés à envahir les autres pays par leurs propres pays et leurs médias (mali surtout) le confirment. Le mali en première position nomme ses ressortissants migrants vagabonds trafiquants « des soldats courageux » .
    Votre témoignage évoque bien la situation alarmante liée à la présence de ces subsahariens, cette situation aussi grave que promeuvent malheureusement nos chers concitoyens algériens naïfs qui croient bien faire en alimentant ce flux de peuples qui attaquent notre pays (économie, écologie, santé, etc.).
    Je constate que la manière dont vous citez les facteurs favorisant cette invasion (les plats variés offerts par des idiots algériens) risque de réveiller les autres africains encore chez eux pour réagir et venir se jeter dans notre pays. Il faut le dire: ces sahéliens ne réfléchissent pas trop, ils sont profiteurs, ils n’ont pas si faim que ce que les gens pensent, ils n’aiment pas leurs pays et préfèrent quémander une place dans l’extrême anarchie et insalubrité chez les autres.
    Il faut surtout agir pour convaincre les algériens du danger subsaharien et de les convaincre qu ça ne sert à rien de se montrer riches et bienveillants à ces populations qui ont des pays pleins de richesses. Il faut orienter ces subsahariens vers le combat chez eux pour améliorer leurs situations.
    J’ajoute qu’avant d’accuser tel ou tel autre provocateur de l’immigration africaine, il faut voir et lire et comprendre que c’est leurs pays qui veulent se débarrasser de ces gens.
    L’Algérie strictement aux algériens !!!!! et le combat continue pour faire sortir ces sahéliens de chez nous, il faut trouver les moyens judicieux à commencer par la barrière hermétique à la frontière mali-niger qui nous empoisonnent avec leurs ressortissants .




    7



    2
    Anonyme
    19 novembre 2017 - 3 h 34 min

    CES ONG doivent déposer plainte contre l’architecte de ce chaos Libyen. Mister SARKOZY.
    Que les pays africains cessent de pousser leur population vers l’immigration clandestine. Chacun garde ses chèvres à la maison.




    7



    2
    Viva l'Aldjérie
    18 novembre 2017 - 23 h 07 min

    Quand on pense que chez nous ils se font nourrir, habiller par la population plutôt bienveillante, soigner et accoucher gratis plus couches-bébés fournies de toutes parts, qu’ils se font des nouilles en or en mendiant en famille, qu’ils ont tous les droits de circuler dans toute l’Algérie, de bâtir des villages africains, de ch…en plein air ( je ne sais pas si vous vous vous rendez compte de l’impact sanitaire, les mouches qui vont ensuite se poser sur tout ce qui existe, 200 000 ou 300 000 individus on ne sait pas, qui souillent notre terre tous les jours que Dieu fait?)
    Là-bas en Libye c’est l’enfer pour les subs, chez nous pour eux c’est le paradis. La seule chose qui leur manque c’est de loger en HLM, c’est tout. Le reste pour ces mendiants et ces villageois primitifs qui découvrent chez nous la consommation, la baguette, les yaourts, les sucreries, les fruits qui n’existent pas chez eux ( vu qu’ avec leurs recettes journalières ils peuvent se payer tout ce qu’ils veulent mieux que nous humbles travailleurs) l’eau au robinet au lieu d’aller la chercher au marigot à 50 kilomètres et par dessus tout l’Algérie ça rapporte tellement gros sans avoir à travailler, mieux que le RSA et les allocs chômage d’Europe plus les soins gratuits…ben il ne faut pas s’étonner qu’ils accourent chez nous comme des mouches sur du miel. L’Algérie c’est leur Amérique! Et les gens sont si complaisants… Expulsés dix fois, ils reviennent dix fois tout autant, c’est dire que l’Algérie leur plait à tous les étages.
    Les Libyens qui leur font la misère ( esclavage, rançons, viols des femmes, vols, violences, meurtres et même nettoyage ethnique après la mort de Khadafi) ne les empêchent pas d’y aller quand même, c’est dire leur niveau de détresse et de détermination du désespoir, alors que dire de l’Algérie qui leur ouvre les bras ?! Déjà une grande partie des subs se sont déroutés vers l’Algérie, le flux est alimenté légalement tous les jours. A moins d’une solution extrême nous n’arriverons pas à nous débarrasser de ce cancer là.




    7



    3
    karimdz
    18 novembre 2017 - 20 h 55 min

    Le néocolonialisme francais, auteur du chaos au sahel, et particulièrement en lybie, a engendré des situations extremes dans cette région, outre le terrorisme, l exploitation des migrants.




    12



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.