Les saltimbanques du Makhzen sont de retour sur la place de Bruxelles

Pargneaux Makhzen
Gilles Pargneaux député européen à Lille. D. R.

Par Karim B. – Le Makhzen ne digère visiblement pas encore son échec cuisant suite à la relabellisation du prochain Sommet UE-Afrique prévu à Abidjan les 29-30 novembre prochains, qui devient le Sommet Union africaine-Union européenne, garantissant ainsi la participation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à cet important événement. Ainsi, pour masquer cet énième revers, il a organisé au siège du Parlement européen à Bruxelles, les 23 et 24 novembre, via l’une de ses organisations satellites de création récente, en l’occurrence l’Organisation internationale des médias africains (OIMA), appellation à la fois pompeuse et trompeuse, présidée par la lobbyiste marocaine Kaoutar Fal, un forum sous le thème «Listen to Africa», visant en apparence à se pencher sur les défis auxquels est conforté le continent africain et à célébrer la Journée des médias africains mais dont l’objectif principal, assumé d’ailleurs, est de promouvoir les thèses colonialistes marocaines, en mettant «à l’honneur la région de Dakhla-Oued Eddahab au Sahara Occidental occupé afin de la présenter comme un modèle de développement réussi».

Cet «événement» est «parrainé», comme à l’accoutumée, par l’homme de main du Makhzen au sein de l’hémicycle européen, l’eurodéputé socialiste français pour la région lilloise, Gilles Pargneaux. Ce dernier n’hésite pas, comme à chaque fois, à instrumentaliser même son propre groupe politique au sein du Parlement européen (les socialistes et démocrates), en l’affichant faussement sur la fiche de présentation de cette rencontre comme l’un des parrains de cette rencontre, sans succès. Il faut dire que Gilles Pargneaux redouble de signes d’allégeance à Rabat dont il escompte un renvoi d’ascenseur et un appui auprès de Paris pour rempiler pour un troisième mandat lors des prochaines élections législatives européennes prévues en mai 2019, qu’illustre clairement son récent repositionnement opportuniste, en se démarquant de la patronne de la Mairie de Lille et ténor du parti socialiste, Martine Aubry, dont il était la créature, et en affichant ostensiblement sa proximité avec le président français, Emmanuel Macron. Cette girouette, qui veut encore profiter des largesses du Makhzen au cours d’un hypothétique troisième mandat européen a compris que l’implosion du PS et l’institution de listes nationales pour les prochaines élections européennes, a décidé de passer avec armes et bagages chez les macroniens en bavant au passage sur celle qui a fait toute sa carrière dans la fédération PS du Nord.

Du cinéma au Parlement européen

Il est à relever que ce dernier est un habitué de l’organisation de rencontres foireuses à la gloire du Makhzen, preuve en est qu’aucun autre eurodéputé, excepté sa propre personne, n’a daigné prendre part à cet énième flop, y compris parmi ses pairs qui naviguent habituellement dans le giron de Rabat. Une réunion sans intérêt ni impact puisqu’il s’agit d’une autre rencontre de propagande et d’autocongratulation, au regard de la qualité des intervenants dont la plupart sont originaires de pays africains et du Moyen-Orient notamment, connus pour leur alignement total sur les thèses annexionnistes marocaines. Les organisateurs ont même fait intervenir, sans lien aucun avec «le sujet du jour», un rabbin pour faire l’éloge des conditions de vie de la communauté juive au Maroc… Décryptage : «Le Maroc, terre de tolérance, est le paradis sur terre, l’Andalousie des temps modernes.» Pendant ce temps-là, des Rifains croupissent en prison, des marocains périssent tragiquement dans une bousculade de distribution d’aide alimentaire et d’autres malheureuses femmes laissent chaque jour une partie de leur dignité, en les laissant travailler comme des «femmes-mulets» entre l’enclave espagnole de Ceuta et leur pays.

Il est à relever également que le timing calculé de cette rencontre a «coïncidé»  avec la semaine dédiée à l’Afrique au sein du Parlement européen en amont du 5e Sommet Union africaine-Union européenne, et intervient au lendemain de l’organisation d’une conférence de haut niveau, le 22 novembre 2017, sous le thème «Vers un partenariat renouvelé avec l’Afrique», marquée par la participation des plus hauts responsables européens et de la Commission de l’Union africaine. Ainsi, afin de parasiter cette Conférence de haut niveau mais surtout de faire oublier sa défaite concernant le prochain Sommet UA-UE, Rabat a fait également dépêcher au Parlement européen à Bruxelles une délégation parlementaire composée d’élues femmes dans le but de relayer ses thèses expansionnistes et «vendre» l’image d’un royaume respectueux des droits des femmes. Peine perdue tant le bilan en la matière est des plus sombres et qui ne trompe plus personne, surtout pas au sein des institutions de l’UE très à cheval sur ces questions en particulier.

En parallèle, le Makhzen s’active également sur la place bruxelloise pour diffuser sa propagande. Dernier acte en date, la projection au Parlement fédéral belge, hier le 23 novembre du «film-documentaire» intitulé Sahel & Sahara Connexions, coréalisé par le Marocain Hassan El-Bouharrouti, et l’élue belgo-marocaine Latifa Aït Baala dont l’objectif est de faire le parallèle éhonté entre le mouvement de libération, le Front Polisario et des organisations terroristes qui pullulent dans la région du Sahel. La diffusion de ce documentaire de propagande devant une assistance composée, quasi exclusivement, de membres de la communauté marocaine établie en Belgique et des membres de la société civile belge originaires du Maroc, a été parrainée cette fois-ci par un autre inféodé de Rabat, qui n’était même pas présent lors de cette projection, en l’occurrence Bertin Mampaka, sénateur belge d’origine congolaise, un nostalgique de l’ère «Mobutu» qui a régné d’une main de fer pendant de longues années sur l’ex-Zaïre, pour finir ses jours en exil au Maroc.

Il convient de rappeler que ce même «film-documentaire» a été projeté en avril dernier au Parlement européen, suivi d’un débat animé par l’eurodéputé, ex-membre du Front National, Aymeric Chauprade, xénophobe et nostalgique de l’Algérie française, projection durant laquelle aucun autre député parmi les 751 que compte l’institution européenne n’a daigné faire le déplacement. Cette projection avait même fait l’objet d’une remise à l’ordre de le part du président du Parlement européen, qui a été interpelé sur cette projection dans l’enceinte du Parlement, en indiquant que «de tels événements, même s’ils se déroulent dans les locaux du Parlement, ne représentent pas la position officielle du Parlement qui s’exprime par ses résolutions plénières ou par l’intermédiaire de ses organes parlementaires officiels respectifs» (voir AP du 2 et 27 avril 2017).

A vrai dire, le recours à des lobbyistes grassement rémunérés, et que tout le monde connaît pour répandre ses thèses fallacieuses au sein des institutions européennes est monnaie courante chez le Makhzen, à l’image de Jean-Paul Carteron, président du «Cercles des ambassadeurs à Paris» et du Forum Crans Montana, Latifa Aït Baala, élue belge d’origine marocaine et présidente de l’Institut libéral de formation et d’animation culturelles (IFLAC) sis à Bruxelles, Bruno Dethomas, ancien chef de la délégation de l’UE à Rabat, reconverti en conseiller au sein du cabinet de lobbying GPlus, la journaliste franco-libanaise Zeina El-Tibi , présidente de l’Observatoire des études géopolitiques (OEG) basé à Paris ou encore le Cercle Eugène-Delacroix (CED), lobby d’élus français d’origine marocaine. Cet exemple, qui n’est qu’un échantillon d’hommes et de femmes au service du Makhzen et de ses thèses mensongères, ne peut heureusement rien, avec tous les moyens déployés, face à la justesse de la cause sahraouie, telle que affirmée sans ambigüité par le droit et la légalité internationales.

K. B.

Comment (25)

    Neva
    25 novembre 2017 - 20 h 40 min

    Si le Maghzen transforme toujours ses défaites diplomatiques en un grandiose exploit politique c’est qu’il compte beaucoup sur son lobbying et le soutien international de certains pays puissants. Les motivations de son lobbying sont principalement politiques et diplomatiques, concernant,comme tout le monde le sait La RASD. Avec l’argent du peuple, le Maghzen corrompt la presse et tout autres réseaux des pays occidentaux pour lui faire la promotion de sa colonisation du Sahara occidental. C’est clair que la France fait tout pour protéger et sauver son «Protectorat».
    Si telle est la volonté de ce peuple, la RASD aura son indépendance mais grâce au prix de lourds sacrifices de son peuple. Pour ne citer que l’Algérie parmi d’autres pays, le monde entier sait que l’Algérie qui, à travers sa LUTTE POPULAIRE, a donné une leçon de résistance jamais égalée à ce jour, contre une puissance armée occidentale.
    Donc tôt ou tard, le Sahara Occidental aura son indépendance Inch’Allah, car ce peuple de la race des Hommes – Libres, refuse de vivre sous le joug du Maghzen, son choix est la LIBERTÉ, c’est un choix d’un PEUPLE opprimé c’est son droit de vivre Libre, en toute Liberté Librement dans son TERRITOIRE, car il est chez lui.




    24



    0
    Sprinkler
    25 novembre 2017 - 19 h 10 min

    Faites un petit détour par Wikipédia…Une courte page y décrit ce  » bouffon  » de Pargneaux comme  » sensible  » aux relations entre l’UE et les pays du  » Maghreb  » (hachakoum) et président du  » groupe d’amitié UE-Maroc « …Ce troubadour du palais de Bocchus VI qui végète au sein de la commission environnement, santé et sécurité alimentaire de l’UE, a aussi voix au chapitre des commissions affaires étrangères, contrôle budgétaire ainsi que sécurité et défense au Parlement européen…Autant de tribunes où il se répand en  » effusions dithyrambiques pour sa  » vieille maîtresse  » flétrie par la drogue et la stupre, qui le lui rend au centuple en narco-euros et autres petites  » gâteries  » inavouables…




    0



    0
    Mo
    25 novembre 2017 - 15 h 10 min

    Voici un sujet qui interesse les algeriens. D´aprés la presse espagnole, on peut considérer qu’au moins 1 100 algériens ont débarqués en Espagne depuis la fin octobre. Le ministère algérien de la Défense à l’Agence France presse (AFP) relève « l’ampleur prise par les tentatives de quitter le territoire national ». Des départs qui se font principalement depuis la région d’Oran.
    http://www.jeuneafrique.com/495824/societe/algerie-les-harragas-de-plus-en-plus-nombreux-a-faire-route-vers-lespagne/




    1



    2
    Chaoui
    25 novembre 2017 - 12 h 57 min

    Tu es TRÈS probablement dans le…vrai. Rien qu’à voir sa tête, il a tout le profil du pédophile…




    1



    1
      TARZAN
      25 novembre 2017 - 22 h 54 min

      OUI il a la tête d’un pédophile, d’ailleurs le roi du maroc invite des pourritures comme lui, ils leur offrent des chambres d’hotel avec des caméras partout dans les chambres, puis ils lachent les petits garçons dans le hall de l’hotel. et après le makhzen se retrouve avec des vidéos de ces pourritures et bonjour le chantage. jack lang est surement chanté par le makhzen




      1



      0
    Makhloufi
    25 novembre 2017 - 4 h 55 min

    Cet article me fait dire que le Maroc est pour la France ce qu’est « Israël » pour les USA.
    C’est à dire un pays qui ne doit son existence et sa survie qu’à la protection de son maître.




    12



    5
    Houari31
    25 novembre 2017 - 4 h 46 min

    Quand on voit aujourd’hui les ravages de la pauvreté et de la faim au Marokistan on peut dire sans risque de se tromper que la fermeture des frontières du Haschich et de la contrebande commence à porter ses fruits.




    15



    6
      Algeriesolide
      25 novembre 2017 - 14 h 18 min

      Les hommes d’Algérie sont ici, sur ce site!!! c est nous l avenir de l Algérie et de l Afrique. Arrêtons de nous comparer aux marocains ce peuple de laches!! (…) Continuer le combat mes frères contre nos deux plus grands ennemis: la France et le Maroc . Tahya djazair!!!




      1



      2
    RasElHanout
    25 novembre 2017 - 4 h 35 min

    Le Mongolien M6 est en train de jouer les prolongations de sa fin au Maroc. La seule inconnue de l’équation est de savoir s’il va finir au mieux comme Ben Ali et au pire comme Kadhafi.
    Par contre, ce qui est certain est qu’il va laisser le Maroc dans un état politico-socio-economique COMATEUX.




    16



    5
    Mokrane
    25 novembre 2017 - 4 h 25 min

    Félicitations à la RASD pour sa participation confirmée au 5eme Sommet UA-UE prévu la fin de cette semaine et ce, pour la 1ere fois depuis l’existence de la RASD.
    Bravo au peuple du Sahara occidental.




    25



    5
      Chaoui
      25 novembre 2017 - 12 h 49 min

      Vive le Sahara Occidental…LIBRE !
      Le Peuple Sahraoui frère recouvrera bientôt son entier territoire. Ce n’est qu’une question de temps. Le droit et la justice comme la morale sont de leurs côtés.
      Le Maroc, qui OCCUPE MILITAIREMENT leur territoire, peut encore jouer de ses mesquineries mais au bout du compte il finira par dégager de leur pays de même qu’immanquablement ses centaines de milliers de colons qu’il y a déportés devront rentrer chez-eux au Maroc, une main devant, une main derrière, tels les voleurs qu’ils sont.
      Ils peuvent continuer à mentir mais leurs mensonges cent fois répétés ne feront jamais ne serait-ce qu’une demie vérité.
      Courage à nos frères Sahraouis ! Et encore un peu de patience…
      Je leurs dis qu’à la nuit la plus sombre succède toujours une aube lumineuse…




      5



      2
    Hellali
    25 novembre 2017 - 4 h 17 min

    Un peuple qui crève de faim parceque son Roitelet distribue cet argent de ce peuple afin de corrompre la presse et autres réseaux français pour lui faire la promotion de sa colonisation du Sahara occidental. C’est cela malheureusement le Maroc d’aujourd’hui.




    15



    5
    Bennani
    25 novembre 2017 - 2 h 45 min

    @Paris 75011, effectivement j’ai lu ces 5 pages de cette enquête et surtout l’article sur la candidature à la députation de Mme Leila Aïcha et comment elle a été enlevée de la liste par le Gigolo Macron pour être remplacée par un voyou de marocain, qui a frappé avec son casque un autre député pour une seule chose : Mme Aichi avait prononcé le mot Sahara occidental et non pas « Sahara marocain » et ce pour rester en conformité avec le droit international du moment que le Sahara occidental est sous colonisation Marocaine . Tfou alik ya Gigolo Macron.




    16



    5
    Kahina
    24 novembre 2017 - 21 h 59 min

    L’UA doit attaquer le Maroc pour diffamation. Diffamation et diffusion de fausses informations est un acte criminel.
    Le Maroc est un enfant sauvage qu’il faut redresser. Le silence ne fonctionne pas avec ces retardés. C’est une mentalité purement marocaine, c’est une mentalité ancrée dan leur sang.
    Même l’Algérie ne doit plus fermer les yeux sur les diffamations des makkaks. L’Algérie doit dire STOP à ces menteurs et voleurs. Je vous jure que c’est une sale race de débiles.




    21



    9
    Résistant
    24 novembre 2017 - 21 h 56 min

    De nos jours, le lobbying est devenu un moyen incontournable et efficace pour faire avancer une affaire, pour peser sur des décisions importantes ou pour orienter l’opinion dans le sens qui vous convient. Grâce au lobbying, les firmes américaines dictent leur loi au sénat et au gouvernement. En Europe, c’est kif-kif, le lobbying est roi. Les Makhzeniens ont compris cela et y ont recours régulièrement pour diffuser leur sale propagande. On peut déplorer le fait que l’Algérie n’ait pas constitué des réseaux puissants capables de contrebalancer les actions néfastes du voisin de l’ouest et surtout de faciliter l’action de notre politique étrangère notamment dans l’affaire du Sahara. Même en Afrique, hormis quelques alliés comme l’Afrique du Sud, le Nigéria ou l’Angola, nous ne pesons pas beaucoup politiquement. Devrions-nous attendre encore longtemps avant que nos gouvernants comprennent qu’il est temps d’agir dans ce sens ?




    13



    4
    Felfel Har
    24 novembre 2017 - 21 h 08 min

    Corrections: Lire « manargoudch ma3ak… »




    6



    3
    Felfel Har
    24 novembre 2017 - 21 h 04 min

    Une histoire populaire que l’on m’a raconte traite d’un gamin capricieux qui dit a son grand-pere: « ya djeddi manardoudch ma3ak » pour ne pas partager la chambre avec lui. Et le grand-pere de lui repondre: « Rouh ya waldi, ana lithanit mentechek ». Momo, l’Afrique ne veut plus de tes singeries, ni de celles de tes protecteurs!




    15



    4
    Paris75011
    24 novembre 2017 - 20 h 05 min

    Il suffit a tout Patriote DZ de consulter le Magazine Marianne et sa derniere enquete de cinq pages traitant des relais du Makhnez en France et ses autres reseaux et ramifications a travers des canaux politiques, culturels et diplomatiques pour comprendre que cette France neo-colonialiste est prete a tout pour sauver son « Protectorat » tout en donnant le vrai sens des mots a la declaration de l’ex Ambassadeur de la France aupres de l’ONU qui disait que « le Maroc est notre prostituee avec laquelle on partouze chaque soir meme si on n’en est pas particulierement amoureux mais qu’on se doit de proteger ».




    19



    9
    HANNIBAL
    24 novembre 2017 - 19 h 58 min

    Le prochain Sommet UE-Afrique prévu à Abidjan les 29-30 novembre prochains donne des sueurs froides au makhnaz
    qui toute honte bue emploie des lobbyistes qui eux s’enfichent de se couvrir de ridicule leur but c’est de de garder
    les avantages en matériel et en nature que leur offre sa majesté Shlomo VI meme cette réunion Tam Tam au sein du
    parlement ne le sauvera pas par cette fuite en avant pour la gifle que va lui administrer le Front Polisarioa cette
    pourriture corrompue qui tente par cette manoeuvre de sauver son régime qui affame sa population les tribulations du monarque n’empecheront pas le Sahara Occidental d’etre libre oui libre !




    17



    7
    Ahmed ADDOU
    24 novembre 2017 - 19 h 41 min

    Un pays qui continue a creuser meme en ayant touche le fonds (Dixit Fellag). Heureusement qu’on peut mentir a ses sujets un temps et pas tout le temps (Dixit Ben Barka).




    12



    7
    RasElHanout
    24 novembre 2017 - 19 h 33 min

    Le Roitelet a decide de bouder cette importante rencontre puisque il sera en Cote d’Ivoire le lendemain de la cloture de cet important Sommet UA-UE.
    Enfin je comprend mieux maintenant pourquoi un des Presidents Algeriens avait dit un jour que le fils du Glaoui est un eternel gamin.




    15



    6
    BabElOuedAchouhadas
    24 novembre 2017 - 19 h 25 min

    De toutes les manieres j’ai suivi les reactions de la presse propagandiste du Regime Allaouite du Makhnez et les commentaires des forumistes afferents au dernier point de presse des deux responsables de l’UE et l’UA confirmant la participation de la RASD au prochain Sommet UA-UE d’Abidjan.
    Et encore une fois j’ai pu relever leur « genie » a transformer une cinglante defaite diplomatique du Makhnez en un grandiose exploit politique a mettre sur le compte exclusif du Mongolien M6.
    Enfin, heureusement que le ridicule ne tue pas encore sinon le Marokistan serait depuis bel lurette un vaste cimetiere.




    19



    7
    TARZAN
    24 novembre 2017 - 17 h 34 min

    il suffit juste que l’union africaine dénonce cette organisation qui ne dépend d’elle, ni avoir l’agrément de l’organisation africaine pour faire capoter les manipulations franco marocaine. et il faut que la carte du maroc n’englobe pas le sahara occidental ce qui constitue une infraction majeur aux règles et lois de l’UA




    31



    12
    Anonyme
    24 novembre 2017 - 17 h 08 min

    IMAGINEZ QUE DANS UN PAYS ON UTILISE LE NOM DE CE PAYS DANS LE NOM D UNE ENTREPRISE QUELCONQUE TEL QUE SOCIETE ALGERIENNE DE ….ETC. POUR AVOIR ALGERIENNE IL FAUT UNE AUTORISATION DE L ETAT ALGERIEN SINON IL EST STRICTEMENT INTERDIT SOUS TOUT LES CIEUX DE L UTILISER. MAINTENANT A VOIR LES MOKOKO UTILISER «  »l’Organisation internationale des médias africains (OIMA) » » OU LE MOT ENTITE AFRICAINE CECI EST STRICTEMENT INTERDIT. JE SUIS CONVAINCU QUE N IMPORTE QUI PEUT FAIRE OBJECTION A L UTILISATION DE L ENTITE AFRICAINE CAR SEUL L UNION AFRICAINE PEUT AUTORISER SON UTILISATION. OU SONT LES AVOCATS AFRICAINS POUR ARRETER CET POURITURE DE MOKOKO DE TERNIR L IMAGE AFRICAINE A TRAVERS LEUR BASSESSE ET LEUR LECHE C🎈L DE LEUR MAITRE LES BELGES / FRENCHY ETC .. QUI A MES YEUX SONT UNE NON ENTITE.
    DONC UNE ACTION LEGAL SUFFIRAIT D ANNULER LES CONNRRIE A LA MOKOKIENE. ARRETONS LES CONSTATS ALLONS VERS L ACTION.




    32



    15
      Anonyme
      24 novembre 2017 - 19 h 02 min

      Le Gilles Pargneaux est très obéissant, c’est plus que de l’argent. Il doit y avoir une vidéo compromettante le concernant, culotte baissée en compagnie d’un petit garçon à Marrakech ou un truc du genre.




      19



      9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.