Des Algériens veulent forcer le passage vers l’Europe à travers la Bosnie

Europe
Frontière entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine. D. R.

Par Sadek Sahraoui − Le journal autrichien Kronen Zeitung rapporte que plus de 20 000 migrants armés venant du Proche-Orient et d’Afrique du Nord se concentrent actuellement à la frontière entre la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, dans l’intention de pénétrer de force sur le territoire européen. Selon les estimations de spécialistes, le nombre de migrants en Bosnie pourrait dépasser les 50 000 d’ici à la fin de l’année.

Le média, qui cite les autorités autrichiennes, précise que ce ne sont pas des réfugiés syriens, mais des Pakistanais, des Iraniens, des Algériens et des Marocains, et qu’ils sont armés, presque tous détenant un couteau. «Les Croates essaient de gérer la situation seuls. Ils ont déployé des forces spéciales à la frontière», déclarent des analystes du ministère de l’Intérieur à Vienne dans un communiqué. La même source ajoute que les développements étaient cependant inquiétants. «Maintenant, d’autres arrivent, et ce ne sont pas des membres de la famille, et il n’y a presque plus de femmes. 95% de ces migrants qui souhaitent traverser la frontière sont des hommes jeunes, presque tous armés d’un couteau. Un policier a déjà été poignardé», enchaîne le média repris par Spoutnik News.

Kroner Zeitung croit savoir que l’objectif de ces migrants illégaux n’est pas l’Autriche : «Ils veulent aller en Allemagne, dans les pays scandinaves. L’Autriche bénéficie désormais d’une mauvaise réputation auprès d’eux.»

Selon les autorités bosniaques, reprises par la presse russe, environ 10000 migrants sont entrés sur le territoire du pays. «En franchissant la frontière, ils détruisent leurs papiers ce qui rend difficile leur identification. La plupart d’entre eux essaient de pénétrer en Union européenne», indique la presse occidentale.

S. S.

Comment (31)

    Un plan pourri
    5 novembre 2018 - 22 h 36 min

    Il suffit de suivre l’itinéraire le plus droit le plus court le plus rapide .
    Si nous prenons comme départ l’Afrique du Nord.
    Commentse fait il qu’ils se retrouvent en Croatie et en Hongrie.
    Pourquoi auraient-ils fait un si grand détour en contournant l’Afrique du Nord en traversant la Tunisie puis la Libye puis l’Égypte puis la Jordanie l’Irak la Syrie la Turquie la Bulgarie la Roumanie pour enfin arrivé en Hongrie et en Croatie là où leurs périples prends fin.
    Prenez une carte du monde et observez là bien.
    Tout cela n’est pas logique et est invraisemblable.
    La seule explication qui tient debout c’est que ce sont les takfiristes des zones de guerres de Syrie , d’Irak ,et du Yémen veulent rejoindre les pays de ceux qui les ont créer et utilisées.
    Cet violence de vouloir passé par là force caractérise parfaitement ceux en quoi ils ont étés formées et nourrit depuis des années par leurs concepteurs.

    7
    2
      Lyes Oukane
      6 novembre 2018 - 2 h 58 min

      @ Un Plan Pourri . J’en arrive à la même conclusion que toi . Les rats rentrent au bercail . Tout le reste n’est que mise en scène truffée de figurants complices ou novices .

      4
      1
        Lyes Oukane
        6 novembre 2018 - 10 h 06 min

        En complément du commentaire de Un Plan Pourri et du mien de 2h58 . J’invite les septiques à lire le commentaire du Général Gomart ,patron du renseignement militaire français :  » l’invasion des migrants est programmée ,contrôlée et acceptée …  » .

      Bob
      8 novembre 2018 - 9 h 19 min

      Toi t a rien compris. Bien sûr que les Algériens passent pas la Hongrie. Tu connais en rien le peuple Algérie.
      Si y avait une route migratoire par l Antarctique y aurai des Algériens sur le chemin

    el meskine
    5 novembre 2018 - 21 h 46 min

    moi je ce que je demande qui sont ces responsable qui ont amené nos enfants issus d’un pays l’un des plus riche au monde à être bousculés et trainés dans la boue par une Bosnie où ya à peine une vingtaine d’années était dans une misére comptant sur des aides venant de l’Algerie et je vousdrais savoir si leurs enfants sont parmi eux où peut être ils vivent dans d’autres horizons.

    7
    1
    LE DÉLUGE
    5 novembre 2018 - 20 h 26 min

    RETOUR AUX FONDAMENTAUX :

    Qui a provoqué sciemment la plus grave crise migratoire de l’histoire contemporaine ?
    Qui a transformé la Libye en une sorte de zone grise sans gouvernement (s) réels et effectifs et dans laquelle ont transité 2.2 millions de migrants tandis que plus de 900 000 autres y sont en attente ? *
    Qui a contribué à inonder l’Europe par des flux interminables de migrants à la recherche d’un hypothétique eldorado ?
    Qui a transformé la portion centrale de la mer Méditerranée en un immense lac de boat-people se dirigeant vers les rivages de l’Europe du Sud en attendant la réapparition de la piraterie ?
    Qu’avait affirmé, narquois, le colonel Gaddafi sous les bombes de l’OTAN peu de temps avant la chute de son régime concerant l’avenir de l’Europe?
    Quelle que soit l’approche choisie pour aborder cette question (juridique, analytique, systémique, structurelle, historique, etc.), il n’y a que deux coupables mais qui ne sont pas commanditaires : les gouvernements pourris et corrompus de Londres et de Paris.

    Les motivations de Londres et Paris relèvent de la psychanalyse du pouvoir et de l’obsession d’un empire déchu. C’est à des psychiatres que revient la charge de cerner les politiques étrangères très erratiques de ces deux capitales et pas à des politologues et encore moins des analystes en géopolitique.

    Si vous croisez de pauvres migrants clandestins en masse prés de chez vous, il n’y a qu’à envoyer un email d’insultes au gouvernement (via son site).
    Vous pouvez être sûrs qu’ils ne vous répondront jamais et que vous serez toujours tranquilles car Benalla et ses copains sont en vacances.

    Enfin ce véritable déluge auquel on assiste ne sera pas enrayé de sitôt d’autant plus que les pays d’Europe ne délivrent plus de visas (la France toujours à un cran au dessus comme de coutume) et le seul pays à avoir pris les devants est l’Allemagne. En accueillant volontairement un million de réfugiés venant du Levant et du Moyen-Orient, Berlin veut exploiter Die Flut à des fins de suprématie économique future car aucune mesure ne pourra atténuer un tant soit peu les conséquences d’une stratégie erratique visant à detruire des pays entiers et à eparpiller leur populations aux quatre vents.

    6
    1
    Lghoul
    5 novembre 2018 - 18 h 19 min

    Le monde est arrivé a une phase ou l’humain n’a aucune valeur.
    L’humain devenu maintenant sub-humain est doté de deux caractéristiques principales:
    Il est devenu poltron car il ne peut plus se défendre ou se battre pour ses droits en laissant le terrain aux dictateurs et aux ignorants et il est doté d’une bassesse qui le fait tomber si bas au point ou sa chute défie de loin les lois de la pesanteur. Et on voit le résultats en direct et chaque jour.

    10
    1
    Ch'ha
    5 novembre 2018 - 17 h 21 min

    Concrètement combien de proportion d’algériens sur ces 20 000.
    Un couteau face à des armes lourdes …on croirait tsahal en train de pleurnicher et dire « Palestiniens méchants ils manifestent… » des mecs armés jusqu’aux dents qui flippent face certains mecs munis d’armes blanches ?!!!
    Y’a comme qui dirait un problème.
    Retour de leurs amis DAECH Front Al Nosra et cie au bercail. Retour du boomerang.

    6
    9
      Lghoul
      5 novembre 2018 - 19 h 41 min

      Mais s’ils retournent chez, eux, chez daish, israel n’aura pas de place pour eux. Ils sont comme des journaux, une fois lus, on les jette a la poubelle pour servir le recylage d’une autre industrie. Alors que serviront ils next ? qui sait ce que nous sortiront les labos des gens qui ne sont pas pressés d’aller au paradis.

    Gatt M'digouti
    5 novembre 2018 - 16 h 56 min

    Et d’après les dernières nouvelles, ces Algériens scandaient : Allah Akbar Bouteflika !!!

    9
    5
      Anonyme
      5 novembre 2018 - 19 h 50 min

      D’autre algériens scandaient  » Allah Akbar !! Al Qorane doustourouna wa achari3a houkmouna !! »

      4
      2
    Tin-Hinane
    5 novembre 2018 - 16 h 55 min

    Ca me parait clair, ce sont les éléments de daesch mis en déroute par l’armée syrienne qui se sauvent et qui vont se réfugier chez leurs commanditaires les européens c’est logique. Si quelqu’un loue ses bras et son âme au diable sa dernière demeure sera l’enfer et qu’on s’y trompe pas l’occident pour ces énergumènes sera bel et bien un enfer. Et eux seront l’enfer des pays européens, ceux qui paient des mercenaires pour aller tuer à leur place, il faut d’abord qu’ils s’assurent de la victoire à l’avance car si ces tueurs perdent il faudra après qu’ils se débrouillent avec. J’espère seulement que l’Algérie ne se laissera pas intimider par les commanditaires criminels et ne reprendra pas ces tueurs même si ce sont des ressortissants algériens, mais peut on encore leur attribuer une nationalité à ces moins que rien qui massacrent pour deux sous, ils sont une partie de la bête (la bête dans le sens biblique), des canailles qui ont trahi leurs religion et se soumettent au sionisme.

    14
    5
      Ch'ha
      5 novembre 2018 - 18 h 18 min

      @Tin-Hinane
      Excellent commentaire judicieux.

      7
      5
    Rayés Al Bahriya
    5 novembre 2018 - 16 h 00 min

    Fuiyez…Fuiyez vers les pays libres chers algériens…
    Que Dieu vous protège…et exhausse vos voeux de
    Succès….
    L’enfer est derrière vous…. désormais….

    https://youtu.be/n30FYfprhnM

    12
    10
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 14 h 20 min

    Vos carottes sont cuites en Europe.
    Vous avez loué les bienfaits du terrorisme.
    Vous n’a pas soufflé mot pour condamner ce qui se passait dans les pays musulmans quand les terroristes assassinaient et disloquaient les membres et les familles.
    Vous vous êtes tus pendant des années alors que les ordres et les armes des terroristes venaient de vos pays de vos responsables.
    Maintenant plusieurs de ces chiens veulent retourner chez vous, assumez. Maintenant plusieurs de ces victimes veulent revenir chez vous.
    On vous souhaite bien du plaisir.
    C’est l’arroseur arrosé au sens propre du mot.

    13
    15
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 13 h 59 min

    La honte pour nous, et en plus ils ont des couteaux ! Ce qui prouve bien la nature de cette engeance de repris de justices et de parasites qui nuit à l’image de l’Algérie par son comportement nuisible envers les populations locales. La mode des passages en force par le nombre semble maintenant lancée avec les Honduriens aux States et les Afro-arabo-pakos en Europe. C’est ce qui nous attend avec les subsahariens, quand ils ne se suffiront plus des 500 passages par jour. 500 x 365 = 178 000 sur une année.
    Et pourtant, nous n’avons ni colonisé, ni pillé ni néo impérialisé, ni coup d’étatisé, ni esclavagisé, ni détruit des empires dans aucun pays africain qui justifierait un retour du bâton, contrairement aux Américains, aux Européens et aux marocains.

    14
    12
      Le Français
      5 novembre 2018 - 14 h 10 min

      Bien des ethnies que l’on retrouve en Algérie ont contribuées à la colonisation du sud de l’Europe (Portugal et Espagne), pas 130 ans mais 700 ans.
      Evidemment, c’était il y a longtemps mais je ne fais qu’émettre une objection à ce que vous dites.

      17
      10
        Anonyme
        5 novembre 2018 - 15 h 36 min

        Si vous parlez des Almoravides, ils viennent de Mauritanie jusqu’aux confins du Sénégal, rien à voir avec l’Algérie ni même avec le maroc qui essaie de les faire passer pour des marocains-qui-ont-conquis-l’Espagne.
        Abdelmoumen le fondateur de la dynastie et empire almohade allié à des  » marocains » qui a ensuite déplacé toute sa tribu à Marrakech avant de conquérir le Maghreb et l’Andalousie était originaire de Nédroma, ce n’est pas du tout le Sud.
        Qu’on se le dise, Ibn Tumert n’était qu’un guide spirituel qui n’a jamais bougé de son Atlas, c’est Abdelmoumen le conquérant. Et il comptait aussi dans ses forces des Hilaliens venus d’Algérie.

        10
        3
        Lyes Oukane
        5 novembre 2018 - 18 h 27 min

        @ Le Français . Plutôt que de remonter au moyen âge on pourrait remonter bien avant . Les berbères n’ont fait que retourner chez eux ,sur la péninsule ibérique . Hannibal barca ( d’où le nom de Barcelone )le carthaginois venu de Phénicie ( actuel Liban ,Syrie ) a rendu visite à ses frères tout simplement . Et puis tant qu’à faire ,l’Homme étant venu d’Afrique ( jusqu’à preuve du contraire ) … trêve de plaisanterie . On parle du XXI siècle . Comment se fait-il que des milliers de clandestins se sont agglutinés à la frontière bosniaque ? personne ne les a vu arriver ? personne ne les a arrêter avant ? Les gars de Frontex étaient à la pèche ? soit il y a de la complicité dans l’air soit il y a de la complicité dans l’air . Si ces clandestins sont là c’est que certains les ont vus et ont voulu qu’il en soit ainsi .
        ca ressemble à une armée en déroute tous ces gars aux couteaux . Une armée comme celle d’el CIA ,la dèche ,en sardine ,fait du bon boulot , Elle nous sera ( utile ) etc .

        2
        2
      Nadji Sassi
      6 novembre 2018 - 1 h 15 min

      Monsieur l’Anonyme, bonsoir.
      Vous écrivez « Et pourtant, nous n’avons ni colonisé, ni pillé ni néo impérialisé, ni coup d’étatisé, ni esclavagisé, ni détruit des empires dans aucun pays africain qui justifierait un retour du bâton, contrairement aux Américains, aux Européens et aux marocains. »
      A mon avis, ce que nous ne faisons pas est au moins autant critique que les actions que vous citez.
      En effet, chacun de nous, surtout ceux dits « élites » ou « intellectuels » et ceux inscrits dans des partis et des organisations dites « de la Société Civile », ainsi que ceux détenant des fonctions administratives et politiques dans les institutions, donc nous tous, nous nous taisons devant la forfairture, la corruption, le mensonge en politique, le pietinement des lois par ceux-là mêmes des responsables qui sont censés, nommés et payés gracement, les respecter.
      Nous approuvons le détournement privé des ressources publiques, le non développement, l’injustice qui frappe chaque jour certains d’entre nous qui ont osés faire leur travail, comme certains journalistes, nous approuvons toutes les actions néfastes du pouvoir politique qui est en fait le pouvoir des prédateurs et des clans.
      Parce que nous approuvons par notre silence individuel et collectif tout cela, les plus jeunes d’entre nous dont l’horizon est bouché, s’ils n’ont ni piston haut, très haut placé, ni des familles riches en milliards, préfèrent migrer vers les pays du monde, vers n’importe où, pourvu que cela soit vers un pays où le Droit et la Loi sont au dessus de tout individu, qu’il soit pauvre ou riche, anonyme ou le plus célèbre du pays.
      Aujourd’hui, même les plus vieux partent, migrent, fuient ce pays qu’ils ne croient plus le leur, où la richesse collective est privativement accaparée, où la corruption de haut niveau s’affiche avec arrogance, suffisance et absence totale d’éthique (voir les affaires Khelil, ceux dénoncés et dévoilées par les PanamaPapers, etc.).
      Le plus tuant, et totalement démoralisant en faisant perdre tout espoir en le pouvoir incrusté dans les veines et le sang de ce pays, c’est quand on observe que 60% du corps enseignant des Universités sont constitués d’assistants vaccataires sous-sous payés, que des médecins sont recrutés, quand ils le sont, dans des mécanismes dits « Emploi des Jeunes, ADS, ANEM, Vaccation, etc » pour des salaires ne dépassant pas les 9 000 à 15 000 DZ, des « salaires sandwichs » en fait, qui ne permettent que l’achat qu’un sandwich par jour.
      C’est de voir également que le mensonge en politique dure depuis des décennies sans que nous ne réajissions, sans que nous n’osions dire stop, là où nous sommes, chacun à son niveau.
      En fait, non seulement nious sommes complices mais nous encourageons, par notre silence, les prédateurs à durer en tant que nos responsables. Nous les applaudissons, nous les envions, nous nous poussons pour les voir, les entendre. J’avais été presque aux larmes de découragement lorsque j’ai vu, de mes yeux vu, devant moi, des personnes que je respectais, faire la chaîne et saluer Chakib Khelil durant son passage à la mosquée Sidi Brahim à Annaba.
      Et le même acceuil triomphale lui fut réservé par les notables dans toutes les villes où il est passé.
      A ce jour, rien ni personne ne contrecarre et ne dit stop à cette forfaiture à nulle autre pareille dans les pays qui se respectent et dont les habitants se respectent.

      Pr Nadji Sassi
      Annaba

        Anonyme
        6 novembre 2018 - 15 h 13 min

        Ce que vous dites est tellement complexe- et vos remarques sont parfaitement justes- qu’il faudrait des heures et des heures de débat pour parler de toute cette désespérance.
        Moi j’essaie de considérer tous les aspects de la question, et pour m’en tenir à un seul, je me demande: comment peut on dire qu’en Algérie il n’y a pas de travail quand il est impossible de trouver des manœuvres et des ouvriers spécialisés dans tous les corps de métiers manuels, au point que dans le secteur public comme dans le secteur privé et même chez les particuliers il faille maintenant recourir aux subsahariens et aux marocains à notre corps( social) défendant? Avez vous essayé de recruter un maçon pour construire votre maison, même à prix d’or, nourriture comprise?

        A force d’assistanat et de politique de l’État-Providence, nombre d’Algériens croient que la seule source de travail est l’État, les sociétés nationales, les institutions publiques etc…qui recrutent par piston, je ne vous le fais pas dire.
        Et bien non, il y a un secteur privé en Algérie qui emploie désormais 63 % de la population active en Algérie et cela ne demande pas de piston pour être recruté, juste des compétences et la volonté de travailler.
        Vous allez me dire: oui mais le secteur privé dans les petites boites ça veut dire pas de S.S., pas de retraite, pas de syndicat etc…
        Et bien, comme les trois quart de l’humanité, c’est ça le Tiers Monde, et cela ne justifie pas que l’on envahisse les autres pays pour ça. Les Européens n’ont pas commencé autrement, eux aussi ils en ont bavé, mais ils ont lutté férocement pour leurs droits pendant des décennies, ils ont fait de terribles grèves non payées bien évidemment qui affamaient leurs familles, des manifs pour améliorer leurs salaires et leurs conditions de travail, tout cela ne leur est pas venu tout seul.
        Ce que ne font pas certains Algériens qui préfèrent la facilité, partir profiter des acquis des travailleurs d’autres pays au lieu de lutter dans leur propre pays pour leurs droits et pour instaurer un État de Droit.

          Nadji Sassi
          6 novembre 2018 - 22 h 05 min

          Je suis Professeur d’université, un simple salariat sous sous payé malgré le grade ronflant.
          Je n’ai ni les moyens d’acheter un terrain immobilier ni celui de construire une maison : à moins de l’équivalent de 850 euros/mois, les universitaires de rang magistral sont les moins payés au monde. Même des pays plus pauvres que nous (Maroc, Tunisie, etc) accordent à leurs Profs des salaires plusieurs fois supérieurs aux nôtres.
          Seuls les riches et ceux activant dans la prédation sous toutes ses formes se le permettent en Algérie.
          Cependant, je me suis intéressé en tant que chercheur au pourquoi de la présence de maçons du Maroc dans nos chantiers de construction en particulier de villas.
          La raison essentielle est que ces maçons viennent avec une compétence et un savoir que n’ont pas les nôtres: en effet, les maçons du Maroc maîtrisent l’art du «zelij», ce qui veut dire «l’art de la faïence andalouse».
          Et nos riches, ayant pour leur grande partie bâtit leur fortune à coup de «maarifa», dissimulation fiscale, fausse factures gonflées, corruption, blanchiment, etc., ils peuvent ainsi dépenser autant qu’ils veulent pour leur 1ère, 2ème ou 3ème villa, ils savent qu’avec les mêmes moyens ils recomposseront leur fortune dépenser pour leurs constructions.
          Juste une petite preuve : connaissez vous un propriétaire, un seul, qui paie des impôts sur le patrimoine, au juste prix de ce patrimoine ?

          Pr Nadji Sassi.

        karamazov
        6 novembre 2018 - 22 h 27 min

        Ce que vous dites vous et anonyme sont à mon huble avis les deux termes de la dialectique. Vous dites que les gens n’ont d’alternative que de quitter le pays ou vivre misérablement. Anonyme vous réponds que les pays où ils vont ne sont pas obligés de les accepter.

        En effet si on comprend qu’un homme qui n’a aucune issue dans son propre pays a toutes les raisons d’aller ailleurs, on doit aussi comprendre que de l’autre coté on dise qu’on ne peut pas les accueillir. Vous ne pouvez pas vous dire : j’ai six enfants je vis dans un deux pièces mon voisin n’en a qu’un et il a six pièces , je vais habiter chez lui. La raison de celui qui n’a pas est-elle meilleure que celle de celui qui a six pièces et qui refuse de l’accueillir et d’assumer une famille qu’il n’a faite ?

        On dit chez nous: wa ma3dour wa d’elahqis. Un est lésé mais l’autre c’est son droit.

      toto
      6 novembre 2018 - 9 h 21 min

      Vous affirmez  » nous n’avons ni pillé ,ni esclavagisé  » ( sic ) et les pirates de la régence d’Alger qui pendant 3 siècles ont pillé ,réduits en esclavage des populations ,razzié ,assassiné femmes et enfants ,violé ,incendié ,ce sont des anges ,la régence d’ Alger a été la pire place forte pirate de tous les temps en Méditerranée ,il ne faut pas avoir une mémoire historique sélective !

        Anonyme
        6 novembre 2018 - 14 h 31 min

        Je parle des pays AFRICAINS, pas des pays européens, je parle des ressortissants de pays qui sont en train de nous envahir sans aucune raison historique, c’est le problème de l’heure, il faut lire soigneusement.
        Nous n’avons aucun passif passé ou contemporain avec les pays subsahariens, rien qui justifie un retour du bâton contrairement à l’Europe, aux États Unis et au maroc esclavagiste des sultans.
        Je ne nie pas l’esclavage des Européens, ils faudrait être stupide pour le nier aussi effrontément. Mais comme vous ne le savez peut être pas, c’était la mode de l’époque dans toute la Méditerranée, les Européens faisaient de même.

    Anonyme
    5 novembre 2018 - 13 h 30 min

    et ces algeriens vont forcer le passage vert l’europe avec des slogans comme vive bouteflika longue vie a bouteflika on’est les meilleurs au monde mais on veut pas retser en algerie juste pour les belle femmes occidentales mdrrrr

    17
    19
    ZOMBIES
    5 novembre 2018 - 13 h 17 min

    LES ZOMBIES ENVAHISSENT L’EUROPE .ILS VONT DEVOIR ASSUMÉ LE PILLAGES QU’ILS N’ONT JAMAIS CESSÉ DE FAIRE DE L’AFRIQUE. LA FAIM JUSTIFIE LES MOYENS. CE N’EST QUE le DÉBUT DU DÉLUGE.

    21
    7
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 13 h 02 min

    C’est le laxisme des autorités européennes qui a conduit à cette situation de hogra .Les droits de l’Homme de marchent pas avec ces hordes barbares sans foi ni loi.

    14
    7
    SPEED
    5 novembre 2018 - 12 h 57 min

    Des Algériens veulent forcer le passage;oui si c’étaient des Marocains des Tunisiens;des Maliens, je peu comprendre;mais des Algériens les plus riche du continent Africain;qui font la manche a l’Europe,c’est inconcevable;meme condamnable;ils auraient pus forcer le pouvoir Algérien à quitté les commandes et l’arrét de l’injustice et la destruction de leur nation

    36
    9
    socrate
    5 novembre 2018 - 12 h 55 min

    Il faut leur tirer dessus s’il essayent de forcer l’entrée.et stopper à tout prix les tentatives d’invasion islamique de l’Europe. Mr Trump montre l’exemple.

    26
    16
      Ch'ha
      5 novembre 2018 - 17 h 10 min

      @Socrate
      CHARITÉ BIEN ORDONNÉE COMMENCE PAR SOI-MÊME.
      Balaie devant ta porte le sioniste.
      Que dire de votre responsabilité en Irak Libye Syrie Yémen…Afghanistan…Françafrique etc etc etc….
      Sans oublier la Palestine OCCUPÉE !
      C’est ta gueule qu’il faut shooter.
      Retour du boomerang ASSUMEZ.

      12
      8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.