RCD : «Le PT et les islamistes veulent provoquer des émeutes en Kabylie»

Le RCD trouve suspect ces partis veuillent se faire passer pour ses défenseurs aujourd’hui
Marches dans la wilaya de Tizi-Ouzou à l’occasion du printemps berbère, le 20 mars 2012. New Press

Par R. Mahmoudi – Dans sa première réaction officielle à la polémique sur la promotion de la langue amazighe, le Rassemblement pour la culture et a démocratie (RCD) accuse ouvertement le Parti des travailleurs (PT) et des partis islamistes siégeant à l’APN d’avoir sciemment cherché à soulever les régions berbérophones à travers une «grossière manipulation».

Dans une déclaration signée par le chargé à la communication, ce parti estime que «le soi-disant amendement proposé ne vise la création d’aucun fonds ni impôt pour la promotion de notre langue. Proposer que tamazight soit introduite uniquement dans l’enseignement et d’une manière graduelle est un objectif qui est très loin des aspirations des militants de cette cause que nous sommes». Et d’enchaîner : «Pis encore, proposer un tel article dans le cadre d’une loi de finances anti-peuple que nous avons rejetée dans sa globalité (une loi de finances rejetée d’ailleurs par le PT, le Hamas et le parti de Djaballah) renseigne sur la grossière manipulation qui vise à provoquer, encore une fois, les régions berbérophones, et particulièrement la Kabylie.»

Le RCD trouve suspect que des partis comme le PT, le Hamas et le FJD d’Abdallah Djaballah, «ayant depuis toujours considéré cette langue ancestrale comme une fabrication coloniale, veuillent se faire passer pour ses défenseurs aujourd’hui».

Dans son analyse des événements qui ont suivi cette polémique, le RCD juge ceux-ci comme «la traduction sur le terrain de la guerre clanique au sein du pouvoir qui dit son nom», affirme-t-il sans autre précision.

Enfin, le RCD appelle tous ses militants à rester «vigilants».

R. M.

Comment (37)

    ***
    13 décembre 2017 - 19 h 20 min

    Les commenditaires de ceux qui cherche à nous diviser pour mieu regner viennent de l’étranger, et le gouvernement actuel à muselé Bouteflika et volent notre indépendance chèrement acquis mais confisqués par des valets !




    2



    0
    Ahmed
    13 décembre 2017 - 9 h 29 min

    La majorité silencieuse commence à en avoir marre de la dictature de cette minorité qui a tout pris et continue à revendiquer tout.




    4



    3
    Anonyme
    13 décembre 2017 - 1 h 09 min

    ERRATUM : Lire il suffit de donner un poste ministériel au sieur Ferhat M’Henni …….. ( La suite sans changement).




    3



    3
    Sidali
    13 décembre 2017 - 1 h 04 min

    C’est triste et choquant de ne voir aucun drapeau du pays du Million et demi de Martyrs.
    Enfin ça doit donner à réfléchir à chaque patriote qui se respecte.




    6



    2
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 22 h 40 min

    Pour régler de façon définitive ce récurent problème il suffirait de donner un poste Ministériel et on ne va plus perdre notre temps à parler de ce sujet et je ne pense pas que les Khalida Toumi, Benyounes et L’hadi Ould Ali ne vont pas me contredire.




    4



    6
    Aissa
    12 décembre 2017 - 22 h 33 min

    En tant que pur amazigh je soutiens l’activation de son enseignement dans tous les établissements du pays mais je refuse que cet enseignement de l’Amazigh se transforme en enseignement exclusif du kabyle au détriment des autres langues Amazigh (chaoui, targui, mzabi…).




    7



    7
    Mohamedz
    12 décembre 2017 - 22 h 22 min

    Le « Clan d’Oujda » a forcé ma génération à apprendre l’arabe pour nous nourrir à la tétine du baatisme et maintenant le « Clan de Tizi » veut obliger mes enfants à apprendre l’amazigh encore au stade embryonnaire alors que mes enfants préfèrent apprendre l’anglais pour assurer leur avenir. Un vrai dilemme.




    6



    10
      Viva l'Aldjérie
      13 décembre 2017 - 10 h 40 min

      Des tas d’enfants parlent le kabyle, l’arabe et le français dès qu’ils savent dire « areu « . Kabyle: langue maternelle. Arabe: appris dans la rue. Français: méthode Gulli. Les trois langues sont apprises quasiment en même temps. On ajoutera l’arabe littéraire à l’école.
      Je connais un tas d’adultes nés à Alger à qui leurs parents n’avaient pas jugé utile d’apprendre leur kabyle maternel qui se sont rapproprié la langue de leurs ancêtres après leur mariage avec un ou une kabylophone. Et je connais des Arabophones qui ont appris le kabyle dans un environnement kabyle en même pas un an.
      Il n’y a pas de dilemme: l’anglais on l’apprend à l’âge adulte une fois les premières langues assimilées sans effort dès la petite enfance.
      Bien sûr qu’il faut apprendre l’anglais à tout âge et ne pas s’enfermer dans le seul arabe ou français, pour ceux qui ont du temps Internet offre toutes les méthodes possibles, il ne faut surtout pas s’en priver.




      2



      0
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 20 h 55 min

    @Awrassi
    12 décembre 2017 – 17 h 32 min
    Si tu veux lire … : Following the conquest of Algiers and its surrounding territory by the French army in 1830, officers noted an abundance of standing stones in this region of North Africa.

    Vous avez les mêmes méthodes que les sionistes comme à propos de leur fameux temple au dessous d’EL AQSA EL MOUBARAK
    Au diable ton lien et ton Australien qu’il s’occupe plutot de son histoire lui l’anglo saxon usurpateur d’une terre d’autrui




    5



    0
    karimdz
    12 décembre 2017 - 19 h 04 min

    A mon avis, je ne pense pas qu en Algérie, qu il y ait un parti qui cherche à semer des troubles surtout en cette conjoncture. Il y a eu manipulation, et elle vient du makak mehanni instrument de l ordure benne hl.

    Il est regrettable que des milliers de personnes dans la région de Kabylie, aient été bernés et ne fassent pas preuve de discernement.

    Ceci dit, la triple dimension de l Algérie, arabe, berbere et musulmane, est inscrite dans la constitution, et elle ne changera pas. Que ceux qui revent de vouloir supprimer l arabe qu il soit dialectal celui que comprend tous les algériens et qui leur permet de communiquer, d échanger, ou littéraire dans les mosquées, fait partie de notre histoire, notre patrimoine, notre personnalité.

    Le berbere qui est la langue du creuset du peuple algérien a toute sa place également et qu on l aime ou pas, c est quand meme Bouteflika, président arabe ou arabophone comme vous voulez, qui a consacré cette langue, alors que d autres prédécesseurs pourtant berberes, ne l ont jamais fait.

    En tout cas, cela doit amener l Etat algérien a redoublé de vigilance et a cessé de faire preuve de complaisance, à l égard de ceux qui complotent dans le pays, le mak a pignon sur rue, et propage sa propagande, et cela est inadmissible.




    11



    7
    DYHIA-DZ
    12 décembre 2017 - 16 h 44 min

    Un exemple concret de la manipulation :

    Le stade de Bejaia a été nommé  » Le stade de l’unité maghrébine »… Je rêve ou quoi. Et pourtant la Kabylie a engendré beaucoup de HÉROS dont le nom a marqué notre histoire millénaire ou contemporaine.
    Avez vous déjà vu un stade qui porte un nom pareil en Tunisie ou chez les makkoks.
    Il ya trop de Harkis dans des postes de responsabilité.
    Il faut que ça cesse. L’ALGÉRIE EST UNE TERRE AMAZIGH MALGRÉ VOS BARBES SATANIQUE.




    18



    8
      Anonyme
      12 décembre 2017 - 19 h 30 min

      C’ est du colonialisme hallalise’!




      7



      3
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 16 h 43 min

    J’ai comme l’impression que le RCD fait fausse route, il semble développer un argumentaire fallacieux pour absoudre le pouvoir de son entêtement à dénier à une partie de la population ses droits pourtant consacrés par la Constitution qu’il est censé appliquer. Sa politique régionale est devenue régionaliste: tout est fait pour développer toute une région en y implantant des industries pourvoyeuses de milliers d’emplois, au détriment d’une autre, condamnée à péricliter et se paupériser. Il empêche même des investisseurs privés (Rebrab, par exemple) d’y localiser leurs projets. Que veulent alors les élus du peuple, marionnettes de la « majorité » présidentielle? Y a-t-il en Algérie des sages non corrompus pour prêcher la paix et l’apaisement des esprits, pour conseiller le pouvoir de renoncer à ses provocations?




    7



    5
    Yacine
    12 décembre 2017 - 14 h 46 min

    Mais quelle grâce a touché les trotskistes du PT et les islamistes du Hamas et de Djaballah au point de faire la leur, une cause qu’ils ont toujours combattue , et qu’ils continueront évidemment de combattre tant qu’ils existent sur terre !
    Leur fièvre subite en » faveur  » de Tamazight cache en vérité une tentative de soulever la Kabylie contre le gouvernement ! Rien de plus , rien de moins !
    Alors , Tamazight , oui ! La déstabilisation non !




    14



    6
    Yacine
    12 décembre 2017 - 14 h 38 min

    @MELLO: C’est à vous de revoir votre copie , pas au RCD dont les militants ont constitué la colonne vertébrale du mouvement de revendication de la reconnaissance et de l’officialisation de l’identité amazighe en tant que langue et culture !
    Je rappelle à votre gouverne que c’est la Coordination Nationale du MCB constituée de militants du RCD qui a lancé l’appel pour la grève du cartable et le boycott scolaire de 1994 -1995 qui a amené à l’introduction pour la première fois de son histoire de Tamazight dans l’école algérienne !
    En ce temps , le PT et les partis islamistes étaient les chantres de l’arabo-islamisme , en témoigne les sympathies du PT pour le FIS dissous qu’il n’a jamais dénoncé en son temps , et sa compromission à Saint Egidio !
    Quant aux partis islamistes , on connait leur haine de tout ce qui est amazighe , qu’ils ont de tout temps combattu !
    Mais c’est une grossière manipulation que de nous faire croire que que les islamistes sont subitement atteints de la fièvre de la liberté et de la démocratie au point de lutter pour Tamazight !
    Si tout amazighe normalement constitué est pour la promotion et la généralisation de Tamazight , notre socle commun à toute l’Algérie , il faut être dupe pour croire que les ennemis idéologiques de Tamazight deviennent , je ne sais par quel miracle ses amoureux !
    Alors , tamazight oui , mais halte à la manipulation et la déstabilisation de la Kabylie et de l’Algérie !




    9



    9
    DYHIA
    12 décembre 2017 - 14 h 23 min

    De quoi ont-ils peur nos islamistes au service de ces princes Wahhabo-Qatari qui ont vendu même la Mecque et El-Qods???
    Ils savent qu’un pays qui tient à ses racines est inébranlable. Nos barbus de l ‘APN ont ils peur de chômer si l’Algérie retrouve ses repères Algériens???




    22



    5
    Kahina
    12 décembre 2017 - 13 h 32 min

    Le Qatar et l’Arabie Wahhabo-Takfiriste ne laisseront jamais l’Algérie retrouver ses repères identitaires.
    Ces pays de Abou Djahl aimeraient nous laisser comme des bâtards ayant le wahhabisme et ses charlatans comme référence.
    Il est temps que ces islamistes disparaissent de l’APN.
    Celui qui ne se sent pas Algérien, qu’il déménage en Arabie.




    31



    8
      Anonyme
      12 décembre 2017 - 13 h 49 min

      Un pays solidement ancré dans son identité n’aurait pas peur d’un minuscul qatar. C’est le thermometre que l’on casse parce qu’il indique la fivre, le monde à l’envers fait et produit de l’arabisation. Plus on s’arabetise plus on est fragilisés.
      Avec tout cela c’est la Kabylie qui serait la cause. Sans etre du MAK, je serais meme refugié politique dans une Kabylie du MAk plutot que brizidan dans l’algerie arabe!




      20



      12
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 13 h 31 min

    @Anonyme
    « L’Algerie n’a jamais étè arabe, »

    Ah oui je le savais pas !
    L’Algérie est à 90 pc arabe que ça te plaise ou non et si ça ne te plait pas va rejoindre ton kibboutz ou va te fracasser la cervelle sur le mur des Maghrébins




    13



    30
      NON A' L'ETAT ARABE
      12 décembre 2017 - 13 h 54 min

      Il est grand temps que le saches!




      15



      9
      SVP AP merci de laisser le lien
      12 décembre 2017 - 20 h 25 min

      Ne te précipites pas en confondant arabophone avec la race arabe , et je n’ai pas besoin de preuve que tu sois toi méme non arabe , en algérie il peut effectivement y avoir quelques 4 à 10 familles au maximum qui sont arabes de race et depuis 10 générations afin qu’ils puissent se réclamer d’etre arabes . mais sinon rassure toi : 99% de l’afrique du nord est Amazigh !
      et va écouter ça de la bouche d’une chercheuse en Anthropologie qui te confirmera l’amazighté de ibn khaldoun et tarek ibnou zyad : ( tu es choqué …c’est normal ) :
      https://www.youtube.com/watch?v=iINL-0Z8WSI




      6



      4
      Viva l'Aldjérie
      12 décembre 2017 - 20 h 29 min

      Non c’est le contraire, l’Algérie est génétiquement 80 % berbère du côté paternel et même pour ce qui est de la part moyen orientale il n’est pas sûr que l’apport soit d’origine historique. On penche plutôt vers une lointaine origine préhistorique, au temps où nos ancêtres sortis d’Afrique se sont d’abord mélangés avec les Moyen Orientaux de l’époque avant de revenir vers l’Afrique. Mais bien sûr il doit bien y avoir quelques Beni Hilal et Beni Soleim bon teint sur les Hauts Plateaux, sinon on ne comprendrait pas d’où vient la langue arabe dans nos contrées. Même les descendants d’Andalous totalement arabisés chassés d’Espagne ne sont pas des Arabes mais des Européens, leurs visages ne mentent pas.
      Mêmes origines préhistoriques pour notre partie génétiquement européenne du côté maternel plus importante encore que la composante orientale, ne vous en déplaise et si cela vous chagrine l’Arabie vous est grande ouverte.
      L’arabisation qui balaye tout sur son passage s’est accélérée depuis le départ des Français et voilà pourquoi l’Algérie est devenue…ce qu’elle est, pas besoin de faire un dessin.
      Pour terminer, je vous conseille de lire au sujet de la mise en esclavage des Irlandais par les Anglais, et vous verrez jusqu’où un peuple peut en arriver pour en effacer un autre pour une toute petite différence. Vous comprendrez pourquoi il est impensable de prendre un Irlandais pour un Anglais.




      2



      0
    Viva l'Aldjérie
    12 décembre 2017 - 13 h 18 min

    Quand les Kabyles manifestent, ce serait bien qu’ils prévoient un service d’ordre musclé qui fasse la chasse aux casseurs, vandales et pyromanes par l’odeur du chaos alléchés. Ce suffit comme ça l’incendie des mairies, des écoles, des centres culturels, des bus, la destruction du mobilier urbain et des centres villes au moindre coup de colère. Depuis le temps, ça se sait que ça finit toujours en nouille ces histoires là.




    17



    5
      Anonyme
      12 décembre 2017 - 13 h 51 min

      Si le baath fln n’envoie pas ses baltaguia, il n y aura pas de casse. La kabylie sait etre ferme et pacifique.




      21



      13
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 13 h 07 min

    Les Français ont tout fait pour effacer la civilisation berbère. A titre d’exemple, ils ont rasé plus de 75 % des vestiges architecturaux, selon un archéologue australien (dont on ne peut critiquer la partialité !) …

    MORT DE RIRE




    18



    10
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 12 h 52 min

    l’état doit interdire ces deux partis pour atteinte à la sécurité de la nation




    14



    6
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 12 h 10 min

    Anonyme
    12 décembre 2017 – 11 h 03 min

    Notre Patrie l Algerie a un socle tres puissant:c est sa diversite enrichissante,sa culture arabo/Berbere est sa richesse.Je suis Kabyle,Berbere et Algerien et fier de l etre,d appartenir a cette grande Nation notre ALGERIE




    19



    6
    MELLO
    12 décembre 2017 - 12 h 04 min

    Le RCD , comme de coutume, s’infiltre dans un débat qui est loin d’être sa priorité, sachant qu’il ne cherche qu’à se positionner dans ce paysage politique vicié. Tirer sur ses semblables, c’est se tirer une balle sur ses pieds. Ce parti doit comprendre , car à une époque il s’est trompé de société, que depuis le 1er novembre 1954, le régime se succède à lui même, les hommes restent les mêmes. Cette permanence plus intrigante, est plus forte que le changement auquel chacun de nous appelle de tous ses vœux. Pourquoi ? L’Algérie serait-elle donc ce pays qui a si peur de la réalité ? Les algériens auraient-ils tous trouvé leurs comptes dans le système actuel, dans cet univers de mensonges, de haine, de pillage, de corruption, de l’imposture généralisée, de trahison, de ruse et de faux semblants où la vérité, la confiance de l’autre et la sincérité sont strictement rationnées ? A cinquante ans, je découvre à mon insu, avec stupéfaction, que les algériens en dépit de tout ce qui les unit les uns aux autres depuis des siècles, préfèrent se haïr et vivre pour servir leurs ennemis. Et comme ça, dépité et outré, je me pose la question suivante : comment avec autant de tares et de défauts que nous traînons depuis que le monde est monde nous avons été capables de chasser la colonisation ? Comment avons-nous été capables d’un tel acte d’héroïsme et de solidarité ? Comment avons-nous été capables de mettre de coté nos petites différences et ressusciter les liens qui nous unissaient les uns aux autres depuis des siècles, Est-ce un accident de l’histoire ? Au RCD de revoir sa copie afin de cerner véritablement les tenants et aboutissants de ce problème identitaire.




    9



    10
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 9 h 06 min

    Cela s appelle appeler a la fitna… Les Algeriens dans toute leur diversite sont unanimement contre la fitna, l extremisme et l’utilisation du confessionalisme et de la religion dans un but politique.les pecheurs en eaux troubles font tomber leurs masques.
    Occuppons nous des veritables problemes qui preoccupent nos citoyens: lutte contre le chomage des jeunes, sante, culture, recherche scientifique, urbanisation, defense de nos frontieres…




    27



    7
      Anonyme
      12 décembre 2017 - 11 h 03 min

      La « fitna » c’est dejà dans la sphere arabislamique. L’Algerie n’a jamais étè arabe, si une partie veut changer son socle, elle a le droit, mais pas le droit de nous imposer son choix: is it clear!?




      27



      18
    Ath Ouacifs
    12 décembre 2017 - 9 h 05 min

    Pas vrai. Et ils ne sont pour rien. La kabylie a une tradition et ce flambeau ancestral passe d’une gèneration à une autre.
    Les partis ne pourront JAMAIS controller la société Kabyle, au plus ils seront digne de sa confiance, comme cela a été le cas pour certains partis, mais dès qu’ils croient nous diriger vers un changement ethique, ils sont jetés comme des torchons.




    28



    11
    Anonyme
    12 décembre 2017 - 9 h 01 min

    Inutile d’allumer le feu, place à l’intelligence, et à la réflexion, il y a du pain sur la planche pour les spécialistes de la langue amazigh, il faut dégager les outils pédagogiques, les moyens à mettre sur la table, mais jamais en utilisant la violence, c’est insensé et contre-productif.




    18



    5
      awrassi
      12 décembre 2017 - 11 h 53 min

      Dans l’agenda atlanto-sioniste, il est impératif de dompter les pays émergents rebelles. L’Algérie en fait partie. Une nouvelle classe de traîtres s’est érigée : ce sont tous ces BAC + 3 minimum qui ont rejoint l’Europe et l’Amérique. Ceux-là, majoritairement Kabyles (je parle de ce que je sais et de ce que j’ai vu !) sont des universitaires Kabyles – pour la plupart diplômés des universités d’Alger, de Boumerdès. Nos consulats les connaissent très bien. Mais je n’ai aucun souci : le gouvernement gère très bien le MAK, par l’ignorance, et le reste de nos frères Kabyles saura les faire taire !




      13



      21
    awrassi
    12 décembre 2017 - 8 h 59 min

    « Le RCD trouve suspect que des partis comme le PT, le Hamas et le FJD d’Abdallah Djaballah, «ayant depuis toujours considéré cette langue ancestrale comme une fabrication coloniale, veuillent se faire passer pour ses défenseurs aujourd’hui». » Bravo au RCD pour sa position. Juste un détail : la France tout fait pour gangréner Tamazaight avec l’arabe et la création de zaouias et son système Bachagha/Agha/Caïd centré sur l’arabe. Les Français ont tout fait pour effacer la civilisation berbère. A titre d’exemple, ils ont rasé plus de 75 % des vestiges architecturaux, selon un archéologue australien (dont on ne peut critiquer la partialité !) …




    17



    13
      citoyen
      12 décembre 2017 - 13 h 06 min

      ben si les austarliens s;en melent c est que vous avez des parentes avec les aborigenes d;australie sinon qu eviendrait faire un archeologue australien , surement pas qu;il ait trouve des affinites avec vous autrement ca se saurait …courage ..courage bientot des archeologues et antrhopologues bresiliens ou mexicains viendraient vous etudier , peut etre quelques liens avec l’amazonie ou les incas on ne sait jamais …courage




      7



      9
        awrassi
        12 décembre 2017 - 17 h 32 min

        Si tu veux lire … : Following the conquest of Algiers and its surrounding territory by the French army in 1830, officers noted an abundance of standing stones in this region of North Africa. Although they attracted considerably less attention among their cohort than more familiar Roman monuments such as triumphal arches and bridges, these prehistoric remains were similar to formations found in Brittany and other parts of France. The first effort to document these remains occurred in 1863, when Laurent-Charles Féraud, a French army interpreter, recorded thousands of dolmens and stone formations south-west of Constantine. Alleging that these constructions were Gallic, Féraud hypothesized the close affinity of the French, who claimed descent from the ancient Gauls, with the early inhabitants of North Africa. After Féraud’s claims met with scepticism among many prehistorians, French scholars argued that these remains were constructed by the ancestors of the Berbers (Kabyles in contemporary parlance), whom they hypothesized had been dominated by a blond race of European origin. Using craniometric statistics of human remains found in the vicinity of the standing stones to propose a genealogy of the Kabyles, French administrators in Algeria thereafter suggested that their mixed origins allowed them to adapt more easily than the Arab population to French colonial governance. This case study at the intersection of prehistoric archaeology, ancient history and craniology exposes how genealogical (and racial) classification made signal contributions to French colonial ideology and policy between the 1860s and 1880s.




        3



        3
          NON A' l'ETAT ARABE
          12 décembre 2017 - 19 h 38 min

          La democratie nous l’ avions connue bien avant l’ arrivee dea Francais et des turcs- les dieux allies – par un pacte non ecrit qui sous couvert d’ arabislamisme favoriser les neo- othomans.
          L’ arabisation par les kouliglis est le trait d’ union de cette farce.




          2



          2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.