Le président Bouteflika décerne à l’artiste égyptien Mohamed Fawzi la médaille «Ahid»

Mihoubi Kassaman
Azzedine Mihoubi, le ministre de la Culture, était présent à cette cérémonie. New Press

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décerné, dimanche soir, à l’artiste égyptien Mohamed Fawzi, compositeur de l’hymne national algérien Kassaman,  la médaille de l’Ordre du mérite national au rang de «Ahid», en hommage à son soutien à la Révolution de libération.

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, représentant du Président de la République, a remis cette médaille au petit-fils du défunt, Omar Mounir Mohamed Fawzi, en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, des membres du gouvernement, du secrétaire général de l’Ordre de mérite national, Mohamed Saleh Akka, d’un représentant de la famille de l’auteur de l’hymne national Moufdi Zakaria, ainsi que des personnalités du monde de la culture et de la presse venues d’Egypte.

Dimanche matin, l’Institut national supérieur de musique (INSM) a été baptisé du nom du compositeur de l’hymne national algérien Kassaman, le musicien égyptien Mohamed Fawzi. Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a présidé la cérémonie qui a eu lieu à l’Institut, situé à la Place des Martyrs, où une enseigne portant le nom de Mohamed Fawzi a été dévoilée.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avait ordonné de rendre hommage au compositeur égyptien en baptisant l’INSM de son nom et de lui décerner, à titre posthume, la médaille de l’ordre du mérite national au rang d’Ahid.

A rappeler que l’hymne national algérien a été composé en 1956 par Mohamed Fawzi (1918-1966), qui est l’un des plus importants artistes égyptiens du XXe siècle, qui a écrit et composé près de 400 chansons.

R. C.

Comment (3)

    Anonyme
    18 décembre 2017 - 19 h 42 min

    Donc notre hymne national est composé par un égyptien , c’est pour cela ils nous prennent de haut .




    13



    8
      Lemdigouti
      19 décembre 2017 - 14 h 42 min

      C’est grave yal khou si tu ne sais pas que c’est un algérien (Moufdi Zakaria) qui a écrit Kassaman- Pour la musique cela a été un véritable problème : plusieurs pays arabes s’étaient proposé en écrivant la musique de notre hymne ; le meilleur a été l’égyptien Med Faouzi (frére de Houda Soltane actrice et chanteuse égyptienne). Une anectode : les tunisiens avaient présenté une musique qui rappelait beaucoup plus les chansons de cabarets ; cela a été refusé par les dirigeants de la Révolution.




      4



      1
      Enya
      19 décembre 2017 - 16 h 45 min

      cherches plutot comment a ete le parcours de notre Hymne national et en dernier ce compositeur egyptien a du revoir sa copie car le fln a cette epoque lui avait refuse les premieres versions et ce n’est que lors que la demande lui a ete faite d’introduire le debut par le roulement des tambours que enfin l’hymne tel que l’on le connait aujourd’hui fut accepte




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.