Ce que cache la guerre entre le Makhzen et les puissants narcotrafiquants

maroc hachich
Les autorités marocaines cherchent à garder le monopole sur le secteur lucratif de la drogue. D. R.

De Londres Boudjemaa Selimia – Le Maroc, dont plus de 60% des recettes en devises proviennent de la production et de la commercialisation illicite du hachich, est confronté à un autre phénomène : la banalisation de cette activité à tous les niveaux de la société. Selon le site britannique Middle East Monitor, les narcotrafiquants constituent désormais un concurrent de taille pour les réseaux étatiques du Makhzen chargés du trafic de drogue sur le plan international.

Les autorités marocaines, qui cherchent à garder le monopole sur ce secteur lucratif, mènent une guerre sans merci contre les narcotrafiquants privés, à travers une campagne qui s’est soldée par l’arrestation de plus de 538 000 personnes au cours de cette année 2017, rapporte Middle East Monitor citant Arabs48.com. Une augmentation de 4% par rapport à l’an dernier.  Un rapport officiel révèle, en l’occurrence, qu’environ 40 000 femmes figurent sur la liste des personnes arrêtées pour trafic de drogue, dont  22 236 mineurs.

Une situation qui montre à quel point ce pays est désormais une source de profonde inquiétude pour les membres de la communauté internationale, en raison de l’orientation économique du Makhzen qui s’articule fondamentalement sur l’apport financier des barons de la drogue. Une activité qui permet de renflouer les caisses de l’Etat, sans se soucier de l’impact hautement nuisible de ce commerce illicite au niveau mondial – à travers, notamment, le renforcement des réseaux de la contrebande et du crime organisé – et des effets ravageurs de cette substance sur la  santé de millions de consommateurs de kif dans le monde.

B. S.

Comment (26)

    Anonymeplus
    25 décembre 2017 - 9 h 50 min

    En fait, les supporters Aïn Mllila devrait brandir une énorme banderole ou maztoul6 et une feuille de cannabis sont cote à cote avec écrit en bas de l’affiche:
     » hadj moussa, moussa el hadj  »
    Avis aux marocains, enlevez l’étoile verte qu’il y a au milieu de votre drapeau et remplacez là par une feuille de cannabis, c’est plus approprié et ça reflète plus justement votre histoire et votre culture.




    11



    1
    salim
    25 décembre 2017 - 8 h 06 min

    Maintenant ce n’est plus la royale Air-Maroc mais les forces armée marocaines qui participent au trafic.

    Messahel avait raison

    France : silence sur la cargaison des avions du Roi du Maroc

    Selon le journal français Libération, le roi du Maroc Mohammed VI, lors de son arrivée à Paris pour participer au sommet sur le climat, était accompagné de 4 avions militaires et il a fallu plus de 20 voitures pour transporter la cargaison vers la demeure du souverain marocain.
    Un site marocain, Yennayer, se pose la question : « Qu’est-ce que le roi du Maroc est en train de faire évader? Sous le sceau de l’immunité diplomatique, la cargaison portée par ces 4 Hercules C-130 passe inaperçue. « Notre ami le roi » a carte blanche en France et l’Elysée, au nom de l’alliance entre la France et le Maroc tourne le regard ailleurs.
    Il a lieu de rappeler que les déclarations du ministre algérien des affaires étrangères, Abdelkader Messahel qui avait accusé la Royal Air Maroc de transporter autre chose que des passagers à destination de l’Afrique. Une allusion au hachisch marocain qui innonde l’Afrique et l’Europe et qui est devenu une source de financement pour venir en aide à une économie marocaine moribonde.




    7



    2
    Akli Boughzer
    25 décembre 2017 - 7 h 18 min

    Le royaume du Maroc a une stratégie malsaine:il inonde les pays voisins et même l’Europe de drogues en tous genres et envoies ses femmes se prostituer partout aussi pour la « grandeur de son roi et de son maghzen ».Cette stratégie de l’autruche a ses limites car basée sur du faux et usage de faux.Seules une gestion saine de son économie et des relations sincères avec tous ses voisins peuvent le sortir de l’impasse.On ne bâti rien de solide sur du faux.




    7



    1
    Moskosdz
    24 décembre 2017 - 22 h 45 min

    Le royaume de la drogue a trop joué avec le feu et la réalité a fini par le rattraper dans les faits.




    11



    2
    Ahmed ADDOU
    24 décembre 2017 - 20 h 48 min

    Après le « HIRAK RIF » c’est au tour du « HIRAK L’ORIENTAL » ou la situation est explosive dans la ville de Jerada (60 km au Sud d’Oujda) depuis vendredi dernier à cause de l’injustice et de la misère au point où certaines videos sont en train de circuler ou on voit les populations qui menacent de rejoindre l’Algerie pour échapper à leur misère.
    Plusieurs appels à l’élargissement de ce mouvement de protestations à toute la Région Orientale circulent ce soir sur la toile.
    Voilà ce qu’à fait Mimi6 du Maroc et de son peuple.




    22



    7
      Chaoui
      25 décembre 2017 - 0 h 39 min

      Ce que je dis à mes frères Rifains, c’est ceci : Hors de la lutte pour vos droits et votre dignité, il n’y a pas de salut !
      Votre seule alternative, et vous le savez, et le rétablissement de VOTRE République, celle du noble et valeureux Abdelkrim el khattabi.
      Solidarité à vous !




      11



      3
    karimdz
    24 décembre 2017 - 18 h 30 min

    Le grand bordel à ciel ouvert de sa médiocrité mimi 6 est la colombie de l Afrique, un état narko trafiquant. L ouverture des frontières n est pas pour demain, au contraire, il est au renforcement de la surveillance de celles ci.




    22



    6
    HANNIBAL
    24 décembre 2017 - 17 h 55 min

    Le makhnaz a bon dos accuser les Rifains du Hirak de trafiquants de drogue alors que Shlomo VI est le premier bénéficiaire les Rifains qui sortent de leur léthargie après cette overdose d’haschich se réveillent trouvent les sbires
    du mongol VI leur ravir des parts de marché dont le régime despotique par la répression a assassiné Mohcine Ficri ,
    pour ensuite se retourner contre la population du Rif et en faire une prison géante dont ils sont les otages
    cette manière de procéder qui est calqué sur le $ionistan qui l’applique aux Palestiniens mais cette frénésie qui apparait
    sous un autre angle de soit dite arrestations c’est qu’a notre frontière ouest qui est assez hermétique rien ne passe
    le makhnaz croule avec un stock d’invendu et cherche un débouché pour ce cannabis spolié de toute une région
    a moins qu’il compte l’exporter par ses mules a Ceuta et Mellila le roitelet avec le satelite M 6 au septième ciel surveille ces champs qui génère 23 millards de dollars et augmente son capital en etant 1ère fortune d’Afrique
    l’amir des maztolènes est aussi roi des povres et pendant que le roi s’enrichit le peuple meurt pour 1 kg de semoule !!




    19



    6
    Chaoui
    24 décembre 2017 - 16 h 49 min

    Au « royaume » de la drogue, les trafiquants sont…rois !
    Cette campagne n’est pas tant d’ordre répressive mais qu’une campagne d’intox menée par le régime de ce pays qui veut ainsi envoyer un « message » aux pays membres de la Cédéao pour les rassurer et leur dire : « voyez ô Africains de l’Ouest ! Nous luttons d’arrache pied contre ce fléau dont vous n’avez rien à craindre pour vos pays car nous allons l’éradiquer » !… »Aussi, laissez-nous entrer dans la Cédéao, vous ne risquez rien, bien au contraire vous avez tout à gagner » !….Et les pays de la Cédéao de se remémorer la période de leur Empire de Songhaï, mis à sac et réduit en esclavage par le sultan marocain Ahmed IV el-Mansour en 1591….(https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_songha%C3%AF )




    13



    6
    Anonymous
    24 décembre 2017 - 15 h 42 min

    France : silence sur la cargaison des avions du Roitelet du Maroc.
    Selon le journal français Libération, le roitelet du Maroc le Momgolien M6, lors de son arrivée à Paris pour participer au sommet sur le climat, était accompagné de 4 avions militaires et il a fallu plus de 20 voitures pour transporter la cargaison vers l’une des ses demeures luxeuses en France.
    Un site marocain, Yennayer, se pose la question : « Qu’est-ce que le roi du Maroc est en train de faire évader? Sous le sceau de l’immunité diplomatique, la cargaison portée par ces 4 Hercules C-130 passe inaperçue. « Notre ami le roi » a carte blanche en France et l’Elysée, au nom de l’alliance entre la France et le Maroc tourne le regard ailleurs.
    Il a lieu de rappeler que les déclarations du ministre algérien des affaires étrangères, Abdelkader Messahel qui avait accusé la Royal Air Maroc de transporter autre chose que des passagers à destination de l’Afrique. Une allusion au hachisch marocain qui innonde l’Afrique et l’Europe et qui est devenu une source de financement pour venir en aide à une économie marocaine moribonde.




    29



    9
    Bouzorane
    24 décembre 2017 - 14 h 53 min

    Ils aiment faire du bruit pour rien. Ils n’iront jamais jusqu’à déposer leur plainte contre Messahel, c’est juste de la fanfaronnade! Ils savent en effet que l’Algérie ripostera auprès des tribunaux internationaux et la vraie nature de cette narco-monarchie apparaîtra au grand jour et au monde entier… Les marochiens aboient, la caravane passe!




    31



    10
      Chaoui
      25 décembre 2017 - 4 h 54 min

      C’est comme pour les turcs…Les Marocains ne cessent de dire, pour se montrer supérieur à nous, qu’ils ne sont jamais rentré au Maroc quand aussi bien l’Histoire nous dit le contraire…: https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9ditions_ottomanes_au_Maroc




      4



      1
        Jean-Boucane
        25 décembre 2017 - 9 h 48 min

        Il ne faut pas oublier que les portugais controlaient les cotes du Maroc pendant 3 siecles… pendant 3 siecles les marocains ne pouvaient meme pas se baigner car sous domination portugaise… il suffit de taper « Maroc Portugais » sur google pour voir l’ampleur des degats!




        4



        1
    Sprinkler
    24 décembre 2017 - 13 h 09 min

    Toute cette « faune » narcotrafiquante n’aurait pu être appréhendée sans le précieux concours du narco-satellite (« Mohamed VI-A », ça ne s’invente pas !) récemment lancé par sa Majesté pour surveiller ses champs de cannabis et l’acheminement de ses tonnes de haschisch par les « planeurs » de la RAM à travers l’Afrique et au-delà…
    Comme les « avions renifleurs » de Giscard, les français ont réussi à refourguer un satellite « sniffeur » à leur ami le Roi. Et les premières retombées dépassent toute espérance : 538 000 narco-parasites éliminés du circuit de production, au bénéfice exclusif du cartel de Mo’haschisch VI…En Afrique comme dans le monde 2017, comme les années précédentes, a été une « annus horribilis » pour cette « boursouflure royale » qui se prend pour le « Négus Negest » (roi des rois)… Accessoirement président du fantomatique « Comité El Qods », qui a fait vœu de silence après que Trump ait proclamé le dôme du Rocher capitale d’Israël… Mais comme dit l’adage, « on ne peut pas être au champ et au moulin »…




    39



    9
    Mokrane
    24 décembre 2017 - 13 h 08 min

    Le Paradoxe Marocain : un peuple qui crève de faim, un chef de famille qui loue des enfants aux pédophiles occidentaux et envoie ses filles exercer le plus vieux métier du monde pour subvenir aux besoins de la famille, un Makhnez qui banalise la culture et le commerce du cannabis, et de l’autre côté un « Monarque » qui leur parle de TGV, de Gazoduc Lagos-Tanger, de Satellite M6, de Tanger Manara de la Méditerranée alors que comme l’a si bien dit Messahel MAKANE WALLOU et que ce n’est que du khourti pour maintenir ses sujets endormis puisque entre temps il est devenu subitement 7e Fortune mondiale et la 1re en Afrique.




    40



    13
    Ziad Alami
    24 décembre 2017 - 12 h 53 min

    Le Maroc ? Un semblant de pays qui trouve le moyen de continuer à creuser même après avoir touché le fond.




    35



    11
    RasElHanout
    24 décembre 2017 - 12 h 28 min

    Pour moi le plus dangereux pour la Maroc c’est le retour en cours des 1.600 terroristes marocains de Daech qui sont à 90% originaires du Rif et qui vont vouloir récupérer l’argent du Haschich de leur région afin de financer les actions Terroristes au Maroc.
    Un autre façon de dire qu’il devient urgent d’activer le blindage de nos frontières de l’Ouest.




    29



    11
    Thami 20/02
    24 décembre 2017 - 12 h 20 min

    Comme le dit cet article, c’est une guerre tellurique (sous terre) entre le Makhnez, qui avait main basse sur le trafic du cannabis du Rif, et le mouvement Hirak qui a besoin aujourd’hui de bcp d’argent pour financer son mouvement indépendantiste.
    Enfin c’est mon analyse de marocain opposé aux deux rapaces.




    28



    13
    Paris 75011
    24 décembre 2017 - 11 h 19 min

    Moi je ne sais pas pour le moment ce que cache cette guerre entre bârons du Haschich par contre, ce que je sais avec certitude est que la phrase de Messahel concernant la « Machine à Laver les narco-dollars » à provoquer un tsunami ravageur dont les répliques actuelles (dossier CEDEAO) et futures va faire bcp de mal à un pays qui ne survit que grâce aux trafics, aux prêts et à l’aumône.




    34



    11
    Mohamedz
    24 décembre 2017 - 11 h 10 min

    N’oublions pas que les trois florissantes industries du Haschich, du Tourisme sexuel et de la Prostitution exotique contribuent à hauteur de 64% au PIB du Makhzen soit environ 64 Milliards de dollars / an avec par ordre d’importance : Tourisme sexuel 34 Milliards de dollars, Haschich 23 Milliards de dollars et Prostitution exotique exercée par les marocaines à l’extérieur du Maroc 7 Milliards de dollars.




    32



    12
    Argentroi
    24 décembre 2017 - 11 h 08 min

    En écrivant « à travers une campagne qui s’est soldée par l’arrestation de plus de 538 000 personnes au cours de cette année 2017 », il fallait préciser que plus de 85% ont été remis de suite en liberté sans aucun procès puisque l’Observatoire marocain des prisons affirme que la population carcérale au Maroc a atteint 79.368 prisonniers dont 33.627 prévenus.




    19



    14
      Nourdine
      24 décembre 2017 - 12 h 52 min

      L’observatoire dont vous parler est aussi un appendice du makhzen.

      Au maroc, se suicider se dit dire la vérité.




      24



      10
        Argentroi
        24 décembre 2017 - 15 h 43 min

        Nourdine. Tu n’a pas saisi mon allusion ou quoi? Si on relâche de 85% des mis en cause, cela signifie que le Maroc fait semblant de lutter contre la drogue et que le chiffre de 538 000 arrêtés n’est destinée qu’à l’opinion et aux organismes internationaux pour démontrer la volonté du Maroc à lutter contre ce fléau mais en vérité rien n’a été fait puisque la situation est telle quelle !




        19



        6
    Bennani
    24 décembre 2017 - 11 h 01 min

    Ce que cet article ne mentionne pas est que cette guerre est apparue au grand jour depuis une année, soit depuis la naissance du « Hirak Rif » et elle concerne d’un côté le Palais et son Makhzen et de l’autre côté le Parti Rifain le PAM que le Palais lui même avait créé pour circonscrire l’agitation du peuple Rifain mais qui vient de se retourner contre lui en soutenant l’indépendance du Rif au même titre que la diaspora Rifaine établie en Europe et à sa tête Mr Chaou.




    24



    10
    Rachid Djha
    24 décembre 2017 - 10 h 49 min

    Cette guerre cache très simplement une forte convoitise autour des 23 Milliards de dollars que génère chaque année le Haschich Marocain.




    27



    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.