Les précisions d’Air Algérie sur l’interception d’un de ses avions par l’armée de l’air française

incident
Boeing 737-800 de la compagnie Air Algérie. D. R.

La compagnie Air Algérie a apporté jeudi soir des éclaircissements concernant l’interception d’un de ses appareils en partance de Constantine à destination de Lyon, mardi 9 janvier, par l’armée de l’air française. En quittant l’espace aérien algérien, l’avion d’Air Algérie a été normalement transféré sur la fréquence du contrôle aérien français qui a donné un code radar et l’a autorisé à opérer directement vers un point de navigation. Une instruction qui a été suivie par l’équipage d’Air Algérie, explique à l’APS le chef de la division des affaires générales de la compagnie aérienne nationale, Reda Toubal Seghir.

Mais depuis cet appel, souligne le même responsable, l’équipage d’Air Algérie n’a reçu aucun autre appel du contrôle aérien français jusqu’au moment où un avion d’une compagnie aérienne étrangère opérant dans le même espace a contacté notre équipage sur la fréquence de secours lui demandant d’entrer en contact avec le contrôle aérien français.

Il est à préciser que l’avion algérien a suivi normalement son plan de vol et sans déviation de trajectoire, poursuit M. Toubal Seghir. Prenant contact avec le contrôle aérien français, ce dernier informa notre équipage qu’une procédure d’identification a été initiée par les militaires français par l’envoi d’un chasseur, qui est une procédure de sécurité applicable à l’ensemble des compagnies aériennes. Elle vise à s’assurer, en cas de perte de communication radio ou de déviation de trajectoire sans autorisation, que l’aéronef n’est pas sous le coup d’une intervention illicite ou autre, précise-t-il.

M. Toubal Seghir fait savoir que l’équipage demeure en toute circonstance à l’écoute sur deux fréquences : la fréquence de contrôle aérien de la zone où se trouve l’avion ainsi que la fréquence unique de veille et de secours utilisée par les pilotes et les contrôleurs aériens et également par les militaires en cas de problème sur la fréquence de travail. Or, affirme-t-il, à aucun moment, l’équipage de notre vol n’a reçu d’appel sur cette fréquence de secours prévue justement pour ce cas.

De plus, Air Algérie a mis à la dispositions des services de contrôle aérien civils et militaires des contacts avec la direction du centre de contrôle des opérations (centre de suivi permanent des vols) qui a aussi pour charge de communiquer toute situation particulière permettant de maintenir le contact entre les équipages en vol et les responsables au sol via un système de communication propre par message écrit (système acars), poursuit la même source.

Dans ce cas précis, le Centre de contrôle des opérations d’Air Algérie (CCO) n’a jamais reçu d’appel de la part du service aérien civil ou militaire pour lui signifier ou l’informer d’une perte de communication avec ce vol, précise M. Toubal Seghir. Mais à toutes fins utiles, Air Algérie a demandé la transcription des messages radios entre l’avion et les services de contrôle aériens, détaille le même responsable, ajoutant que cette transcription permettra de situer les éventuelles défaillances d’un côté comme de l’autre.

R. N.

Comment (29)

    Algérie Authentique
    12 janvier 2018 - 23 h 10 min

    j’ai pas tout compris aux « précisions » mais je suis sure d’une chose, la sortie de l’aviation militaire on va nous la facturer, et à mon avis ça doit couter bien plus qu’un billet d’avion, donc messieurs d’air Algérie soyez vigilants la prochaine fois !




    9



    7
      TARZAN
      13 janvier 2018 - 10 h 58 min

      ils ne facturent rien du tout! ils nous doivent des excuses officielles pour leur insulte surmédiatisée en traitant d’incompétence nos pilotes.




      8



      3
    Anonyme
    12 janvier 2018 - 21 h 45 min

    La vérité c’est que l armée française avec ordre de son président ont simuler un exercice d interception aérien ; genre un avion commercial non identifié qui traverse ou franchi le couloir aérien Français sans être autorisé alors que celui ci la été surement et ceux de tt les jours pareillement comme par hasard aujourd hui il y a une erreur et elle incombe à l équipage algérien; ils nous prennent pour des amateurs alors que cette ligne existe depuis très lgtps et les pilotes de AA ont tjrs été d expériences ; c est surement un exercice d interception par exemple sur un avion de ligne voulant s écrasant sur le territoire et ont choisi l Algérie et sa compagnie nationale car ca leur rappel pt être Marignane mais ils le diront jamais que c était un exercice mais n ont pas choisi un pays tiers mais bien l Algérie qui pour eux reste le pays proches le plus dangereux a leurs yeux mais ca aussi ils le vous le diront pas . L erreur est humaine aussi bien pour les pilotes ou les aiguilleurs du ciel et ds tt les pays du monde ; donc comme le dit ce Mr Reda Toubal Seghir les transcriptions message radio détermineront la vérité….mais j espère que si AA n est pas dans son tort il faudra le divulguer aux public et a la presse publique et aéronautique pr préserver nos équipages algériens et notre flottes aériennes nationale de la mauvaise image qu est déjà assez terni par nous mêmes algériens et souvent a juste raison mais ca reste un fleuron une entreprise nationale qui doit se reformé et profitez tt d abord a la poche de l algérien et un billet raisonnable ; un Paris New York est deux fois moins cher qu un billet Paris Oran et on est le pays du kérosène et il a tjrs été cher pr nous en Algérie et pire en France pr nous et nos parents équivalent d une retraite le billet pr un retraité algérien en France ou un algérien tt simplement et c’est ca qu est dégueulasse! Ca s est pas un problème technique par compte.




    9



    6
    TARZAN
    12 janvier 2018 - 20 h 59 min

    @bouzorane vous avez écrit exactement ce que j’avais l’intention d’écrire, du début à la fin! et j’ai l’impression que les algériens ne mesurent pas encore l’insulte du ministère de la défense français faites à l’algérie et aux algériens. tous les journaux français ont repris « incompétence de l’équipage » d’air algérie. cette article a fait le tour du monde sur le net, et si l’algérie veut attirer des touristes notamment vers le sud c’est pas avec un tel article qu’on peut motiver les touristes à venir en algérie. où sont nos responsables pour répondre à cette insulte et ce mépris limite raciste, il ne manquait que bougnoule dans leur communiqué. si après enquête, la faute des pilotes algériens n’est pas avéré, l’algérie doit faire une mise au point en soulignant « l’incompétence du rédacteur du ministère de la défense française, mal informé et une dégaine insultante et déplacée » et que l’algérie a des pilotes compétents et notamment ceux de notre armée de l’air! et pour ceux qui ne croient pas voici une copie du journal le parisien http://fr.news.yahoo.com/avion-d-air-algérie-intercepté-mirage-2000-l-135002044.html




    9



    5
    Anonyme
    12 janvier 2018 - 19 h 20 min

    Savez vous que le tout premier acte de piratage de l’histoire de l’aviation est le fait de Fafa qui avait détourné l’avion transportant les responsables FLN Benbella, Ait Ahmed et leurs compagnons alors qu’il survolait l’espace international ?????




    16



    5
      ¨plagiaire"
      12 janvier 2018 - 21 h 26 min

      Apparemment tu viens de le découvrir puisque tu reprends (très mal) le commentaire de  » Le Patriote12 janvier 2018 – 12 h 08 min.




      1



      3
    Bouzorane
    12 janvier 2018 - 18 h 43 min

    Le communiqué d’Air Algérie est cruellement tiède. AA aurait du répondre d’une manière beaucoup plus énergique. Comment se fait-il que le ministère français de la défense parle « d’incompétence de l’équipage ». Sur quoi s’est-il basé pour lancer un tel jugement et d’une manière aussi hâtive? Sans enquête, sans investigation!!.
    C’est tout simplement un manque d’éducation de la part des français.
    AA ne doit pas laisser passer cet affront et doit défendre l’honneur de ses pilotes




    17



    4
      Bouzorane
      12 janvier 2018 - 19 h 44 min

      Voici un exemple d’incompétence :
      13 avril 2004
      Depuis plus de neuf mois, des militaires français du Commandement des opérations spéciales (COS) participent à la traque d’Al-Qaeda dans les montagnes du sud-est de l’Afghanistan, mais quasiment aucune information officielle n’a filtré sur cet engagement des forces spéciales. La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, vient simplement de reconnaître, dans un entretien avec l’Express: «Nos hommes sont bien implantés et connaissent très bien le terrain […] Grâce à certaines informations, ils ont pu contribuer récemment à la localisation de Ben Laden». Impossible toutefois de vérifier le bien-fondé d’un tel cocorico, tant le black-out se veut absolu.
      Démarrage cocasse. Selon nos informations, l’engagement français dans l’opération américaine Enduring Freedom a pourtant démarré d’une manière assez cocasse. Le premier détachement arrivé «sur zone», en juillet 2003, était commandé par un officier des commandos de la Marine. Bon connaisseur du monde musulman mais bien éloigné de la mer, il choisit un indicatif radio anodin, fleurant bon la Bretagne : «Homard». A la radio ­ écoutée en permanence par les services de renseignements américains ­, Homard sonne malheureusement comme Omar, le prénom du célèbre mollah, allié de Ben Laden… Les grandes oreilles américaines s’affolent. Panique à bord ! L’indicatif sera changé de toute urgence.




      6



      4
    Noura Temassine
    12 janvier 2018 - 17 h 15 min

    Les précisions de ce responsable d’AH sont claires. Les pilotes du Boeing AH « …n’ont reçu AUCUNE RÉPONSE…des centres aériens de contrôle civile et militaire français… ». Et précise, en plus, « …la TRANSCRIPTION DES MESSAGES RADIOS ENTRE L’AVION ET LES SERVICES DE CONTRÔLE AÉRIENS… ». Donc, la cause est entendue. La FAUTE, en l’espèce, est clairement établie : la RESPONSABILITÉ incombe entièrement aux français. Macron joue un jeu de maquereau….. très dangereux envers l’ALGÉRIE ! Mais quand ça vient des français, donc, de si bas et d si insignifiants, je leur dis en tant que citoyen ALGÉRIEN : continuez vos pêts dans l’eau, les Océans ne vont pas pour autant soulever des Tsunamis…




    29



    6
    Anonyme
    12 janvier 2018 - 17 h 12 min

    Le soutient de Macron à la Royale Haschich.




    23



    7
    Algérienne-DZ
    12 janvier 2018 - 16 h 15 min

    Une arnaque à la Macron. On voit bien qu’il manque d’expérience. Il a été mal enseigné.

    Il n’y a que les idiots français qui vont croire à l’histoire de deux sous de l’armée de l’air française.
    Une arnaque à 100%.




    20



    9
    Kahina-Dz
    12 janvier 2018 - 15 h 51 min

    L’armée de l’air française s’est comportée comme les pirates de l’air. Ça ressemble à un détournement d’avion camouflé.
    L’armée de l’air française ferait mieux de surveiller les avions qui transportent le Haschich et ses DAECH.




    28



    8
      abdel
      12 janvier 2018 - 17 h 30 min

      je confirme qu’un avion d’air algerie durant l’ere sovietique,a dévié de sa route ce qui a nécéssité l’intervention de chasseurs de ce pays,et a ma connaissance l’algerie avait de bonnes relations avec l’urss,le meme probleme s’est posé durant cette époque avec la corée du sud,ou leur avion civil a ete abattu,l’equipage n’a pas répondu aux sommations et pour cause ils jouaient aux cartes




      11



      13
        Anonyme
        12 janvier 2018 - 18 h 30 min

        Tu compares deux époques différentes.
        Tu veux à tout prix incomber l’erreur à Air Algérie, alors que tout dit que c’est un scénario préfabriqué par la France de Macron.




        16



        6
    Anonyme
    12 janvier 2018 - 15 h 04 min

    Air Algérie : Compagnie en faillite morale, économique, et financière, arrogance et mépris vis à vis de ses clients,
    Indiscipline, népotisme, régionalisme, recrutements sélectifs de fils, et de filles des hauts responsables, et dirigeants

    Air Algérie: une très grande charge pour l’économie du pays (coute très chère au Trésor, de déficit, en déficit),
    Et pour les pauvres citoyens contribuables algériens (les impots, et les taxes),
    Comme le budget de fonctionnement trop dépensier de l’état algérien, l’un des états les plus dépensiers, et les plus gaspilleurs
    Au monde




    30



    18
      hami
      12 janvier 2018 - 15 h 58 min

      @anonyme
      Arretez SVP de dénigrer tout ce qui est Algérien.Avec tous les défauts qu’on peut lui prêter,Air Algérie reste l’une des meilleures cies et ce depuis que je l’utilise (c.a.d. depuis le début des années 70).Au moindre petit incident,on lui tombe à bras raccourcis. Pour les fran`cais qui n’ont jamais gobé la perte de leur joyau colonial (c’est ainsi qu’il désigne notre pays dans leur manuels d’histoire) font tout pour nous humilier ,mettre un frein pour notre développement etc.Surtout au niveau du service à bord air et la sécurité Algérie n’a rien à envier aux grandes cies qui ont pignon sur rue.En quoi air france est-elle meilleure que notre Cie,en rien.Sur le trajer Paris-Alger,il est offert aux passgers un dejeuners insinifiant (un peti croissant,un café ou thé)déposé à même la tablette sans plateau.Air Algerie nous offre un repas consistant et à l’approche des côtes ,un petit déjeuner également tres consistant.S’agissant du personnel algerien à bord qui est tres courtois,les passagers sont tres exigeants et tres critiques envers eux.Par contre sur Air france ou une autre cie ou le mépris regne en maitre nos passagers compatriotes font preuve de bassesses et de politesse à faire hérisser les cheveux.Le complexe du colonisé a encore de beaux jours devant lui,et les français le savent et en profitent.Malheureusement, seul président qui méprisait les francais et de surcroit leur a nationaliser le pétrole ,c’est bien Feu Boumédienne.Dans les années 80 lorsque notre pays etait au bord de la faillite c’est bien les francais qui se sont opposés au reechelonnement de notre dette……




      29



      22
        Hamid
        13 janvier 2018 - 16 h 17 min

        J’ai la même opinion que vous cher ami, comme vous, j’ai voyagé à bord de notre compagnie, je n’ai jamais eu un souci quelconque, le personnel est très courtois et à l’écoute malgré les dépassements de certains passagers qui se croient tout permis et qu’ils font comme si ils n’existaient pas à bord dans les avions d’autres compagnies.
        Bien souvent les nôtres comparent notre pays avec d’autres pays alors qu’il n’y aucune comparaison à faire et ceux dans tous les domaines, notre pays se débrouille seul avec ses moyens de bord dans tous les domaines, quand c’est le contraire qui se passent, ils vont même assister certains pays dans des guerres expansionnistes pour effacer tout un peuple et son histoire et réécrire une autre histoire à l’avantage des monstres agresseurs.
        Vous avez raison d’évoquer Feu Boumédienne, d’ailleurs il n’aurait jamais du recevoir en visite d’état le président de l’époque de ce pays qui ne fait que nous mettre des obstacles artificiels.
        Le communiqué de leur armée sonne faux et c’est de l’arrogance gratuite, faute de résultat concret dans tous les domaines, il faut bien sortir une nouvelle réjouissante pour leur peuple.
        Même si nos pilotes ont commit une erreur, dans ce cas pourquoi la rendre à la connaissance de tout le monde, avec tout les avions qui survolent leur espace aérien, à mon avis, c’est arrivé des millions de fois avec toutes les compagnies sans que personnes le sachent.
        Les pilotes sont des humains et peuvent manquer à leurs devoirs professionnels, notre compagnie assure des dizaines de vols quotidiennement et elle est du même niveau de compétence que les grandes compagnies.




        0



        2
      chaoui04
      12 janvier 2018 - 22 h 19 min

      T’es HS va jouer ailleurs.




      2



      3
    Algérien!
    12 janvier 2018 - 14 h 26 min

    Le chasseur dépêché par le HADA français a décollé de la base aérienne d’orange, il devait avoir un verre de « VODKA-ORANGE » dans le nez ! Aussi, ce HADA a conclu à l’incompétence de l’équipage algérien?!….Mais cet avion est bien arrivé à Lyon sa destination, n’est-ce pas! Cela n’a pas été le cas du RIO/PARIS où la « sur-compétence » de l’équipage français a été brillamment démontrée!….AH!….Ces français!….




    36



    13
    Armée de l’air française
    12 janvier 2018 - 13 h 16 min

    Communiqué du 10/1/2018 :
    Mardi 9 janvier 2018 à 11h45, un Boeing 737 de la compagnie Air Algérie a fait l’objet d’une intervention de la police du ciel.
    L’année 2018 était à peine commencée que l’Armée de l’air démontrait une nouvelle fois qu’elle veille en permanence sur la sécurité de l’espace aérien national.
    Au large de Marseille, un Boeing 737 assurant la liaison commerciale entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry a cessé de répondre au contrôle aérien français, alimentant le doute sur les intentions de l’équipage
    Responsable de la protection du ciel français, la haute autorité de défense aérienne (HADA) a ordonné le décollage d’un Mirage 2000 d’alerte de la base aérienne (BA) 115 d’Orange-Caritat.
    L’interception, au cours de laquelle une photo du Boeing 737 a été prise, a eu lieu à une altitude de 32000 pieds à la verticale de la ville d’Orange à 11h26.
    L’appareil avait repris contact avec les contrôleurs civils de Marseille contrôle quelques minutes plus tôt, mais la mesure de police du ciel a été maintenue sur ordre de la HADA pour vérification des éléments de vol.
    La HADA, qui est en contact direct avec le cabinet du Premier ministre, autorise une réaction courte et efficace de la chaîne de commandement aérienne pour tous les types de menace aérienne. L’ensemble des acteurs de la défense aérienne reste en permanence mobilisée et les aéronefs de l’Armée de l’air sont capables de décoller à tout moment, permettant de garantir la souveraineté et la sécurité de l’espace aérien national 24h/24 et 7j/7. Elle représente donc les yeux et le bras armés du Premier ministre.
    Lors de cette intervention, des interrogations radio ont également été réalisées par des contrôleurs militaires français. L’équipage du Mirage 2000 a pu s’assurer que le comportement douteux n’avait pas d’autre origine qu’un manquement à l’obligation de l’équipage du Boeing de maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel.




    8



    27
      Amascha-Hô
      12 janvier 2018 - 14 h 46 min

      Il arrive que se constitue sur la trame de l’histoire ces espèces de nœuds qui font en sorte que tels événements se doivent de se rééditer encore et encore dans le temps jusqu’à ce que ces nœuds se défassent.
      Emmanuel Macron viendra pour un séjour qui sera suivi d’un café à la forêt des Planteurs à Zeralda pour le mois prochain dans le cadre d’une visite d’Etat.

      A son tout début en 1844, cette forêt dont les mobiles de son implantation furent essentiellement militaires, servait à l’armée française de position de bivouac intermédiaire entre Staouéli et Koléa qui deviendra instantanément l’un des premiers centres de peuplement, de colonisation.

      Un peu avant l’invasion française avant que cette forêt ne soit plantée par l’armée française, l’endroit était une ferme appartenant à un consul Anglais qui l’avait acquise du secrétaire particulier de Hussein Dey. C’est ce même Anglais qui a remis l’ampliation de la capitulation de Hussein Dey…à celui-ci.

      Lorsque la France à perdu l’Indochine en 55 en même temps qu’elle découvre le pétrole au Sahara -se qui fera accroître de façon significative le réseau Air Algérie et son cargo/fret- et survient notre guerre de libération, la forêt des Planteurs fut occupée par le premier bataillon étrangers des parachutistes ayant combattu à Dien-Bien-Phu, ensuite l’unité devient le premier REP et a participé de façon intense et sans relâche à la lutte contre les maquis FLN.

      A l’époque de Napoléon, il se disait qu’un soldat pouvait faire toute sa carrière sans connaitre de rupture dans le sens de la manœuvre.




      3



      11
      sabrina
      12 janvier 2018 - 15 h 45 min

      armée de l’air française es que tu nous prends pour des mongols ou tu es mongol nous avons lu l’article hier pourquoi le copier dit nous ce que tu penses de cette article donne ton opinion . vous êtes fourbes et lamentable de mentir quelle bassesse vive AIR Algérie




      22



      9
      DYHIA-DZ
      12 janvier 2018 - 15 h 58 min

       »L’année 2018 était à peine commencée que l’Armée de l’air démontrait une nouvelle fois qu’elle veille en permanence sur la sécurité de l’espace aérien national »

      Macron prend les français pour des idiots.
      C’est un scénario concocté à l’Élysée, c’est clair.
      Oh mon dieu, les français découvrent qu’en 2018 Macron est un bon président arnaqueur.




      19



      9
      Tinhinane-DZ
      12 janvier 2018 - 16 h 02 min

      Après avoir lu la déclaration de l’armée de l’air française, j’ai compris que c’est une pièce théâtrale produite au bureau de l’Élysée.

      Que veut Macron de l’Algérie ???




      19



      11
      Algerian Air Force
      12 janvier 2018 - 16 h 22 min

      vous répétez textuellement ce qu’avait rapporté le communiqué de la HADA, en insinuant par votre commentaire un démenti du communiqué du CCO d’air Algérie !!
      a mon humble avis, toute cette perfide manœuvre et le communiqué de la HADA est juste une sorte de représailles suite aux déclarations de Mr Messahel sur la ram (royal air marijuana), cette compagnie est de droit français !!
      publiez, Merci.




      20



      8
    Sprinkler
    12 janvier 2018 - 12 h 45 min

    Les chasseurs français seraient mieux inspirés d’aller s’enquérir du contenu des soutes des la Royal Air Haschisch au lieu d’harceler les coucous de notre  » très très chère  » compagnie…




    35



    11
      Anonyme
      12 janvier 2018 - 13 h 52 min

      c’est une procédure normale appliquée en cas de changement de trajectoire ou rupture de communications,un avion d’air algerie a eu le meme probleme dans l’espace aerien russe,il y a quelques années, avec l’intervention d’un chasseur de ce pays,un autre avion civil de la corée qui a dévié de sa route par erreur, a eu moins de chances,il a ete abattu causant la mort de plusieurs centaines de passagers




      9



      8
        Chicago2015
        12 janvier 2018 - 15 h 18 min

        Le 747 Korean Air avait ete abattu, evitant le temoignage embarassant des passagers durant le combat aerien entre le K105 Boeing/guerre electronique, F14-15 et les Mig 25-31 d’interceptions! Les pecheurs japonnais tempins parlaient d’une bataille…accelerant une course pour effacer les traces d’epaves militaire au fond de l’Ocean! La version TF1 n’etait pas tres convainquante, dans l’attente d’un article plus timide sur Air&Cosmos!




        8



        7
    Le Patriote
    12 janvier 2018 - 12 h 08 min

    Si ce n’est pas une (énième) provocation de la France , qu’on nous dise alors ce que c’est que cet acte qui ressemble fort à un acte de piraterie. Dans cet exercice la France excelle depuisle détournement par son armée de l’avion de Benbella et de ses compagnons, avec l’aide il est vrai du chef des services de renseignements marocain, Moulay Hassan, le futur Hassan2. L’histoire se répétant et le colonialisme étant un mauvais élève (diagnostiqué par Giap), on n’est pas loin du coup de l’éventail de 1830….




    31



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.